[Berchest] A pirates vagaari, pirates à demi

[Berchest] A pirates vagaari, pirates à demi

Messagepar Asuka Avensurha (Oracle) » 28 Juin 2017, 18:28

- Je sais que vous n'êtes ici que depuis quelques rotations, mais j'aurai besoin de vos talents pour une tâche un peu délicate, fit Rilgar.
- Nous sommes là pour ça, répondit Asuka.

L'évidence même à ses yeux.
L'équipage de l'Etoile-lointaine s'était réuni dans l'étude du contrebandier, chacun confortablement assis sur un siège - mis à part Nine qui devait encore bouder. Fait assez rare pour être souligné, Trashk n'était pas aux côtés de son patron. L'acclimatation se faisait petit à petit, même s'il était probable que le Trandoshan n'était pas de ceux capables de s'acclimater totalement à la présence des autres quant il était question de la sécurité de Rilgar - lézard ou pas.

- La mission serait un peu ... délicate, reprit Rilgar, utilisant le conditionnel de surcroît. Les enjeux ne concernent pas uniquement notre organisation. Son succès - ou son échec - amèneront un avantage particulier à un camp pour la prochaine guerre à venir.
- La prochaine guerre ? intervint Daal comme s'il avait mal entendu.

Asuka tourna la tête vers son compagnon à antennes. Depuis qu'elle était revenue et avait manifesté son intention de rester ici un bon moment, Rilgar avait repris ses anciennes habitudes avec elle, et la jeune femme redevenait peu à peu le second du contrebandier. Il n'était donc pas surprenant que ce fut-elle qui répondit à l'interrogation du Balosar.

- Nous disposons d'un réseau d'informateurs assez conséquent ...
- Les renseignements sont une ressource capitale pour tous les acteurs dans cette galaxie, et de fait, un marché très lucratif, ajouta Rilgar avec un sourire.
- ... et tous s'accordent à dire que les tensions entre les factions ne cessent de monter, termina la contrebandière comme si elle n'avait pas été interrompue.
- Des tensions, d'accord, répliqua aussitôt Daal. Mais c'est normal entre gouvernements. Cela ne justifie pas...

Asuka secoua de la tête, faisant tomber une mèche rousse devant son œil droit.

- Ces tensions se sont déjà matérialisées au sein de la population également. Il y a déjà eu des émeutes, surtout après l'invasion de Taris par l'Empire. D'autres incidents, plus spécifiques disons, sont aussi arrivés. Sur la station de Telos IV, des troupes de l'Empire aidaient les Vrais Telosiens, et tout un quartier a failli exploser, ...

Haryù releva la tête, s'arrachant - semblait-il - à ses pensées.

- ... ou encore l'assassinat de Grendo S'orn, énumérait Asuka. La Fédéréation du Commerce semble même penser que c'est l'Empire qui en est à l'origine, et après Taris... La jeune femme fit une grimace. Bref. Ce sont ce genre de "problèmes" qui inquiètent. Les gens commencent à avoir peur, les haines entre peuples s'attisent, et les gouvernements craignent chacun que les autres ne soient en train de préparer un autre incident pour saper leur pouvoir, alors ils se préparent pour y riposter. A un moment, l'un des camps fera un pas de trop et cela devra se régler au prix fort.
- L'Empire aidait les Vrais Telosiens ? questionna Haryù, étonnée. Ces terroristes ?
- Pas forcément l'Empire, nuança Rilgar. Il précisa : Nos rapports mentionnaient des troupes de l'Empire, mais ce dernier fait face à de nombreuses instabilités au sein même de son gouvernement en ce moment. Il peut très bien s'agir d'une cellule indépendante n'adhérant pas aux Fels. En fait, fit Rilgar en se passant une main derrière la tête, j'espérais que vous pourriez nous en dire plus là-dessus. Il doit bien vous rester quelques contacts au sein des Chevaliers Impériaux, non ?
- Peut-être bien, répondit énigmatiquement l'ex-Chevalière.

En trois mots, la femme avait clôt la discussion à ce sujet. Si elle obtenait des informations, elle ne les fournirait que si elle en avait envie.

- Bon je comprends mieux alors, répliqua Daal avec une humeur feinte pour dissiper le malaise grandissant. Tout va de travers encore une fois, et on va devoir rempiler pour une énième cohue générale, fit-il avec amertume. Mieux vaut s'y préparer donc. Mais quel rapport avec votre demande du coup ?
- L'objectif serait de ramener un prototype de générateur de furtivité, capable de rendre indétectables aux radars et ladars des vaisseaux de la taille d'un Destroyer Impérial. Le genre d'atout qu'une armée aimerait bien avoir dans sa main.
- Et qui détient cette charmante invention ? reprit Daal avec ironie.
- Il est aux mains d'esclavagistes Vagaari, dans le système Drexel. Nous ne savons pas comment ils ont pu se retrouver en possession d'une telle technologie, mais l'information vaudrait son pesant.
- Entre vos mains ou les leurs, ironisa Haryù. Je ne sais pas ce que je préfère.
- Je peux comprendre, fit prudemment Rilgar. Mais mieux vaut eux que nous je peux vous l'assurer. Ce que nous faisons n'est peut-être pas toujours joli-joli - à vos yeux surtout -, mais jamais nous n'avons été jusqu'à commettre les mêmes exactions qu'eux.

Haryù fit une petite moue pour montrer qu'elle était peu convaincue mais n'insista pas davantage - peut-être parce qu'elle aussi connaissait ces pirates de réputation. Notamment la façon qu'ils avaient de se servir des esclaves qu'ils récoltaient comme boucliers pour leurs vaisseaux spatiaux.
Rilgar la remercia d'un signe de tête avant d'ajouter :

- Ce serait bien que nous ayons une conversation tous les deux un de ces jours, proposa-t-il à la Chevalière.
- En effet, admit Haryù. Mais vous avez un briefing à terminer.
- Une proposition, rectifia Rilgar, n'appréciant visiblement pas le terme. La liberté est chère aux contrebandiers, et vous êtes libres de refuser. Le but est donc d'aborder le transporteur avant qu'il n'arrive à destination, et de sécuriser le prototype dans un de nos lieux-sûrs. Si jamais ce n'est pas possible... Alors mieux vaut le détruire. Définitivement.

Devant cette affirmation, Haryù fit un bref hochement de tête approbateur.

Afficher : spoiler
#0040BF Rilgar
#8D7EFF Haryù
#006C9E Daal
Aspects : Sensitive indécise Plus personne ne mourra pour moi ! Humaine Ce que c'est un vaisseau, c'est rien d'autre que la liberté Contrebandière certes, mais avec la main sur le cœur Laissez-moi les soins !

Re: [Berchest] A pirates vagaari, pirates à demi

Messagepar Tyulussë Norno (L'Ombre) » 30 Juillet 2017, 14:19

C’était difficile de le croire, mais l’intégration de Tyulussë s’était plus ou moins soldé par une réussite relative. Si elle n’arrivait toujours pas à blairer le Cador ni à comprendre quel était au juste le problème de la vieille avec elle (Sur le sujet, Tyulussë était partie du principe qu’elle était juste jalouse de sa plastique à faire pâmer les Anges de Diego, mais forcément, lorsqu’elle avait amené l’idée sur le tapis, l’autre s’était tout de suite drapé dans sa fierté jusqu’aux oreilles pour se retirer sans un mot), elle s’entendait plutôt bien avec le p’tit mini-bar roulant, avec qui elle faisait sans arrêt le tour du coucou histoire d’en faire une révision plus ou moins régulière. Si elle n’avait pas encore eu l’occasion d’une profonde conversation avec son nouveau Capitaine, elle avait pourtant, devant elle, systématiquement fait l’effort d’un langage relativement correct et d’une tenue toujours plus habillée que le bikini (apparemment, ça avait choqué lorsqu’elle était sortie par mégarde un peu toute nue de sa cabine pour aller attraper son holo’ qu’elle avait oublié au centre du salon. Mais quoi ! Elle était en pleine séance d’UV, ça lui était juste sorti de la tête ! Y en avait qu’était pudibond pour trois fois rien, franchement…). De fait, les choses s’étaient tassées sans trop d’anicroches et à vrai dire, le groupe s’était suffisamment bien entendu pour mener deux-trois affaires comme de vrais professionnels.

En plus de cela, Tyulussë avait fait l’effort de suivre les ordres à la lettre – bon, okay, lorsque ceux-ci omettaient de dire qu’elle n’avait pas le droit de barbouiller de bouse de bantha la tête d’un individu un peu trop mal poli, peut-être qu’elle avait un peu outrepassé ce qu’on avait attendu d’elle mais, dans ce cas, faut expliciter ! Faut pas juste se contenter de balancer un ordre en croyant que tout son contenu tacite va être saisi ! – si bien qu’on tolérait désormais sa présence et que bip-bip (elle l’appelait comme ça et en échange, elle lui avait le droit de l’appeler Punkie) l’avait même carrément accepté. Les choses allaient pour le mieux et lorsque tout le crew fut convoqué Tyulussë n’eut même pas comme premier réflexe de se dire « qu’est-ce que j’ai fait encore comme connerie ? ». Bon, faut dire, le message disait carrément que c’était le grand patron qui appelait et pour le coup, elle s’est dit que les deux trois bêtises qu’elle avait fait passer inaperçu n’était quand même pas si importante que le grand patron fasse déplacer tout le monde (c’était pas importante, hein, de mettre le dentifrice du Cador dans son tube de produit pour les cheveux et vice et versa, hein ?).

Lorsque tout le monde fut rassemblé en haut de la tour, Tyulussë remarqua d’abord que son copain lézard-boy n’était pas là. Elle eut un soupir d’aise et se détendit immédiatement, écoutant attentivement le discours des uns et des autres avec ce sourire qui donnait envie de lui crouncher le nez tellement ça la rendait agaçante. La vieille se la joua encore genre « j’suis trop l’mystère incarnait gars » et la Zelosian considéra la tactique comme la pire technique de drague qu’elle ait jamais vu.

« Une proposition. La liberté est chère aux contrebandiers, et vous êtes libres de refuser. Le but est donc d'aborder le transporteur avant qu'il n'arrive à destination, et de sécuriser le prototype dans un de nos lieux-sûrs. Si jamais ce n'est pas possible... Alors mieux vaut le détruire. Définitivement.

– ‘Scusez-moi d’vous interrompre, Patron, mais j’comprends pas bien là. Vot’ truc, c’est d’quelle taille ? C’est d’jà monté sur un chasseur ou un truc du genre ou on va récupérer d’la pièce détachée ? Et derrière, on en fait quoi ? Nah… Parce que, j’aimerais bien quand même savoir avant d’mettre ça dans les mains d’n’importe quelle armée régulière si j’m’apprête à fout’e le bordel dans la galaxie. Comprenez bien, hein, moi j’fais c’que veut l’Cap’taine, mais j’aime bien savoir d’abord quand même. »

Tout en parlant, Tyu’ s’amusait à jouer nonchalamment avec l’une des chaines qu’elle portait habituellement autour du cou, la faisant tourner autour de son doigt. Elle faisait ça à l’occasion, pour s’aider à réfléchir, et là, elle avait le sentiment de devoir réfléchir.


Afficher : spoiler
DarkSeaGreen Tyulussë
Aspects : Contrebandière faute de mieux Ancienne criminelle de guerre Fille du Soleil Ex-accro à la sacch' Pilote à grande gueule Instable capricieuse

Re: [Berchest] A pirates vagaari, pirates à demi

Messagepar Asuka Avensurha (Oracle) » 12 Août 2017, 18:14

Le regard de Rilgar se tourna vers la Zelosianne, s'attardant brièvement sur la chaine avec laquelle elle jouait.

- Je n'ai malheureusement aucune image à vous montrer, fit-il avec déception. Mais selon ce que j'ai réuni, l'objet en question, s'il n'est intégré à aucun vaisseau, est trop lourd et encombrant pour être déplacé. Nos agents conseillent de prendre le transporteur lui-même pour s'éviter des problèmes logistiques. A moins que vous n'ayez une façon spéciale de résoudre ce problème, dit-il en haussant un sourcil en direction de Tyulussë et Asuka.

Avec l'aide de la Force, il serait peut-être effectivement possible aux jeunes femmes de déplacer le prototype. Suffisamment sans doute pour transférer l'objet d'un vaisseau à un autre.

- En revanche, poursuivit-il, le transporteur nous est connu.

Il fit glisser un datapad devant eux.

Image

- Il s'agit d'un croiseur Gozanti - probablement récupéré et reconverti par les Vagaari. Il dispose d'un blindage bien plus lourd que ce qu'il devrait normalement disposer. Il a été correctement réarmé, mais il fera plus office d'énorme carapace qu'autre chose, des vaisseaux Vagaari seront là pour l'escorter.
- Pourquoi ne pas directement l'aborder tant qu'il est au sol alors ? intervint Daal. Ces Vagaari doivent bien avoir une base sur la planète pour leurs activités. Rilgar acquiesça. Ce serait peut-être plus facile qu'essayer de l'immobiliser dans l'espace. Il jeta un oeil sur l'écran du datapad. Si on veut l'empêcher de s'échapper, il faudrait s'occuper de ces réacteurs, mais alors on ne pourra plus l'utiliser pour exfiltrer le prototype. Il tourna la tête vers Asuka. Vous pourriez ensuite le transporter jusqu'à l'Etoile-lointaine ou un autre cargo, mais on sera vulnérable face à leurs vaisseaux pendant le transfert.
- Ce qui est certain, c'est qu'on aura besoin de renforts, répondit la contrebandière. Que ce soit pour repartir avec le transporteur ou attaquer le convoi dans l'espace. Tyu', tu as déjà eu l'occasion de piloter un vaisseau de ce genre ?
Aspects : Sensitive indécise Plus personne ne mourra pour moi ! Humaine Ce que c'est un vaisseau, c'est rien d'autre que la liberté Contrebandière certes, mais avec la main sur le cœur Laissez-moi les soins !

Re: [Berchest] A pirates vagaari, pirates à demi

Messagepar Tyulussë Norno (L'Ombre) » 17 Août 2017, 19:07

Tyulussë jeta un oeil aux plans techniques du vaisseau que contenait le datapad, signifiant d'un signe de la main qu'elle réfléchissait cinq minutes avant de répondre à la question de son Capitaine. Les plans étaient relativement clairs et se payaient le luxe de mettre en évidence les standards de l'appareil et les modifications supposées. Tyulussë finit par faire claquer sa langue, elle marquait ainsi qu'elle était arrivé au terme de sa réflexion. Elle se dirigea vers l'astromécano de la bande et lui tendit le datapad en ajoutant :

« Y a moyen que tu avales ce qu'il y a dedans, Bip-bip ? Avoir les plans sans arrêt sur nous me semble pas une mauvaise idée. »

Elle se tourna ensuite vers le reste de la compagnie et répondit avec un franc sourire qui en disait long sur ce qu'elle avait en tête.

« Donnez-moi deux heures avec Bip-bip pour faire deux-trois simulations en holo' et j'vous fais drifter ce coucou comme personne. Par contre, ça m'fend l'coeur d'vous l'dire mais j'suis plutôt de l'avis de Don Juan. Va falloir s'arranger pour choper c'te poubelle au sol, ça s'ra bien plus facile. On peut peut-être imaginer un truc en deux temps ? On s'glisse tranquille au sol, on condamne les mauvais hangars, on ouvre le bon, là-dessus nos potes débarquent pour faire diversion dans l'espace et bim, on décolle avec notre nouveau jouet et on tire notre révérence? »

Il était assez évident que l'apprentie Pirate se faisait une véritable joie de pouvoir enfin botter quelques culs. Le chômage ne lui réussissait plus autant qu'avant... Et faut dire que l'ennui sur cette planète était assez morose du fait de son climat gris sale.

« C'est à vous d'vous décider Cap'taine. Moi, j'suis chaude comme la braise ! J'vous suivrais même au fond d'un Nid de Killiks pourvu que ça mette un peu d'ambiance ! Avec trois solides gaillardes comme nous et le meilleur astromécano de ce secteur de la galaxie, qu'est-ce qui pourrait nous arriver, mmh ? »

Tyulussë regarda grand-mère, tout sourire. C'était curieux, mais c'était un vrai compliment, elle avait sur grand-mère deux certitudes : elle ne disposait d'aucun sens de l'humour et savait dérouiller des mâchoires comme peu de mamies savent le faire !
Aspects : Contrebandière faute de mieux Ancienne criminelle de guerre Fille du Soleil Ex-accro à la sacch' Pilote à grande gueule Instable capricieuse

Revenir vers « Bordure Intérieure »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité