Des emplettes et...

Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 27 Août 2015, 22:53

La Force avait peut-être de grands projets pour ce blessé, car le pouvoir que manifesta Haydan en se penchant sur le blessé s'avéra particulièrement effectif. Sous les yeux du pompier, la blessure du garde sembla, à défaut de disparaître, diminuer de taille. Une atmosphère rassurante s'installa entre les trois hommes, une sorte d'énergie chaleureuse, malgré l'incendie plus haut et le tremblement de l'immeuble qui menaçait de s'effondrer.

- Alors ça... Ça..., souffla le pompier, abasourdi par cette démonstration de l'étendue des pouvoirs de la Force. Le vigile, à deux doigts de perdre conscience, sembla retrouver un peu de ses forces... En tout cas, assez pour redresser la partie supérieure de son corps.
- Merci, je... Je vais beaucoup mieux..., dit-il, sous le choc.
- On doit encore le mettre hors de danger. Vous m'aidez ?

Le Jedi et le secouriste aidèrent le miraculé à se relever. Il respirait encore faiblement et il avait du mal à garder l'équilibre mais au moins il pouvait marcher si on l'aidait ; sans l'intervention de Haydan, il aurait fallut le transporter inconscient... Comme il était hors de question de s'échapper en retournant à la navette à l'étage du dessus, le pompier entraîna le trio dans la cage d'escalier. Ils descendirent aussi vite que la condition du vigile le leur permettait. Le premier étage semblait avoir été épargné, pour l'instant, aussi continuèrent-t-ils leur descente - sans croiser les trois clients que Haydan pensait bloqués quelque part. Étaient-ils parvenus à s'échapper ?

Les tremblements s'intensifièrent et l'écho de bruits sourds leur parvenaient d'en haut. On aurait dit qu'un géant était en train de démonter l'immeuble à la main, couche par couche. A la fin, ils descendaient presque les marches quatre par quatre. Finalement, ils terminèrent leur course au rez-de-chaussée. L'état de l'entrée du Bazar n'était pas aussi chaotique que les deux derniers étages mais les secousses avaient fait tombé quelques étagères, brisant leur contenu. Heureusement, la sortie était grande ouverte.

La lumière de l'extérieur motiva le pompier, qui rassura l'homme qu'ils transportaient en lui annonçant qu'ils arrivaient enfin dehors. "Plus que quelques mètres !", cria-t-il alors qu'ils faisaient un dernier effort pour sortir de l'immeuble.Une fois dans la rue, ils se précipitèrent sur le trottoir d'en face. De l'autre côté, un groupe de secouristes se détacha de la foule et se dirigea vers eux au pas de course pour prendre le relai. De grosses gouttes de sueur perlaient sur le front du Jedi.

- Haydan !, cria Orianna en courant vers lui, juste au moment où une explosion souffla entièrement le troisième étage. Tout le monde leva les yeux vers le haut de l'immeuble, où ce qu'il en restait. Le bus Magnaline avait enfin explosé. D'importants morceaux de béton furent projetés dans plusieurs directions mais personne ne se trouvait directement en-dessous du Bazar et il n'y eut pas de nouveaux blessés à déplorer.

Dans la foule, plusieurs personnes, furieuses ou en larmes, suppliaient les secours de retourner à l'intérieur chercher leurs proches oubliés...

- Je vous en prie ! Mon père était là-haut quand le bus s'est écrasé !, se lamentait une jeune Twi'lek.
- Je ne trouve plus mon fils, aidez-moi !, suppliait un Nautolan. Quelqu'un l'a enlevé avant que les secours n'arrivent !
- Vous devez sauver ma sœur ! Retournez-y ou je vous colle un procès !

- C'est terrible, murmura la jeune femme en serrant Haydan dans ses bras. Mais qu'est-ce qui a bien pu arriver ? Qui a provoqué ça ?

Plus loin, les réclamations s'intensifiaient. Les proches des victimes portées disparues étaient frappés d'une sorte d’hystérie collective. Ils étaient dans le déni, et les secours n'arrivaient pas à les calmer.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 28 Août 2015, 00:15

Haydan sentit l'énergie particulière de la Force couler en lui. Elle était là. Encore une fois, elle soutenait le Jedi dans son épreuve. La blessure avait diminué suffisamment pour que la victime puisse être transportée. Ils le relevèrent et l'aidèrent à évacuer. Le bâtiment semblait attendre qu'ils quittent son intérieur pour s'effondrer. Les escaliers étaient toujours praticables. Le groupe put sortir sans difficulté. Au premier étage, Haydan se rendit compte qu'il avait presque été épargné par l'accident. Les secousses se rapprochaient les unes des autres. Quelque chose surpris le Jedi. Ils n'avaient toujours pas rattrapé les trois signes de vies qu'il avait détecté dans l'escalier. Pourtant, Haydan venait tout juste de les ressentir depuis l'étage d'au-dessus. Finalement après quelques minutes, le trio arriva dans le dernier couloir les menant vers la sortie. La lumière blanche semblait si belle vue de cet enfer. Le pompier réconfortait le blessé. Le blessé ? N'était-ce pas plutôt des encouragement pour lui-même ? Sûrement un peu des deux. Ils finirent par franchir le pas de la porte, comme l'on franchit la ligne d'arrivée d'un marathon. Ils s'écroulèrent sur le trottoir d'en face alors que d'autres pompiers fonçaient vers eux pour prendre en charge le blessé. Orianna couru vers Haydan qui se releva et répondit à son étreinte. Les survivants suppliaient que l'on retourne chercher des proches, mais tous étaient morts. Haydan baissa le regard alors que le bus explosait au troisième étage. Le bâtiment ne tiendrais pas plus longtemps. Une femme annonça alors que quelqu'un avait enlevé son fils. Le Jedi s'approcha d'un pas rapide d'elle et lui demanda alors:

- Votre fils a été enlevé ? Racontez-moi tout ce qui s'est passé depuis les minutes avant le crash jusqu'à ce que vous ne sortiez du bâtiment. Donnez moi le plus de détail, c'est très important.

Il devait s'agir du Trandoshan. Pourquoi avait-il enlevé des enfants ? Était-ce lui le responsable du crash ? Si, c'était bien le cas, il devait se servir des enfants comme otages pour protéger sa fuite.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 28 Août 2015, 01:12

Se soustrayant à l'étreinte d'Orianna, Haydan se dirigea vers les protestants qui essayaient, en vain, de convaincre les secours de retourner dans le Bazar de Khadgar. Le troisième étage s'était effondré sur le second, lequel menaçait de s'écrouler à son tour. Il n'y avait plus rien à chercher là-haut, si ce n'était des corps réduits en charpie. Le reste du bâtiment n'allait pas tarder à s'affaisser à son tour, et il n'y aurait bientôt plus qu'un champ de ruines là où se trouvait l'immeuble...
Pourtant, l'une des personnes qui se plaignaient attira l'attention du Jedi. C'était le Nautolan qui avait dit que son fils s'était fait enlever. Dans le vacarme des plaintes, personne n'avait vraiment entendu ce qu'il criait jusqu'à présent. L'homme se tourna vers Haydan, soulagé que quelqu'un lui accorde enfin attention. Il avait un bandage qui entourait le haut de sa tête, un bras en écharpe, et plusieurs blessures superficielles un peu partout sur le corps.

- J'ai lâché mon fils des yeux deux minutes pendant que je discutais avec un employé à propos d'un droïde protocolaire. Soudain, je l'ai entendu crier. Quand j'ai vu où il était, je l'ai trouvé dans les bras d'un proche-humain, j'ai pas bien vu l'espèce exactement... Mais il était grand, sûrement au moins deux mètres. Et il avait une petite fille avec lui... Le Nautolan se laissa tomber sur les genoux et se prit la tête dans les mains. J'allais arrêter ce kidnappeur quand le bus s'est écrasé. Après, tout était très confus, je ne sais pas ce qui s'est passé... J'étais bloqué quelques minutes jusqu'à ce que quelqu'un ne me tire de là... J'ai interrogé les secours, mais personne n'a vu deux enfants avec un adulte !

Ce témoignage apportait peut-être quelques réponses à Haydan, mais il soulevait aussi de nouvelles questions. Il y avait trop de mystères et de coïncidences dans cette affaire. Et les précieux indices qu'il manquait peut-être au Jedi risquaient littéralement de partir en fumée, s'ils n'avaient pas déjà été détruits. Quant aux témoins, la plupart étaient sous le choc. Tout le monde était encore très confus. Un peu plus loin, d'ailleurs, un homme à l'embonpoint important contribuait au chaos en criant à gorge déployée. A bien y regarder, il était en train de passer un savon... Au vigile que Haydan et le pompier qui l'avait suivi avaient sauvé ! C'était de soins dont il avait besoin, pas de se faire hurler dessus par son patron.

- Il y a quelque chose qui me perturbe, murmura Orianna en prenant son amant à part. Quand on est arrivés tout à l'heure, j'ai vu un homme entrer dans le magasin. Sur le moment, je pensai qu'il voulait aider les gens à évacuer, ou peut-être qu'il cherchait quelqu'un. Mais je ne le retrouve pas parmi les gens présents, pourtant je suis certaine que personne n'a quitté la place !

Ce n'était sûrement pas le Trandoshan (ni le kidnapper, dans l'hypothèse improbable où ils ne seraient pas la même personne) car il n'aurait jamais eu le temps de monter au troisième étage, mais c'était peut-être un complice... Quelque soit le crime dont ils soient coupables, et pour l'instant, c'était assez vague. Un crash, un enlèvement, et beaucoup d'interrogations.

- Est-ce que vous allez le retrouver ?, demanda le Nautolan d'une voix faible, toujours à genoux.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 28 Août 2015, 01:43

Un homme avait donc enlevé une fillette et un jeune garçon Nautolan ? Un Trandoshan avait tiré sur le vigile et avait été aperçu par ce dernier en compagnie d'enfants. De plus Orianna était sûre d'avoir vu un homme pénétrer, mais ce dernier n'était pas ressortit. Comment était-ce possible ? L'avait-elle juste manqué lors de sa sortie ? C'était une possibilité. Cependant, un Trandoshan, ne ressemblait pas vraiment à un homme, mais plus à un reptile. De plus, l'homme que Orianna avait vu entrer dans le bazar ne pouvait pas être le ravisseur, car l'enlèvement avait commencé avant le crash quand le couple se trouvait encore dans le magasin. Haydan se retourna vers le Nautolan et lui demanda alors :

- Le ravisseur pouvait-il être un trandoshan ? Ou ressemblait-il plus à un humain ?

Beaucoup trop de mystères entouraient cette affaire. Le crash était-il le moyen de diversion pour s'échapper ? Cela était un peu trop pour un simple kidnapping. Et si cela était véritablement une coïncidence et qu'un enlèvement avait eu lieu juste avant le crash ? Cela restait possible, mais peu probable. Il fallait y retourner pour essayer de comprendre ce qu'il se passait. Haydan se retourna vers sa compagne et lui annonça:

- J'y retourne, je dois comprendre ce qu'il se passe. Reste avec le Nautolan. Ah ! Et essayes d'aider ce pauvre vigile qui a besoin de soin et non de sermon.

Il embrassa Orianna sur le front puis partit en courant vers le bâtiment. Une fois à l'entrée de celui-ci, il se stoppa. Il se concentra et essaya une nouvelle fois d'identifier les trois présence qu'il avait senti à l'intérieur.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 28 Août 2015, 03:19

Le Nautolan n'avait pas été très précis en parlant de l'homme qu'il avait aperçu avant que le chaos ne s'abatte sur le Bazar, mais il sembla se remémorer quelque chose après avoir entendu la question de Haydan. Il se releva silencieusement, pensif, puis recolla les morceaux de puzzle dans son esprit. Tapant du poing droite dans la paume de sa main gauche, il répondit par l'affirmative.

- Maintenant que vous le dites... Je l'ai vu de dos et seulement pour un court instant, mais son crâne n'avait rien de lisse. C'était peut-être des écailles.

Ce n'était pas encore confirmé mais la probabilité que le kidnappeur du Nautolan et le Trandoshan du vigile soient la même personne était maintenant proche de 100%. Orianna avait l'air songeuse, elle se demandait sûrement où diable tout cela allait-il les mener. Haydan n'allait pas tarder à trouver le fin mot de l'histoire. Il annonça son intention de retourner au Bazar, donna quelques instructions à sa partenaire puis posa un baiser sur son front avant de partir en courant vers le bâtiment.

- Je ne vais pas te dire d'être prudent parce que je sais que tu aimes quand ça fait mal, lança Orianna en se mordillant la lèvre inférieure.
- Merci ! Qui que vous soyez, j'espère que... Merci !, cria le Nautolan.

Il n'était pas encore remis de la disparition de son fils mais savoir que quelqu'un était sur sa trace était suffisant pour lui apporter un peu d'espoir. Le Jedi s'arrêta à l'entrée de l'immeuble et essaya de déterminer la position des trois inconnus qu'il avait senti plus tôt. Malheureusement, il n'eut pas autant de succès cette fois-ci ! Avant qu'il ne puisse réessayer de les localiser par la Force, il sentit une main sur son épaule. C'était le pompier de tout à l'heure. Il avait retiré son casque et dévoilait un visage à la peau rouge ; c'était un Zeltron. Avec une expression mêlée de satisfaction et de fatigue, il remercia Haydan.

- Beau boulot ! Vous nous avez vachement aidé, ça aurait vraiment mal fini sans vous. Vous n'allez pas y retourner, quand même ? Je donne moins de cinq minutes à l'immeuble avant qu'il ne s'effondre comme un château de cartes !, conclut-il en regardant derrière Haydan, les yeux plissés. Ce qu'il voyait ne le plaisait pas. Le Bazar de Khadgar était une illustration exemplaire de l'enfer.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 28 Août 2015, 04:00

[justify]Sa compagne lui rétorqua une de ses répliques pleines de sous-entendus dont elle avait le secret. Il la regarda avec un sourire puis lui répondit:

- Tu dois te tromper de personne. Me confondrais-tu avec un autre de tes nombreux amants ? se moqua-t-il avant de partir.

Le Nautolan le remercia. Haydan se contenta de lui faire un signe de main. Une fois devant l'entrée, il ne réussit pas à localiser le groupe. Où étaient-ils ? Dans le bâtiment ? Il fallait s'en assurer, mais surtout se concentrer pour les localiser. Il s'apprêtait à retenter une nouvelle recherche grâce à la vision de la Force, quant le pompier vint le remercier. Haydan ne considérait pas le travail comme fini. Le sauveteur lui demanda alors s'il comptait retourner dans le bâtiment. Le Jedi ne voyait pas d'autres alternatives.

- Des enfants semblent avoir été enlevé, or ils sont peut-être encore dedans avec leur ravisseurs. J'ai sentit trois personnes dans la cage d'escaliers lors de l'évacuation, et encore lorsque nous étions avec le vigile. Je ne comprends pas pourquoi nous ne les avons pas croisé.

Haydan jeta un regard autours de lui. Une autre enfant avait donc été aussi enlevée ? Ses parents devait la chercher.

- Une enfant a disparu. Sûrement proche humaine. Ses parents doivent la chercher essayer de les trouver et des les accompagner jusqu'à la femme aux cheveux rose là-bas, demanda-t-il en désignant Orianna.

Le Jedi finit par foncer tête baisser dans le bâtiment. Il fallait comprendre ce qu'il se passait. Y avait-t-il un sous-sol ? Un parking souterrain ? Haydan se mit à la recherche d'indices à travers le rez-de-chaussée. Il observa la carte du bâtiment indiquant tous les magasins et sorties de secours. Peut-être qu'elle lui donnerait la solution.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 29 Août 2015, 01:50

Haydan fit part de ses impressions au pompier. Celui-ci ne cacha pas sa surprise en entend parler d'enlèvement mais, en bon professionnel, il garda son calme et sa capacité d'analyse. La tête légèrement inclinée vers l'avant, une main sur le menton, il finit par acquiescer et hocher la tête.

- Compris, je vais essayer de trouver les parents de la petite. Mais vous, soyez prudent ! À votre place, Jedi ou pas, je ne resterai pas trop longtemps à l'intérieur, expliqua-t-il avec une certaine inquiétude.

Mais Haydan avait un objectif en tête et il n'était pas dans ses habitudes de faire passer sa vie avant celle des autres, une qualité qui devenait souvent un vilain défaut, surtout chez les Jedi. Contre tout bon sens, il pénétra par le vestibule de l'immeuble et arriva au rez-de-chaussée déserté. On voyait que les clients étaient partis en courant et dans la panique car plusieurs articles avaient été abandonnés par terre devant la caisse. En marchant dans les allées, il put constater que le Bazar de Khadgar bénéficiait d'une décoration particulièrement kitch ; c'était forcément moins visible dans les étages, le feu n'aidant pas vraiment à apprécier les piliers recouverts de cuir de cannok.

Il ne trouva rien d'anormal après une investigation brève mais concise. Néanmoins, il y avait plusieurs pistes à explorer : d'abord, une porte menant à la réserve et interdite aux personnes non-employées, au fond de la salle, et bien ouverte - comme une invitation à mener une petite visite de l'autre côté. Ensuite, derrière les caisses, une autre porte elle aussi spécifiquement réservée aux employés, mais fermée celle-ci. Un digicode près de la poignée laissait penser qu'elle était bien verrouillée.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 29 Août 2015, 02:24

Haydan pénétra dans le vestibule du Bazar. Il se mit à la recherche d'indices. Le Jedi s'avança. Les gens avaient abandonné tous ce qu'ils venaient d'acheter. Certains clients avaient du tomber et lâcher leurs courses en se relevant d'après la disposition de certains paquets. Le Maître s'accroupi à côté d'un présentoir chaviré. Plein de petits portes-clefs décoratifs étaient accrochés dessus. Haydan trouvait ça amusant. Il se releva et se concentra de nouveau sur son objectif. Par où étaient passés le Trandoshan et les enfants ? S'ils n'étaient pas sortis, quel chemin avaient-ils pu prendre ? Le Jedi repéra une porte ouverte plus loin qui semblait être une réserve. Il se dirigea versa celle-ci, mais son regard fut attiré par une autre porte un encore peu plus loin. Il aperçu un digicode sur cette deuxième possibilité. Devait-il aller vers la porte fermée ou la réserve qui se trouvait-être ouverte ? Le Trandoshan n'avait aucune raison d'avoir les codes employés et surtout comment les auraient-ils eut. S'il avait travaillé dans ce bazar le vigile l'aurait sûrement reconnu. La salle ouverte était-elle une réserve ou une pièce de stockage avec un accès dehors ? S'il s'agissait d'une réserve un simple coup d’œil dans celle-ci permettrait de lever tout doute, car elle serait logiquement sans autres issues. Haydan se dirigea vers la réserve afin de vérifier sa théorie. De toute manière, il irait ouvrir l'autre porte ensuite s'il n'y avait rien dans cette pièce. Le Jedi se rappela ensuite qu'il cherchait aussi un homme. Il l'avait tout bonnement oublié. Était-il allé au même endroit que le Trandoshan et les enfants ? Si c'était le cas, soit il leur courrait après, soit il était complice. La priorité restait les enfants. Il fallait déjà se concentrer sur retrouver leurs traces.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 29 Août 2015, 03:00

Haydan décida donc de répondre à l'appel de la porte ouverte et prit d'abord la direction de la réserve. En entrant, il constata que les secousses dont le bâtiment était victime avait fait chuter plusieurs étagères dont le contenu - de grosses boîtes en carton - s'était éparpillé au sol. Il y avait de tout dans le bazar du Bazar : des pièces de droïdes d'occasion, des fringues si vielles qu'elles remontaient sûrement à la guerre des clones, de la porcelaine Impériale de contrefaçon...
Le Jedi fut perturbé au milieu de son enquête par une nouvelle secousse particulièrement importante. Il dut s'arrêter pour ne pas perdre son équilibre. Un nuage de poussière tomba du plafond... Avant qu'un pan entier de celui-ci ne s'effondre sur une bibliothèque dans le fond. Le pompier avait bien dit qu'il ne donnait pas plus de cinq minutes à l'immeuble !

Malheureusement, la piste de la réserve ne menait nulle part. Si elle était ouverte, c'était sûrement parce qu'un employé s'y trouvait au moment de l'incident. Par élimination, cela ne laissait que la salle réservée aux employés, derrière la caisse. Haydan avait déjà prévu de s'y rendre, aussi retourna-t-il sur ses pas. Il sauta derrière le comptoir et se dirigea vers la porte verrouillée.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 29 Août 2015, 03:46

Haydan passa le pas de la porte et se rendit compte que son choix était le mauvais. La réserve était dans un sale état. Les étagères avaient cédé sous les tremblement répétés du bâtiment entraînant les cartons qu'elles soutenaient. Le contenu de la plupart des cartons se trouvaient dans sur le sol. Il y avait de tout. Des marques authentiques, mais aussi de la contrefaçon. Les gérants auraient des soucis lorsque les autorités verraient ceci lors du déblaiement de l'immeuble. La poussière tomba du plafond puis se fut autour du plafond de s'écrouler. Haydan sortit de la réserve alors que le morceau de béton touchait le sol. C'était juste. Le Jedi se dirigea ensuite vers la seconde porte qu'il avait repéré. Il l'analysa et se rendit compte qu'elle était bel et bien fermée comme il le craignait. Il fallait l'ouvrir rapidement. La crocheter ? Haydan n'était pas un expert dans ce domaine. Cela prendrait un peu plus de temps que d'enfoncer la porte ou la découper avec le sabre. L'enfoncer avec une vague de Force n'était pas non plus une bonne idée. Haydan sortit son sabre et alluma une de ses lames argentées. Il l'enfonça au niveau du loquet magnétique servant à maintenir la porte fermée puis commença à descendre. S'il le fallait il découperait l'encadrement entier de la porte afin de pouvoir passer, mais il ouvrirait cette porte.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 29 Août 2015, 04:02

Haydan n'eut pas besoin de faire fondre l'encadrement de la porte pour se frayer un passage ; il ne s'agissait pas d'une sécurité très perfectionnée et détruire le loquet fut suffisant pour la rendre caduque. Le Jedi se permit donc d'entrer, ignorant bravement l'avertissement qui signalait que toute personne étrangère au service serait passible d'une réprimande. Il traversa un petit couloir avant d'arriver dans une salle de repos avec une table métal, quelques chaises inconfortables, un frigidaire et des meubles de cuisine, et enfin un terminal holonet. Il y avait une autre porte au bout de la pièce, aussi se dirigea-t-il dans cette direction. Étant donné la distance parcourue, il n'était plus directement menacé par l'effondrement des étages du dessus.
Cette fois, la porte se laissa ouvrir sans histoire et le laissa passer dans un nouveau couloir en forme de L. Un peu avant d'arriver à l'angle, son attention fut attirée par des voix...

- Je ssssuis désolé, patron ! Je pensssais qu'ils nous serviraient ssssi...
- Sombre crétin ! Tu nous as mis dans une merde noire ! Je devrai te priver de ta part du butin.
- Pas encore, patron !
- La ferme. Lifith, tu avances ou pas ?
- Le coffre est plus sophistiqué que ce que je pensais...


Un grondement sonore se fit entendre de loin, interrompant les trois voix. Il s'agissait d'hommes adultes, et le Trandoshan se trouvait sûrement parmi eux à entendre l'un d'entre eux parler dans un galactique avec un fort accent saurien.

- Dépêche-toi avant que tout ne s'effondre ! Je veux pas que notre pilote se défile en voyant l'immeuble se casser la gueule !
- Qu'est-ce que vous allez faire de nous ?, demanda une voix d'enfant qui devait appartenir à une fille ou à un très jeune garçon.
- J'ai peur, je veux que vous me laissiez partir !, ajouta une autre voix, clairement celle d'un garçon. Il était effrayé, contrairement à la jeune fille qui avait parlé juste avant avec un calme impressionnant étant donné la situation.

Haydan était au milieu du couloir, juste avant l'angle. Il bénéficiait de l'effet de surprise grâce à son intrusion au sabre laser... Il aurait peut-être alerté les malfrats s'il avait utilisé la Force pour défoncer la porte. Restait maintenant à établir une stratégie... Et, enfin, il aurait le fin mot de l'histoire.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 29 Août 2015, 04:41

La porte ne mis pas longtemps avant de s'ouvrir. Elle était vraiment bon marché, ce qui ne surprenais pas Haydan. Qui achèterais une porte haute sécurité pour un tel bazar ? Il ne se trouvait pas dans une banque ou une prison impériale. Le Jedi se retrouva dans un couloir qui le mena jusqu'à la salle de repos du personnel. La salle était vide. Seul une chaise semblait renversé ainsi qu'une tasse pleine d'un liquide d'une drôle de couleur. Le Maître décida donc de poursuivre sa route sans s'attarder plus longtemps dans la pièce. Il passa par une porte se trouvant de l'autre côté de la salle et se retrouva dans un nouveau couloir. Il était en deux segments. La première partie faisait quelques mètres avant de tourner. Alors que Haydan avançait dans le couloir, il entendit plus loin les échos de plusieurs voix. L'une d'entre elles était sifflante, sûrement le Trandoshan. D'après leur conversation, toute cette affaire semblait être un plan échaffaudé pour cambrioler le bazar. Autant de morts juste pour quelques crédits ? Combien en tireraient-ils ? Quelques milliers de crédits ? Était-ce ça la prix des vies sacrifiés pour ces hommes ? Des truands sans foi, ni lois ? Non, il s'agissait juste d'idiots ne comprenant pas la valeur d'une vie. Il n'y avait rien de plus important. Haydan jeta un coup d’œil et tenta de repérer le chef. Il lui fallait un plan. Ils étaient trois. L'effet de surprise était encore là. Il ne méritait qu'une chose qu'on en prenne un pour taper sur l'autre. Evidemment ! Voilà la solution ! Haydan se concentra sur le chef. Il fallait l'envoyer sur l'un des deux complices suffisamment fort pour pouvoir s'occuper du dernier. Le mieux serait de réussir à les assommer tous les deux, puis de mettre hors d'état de nuire le dernier complice. Haydan se concentra sur le chef afin de l'envoyer sur son complice le plus proche. Il ne regarda même pas le résultat et fonça vers le dernier complice en allumant les deux lames de son sabre afin de profiter de l'effet de surprise.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 29 Août 2015, 06:15

Les Jedi de l'Ancienne République avaient-ils tous tendance à foncer tête baissée, ou était-ce seulement Haydan ? En tout cas, son irruption dans le bureau du directeur (car c'était la nature de cette pièce) était la dernière chose à laquelle s'attendaient les malfaiteurs. Le Jedi repéra immédiatement le chef parmi les trois hommes : ce n'était ni celui qui manipulait le coffre-fort incrusté dans le mur, ni le Trandoshan, c'était donc le gros costaud adossé à un mur les bras croisés. Il passa de cette pose à celle dite du "gizka qui découvre qu'il n'a pas d'ailes" sous l'influence d'une poussée de Force qui l'envoya valser contre son sous-fifre aux écailles jaunes. Les deux victimes du Jedi poussèrent un cri de surprise qui fut interrompu lorsque leurs crânes se rentrèrent dedans en provoquant un bruit sourd. Le troisième malfrat avait les mains prises mais se retourna quand même, désarmé et désemparé, juste à temps pour voir une silhouette fondre sur lui avec un double sabre-laser. La surprise sur son visage n'avait d'égale que la terreur qui lui succéda.

- Pas si vite, Jedi, lança une quatrième voix.

Alors que Lon n'était qu'à quelques centimètres de sa proie, suffisamment près pour réaliser un Cho mai (technique d'amputation de la main armée) immédiat si l'homme tentait de dégainer son arme, il aperçut du coin de l’œil le quatrième larron qui venait de parler. Il avait pris un gros risque en se précipitant dans la salle sans se préparer, et celui-ci avait payé... Pour ses ennemis. Le dernier homme debout, un Twi'lek avec un lekku atrophié, avait l'un des otages sous le bras - le jeune Nautolan -, un blaster directement braqué sur sa tête.

- Excellent, Devün, annonça le chef du gang en se relevant, un peu sonné. Derrière lui, le Trandoshan comptait encore les étoiles, allongé dans une position inconfortable... Quant à la seconde otage, une Mirialane âgée entre neuf et dix ans, elle s'était réfugiée derrière un fauteuil situé à quelques mètres du dénommé Devün. Jedi, je pense que nous sommes dans une situation assez... délicate, n'est-ce pas ? Que diriez-vous de vous éloigner du coffre et de mon homme de main ?, demanda le patron sur un ton qui laissait peu de place à une réponse négative.
- Je-Je veux pas mourir !, cria le Nautolan terrorisé.
- La ferme ! Laisse les grandes personnes parler, compris ?!, vociféra le boss en crachant des perles de bave. Jedi, nous pouvons sûrement trouver un arrangement... Si la vie de ces deux-là a de l'importance pour toi, conclut-il avec un sourire aux intentions sinistres.

Re: Des emplettes et...

Messagepar Haydan Lon (Manda'lor) » 29 Août 2015, 14:56

Haydan n'eut aucun problème à envoyer le chef sur le Trandoshan. Il ne restait plus qu'un homme. Du moins, c'est ce que le Jedi pensait. Alors qu'il s'apprêtait à le tenir en respect une autre voix s'éleva. Il s'agissait d'un Twi'lek qui tenait le jeune Nautolan fermement. Son chef félicita le proche-humain pour cette initiative et intima l'ordre de reculer à Haydan qui le regarda. Il avait employé le terme Jedi. Le Maître sourit en pensant qu'il s'était fait avoir comme un bleu. Id soupira puis dit alors d'une voix sûre:

- Laissez moi vos otages et je m'en vais. Je veux juste ramener ces enfants à leurs parents, le reste ne me regarde pas. Si votre ami Trandoshan ne les avait pas enlevé, je ne serais même pas là en ce moment. Et les forces de l'Ordre ne serait pas, non plus, en train de rechercher une jeune mirialan et un jeune nautolan. Dans tous les cas, votre ami a attiré l'attention sur vous et a ruiné votre plan. Donc soit vous me laissez partir avec les enfants et je vous donnes une information qui vous permettra de vous en sortir vivant et en sécurité, soit on se quitte ici et vous ne pourrez pas fuir avec votre butin.

Le Jedi observa la salle dans laquelle il se trouvait. Sa priorité était de mettre les enfants à l'abri. Il observa le Twi'lek puis chacun des individus. Il regarda s'il pouvait ou non s'arranger pour se débarrasser du Twi'lek pour ensuite se placer devant les otages en couverture afin des les faire sortir. Après il pourrait gérer les ravisseur normalement, ou même partir et les attendre à la sortie du bâtiment. Haydan pouvait-il prendre le risque de désarmer le Twi'lek et réussir à sortir les enfants ? Cela semblait un pari risqué. Le chef semblait prêt à négocier, mais Haydan ne lui faisait pas confiance. De plus, Haydan ne voyait pas comment il avait prévu de s'en sortir. Il lui fallait plus d'informations, peut-être que l'un d'entre eux était suffisamment idiot pour tout révéler au Maître Jedi.

- Je suppose qu'enlever les enfants n'était pas prévu dans le plan et que ça contrarie votre fuite, non ? Laissez-les partir et je reste comme otage. En plus je vous indiquerais une sortie à l'abri des regards.
Avatar de l’utilisateur

Re: Des emplettes et...

Messagepar L'Observateur » 29 Août 2015, 20:44

Haydan répondit aux ravisseurs avec un sourire beau joueur. Il avait fait une erreur mais cela ne l'empêchait pas de garder confiance. D'une voix pleine de conviction, il fit une première offre aux malfrats : soit ils lui rendaient sagement les gamins (qui étaient de toute façon un fardeau dont ils se seraient passé si le Trandoshan s'en était tenu au plan originel) et "il leur donnait des informations pour couvrir leurs arrières" en échange, soit il sortait du bureau et les attendait à l'extérieur avec les autorités. Le patron sembla réfléchir à cette proposition et Lon profita de ce répit pour étudier les lieux...

L'homme de main qu'il menaçait de son sabre et lui-même étaient au fond de la pièce à droite, à quelques mètres du coin supérieur droit, déjà occupé par le Trandoshan et le boss après qu'il y ait été envoyé de force par la Force. Le quatrième homme, celui qui tenait l'un des enfants en joue, était derrière le bureau à l'opposé de la salle. La Mirialane se cachait derrière un fauteuil dans le coin inférieur gauche... Son couvert ne tiendrait pas long feu si les choses tournaient mal mais c'était mieux qu'être debout au milieu de rien. Enfin, le coin inférieur droit était occupé par une table basse et deux fauteuils. Le propriétaire des lieux ne se refusait rien : ses meubles étaient très élégants et sentaient la fortune à plein nez. Entre ça et le coffre-fort qu'il gardait en évidence dans son bureau, on pouvait penser qu'il aimait exposer sa fortune... Et que celle-ci était mal acquise.

- Je ne comprends pas ce que tu gagnes à nous aider à nous enfuir. Que tu souhaites libérer les enfants, ça me paraît logique... Mais pour le reste..., répondit enfin le chef du quatuor avec une pointe de suspicion.
- C'est peut-être pas un Jedi. Son sabre est argenté et il ne porte pas leurs fringues de moines hypocrites, boss, suggéra celui que Haydan avait à sa merci.

Ce dernier améliora son offre en proposant de se substituer aux otages. Le boss haussa un sourcil, mais le Jedi touchait dans le mille... La présence du Nautolan et de la Mirialane mettaient leur fuite en péril. Il se perdit en réflexion quelques secondes, leva son index en direction de Haydan, le laissa retomber, puis soupira.

- Non. C'est louche. Qui serait assez stupide pour se laisser prendre otage ? Si tu étais de bonne foi, tu aurais au moins éteint ton arme !, rugit-il en faisant d'amples mouvement de la main. Donne-moi une raison de te croire, ou accepte ma contre-proposition : lâche ton arme, laisse-nous te ligoter, et attend sagement dans cette pièce. On vide le coffre, on prend son contenu, et on se barre en laissant les mômes avec toi.


Revenir vers « Premier marché de Japrael »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité