[Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Avatar de l’utilisateur

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Le Bourreau » 30 Août 2016, 15:52

Zarga

Des clameurs montèrent depuis l'entrée du casino. Des cris et quelques détonations. Lesquels suspendirent l'espace d'un instant l'attention du Hutt vers le guide inquiet qu'il tenait par le col.

« Je n'en sais rien, je le jure ! »

« On doit partir de là, Monseigneur ! » affirma Myri.

« Ouai, faut se bouger de trouver un moyen pour se tirer de là ! Viens Shekha, on ouvre la voie ! »

C'est Koban qui venait de parler. Le chaos avait envahi le casino et tout le monde courrait pour sauver sa peau. Peut être confusion profiterait à leur "fuite" ?

Le groupe se dirigea dans le cohue général vers la sortie de l'établissement. Prenant bien soin de ne pas se laisser disperser par le flux de fuyards. Dans le hall d'accueil, ils croisèrent plusieurs cadavres. Onze gardes et six trandoshans de l'équipage du Récidive. Même sans armes, les trandoshans restaient... terriblement dangereux. Une vingtaine d'autres clients avaient été tués dans l'échange de tir. Le Hutt repéra quatre trandoshans encore vivants. Ils avaient prit les armes de leurs adversaires, mais était coulés derrière le comptoir qui leur servait de couverture. La grande salle par laquelle était passé Zarga pour atteindre le casino étaient jonché de cadavres, et pour cause ! Deux tourelles avaient jaillis du plafond. L'Un d'elles ne semblaient avoir d'attention que pour les quatre trandoshans planqués à une dizaine de mètres de leur boss.

Shrawoc

Fidèle à lui même, Shrawoc défonça la seule et unique porte qui le séparait de sa cible. Quand ce fût fait, il fût accueilli comme il se doit !

Afficher : spoiler
Réussis un dé d'Athlétisme pour éviter de subir des dégâts !

Jet de dé [Tir] : A que coucou ! [Chance de succès : 60%]

9 () + 10 (Tir) = 19, opposé à 18 (Difficulté) = Succès
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force

Image

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 30 Août 2016, 17:07

Le Hutt plaqua le visage du guide sur la table de pazaak et s'empara des crédits posés sur la table :

« Considérons que j'ai gagné la partie. Quand à toi, considères que tu travailles pour moi désormais ! Car cette station m'appartient ! »

La dizaine d'hommes de mains sortirent de la salle aux côtés du Hutt, se retrouvant dans les couloirs de la station, se mêlant aux flots d'hommes paniqués. Alors qu'ils avançaient, découvrant de multiples corps et ramassant les armes nécessaires, Zarga donna ses instructions :

« Contactes nos hommes à bord de la station, ils doivent être plusieurs centaines à priori, qu'ils se rassemblent, la mort de Qor signera la fin de cette résistance. Myri, essaye de pirater un terminal pour me brancher sur le canal de la sécurité, je doute que ces hommes ne meurent pour cette vermine. »

Ils débouchèrent finalement sur une nouvelle salle où plusieurs trandoshans avaient été éliminés et où les quatre survivants étaient réfugié derrière le bar. Ses yeux globuleux se tournèrent vers les tourelles défensives déployées au plafond, le Hutt se plaqua contre une protection rapidement imités par ses hommes. Il s'empara du blaster dont il avait dépouillé un garde un peu plus tôt et mis en joue...

Jet de dé [Tir] : Plus de tourelles ! [Duel]

7 () + 15 (Tir) = 22 (Vous infligez 6 points de dégâts en cas de succès)
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Shrawoc (L'Observateur) » 08 Septembre 2016, 02:29

En suivant le chemin des employés d'entrepôt, Shrawoc se heurta à une porte. Littéralement.

« Oohuahananwo ! (Ouille !) »

Il se releva et se frotta le front, passablement énervé. Une porte – une pauvre porte – le provoquait en duel ? Qu'à cela ne tienne ! Il lâcha temporairement son canon portatif, prit de l'élan, et se rua dessus comme un sanglier-loup qui venait d’apercevoir une classe d'ewoks sur le chemin de l'école. La porte céda sous sa force inégalable et il se retrouva brusquement à découvert devant des hommes qui tiraient avant et posaient les questions ensuite – une philosophie que respectait tout à fait le Wookie, et qu'il comptait appliquer lui aussi.

« RaRaRaRaAc Oa'WoCAo OaOoScScWo OaRa ?! (AAAAH C'EST COMME ÇA ?!) »

Il ramassa prestement son arme improvisée puis fonça sur les inconscients qui lui tiraient dessus, lâchant un rugissement sauvage à en faire pâlir Roxy, le fameux « rancor-boxeur » que Duugo le Hutt lâchait autrefois sur les mauvais payeurs.

Jet de dé [Athlétisme] [Duel]

10 () + 12 (Athlétisme) = 22
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Mercenaire sans honneur L'estomac à la place du cerveau Wookie Force de la nature Sauvage asocial Même son propre peuple le redoute
Avatar de l’utilisateur

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Le Bourreau » 18 Septembre 2016, 18:05

Zarga

« Heu... mais... je... » bégaya l'homme en voyant le Hutt s’emparer de la mise avant de ramper élégamment au large de la table.

« Je n'arrive pas à contacter nos hommes, monseigneur. Il va me falloir cracker leurs systèmes de communication, d'abord. »

Tous n'étaient toutefois pas hors de portée, comme en attestait le groupe de quatre retranché à quelques mètres d'eux. Zarga soulagea la pression en réduisant en miettes la tourelle qui les menaçaient directement. Mais à peine eut il détruit l'engin qu'une rafale massacra un trandoshans un peu trop confiant, qui s'était relevé pour observer le terrain. Ses camarades se plaquèrent immédiatement à l'abri. La seconde tourelle de la salle venait de pivoter vers Zarga, mais ce n'était pas elle qui avait refroidit le mercenaire du Récidive. Un garde un peu trop consciencieux avait tenu la ligne : il s'était couché derrière un cadavre de Chagrien en guise de couvert. Sans être un expert en arme a feu, Zarga sût qu'il aurait du mal à l'atteindre avec son arme de poing.

Schrawoc

Tel un guerrier sortit tout droit du moyen-âge wookie (c'est dire l'aspect primitif du personnage !) Schrawoc fusa avec sa masse d'arme improvisée. Il hurla un "Mont-joie !" à la sauce bien wookie juste avant le contact, abattant son arme vers le visage d'un humain d'une quarantaine d'années qui perdit près d'une rangée de dents dans l'opération. Mais rien n'était terminé ! Quatre gardes restaient en course !

Image

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 18 Septembre 2016, 18:49

La tourelle partie en fumée alors qu'un garde courageux tentait de tenir face à ses nombreux adversaires, il parvint même à abattre l'un des trandoshans qui s'était trop mis à découvert, dire qu'ils devaient être des profesionnels. Le Hutt se tourna vers Myri et lui ordonna :

« Eh bien, trouves en un et pirate le ! Et vous, abattez moi ce misérable ! »

Jugeant ses subordonnés capable d'éliminer le pauvre garde, il ouvrit le feu en direction de la dernière tourelle.

Jet de dé [Tir] : Rejoins ta jumelle en enfer ! [Chance de succès : 75%]

7 () + 15 (Tir) = 22, opposé à 20 (Difficulté) = Succès
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Shrawoc (L'Observateur) » 25 Septembre 2016, 18:24

Shrawoc n'était pas seulement un boucher expert, c'était aussi un dentiste confirmé, et un kinésithérapeute amateur. Après avoir refait la façade d'un premier garde qui agonisait par terre, la bouche en sang, en essayant de ramasser ses dents, il faisait face à ses quatre collègues encore debout.

« On se calme, la tapisserie ambulante ! ordonna un premier en pointant son flingue sur le second.
Tu vas nous gentiment poser ton–
Sh'RaAh AkRaC AnWo AoWoScAkC AkOoHuRc OaWoC OaOoWhWhWoRcAhWoC !!! (J'AI PAS LE TEMPS POUR CES CONNERIES !!!) »

La bête fit gonfler ses muscles et brandit alors le canon lourd comme une batte de gizball avant de sauter au milieu des quatre gardes.

Afficher : spoiler
Je crame 2 Points de Destin et les aspects :
- Wookie
- Force de la nature

Jet de dé [Vigueur] [Chance de succès : 100%]

7 () + 15 (Vigueur) + 10 (Avantage) + 2 (Spec. Force physique) = 34, opposé à 25 (Difficulté) = Succès
De justesse Bon Remarquable [Superbe] Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Mercenaire sans honneur L'estomac à la place du cerveau Wookie Force de la nature Sauvage asocial Même son propre peuple le redoute

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Shrawoc (L'Observateur) » 26 Septembre 2016, 04:46

Shrawoc avait encore sa dernière victime, ou ce qu'il en restait, dans la patte gauche. Emporté par l'émotion, il lui planta ses crocs dans l'épaule et en arracha un gros morceau de chair qu'il recracha sur le mur. Il jeta alors le corps sans vie par terre et lui brisa le crâne en l'écrasant du plat de ses pieds. Il s’immobilisa, tremblant d'excitation, les pieds dans une mare du sang de ses ennemis.

« Akanhuc... (Plus...) »

Retournons trente secondes en arrière...

« Sh'RaAh AkRaC AnWo AoWoScAkC AkOoHuRc OaWoC OaOoWhWhWoRcAhWoC !!! (J'AI PAS LE TEMPS POUR CES CONNERIES !!!) »

Le Wookie agita sa massue improvisée à l'horizontale, au niveau du visage du garde le plus proche. « Décapitation » n'était pas le terme exact pour ce qu'il lui infligea. L'impact du canon, qui rappelons-le était plutôt gros, lui broya la tête au-dessus du menton. Ce qu'il restait du visage du pauvre homme fut enfoncé plusieurs centimètres dans le mur, écrasé par la masse, laquelle s'était coincée dans le trou. Qu'importe, Shrawoc attrapa sa victime par la main et la fit tourner tout autour de lui. Un de ses collègues reçut un coup de pied au menton et tomba en arrière en tirant dans le genou d'un autre qui poussa un cri de douleur en s'agenouillant, la main sur la brûlure. Le dernier eut la présence d'esprit de se mettre à couvert derrière un bureau et tira sur la toupie humaine que Shrawoc faisait toujours tourner en beuglant comme le malade mental qu'il était. Il commençait à avoir le tournis, aussi le lâcha-t-il brusquement sur le garde plus près, celui qui s'était pris un tir.

« Ooumf !
Il est désarmé, c'est le moment !
Wawocrarcscwo ? Aohu scwo wwraahc rcahrcwo, akwoaoahao acooscscwo ! (Désarmé ? Tu me fais rire, petit homme !) »

Mais il ne rigolait pas vraiment, oh, non. Il avait la gueule grande ouverte et ses yeux petits gris d'ordinaire assoupis étaient plus vifs que jamais. Il s'empara du bureau derrière lequel était planqué l'un des gardes et le souleva au-dessus de lui. L'homme de main leva la tête à s'en tordre le cou, bouche bée. Il se reprit trop tard : alors qu'il allait presser la détente de son blaster, Shrawoc lui écrasa le bureau sur la figure, imitant le mouvement d'un joueur de gizball lors d'un touchdown. De manière assez surprenante, le bureau n'était pas particulièrement solide et « traversa » sa victime, qui se retrouva coincée dedans un peu comme un personnage de cartoon sur holonet, si ce n'était qu'il avait perdu toutes ses dents, un œil, et avait le nez brisé.
Il regarda son œuvre, un peu dubitatif, et se gratta le menton. Son attention fut alors attirée par les deux derniers gardes, sonnés mais encore bien vivants. Ils avaient compris qu'ils n'avaient aucune chance et essayaient de se faufiler discrètement dehors.

Chose rare pour lui, Shrawoc fit preuve de discrétion. C'était un chasseur après tout, il pouvait filer des bêtes sauvages pendant des heures sans se faire repérer. En silence, il se glissa derrière l'un des gardes et lui tapota l'épaule. Les deux hommes s'arrêtèrent, de la transpiration le long de la nuque, et le premier se retourna. Il avait une tête de fouine, pensa le Wookie, et un regard fuyant.

« Rhwowh raanoorcc ? Oa'wocao akrac wwahwhah ! (Ben alors ? C'est pas fini ! )
Pitié, on fait juste notre boulot, je voulais pas– »

Shrawoc leva ses deux pattes velues et sortit ses griffes rétractables. C'était pratiquement un crime pour un Wookie, il n'y avait pas de pire déshonneur ; les rares individus qui se servaient de leurs griffes pour combattre étaient surnommées « Griffes folles ». Il était peut-être la seule Griffe folle en vie à cette époque, mais il n'avait pas mené de recherches, et pour cause : il s'en fichait. Ses griffes étaient un instrument pour tuer, voilà tout, et il aimait tuer. Il visa la partie droite du visage de la fouine et y laissa quatre longs et profondes incisions, du front aux lèvres en passant par l'oeil, avant de l'écarter de son chemin en l'envoyant valser contre un mur. D'un bond, il couvrit la distance qui le séparait du dernier homme debout...
Il le dominait de tout son long. Terrorisée et larmoyante, sa proie ressemblait à un gamin qui s'était perdu.

« Raanoorcc, aohu scwo chuakakanahwoc akrac ? (Alors, tu me supplies pas ?), demanda la bête en se penchant à son niveau. Il pouvait sentir l'haleine chaude et malodorante du Wookie.
... S'il– »

Le chasseur lui attrapa simultanément les deux bras et tira avec toute la force dont il était capable. Le jeune homme poussa un hurlement de douleur alors que ses membres commençaient à pisser le sang en-dessous des épaules. Shrawoc hurla avec lui et tira encore plus fort. Le bras gauche céda le premier dans un geyser de sang. Le second ne mit pas longtemps à suivre, et leur propriétaire s'effondra à genou avec un horrible rictus de douleur au visage. L'adrénaline devait couler à flot car il ne perdit pas connaissance, au grand plaisir de son bourreau. Celui-ci renifla les bras pendant que sa victime clignait des yeux et agitait la bouche en produisant des sons incompréhensibles. Il balança le bras droit par-dessus son épaule mais arracha un morceau de chair de l'autre et le mâcha quelques secondes avant de recracher sur le visage totalement choqué du pauvre garde.

« Pas mal. Tu as bon goût. »

Satisfait, Shrawoc utilisa ses griffes pour trancher la main du bras et la rangea dans sa besace – pour plus tard. Cet interlude terminé, il se pencha sur sa victime tétanisée et l'aida à se relever. Le garde se laissa faire, tremblant, le regard fixe et perdu. Le Wookie décida d'en finir et lui enfonça le bras dans la cage thoracique. Il y faufila sa patte velue jusqu'à trouver le cœur, qu'il arracha brusquement avant d'y planter ses crocs pour goûter.

Le souci avec les Humains, c'est que leurs organes n'étaient pas aussi bons d'un individu à l'autre. Le foie, par exemple : Shrawoc avait remarqué que les grands buveurs avaient un foie assez aigre qui ne convenait pas à son palais délicat. Les poumons – qu'il mangeait rarement – étaient absolument hors de question quand ils appartenaient à un fumeur. Le cerveau était assez mystérieux, il n'avait pas encore découvert ce qui faisait son goût, c'était donc un peu la loterie à chaque fois. Quant au cœur, il préférait ceux des gros lards qui ne faisaient pas beaucoup d'activité physique. Ils étaient bien gras et juteux là où ceux des sportifs étaient beaucoup trop fermes. Qu'en serait-il pour celui-là ?

Pas mauvais ! Tendre juste comme il le voulait. Shrawoc termina son casse-croûte en deux bouchées, un geste qu'il regretta aussi tôt. Il en voulait plus ! Encore plus ! Emporté par l'émotion, il planta ses crocs dans l'épaule du garde et en arracha un gros morceau de chair qu'il recracha sur le mur. Il jeta alors le corps sans vie par terre et lui brisa le crâne en l'écrasant du plat de ses pieds. Il s’immobilisa, tremblant d'excitation, les pieds dans une mare du sang de ses ennemis.

« Akanhuc... (Plus...) »

Le Wookie traversa la salle d'un pas lent, voûté en avant et les bras flottants derrière lui. Il passa devant les cadavres encore chauds du reste des hommes de main sans leur accorder un regard.

« Ahan sc'wowh wwrahuao akanhuc... (Il m'en faut plus...) »

Lath Qor. C'était le chef de tous les abrutis qu'il affrontait depuis tout à l'heure. Et c'était un Twi'lek... Il n'avait jamais goûté de Twi'lek. Empruntant la porte opposée à celle par où il était arrivé, il entra dans une nouvelle salle en espérant enfin trouver sa cible...
Aspects : Mercenaire sans honneur L'estomac à la place du cerveau Wookie Force de la nature Sauvage asocial Même son propre peuple le redoute
Avatar de l’utilisateur

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Le Bourreau » 10 Octobre 2016, 18:01

Zarga

Le tir de Zarga trouva sa cible, mais le garde parvint à tuer l'un des trandoshans du Récidive avant d'être réduit au silence. Le groupe franchit aussi rapidement que possible le tapis de cadavres qui recouvrait la majeure partie de la surface de la pièce pour atteindre le long couloir circulaire qui permettait de rejoindre les hangars. De toute évidence, les gardes du corps de Zarga avaient décidé de mettre leur employeur à l'abri le temps de "nettoyer" la station. Zarga passa devant l'accès auquel avait été relié la coupée du Récidive : elle était verrouillée à présent. Une lourde porte pressurisée en défendait l'accès. Un hologramme précisait DANGER sur la porte.

Par une énorme baie vitrée, le Hutt pût apercevoir son croiseur, qui s'éloignait doucement de la station. L'explosion avait provoqué quelque avaries sur le flanc du batiment mais sans être un expert en ingénieure spatiale, Zarga sût que son navire survivrait sans mal. Il avait mêm probablement plus de chance que lui de s'en tirer !

« Monseigneur, le Récidive nous envoie une navette. Nous pourrons vous évacuer 6 minutes ! »

Des détonations claquaient plus loin dans la station, attestant des affrontements qui s'y livrait. Et curieusement, elles se rapprochaient.

Schrawoc

Le plus primaire de tout les wookie entra finalement dans le bureau de Qor, lequel était désert. Il n'y avait personne ici. Personne de visible du moins. L'Idée de perdre un met aussi exotique que de la viande de twi'lek irritait profondément Shrawoc, pour qui le mécontentement de son nouvel employeur passait au second plan. Que faire ?

Image

Re: Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 11 Octobre 2016, 00:25

Les menaces avaient bientôt été écartés et le groupe ainsi que les trandoshans qui avaient pu s'en tirer se mirent en marche plus en avant, ils finirent par arriver à l'ancien emplacement de la cordée du Récidive après plusieurs minutes de marches. Depuis la baie vitrée, Zarga pouvait admirer son croiseur en train de s'éloigner, constatant quelques dégâts légers sur son flanc. Le Hutt grogna et se tourna vers Myri en désignant le terminal qu'elle avait déjà piraté :

« Si tu peux court-circuité les défenses de la Station fait le, sinon essaye de trouver un plan qui nous permettrait de trouver la salle de sécurité. Passe également mon message sur toute la station »

Il attendit quelques instants qu'elle lui signale la tâche effectuée et il prit la parole :

« Hommes de Qor ! Il est inutile de condamner de défendre votre maître misérable, s'il n'est pas mort, il le sera bientôt. Poursuivre votre lutte contre mes hommes de mains ne fera que vous condamné ! Je dispose d'un croiseur à ma disposition et je n'hésiterais pas à détruire ce casino si vous continuez de défendre de lâche de Twi'lek ! Seul son avarice et son irrespect attirent aujourd'hui mon courroux sur la Tête de Cortose, rien de nous oblige à défendre ce rat womp ! »

Jet de dé [Charisme] : Convaincre les hommes de Qor [Chance de succès : 75%]

4 () + 13 (Charisme) + 2 (Spec. Persuasion) = 19, opposé à 18 (Difficulté) = Succès
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié

Re: [Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Shrawoc (L'Observateur) » 14 Octobre 2016, 18:25

Shrawoc laissa échapper un gémissement de frustration et de lassitude.

« Aoohahahahanwoor ! Ooù woc-aohu ! (Twiiilek ! Où es-tu !) »

Se séparant de son arme improvisée, il fouilla les différents casiers du bureau, des fois qu'on ait affaire à un contorsionniste. Malheureusement il ne trouva pas l'homme qu'il cherchait, en revanche il passa à côté d'une vingtaine de bons à encaisser au casino d'une valeur de 50.000 crédits chacun mais, pressé qu'il était, il n'y fit pas attention. De plus en plus irrité, il s'installa sur le fauteuil de Qor et ouvrit les tiroirs de son bureau sans vraiment y croire.

« Sh'wowh raah scrarcrcwo... Sh'wowh raah scrarcrcwo ! (J'en ai marre... J'en ai marre !) » grogna-t-il en tournant sur le siège pivotant.

Alors qu'il commençait à avoir le tournis, il aperçut l'inter-holocom de la station. Haussant les épaules, il se leva et décrocha l'appareil avant de taper sur des chiffres au hasard.

« Ahoaah wohuac... Anwo rhhurcworahu wawo Rqoorc, oa'wocao anra cwooahurcahaowo. Ooù wocao scoowhcahwohurc Rqoorc ? Shwo waooahc anwo rcwoaorcoohuhoworc, oa'wocao akoohurc cra... cwooahurcahaowo. (Ici euh... Le bureau de Qor, c'est la sécurité. Où est monsieur Qor ? Je dois le retrouver, c'est pour sa... sécurité.) »

En espérant ne pas tomber sur le service conciergerie !
Aspects : Mercenaire sans honneur L'estomac à la place du cerveau Wookie Force de la nature Sauvage asocial Même son propre peuple le redoute
Avatar de l’utilisateur

Re: [Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Le Bourreau » 15 Octobre 2016, 15:38

« Zarga »

Si son appartenance à la CorSec était lointain, les compétences de Miry ne l'étaient pas elle ! Quel qu'ai été son rôle dans la force de sécurité corellienne, cette avait dû être un véritable cauchemar pour les contrebandiers et autres trafiquants. Les défenses de la station se turent avec la synchronicité dont seules les machines étaient capables ! Quelques secondes plus tard, elle se présenta auprès de Zarga pour lui présenter le plan de la station. Et il s'avéra que la salle de sécurité n'était pas à cet étage, mais au niveau 5. Ils étaient au niveau 3. Atteindre la salle de sécurité prendrait un certain temps...


« Schrawoc »

« Il est dans son bureau ! Du con de singe ! J'ai du boulot alors arrête de nous casser les cou... »

Le wookie n'attendit pas la réponse pour céder à sa colère la plus primaire ! Il vandalisa le bureau avant de le balancer contre le mur. Tel un rancor affamé, il se jeta sur le mur le plus proche pour le cogner de ses poings. Si bien qu'il défonça la plaque du mur. L'impact provoqua un couinement métallique et curieusement vivant et.... curieusement vivant ?

Avec sa violence coutumière, il arracha la plaque mural pour y jeter un œil : il était là, ce sac à viande de twi'lek !

Afficher : spoiler
Zarga : ton test de persuasion étant un succès, tu peux considérer que la majorité des gardes du casino on baissé les armes

Jet de dé [Infiltration] : Piratage tourelle [Chance de succès : 70%]

11 () + 12 (Infiltration) = 23, opposé à 18 (Difficulté) = Succès
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force

Jet de dé [Infiltration] : Plan [Chance de succès : 70%]

20 () + 12 (Infiltration) = 32, opposé à 18 (Difficulté) = Succès critique !!!
De justesse Bon Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire [Béni par la Force]

Image

Re: [Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 15 Octobre 2016, 16:23

Le Hutt observa l'humaine s'affairait à la tâche avec un succès remarquable, elle lui révéla rapidement un plan de la station tandis que le message du Hutt était passé dans les canaux de la station. Rapidement, le comlink de Frank se mit à sonner et un homme lui annonça :

« Monsieur, la majorité des hommes de Qor se sont ralliés. Les quelques récalcitrants seront vite éliminés. »

L'humain tourna sa tête vers Zarga qui avait tout attendu et qui acquiesça d'un air satisfait. Enfin, les affaires lui étaient favorables ! Après tout, il était le nouveau dirigeant du Kajidic Besadii, une organisation millénaire qui avait fait bien plus au cours de l'histoire galactique que ces arrivistes de Nuurvarii ! La station était plus ou moins à lui mais il restait à savoir ce qu'il en ferait. Le groupe continuait de progresser en direction de la salle du contrôle, croisant au passage des hommes récemment ralliés ou des mercenaires de Farstine qu'ils avaient ralliés. Il fit signe à Frank :

« Envoi nos hommes les plus proches à la salle de contrôle, qu'on évacue les hommes en fonction là bas, qu'il ne reste que mes propres hommes tant que nous n'aurons pas fait taire tout ceux qui s'opposent à ma domination ici. »

Justement, un peu plus loin, un homme était sommairement exécuté, sans doute avait-il refusé de rallier Zarga au contraire de ses collègues.
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié

Re: [Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Shrawoc (L'Observateur) » 15 Octobre 2016, 16:25

« Scraahc hora aowo wwraahrcwo wawoakwooaworc akrarc huwh akacoorqhuwo-cahwhrrwo Orrascahwhoowowh wocakwooawo wawo anrarchowo wawo Achuaoao wawo scworcwawo !!!! (Mais va te faire dépecer par un phoque-singe Kaminoen espèce de larve de Hutt de merde !!!!) »

Involontairement, le standardiste aida Shrawoc à trouver sa victime puisque, dans sa colère, il défonça un mur derrière lequel se cachait le malin. Sans doute avait-il installé ce faux mur pour échapper à ses créanciers, ou pour improviser des tours de magie quand l'ennui se faisait ressentir – dans une station spatiale si isolée, il était facile de laisser la routine s'installait.

« On peut négoci– »

Non, on ne peut pas, expliqua le Wookie en plaçant ses deux mains de chaque côté de la tête de Qor avant de la lui retourner brusquement, comme un jouet auquel on mettait la tête à l'envers. En plus macabre. Pour faire bonne mesure, Shrawoc lui arracha ses lekkus et les accrocha à sa ceinture avant de prendre cadavre sous le bras et s'en aller retrouver son employeur, sans trop savoir où chercher.
Aspects : Mercenaire sans honneur L'estomac à la place du cerveau Wookie Force de la nature Sauvage asocial Même son propre peuple le redoute
Avatar de l’utilisateur

Re: [Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Le Bourreau » 15 Octobre 2016, 17:16

Quelques vingt minutes plus tard, tout était enfin terminé ! On avait déjà commencé à balancer les cadavres par les sas les plus proches. Ce n'était pas un spectacle pour les petites natures ! Mais ni Zarga, ni son entourage n'étaient de petites natures.

Les travaux s'élèvent à 155 000 crédits, Monseigneur. La Station compte quelques 197 employés, plus les 9 hommes de la sécurité encore vivants. Il n'y a que 7 000 crédits en espace dans le Casino, le reste est probablement au chaud sur le compte de Qor. J'ai aussi établi une liste des biens acquis dans les stocks.

Prises :

50 Fusils d'assaut REV-88
4 Fusil IEM-SAR
66 Pistolets Blasters Y-414
7000 crédits en espèce
1 Hyperdrive T114
3 chasseurs d'interception de classe Miy'til
4 Cargo moyen courrier de classe Barbathi
1 navette long courrier de classe Arphol
4 navette de maintenance et manutention spatiale
1 Yacht de Luxe de classe Nal'Huuska
1 Station de Jeux et Loisirs "Tête de Cortose"
197 employés
9 Gardes de Sécurité
22 tourelles de sécurité
4 tubes lance-missiles
7 tourelles turbo-laser
1 X-WING de classe Stealth
8 chasseurs hybrides
2 patrouilleurs IPV-7
4 drones de reconnaissances classe Gre'lyn
12 armures de combat de stormtroopers
1 Fusil de précision de classe X-08 Xerol Nightstinger
14 droïdes de maintenance
2 droïdes astromécanicien


Pertes :

47 Trandoshans de l'équipage du Récidive
2 Trandoshans du Groupement terrestre du Résurgence
4 chasseurs du Récidive
1 mercenaire du Groupe de Farstine
2 turbo-laser du Récidive
25 000 crédits de blindage
Coupée du Récidive détruite

Recommandations :

Monseigneur,

Notre attaque sur la station va se rependre comme une traînée de poudre dans l'espace Hutt, annonçant votre glorieux retour ! Certains de vos sujets ont poser des recommandations sur la marche à suivre.


Piller puis détruire la station : Myri Attalis / Klasda / Gorvat Solaver

Ré-ouvrir la station : Lon Kinn

Abandonner puis surveiller la station : Alek

Que voulez vous faire de notre butin ?
powered by TalesDroid


Alors qu'il détaillait le datapad, Zarga vit son employé wookie revenir vers lui. Il portait un cadavre de twi'lek passablement mutilé...

Image

Re: [Syvris] Ce qui est à toi, est à moi !

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 15 Octobre 2016, 19:55

Zarga avait rejoint le bureau de Qor, qu'il s'était approprié le temps de son (court) séjour de la station, il devrait bientôt partir puisque ses ennemis accoureraient sans doute tels des vautours pour tenter de l'éliminer. Mais ils mettraient plusieurs jours à se rendre compte de l'attaque et à y envoyer une flotte, il était pour le moment tranquille, tout comme ces nombreux cadavres qui au loin flottaient dans l'espace.

Il observa le datapad que venait de lui fournir Alek, listant toutes leurs prises de guerre, il rumina en voyant la maigre somme de crédits, sans doute Qor entreposait la majorité des fonds de la station sur son compte en banque et son meutre pour le wookie n'arrangerait pas les choses. Il donna alors ses instructions :

« Myri, Qor a probablement des terminaux pour accéder rapidement à ses comptes, pirate les afin d'en obtenir l'accès. Trouvez moi également son comptable, il nous dira ce que nous voulons savoir. »

Le Hutt se retourna, rampant jusqu'au bureau matériel du twil'ke, il balaya un vulgaire holoportrait de l'ancien propriétaire et traître aux Besadii avant de se tourner vers Alek :

« En gardant les cargos pour notre business, les armures et les armes si elles sont de meilleures qualité que notre équipement, combien pourrions nous tirer de tout ces prises ? »

Alek était sans doute le plus qualifié pour parler d'affaires et il avait de nombreux contacts au marché noir au nom de Zarga, nul doute qu'il serait le plus à même de tirer une bonne somme de tout ceci.
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié

Revenir vers « Le reste de la galaxie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité