[Nar Kaaga et alentours] De sang et d'acier !

Re: [Situation Inconnue] De sang et d'acier !

Messagepar Spectre (Xander) » 12 Octobre 2016, 00:09

Spectre et l’Arkanien (qui avait perdu en route pas mal du matériel qu’il trimballait dans ses bras) hâtèrent le pas, le pauvre scientifique haletant fortement, fatigué par cet effort, mais son instinct de survie compensait sa fatigue.

Quelques (trop longues) dizaines de secondes plus tard, ils arrivèrent enfin dans le compartiment renfermant des capsules, sans que plus aucun obstacle ne s’interpose pour les ralentir. Cela dit, le fait qu’il restait 6 capsules de sauvetage disponible paraissait louche, mais il n’y avait pas de temps pour la méfiance, c’était quitte ou double. Soit ça passait, soit ça cassait.

Une fois à l’intérieur, ils constatèrent avec dépit que Waelyon leur avait encore joué un mauvais tour, ce qui finit de mettre les nerfs en pelote de l’Arkanien.

- Noooooon, non, j’veux pas crever… Pas maintenant, j’suis pas prêt.

Spectre le tira sans ménagement du panneau de commandes :

Pousse toi d’là !

Jet de dé [Infiltration] : Déblocage de la capsule [Chance de succès : 70%]

17 () + 16 (Infiltration) = 33, opposé à 22 (Difficulté) = Succès
De justesse Bon Remarquable Superbe [Fantastique] Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Assassin Cyber Augmenté Hanté par Sareena Sow Nagai Derviche Seyugi Froid Et Méthodique En bons termes avec la République Fédérale Equipement spécialisé

Image

Re: [Situation Inconnue] De sang et d'acier !

Messagepar Spectre (Xander) » 13 Octobre 2016, 18:53

Spectre se servit à nouveau de son cutter à fusion récemment acquis (pratique ce petit gadget) pour accéder aux fils à l’intérieur du boîtier de commandes et refaire la même manipulation que pour la porte anti explosion, ce qui s’avéra être un nouveau succès. Pendant ce temps, le scientifique pleurnichait, marmonnant des suppliques dans sa langue natale, recroquevillé sur lui-même.

Finalement, la capsule fut projetée hors du sas d’expulsion alors qu’il ne restait que 20 secondes avant l’explosion de la Dame Blanche. Le Nagai jeta un coup d’œil à travers le hublot pour voir dans quoi il avait été enfermé durant tout ce temps : Un grand vaisseau dont il ne reconnaissait pas le type. Sans doute un appareil qui n’existait pas durant sa première vie. L’explosion du vaisseau se fit ressentir dans la capsule qui fut dangereusement projetée à grande vitesse, sans être déviée de sa trajectoire. La température grimpa soudain, sans atteindre un seuil critique, mais les deux individus le sentirent quand même.

- L’Enfer... c’est l’Enfer... J’suis mort et j’suis en Enfer… Non, pitié… Seigneur, pardonnez-moi !

Spectre ne prêtait pas attention aux lamentations de son co occupant et fit son possible pour ralentir le plus possible la capsule, sinon, au lieu d’atterrir sur Nar Kagaa, ils risquaient de s’y désintégrer.

Finalement, ce fut la procédure automatique de l’appareil qui se chargea de stabiliser la vitesse alors qu’ils pénétraient l’atmosphère de la planète. Entre temps, l’Arkanien commençait à se calmer au fur et à mesure qu’il se rendait compte qu’il était bien vivant, même s’il ne se retrouvait pas en très agréable compagnie. Cela dit, qu’il l’admette ou non, il était redevable envers Spectre.

De longues minutes plus tard, la capsule de Spectre et du scientifique était posée au sol. Spectre ouvrit la porte et sortit de ce cocon de métal pour jauger son environnement. Nar Kagaa n’était pas une planète avancée technologiquement, à première vue. Des marécages, des rivières poisseuses et un ciel sombre chargé de nuages menaçants d’éclater en pluies sauvages s’étendaient à perte de vue. L’air y était froid et humide. Comme climat, il existait bien plus hospitalier.

L’Arkanien sortit à son tour pour rejoindre le Nagai, scrutant lui aussi le paysage sans dire un mot :

- Tu connais cette planète ?

- Oui ! Nar Kagaa. On y possède quelques complexes de taille modeste. Tant qu’on paye les Hutts, ils ferment les yeux sur nos activités. Nar Kagaa est très archaïque. Il y a quelques villages faits de huttes, d’embarcations et autres outils en bois et en métal, c’est très primitif. En dehors de ça, il y a quelques spatioports…

- Ah, tant mieux ! Je craignais que tu me dises qu’on soit obligés de fabriquer nous-même un moyen de quitter cette planète avec des cailloux et des ossements. Bon, la ville la plus proche, elle est où ?

- J’en sais rien, j’avais bien mon datapad qui aurait pu nous aider à nous localiser, mais… Je l’ai fais tomber sur le vaisseau.

- Super ! Bon, tant pis, on va suivre la rivière, on finira bien par tomber sur quelque chose et on avisera ensuite.

- Ok !

- Tu passe devant !

Spectre et son prisonnier (car c’était bien cela que l’Arkanien était actuellement) se mirent en marche en longeant la rivière la plus proche qu’ils trouvèrent, dans l’espoir de finir par tomber sur un village ou même mieux, apercevoir les structures modernes d’une ville. Le chemin risquait d’être long, mais ils n’avaient pas le choix.

- Je... Je voulais vous remercier… Sans vous, je…

- Ouais, ouais, ça va !

- C’t’enfoiré de Waelyon, il nous aurait tous sacrifié, l’ordure.

- Minute, papillon ! C’est un peu facile, ça. Waelyon est certes une raclure de bidet, mais il n’était pas tout seul. Toi, tes collègues et les gardes, bref, tout le monde, vous bossiez bien avec lui non ? Vos saloperies d’expériences, vous saviez très bien ce que vous faisiez. Ne me dis pas que tu faisais ça contre ton gré !

- Euh, n... non, non, bien sur, mais…

- Mais quoi ? Y’a pas de mais ! Maintenant qu’on est tiré d’affaires… pour l’instant… On va pouvoir avoir une petite discussion, toi et moi. Et tu as vu ce que je suis capable de faire, donc n’essaies même pas de m’la faire à l’envers. T’as besoin de moi pour sortir d’ici, moi pas.

- M… mais, mais vous m’avez pas laissé tomber, sur la Dame Blanche, v… vous n’allez pas m’tuer maintenant ? Je veux dire, ça n’aurait aucun sens.

- Ecoute moi bien, j’en ai rien à foutre de toi ! Si t’es là, c’est parce que je veux avant tout des réponses. Tu veux savoir si je vais te tuer ? Tout dépend de toi. Perso, j’y gagne rien mais si tu te montre peu disposé à coopérer, j’hésiterai pas. Sache que pour moi, t’es aussi coupable que Waelyon. Il tient ma partenaire alors dis toi que je suis pas d’humeur à perdre mon temps avec un mec qui sert à rien. Tu vas répondre à mes questions et tu vas m’aider à retrouver cette enflure, c’est clair ?

- M… mais, j’vous l’ai dis… Je sais pas où il est. Je suis un simple scientifique, moi, je ne sais que ce que je dois savoir, c'est-à-dire, pas grand-chose.

- Alors fais moi savoir ce « pas grand-chose ». Tu sais quoi exactement sur ton ou tes employeurs ? Combien vous êtes, combien vous avez de bases ou de structures ? Pourquoi vous faites ces expériences ? Et quelles sont les destinations les plus probables que Waelyon aurait pu rallier, selon toi ?

Spectre fixait froidement l’Arkanien au travers de son casque, prêt à dégainer une de ses lames et à l’enfoncer dans la tête du scientifique si celui-ci ne lui donnait pas des réponses satisfaisantes. Le Nagai analysait les moindres mouvements du corps de son interlocuteur. Bien sur, ce dernier était nerveux. Il était perdu au beau milieu d’une planète primitive avec pour seule compagnie un assassin qui pouvait à tout moment décider de mettre un terme sanglant à sa carrière.
Dernière édition par Xander le 15 Octobre 2016, 15:28, édité 1 fois.
Aspects : Assassin Cyber Augmenté Hanté par Sareena Sow Nagai Derviche Seyugi Froid Et Méthodique En bons termes avec la République Fédérale Equipement spécialisé

Image

Avatar de l’utilisateur

Re: [Situation Inconnue] De sang et d'acier !

Messagepar L'Observateur » 14 Octobre 2016, 03:06

Afficher : spoiler
J'ai édité ton message pour retirer cette partie :
---
Spectre désactiva le pilotage automatique de l’engin et changea quelque peu la trajectoire pour s’éloigner le plus possible des autres capsules et de leurs occupants. Il préférait éviter d’avoir à affronter toute une armée à lui tout seul. La capsule s’éloigna donc des dernières autres encore en mouvement et par extension, de celles qui avaient déjà atterrit pour aller à plusieurs centaines de klicks.

- M... mais, qu’est ce que vous faites? Il faut rejoindre les autres, sinon, comment voulez vous qu’on vienne nous chercher ?

- Oui, bien sur ! Ils vont venir me récupérer gentiment, me féliciter pour tout ce bordel et m’offrir un bon thé pour me réchauffer les entrailles, tant qu’on y est.

- Oui, c’est vrai… Pour le coup, j’y pensais plus. C’est vrai que vous êtes loin d’avoir la cotte parmi mes collègues.
---
En effet, votre capsule est la seule à être partie.


Combien de kilomètres les séparait de la civilisation ? Impossible à prédire. Le chemin allait être long... et les opportunités pour Spectre de tuer son compagnon nombreuses. Sachant cela, l'Arkanien comptait se tenir à carreaux et satisfaire ses demandes. Ils continuèrent de parler sans s'arrêter de marcher à travers le marécage où ils avaient échoués.

« Je... je ne sais pas combien on est, avoua l'Arkanien en se grattant nerveusement l'épaule. Tout ce que je sais c'est que l'organisation dispose de plusieurs laboratoires très avancés. Il y a d'autres structures mobiles à bord de vaisseaux mais on a aussi des bases terrestres, j'étais dans l'une d'entre elles avant d'être transféré à bord de la Dame Blanche. »

Ils marchaient depuis plusieurs minutes maintenant. Ils ne rencontrèrent rien de vivant à part des bestioles dissimulées dans l'eau ou la végétation. Ce n'était pas bon signe pour la suite mais ils n'avaient pas le choix, continuer de marcher jusqu'à la tombée de la nuit et prier pour tomber sur des habitations ou quelque chose.

« Vous voyez, Waelyon est une pointure dans le milieu scientifique Arkanien... Non, galactique aussi. Quand j'ai eu l'opportunité de travailler pour lui, j'ai foncé dessus... Mais j'ignorais dans quoi je m'engageais... Ils m'ont fait signer des dizaines et des dizaines de documents, des accords de confidentialité en pagaille... Depuis que j'ai vu notre travail, je comprends mieux. Waelyon se fout de faire avancer la science. C'est un agent du chaos, voilà pourquoi il fait ces expériences, voilà pourquoi il créé des monstres cybernétiques ! Je suis sûr qu'il a de plus grands desseins et qu'il collabore avec d'autres groupes dangereux, mais à mon niveau c'est impossible d'en savoir plus. Je suis neurologue, j'ai été embauché pour optimiser les IC, enfin, les interfaces de connectivité. En gros, mon travail consiste à faire croire à votre cerveau que vos prothèses appartiennent bien à votre corps. » expliqua-t-il en désignant un des bras de Spectre.

Pour la première fois depuis qu'il l'avait rencontré, le scientifique (que les droïdes avaient appelés Docteur Zanthyu) semblait moins effrayé, plus enthousiasme. Il était confiant dans son travail et sans doute très passionné. Mais Spectre lui avait posé une dernière question et il dut se forcer à recentrer le sujet.

« Quant à Waelyon... Il était assez déçu de nos progrès. En permanence sur les nerfs, à nous faire travailler sans relâche. Ça commençait à devenir vraiment très pesant, j'envisageais de partir et... Il s'égarait encore. Zanthyui s'éclaircit la gorge et reprit : Ce que je veux dire, c'est que Waelyon avait sûrement prévu de continuer ses expériences ailleurs et avec un autre personnel. Et quand il a trouvé votre partenaire, il a du penser qu'il pouvait la forcer à travailler pour lui. Et donc quand vous avez commencé à semer le chaos à bord de son vaisseau, s'est dit qu'il était temps d'abandonner le navire. Il s'est enfuit avec tous nos travaux et il se rend à bord de sa prochaine base pour les poursuivre avec votre amie ! »

Zanthyu laissa échapper sa frustration en donnant un coup de pied dans une motte de terre couverte de mousse qu'il envoya valser dans l'eau, effrayant des grenouilles nala qui nageaient paresseusement à la surface.

« Écoutez, je vous demande pas... de me comprendre... encore moins de me pardonner. Je veux juste rentrer chez moi et ne plus jamais avoir affaire à ce savant fou... Je sais qu'on faisait des choses pas nettes. J'ai vu le résultat de mes travaux. Mais ce n'est pas pour ça que j'ai signé ! Je n'ai jamais voulu contribuer à ces expériences délirantes ! Et les autres non plus... Et maintenant ils sont morts... Tout ça pour le caprice d'un dément ! »

Re: [Nar Kaaga et alentours] De sang et d'acier !

Messagepar Spectre (Xander) » 15 Octobre 2016, 16:25

La discussion entre Spectre et Zanthyu allait bon train alors qu’ils progressaient toujours sur le sol visqueux et boueux de Nar Kagaa, à la recherche de la moindre trace de civilisation et surtout, d’un moyen de transport pour quitter ce caillou sans intérêt et rallier Nar Shaddaa. L’Arkanien n’avait aucune idée de la destination à laquelle Spectre voulait se rendre, de même que Spectre n’avait pas encore clairement décidé de ce qu’il comptait faire du scientifique.

Selon les dires de Zanthyu, Spectre avait mit les pieds (bien malgré lui) dans un truc aussi énorme que sale. Cette organisation semblait tentaculaire et Waelyon semblait en être une des personnalités les plus importantes. En tout cas, même si ce dernier était connu dans la Galaxie, Spectre n’en avait jamais entendu parler, cela dit, c’était normal, dans son cas. Cela dit, à côté des prouesses de Sareena Sow sur la cybernétique, Waelyon faisait figure d’académicien dans ses premières années, voilà pourquoi il voulait absolument savoir qui avait fait du Nagai ce qu’il est aujourd’hui et surtout, voilà pourquoi il avait emmené Yukino avec lui. Il s’imaginait sans doute que la Dame de Glace allait être d’une aide précieuse pour lui. C’était son compter sur le caractère de la jeune femme. L’Arkanien n’allait sûrement pas rigoler tous les jours avec elle et cette pensée fit naître un léger sourire sur les lèvres de Spectre, que Zanthyu ne percevrait jamais puisque l’assassin était toujours revêtu de son casque.

Spectre avait bien analysé l’attitude corporelle de Zanthyu pendant que celui-ci parlait. Il semblait que l’Arkanien soit sincère. De toute façon, comment pourrait-il en être autrement vu que son employeur n’avait pas hésité à sacrifier tout l’équipage du vaisseau, y compris lui si le destin ne l’avait pas fait croiser le chemin du Nagai.

Spectre s’arrêta et interpella le scientifique, qui se retourna dans sa direction pour découvrir l’apparence physique du Nagai qui venait de retirer son casque pour lui montrer à quoi il ressemblait :

- Tu vois ça ? C’est une personne comme ton employeur qui m’a fait ça. Elle m’a soumis à des souffrances pas possibles pour en arriver là et a manipulé ma mémoire pour me faire croire que ces augmentations étaient nécessaires. Dans mon malheur, je la remercie d’avoir fait un travail bien meilleur que celui de Waelyon. Je sais à quel point certains « scientifiques » ne reculent devant rien pour leurs intérêts personnels. Alors tu peux me croire, ton Waelyon, je vais pas le lâcher, il a osé prendre la seule personne qui compte un tout petit peu pour moi, alors on en a pas fini lui et moi. Et si tu veux te faire pardonner, tu vas m’aider. Tu m’es redevable après tout. Sans moi, tu serais mort avec tous tes collègues et il ne resterait rien de toi à l’heure actuelle.

Zanthyu fixait Spectre avec attention, sans dire un mot, une légère moue sur la bouche. Qu’avait-il ressenti en voyant pour la première fois le visage de son interlocuteur ? Surprise, frayeur ? Curiosité malsaine (pur réflexe de scientifique) ? Quoiqu’il en soit, il ne protesta pas lorsqu’il appris qu’il était en quelque sorte l’associé forcé de l’assassin.

Spectre remit à nouveau son casque sur sa tête et reprit la route. Il fallait bien trouver quelque chose, que ce soit un simple village de pêcheurs ou une ville high tech :

- M’est avis que t’as pas du bien lire tout ce qui était écrit en petits caractère dans les tonnes de papiers que t’as signé. Bref, en route. Fais ce que je te dis, sois réglo et tu rentreras chez toi, revoir les tiens.

Zanthyu n’avait pas le choix. Il était certes intelligent, mais il n’était pas capable de survivre seul dans des milieux comme celui-ci. Et puis, il n’avait strictement rien à gagner à rester loyal envers un individu qui n’avait pas hésité à sacrifier des centaines de personnes pour en tuer une seule, du moins, c’est comme ça que Spectre voyait les choses.
Aspects : Assassin Cyber Augmenté Hanté par Sareena Sow Nagai Derviche Seyugi Froid Et Méthodique En bons termes avec la République Fédérale Equipement spécialisé

Image

Avatar de l’utilisateur

Re: [Nar Kaaga et alentours] De sang et d'acier !

Messagepar L'Observateur » 18 Octobre 2016, 17:35

Zanthyu regarda le visage de Spectre avec un mélange d'horreur et de curiosité scientifique... 65% du premier et 35% du second. Il restait Arkanien, après tout ! Ils se remirent en route en silence. Le poids de la tâche qui leur incombait pesait sur leurs épaules, surtout celles du scientifique qui n'était pas habitué à ce genre de pression. Pourtant, après quelques pas, il s'arrêta...

« Je vais vous aider. Non pas qu'il avait le choix, ça il l'avait bien compris. Arrêtons Waelyon ! »

Afficher : spoiler
Fin du RP, je t'ai rendu tes Points de Destin et je t'ai offert un point de compétence. Pour la suite, ouvre un nouveau sujet au nom de ton choix sur [Nar Shaddaa].
En gros : Zanthyu et toi passez encore une ou deux heures dans ces marais pourris avant d'attendre une petite ville, louer des moto-jets, et vous rendre dans une ville plus grande pour prendre une navette vers Nar Shaddaa.

Revenir vers « Le reste de la galaxie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités