Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Planète d'accueil de l'Alliance des Mondes Républicains

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Asuka Avensurha (Oracle) » 24 Août 2016, 18:35

- Il y aura toujours quelqu'un pour marcher dans ses pas, dit-elle un sourire aux lèvres, en paraphrasant Kamijo. Mais je ne veux pas le combattre pour moi, mais pour protéger les gens qui seront en danger à cause de lui, énonça-t-elle. Ce n'est pas une quête personnelle, je ne veux rien prouver, que ce soit à moi-même, ou aux autres... Alors j'accepte.

Même si la perspective de retrouver des Jedi plus tard la préoccupait déjà. Pourquoi fallait-il qu'on la contredise alors qu'elle venait tout juste de se dire qu'elle n'en reverrait pas de sitôt ?
Elle braqua son regard sur Raltir et le prévint.

- Mais lorsque ce jour viendra, il mourra. Peu importe la raison, rien ne m'empêchera de le tuer. Vous y compris, termina la jeune femme.
"Pareillement, si j'ai une occasion mais que je n'ai pas le temps de vous prévenir, je n'hésiterai pas", songea-t-elle.

Les seules émotions qu'on pouvait percevoir chez la contrebandière étaient la tristesse et le devoir. Aucune haine ne l'étreignait.

- Qui avez-vous perdu ? demanda-t-elle doucement alors que le silence se faisait.

Si elle se permettait cette question, c'est parce qu'elle aussi avait souffert à cause de Caelius - comme Raltir venait de le faire remarquer. Elle avait donc le moyen de le comprendre, et de partager cette peine avec lui.
Aspects : Sensitive indécise Plus personne ne mourra pour moi ! Humaine Ce que c'est un vaisseau, c'est rien d'autre que la liberté Contrebandière certes, mais avec la main sur le cœur Laissez-moi les soins !

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Hana Kyber (L'Observateur) » 31 Décembre 2016, 17:17


L'escapade des Jedi à Theed s'était révélée plus mouvementée que prévu. Personne n'aurait pu prévoir l'attentat qui causa la mort d'un héros de la République et ami de Pravuil, le maréchal Ygnis. Malgré ce triste bilan, le pire avait été évité grâce à l'intervention des Jedi ; et mieux encore, les négociations avec l'Alliance semblaient bien parties. La Force avait guidé les Jedi au bon endroit et au bon moment... bien que Dameri soit encore loin d'être capable de le réaliser. La jeune Jedi pensait que c'était une simple coïncidence s'ils étaient arrivés le jour où les terroristes avait choisi de frapper.
Quoi qu'il en soit, les Jedi et l'Alliance s'étaient séparés après avoir un peu plus avancé dans leur investigation. Les deux camps était sur une bonne voie mais il faudrait encore quelques rencontres plus poussées avant que leur amitié retrouvée devienne officielle. Reilly avait dit à ses camarades que ce serait sûrement une procédure longue et fastidieuse mais qu'elle était confiante.

Sur le chemin du retour, Hana se contenta d'observer le paysage pensivement, le menton soutenu sous son poing fermé. Elle n'était pas certaine d'avoir été très utile, et s'attristait de savoir que son maître avait perdu (encore) un être cher. Pravuil restait de bonne humeur, comme s'il avait déjà accepté la mort d'Ygnis. En y repensant, Hana se rappela qu'il avait aussi très vite fait le deuil de cette Mira dont il avait appris la mort quelques heures auparavant. Les Jedi n'étaient pas sans émotions, mais... ils avaient des capacités d'adaptation bien plus grandes que les « simples mortels », songeait la Padawan, qui de temps à autre pensait encore avec la gorge serrée à Karky Noloff ou Hana Keltaron.

« Nous arrivons. » déclara enfin Reilly après une bonne heure de voyage.

Le soleil était en train de se coucher et l'air se rafraîchissait. Leur landspeeder ralentit alors qu’apparaissait la vielle bâtisse qui les hébergeait. Tout ce que souhaitait Dameri, c'était aller dormir immédiatement et ne pas se réveiller avant deux bons jours ! Mais elle savait bien qu'ils n'avaient pas ce luxe. Pour commencer, ils devaient offrir à l'amie de Pravuil une cérémonie digne de ce nom...
Aspects : Padawan impulsive Vengeance inassouvie Humaine Se complaît dans le mensonge Émotionnellement instable

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 01 Janvier 2017, 10:01

Ils furent finalement retrouvés sur Naboo par l'un des sous officiers de l'armée républicaine après que l'équipe d'intervention eut récupéré le dernier fuyard pour qu'il soit interrogé. Après un rapide debriefing, on leur annonça que la suite de l'opération serait prise en charge par l'AMR et qu'ils ne manqueraient pas de faire parvenir leurs avancées aux Jedi, après quoi une poignée de main et quelques remerciements s'ensuivirent. Libérés bien plus tôt que ce qui avait été initialement prévu aux vues des circonstances, le groupe de diplomates se décida à retourner sur leur point de ralliement pour y effectuer un autre de leur devoir : celui de mémoire. Il était temps d'honorer le départ de Mira vers la Force, en attendant de célébrer celui de feu le Maréchal, cérémonie à laquelle son fils ne manqua de les convier.

Reilly, Pravuil et Hayden se concertèrent une fois dans la navette qui était pilotée par Liam, alors que le maître Jedi observait sa padawan qui s'était encore une fois perdue dans ses pensées comme elle l'avait fait lorsqu'ils avaient pris le chemin du centre de renseignement après l'attaque de la tour. Pour l'heure cependant, le retour d'expérience et la suite des opérations étaient envisagés entre les principaux cadres de mission, et un rapport serait rapidement envoyé au Conseil qui se réunirait artificiellement, ce dernier étant fragmenté, ses membres éparpillés en plusieurs lieux de la galaxie.

Après une heure de voyage, la petite cabane à côté de lac fut en vue et Reilly annonça l'arrivée imminente de l'équipage. Quand la rampe s'abaissa, Raltir et sa compagne furent les premiers sur les lieux et les accueillirent à bras ouverts.

- Ah ! Mes Jedi préférés ! Ca y est, l'Ordre Jedi est la nouvelle instance dirigeante de la République ? blagua-t-il le sourire aux lèvres. Le coup de l'attaque sur la tour, je n'y aurais pas songé, c'est un peu radical comme négociation, non ?
- Un Jedi qui se rit du malheur des autres ? Peut-être devrait-on songer à avancer l'âge de votre retraite, Raltir rétorqua Reilly, légèrement agacée par l'humour malvenu du Jedi.
- Pardonnez-le, il avait l'habitude de penser avec ses mains, c'était déjà pas très glorieux alors maintenant qu'il n'en a plus qu'une...
- C'était petit. Très petit se fâcha-t-il, l'index en l'air en signe de protestation.

L'équipe de négociation se retrouva au complet en bas de la rampe alors que plus loin, le reste des forces en présence s'approchait. Si l'on exceptait Raltir qui tentait de faire bonne figure, l'enchaînement des événements laissait planer un vague sentiment de fatigue et de morosité auprès du reste de la population. Et ce qui devait suivre n'arrangerait en rien les choses. Un peu plus loin sur la berge, avait été élevé un bûcher funéraire qui accueillerait sans tarder le corps sans vie de Mira, qui serait inhumée à la façon des Jedi, la dépouille consumée par les flammes. Le regard du Nagai se perdit un instant dans le vague alors que des souvenirs refluaient et se jouaient devant ses yeux, tels des fantômes du passé.

- Tu es prête pour cette nouvelle épreuve, Hana ? demanda-t-il dans son habituel sourire qui se voulait réconfortant. La pauvre petite était sortie de sa cage pour enchaîner les inhumations, et même si elle ne connaissait pas la personne à honorer aujourd'hui, l'exercice cérémoniel demeurait assez grave pour ne pas toucher ceux qui devaient y participer. Le soleil se couchait, mais la perte de sa lumière serait ce soir remplacée par celle du brasero qui illuminera la nuit des heures durant.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Asuka Avensurha (Oracle) » 05 Janvier 2017, 14:49

Asuka savait qu'elle ne reviendrait pas avant un bon bout de temps ici. Aussi s'était-elle assise au bord du lac à contempler l'étendue d'eau, les bras resserrés autour de ses genoux. Elle associait toujours Naboo au sentiment de paix qu'elle éprouvait autrefois avec son père. Mais cette paix serait un luxe avec l'entreprise dans laquelle elle allait se lancer, il convenait donc d'en profiter autant que possible.

- Asuka ?

La jeune femme tourna la tête et découvrit Kamijo. Son regard se porta un instant sur le bric-à-brac que trimballait le Rodien.

- Le poids des années, c'est toujours difficile à porter, s'amusa ce dernier en laissant tout tomber près d'elle.

Le vieux Rodien songea un instant à son vieil ami Cetana, s'amusant de cette pensée. Lui c'était tout un vaisseau qu'il trimballait !

- Ce sont des souvenirs de nos voyages, précisa-t-il au regard interrogateur de la rouquine. Lorsqu'il est parti, Meruem a tout laissé à l'Ordre. Peut-être comptait-il revenir un jour, qui sait ?

Le Rodien s'assit devant son ... son tas - il n'y avait pas d'autres mots pour désigner tout ça, et commença à farfouiller dedans. Piquée par sa curiosité coutumière, Asuka se pencha un peu plus, mais recula de la tête, étonnée, lorsque le Rodien sortit un vase à pois bleus.

- Euh, est-ce que je te parle de ça ? se demanda Kamijo. Bah, allons à l'essentiel ! fit-il finalement en le déposant à ses côtés.

En lieu et place, il sortit une flûte noire.

- Une flûte de cortose d'Onderon. Le son est exceptionnel - étonnant de voir qu'on peut faire autre chose que des armes de ce métal, pas vrai ? Elle nous a été offerte par la reine de Naboo en 154, après une tentative d'assassinat à son encontre. Ton père en a profité pour demander l'autorisation de construire cette retraite, poursuivit Kamijo en désignant la petite bâtisse plus loin.

Trifouillant de nouveau, Kamijo se mit à sortir divers objets tous plus exotiques les uns que les autres. Chaque fois, il l'accompagnait de son petit commentaire et décrivait la mission qui lui était associée. L'espace d'un après-midi, il fit voyager la jeune femme sur plus de planètes qu'elle n'avait encore eu l'occasion d'en voir malgré tout ce qu'elle avait déjà pu baroudé avec sa Maîtresse.

- Ah, et ça...

Il lui tendit un petit cercle, qu'elle activa d'une pression. L'image holographique de son père lui apparût alors, accompagnée d'un homme et d'une femme qui lui étaient inconnus.

- Ton père et ta mère. Tes parents biologiques... fit Kamijo.

L'étonnement se peignit sur le visage de la jeune femme, et elle se mit à scruter plus attentivement l'hologramme.

- Elle n'est pas rousse, dit-elle en désignant la femme brune, comme si elle ne pouvait - et ne voulait - y croire.

Elle l'avait toujours imaginée rousse.

- C'est vrai, mais tu sembles avoir hérité de la même impressionnante chevelure qu'elle.

Les cheveux de la femme tombaient en effet de la même façon que ceux d'Asuka, et le sourire sur son visage tirait ses traits à l'aune de ceux d'Asuka. Cette dernière n'avait pourtant jamais ri de cette façon depuis bien des années. Quant à son père, il enlaçait sa femme avec tendresse par la taille. Les muscles saillaient, ce qui contrastait avec l'apparente fragilité de la femme. Quel métier pouvait-il bien exercer pour être ainsi ?

- Ne me demande pas, dit aussitôt Kamijo en sentant venir la question. Je n'ai découvert cet hologramme qu'après la mort de Meruem, et il ne m'avait jamais parlé d'eux. Je ne sais pas ce qu'ils sont pour lui, ni ce qu'il a pu faire pour eux - ou l'inverse -, mais ils semblaient proches. Si tu veux savoir, il te faudra chercher les réponses ailleurs.
"Ailleurs... Auprès d'Haryù Rehay", compléta intérieurement Asuka.

Elle se plongea dans la contemplation de l'hologramme, des sentiments mêlés remontant en elle. Ils avaient l'air heureux. Mais ils l'avaient abandonnée. Ils ne l'avaient pas confiée à Meruem, car ce dernier lui avait dit l'avoir trouvée abandonnée. En même temps, il ne lui avait jamais dit les avoir connus... Là, elle n'y comprenait rien.

- Il y a peut-être une raison derrière tout ça, lui dit d'une voix douce Kamijo. Puis il reprit : si jamais tu découvres pourquoi, je serai curieux de l'entendre !
- Je n'ai pas l'intention de chercher..., s'entendit-elle répondre.

Mais elle savait que c'était faux. Si sa curiosité était piquée, elle pouvait aller loin juste pour la satisfaire. Et cela la touchait personnellement qui plus est. Kamijo devait le savoir lui aussi, car il n'y répondit rien et se contenta de sourire d'un air malicieux.

- Maître ? Le vieux Raltir venait d'apparaître derrière eux. Pardonnez-moi de vous déranger, il y a eu un attentat à Theed. Devinez-où, sourit Raltir.
- Tu formes un peu trop bien tes élèves, répondit Kamijo en se relevant - Asuka faisant de même. Comment les pousses-tu à te ressembler à ce point ?
- Oh il n'a jamais eu besoin de moi pour ça, sourit Raltir.
- Bon bon bon, allons voir de quoi il en retourne. Je ne pense pas qu'il y ait lieu de s'inquiéter si le jeune Pravuil s'y trouve cependant.
- Tu viens avec nous Asuka ? demanda Raltir.

Cette dernière dévisagea un moment le vieux Jedi. Depuis qu'il lui avait annoncé avoir perdu sa fille adoptive, Lyn Trenor, par la main de Caelius, le Jedi lui faisait un étrange effet. Et elle ne comprenait pas comment il avait pu rester si calme après la mort de Mira de la même façon...

- Je vais rester encore un peu ici, répondit la jeune femme.
- Comme tu veux.
- Tu peux garder le holo, lui dit Kamijo en se détournant. Il t'est destiné.

Alors que les deux Jedi avaient fait quelques pas en direction de la bâtisse, Asuka arrêta le Rodien.

- Kamijo ! l'arrêta-t-elle.
- Oui ? fit ce dernier en se retournant.

Il eut la surprise de voir Asuka se jeter dans bras, et il resta un moment ainsi, interdit.

- Merci, lui souffla-t-elle simplement.
- Euh, et bien, ça change des Jedi, répondit le Rodien en lançant un coup d’œil évasif vers Raltir. Mais il n'y a pas de quoi, finit-il par dire en lui rendant brièvement son étreinte.

Alors qu'Asuka retournait à sa contemplation silencieuse, holo en main, elle put entendre Raltir en train de pouffer sur le chemin.

¤


Plus tard, ce fut le vrombissement d'un vaisseau qui les tira de sa rêverie, elle et Daal qui l'avait rejoint.

- Allons voir, l'incita le Balosar.

De retour, la contrebandière vit le Nagai descendre de bord, suivi par toute sa troupe. Le Jedi lui inspirait toujours un sentiment de méfiance, contrairement à Raltir ou Kamijo, elle sentait qu'il ne lui faudrait pas grand chose pour décider qu'elle irait se repentir dans les tréfonds d'une prison. Elle fût bien plus heureuse de voir arriver son apprentie, la jeune Hana. Asuka lui fit un discret signe de la main avant qu'elle ne tourne son attention vers la chamaillerie dont faisait l'objet Raltir.

"Si détachés", songea-t-elle.

Était-ce une façade comme elle en avait pris l'habitude, ou les Jedi étaient-ils vraiment si peu touchés par la mort ?
Aspects : Sensitive indécise Plus personne ne mourra pour moi ! Humaine Ce que c'est un vaisseau, c'est rien d'autre que la liberté Contrebandière certes, mais avec la main sur le cœur Laissez-moi les soins !

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Hana Kyber (L'Observateur) » 15 Janvier 2017, 14:42

« Tu es prête pour cette nouvelle épreuve, Hana ?
Il faut bien. » répondit-elle en tâchant de hausser son sourire à la hauteur de celui de Pravuil.

Elle aperçut par dessus l'épaule de ce dernier la jeune femme à qui elle avait parlé plus tôt – Asuka, si elle se souvenait bien de son nom – qui lui fit un petit signe de la main auquel elle répondit en inclinant la tête.
À deux pas, Reilly et Tasha se moquaient gentiment de Raltir. Le vieux Jedi finit par lever les yeux au ciel.

« Cessez de vous liguer contre moi. Mon ancien Padawan, mon ancien maître, ma femme, mes collègues ! C'est insupportable, à la fin. Allons, entrez vous débarbouiller – surtout toi, Pravuil. Tu es si sale que ta peau est opaque, on ne voit plus au travers ! » dit-il en faisant signe au groupe de les suivre vers la bâtisse qui les hébergeait.

¤

Au contact de l'eau froide de la douche, la petite Jedi sursauta et laissa échapper une petite exclamation de surprise. Elle joua avec les robinets quelques secondes en sautillant jusqu'à atteindre une température convenable.
Hana se lava mécaniquement, les yeux dans le vide. Le sang séché et la saleté qui s'étaient accumulés à son insu se décollèrent de sa peau et se glissèrent dans la plomberie, portés par l'eau. En se passant une main en haut du dos, elle sentit la cicatrice qui lui restait de son accident sur Bescane. Elle fit distraitement glisser ses doigts le long de la marque, sans vraiment y penser.

¤

Près d'une heure après leur retour, la nuit était bien tombée mais tout le monde était prêt. Asuka et Kamijo avaient choisi et préparé l'emplacement, aussi offrirent-ils de les guider. Une longue procession hétérogène se forma alors, composée de tous les Jedi et leurs amis et d'Asuka et son compagnon Balosar...
Hana marchait à côté de son maître, juste derrière Asuka.

« Est-ce que ça va ?, demanda-t-elle un peu timidement. Elle se sentit aussitôt stupide de poser une question aussi bête. Si... Si tu veux me parler de ton amie... »
Aspects : Padawan impulsive Vengeance inassouvie Humaine Se complaît dans le mensonge Émotionnellement instable

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 21 Janvier 2017, 13:53

Pendant que certains d'entre eux se remettaient de leurs émotions en attendant le début de la cérémonie funéraire, Pravuil avait rejoint le reste des Maîtres Jedi pour décortiquer les récents événements. Un succès en demi-teinte, mais au final la présence fortuite des Jedi aura permis de rétablir de solides bases sur leurs propositions d'alliance. De plus longues discussions suivraient nécessairement, mais le dialogue était ouvert, et certainement en leur faveur.

- Nos adversaires n'ont visiblement pas l'intention de se la couler douce pendant que nous agissons -suggéra Raltir en se frottant le menton en signe de réflexion.
-Le contraire aurait été étonnant. Vu le fragile équilibre et les forces en présence, la paix ne saurait durer bien longtemps. Pour l'heure cependant, réjouissons-nous de ce que nous avons obtenu, le Conseil se penchera plus en avant sur nos découvertes lorsque nous nous rencontrerons.

Le groupe acquiesça à l'unisson et les Jedi se levèrent de la table centrale depuis laquelle ils venaient de tenir leur petite discussion, et se dirigèrent vers l'extérieur - où la nuit s'était installée. Tout le monde était présent, aussi Pravuil quitta-t-il la compagnie immédiate de Raltir et Nors pour rejoindre son apprentie. Finalement, ils étaient assez nombreux, plus que ce que Pravuil aurait imaginé pour les derniers adieux envers Mira.

- Ne crois pas que je ne suis pas triste, Hana. Ce n'est pas parce que l'on place le cœur au service de la raison, et non l'inverse, qu'il cesse pour autant de fonctionner. Aujourd'hui est un jour bien funeste qui m'a valu la perte de deux amis, et j'aurais préféré qu'il n'ait jamais lieu. Et je sais que d'autres encore m'attendent. Pour autant, notre devoir ne s'arrête pas là, et pleurer nos morts ne doit pas nous empêcher de célébrer la vie. Malgré les dangers, reprit-il en posant la main sur l'humaine, tu es toujours en vie, de même que tous ceux que tu vois, et nous nous devons de poursuivre notre chemin, d'éclairer la route pour ceux qui nous suivent.

Il s'exprimait doucement, de sorte de ne pas déranger les réflexions intérieures auxquelles les autres participants pouvaient se livrer. La procession avançait lentement et dans le silence général, si ce n'était quelques murmures que certains s'échangeaient parfois, notamment Raltir et Tasha. On pouvait entendre le léger claquement de l'eau lorsque les vaguelettes venaient se déposer sur le rivage, ou encore le piaillement de quelques oiseaux nocturnes. Ils arrivèrent enfin sur la plage, et sur le banc de sable s'était construit une petite structure en bois au dessus de laquelle le corps de Mira reposait, enroulé d'un fin drap qui servait de linceul improvisé.

Un reniflement provint de l'une des silhouettes à proximité de Raltir, mais ce dernier se contenta d'avancer en compagnie de Reilly vers la construction. Ils se baissèrent et ramassèrent chacun un morceau de bois desquels s'alluma une flamme, éclairant la scène et révélant l'assemblée et les visages de ceux qui la composait. Les mines étaient aussi disparates qu'il y avait de personnes, certaines tristes et graves, d'autres plus apaisées pour certains des Jedi présents.

- C'est une auguste journée qui se termine, puisqu'il nous faut à présent faire ton deuil, Mira Qemi, toi qui as donné ta vie pour que d'autres puissent poursuivre le combat.
- Mira Qemi, les Jedi te rendent honneur en ce jour. Que la Force soit avec toi.

Suite à ces quelques mots, les deux Maîtres empoignèrent cérémonieusement les torches de leurs deux mains et, fièrement, avancèrent vers l'assemblée. A un mètre d'Asuka s'arrêta Raltir, tandis qu'en face de Pravuil ce fut Reilly qui fit de même.

- Asuka Avensurha, l'honneur de faire vos adieux et d'allumer le brasier vous revient.
- Pravuil Wodin, l'honneur de faire vos adieux et d'allumer le brasier vous revient.

Ils tendirent leurs bras à fond pour passer les torches à ceux qu'ils avaient désigné, et Pravuil s'en saisit d'une manière toute aussi formelle qu'elle lui avait été tendue. Ceci fait, Reilly exécuta un pas de côté et le Nagai s'avança vers la position qu'elle occupait un instant avant, à proximité du bûcher funéraire. Il se retourna pour faire face à l'assemblée, puis jeta un regard ainsi qu'un sourire vers Asuka, pour finalement l'encourager à prendre les devants d'un signe de tête.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Asuka Avensurha (Oracle) » 22 Janvier 2017, 13:39

Asuka ne savait pas où elle en était. Le flot d'informations qu'elle recevait en continu depuis quelques jours était insupportable, et si d'un côté elle était heureuse de découvrir tout cela, c'était tout son monde qui s'écroulait et sa raison d'être jusqu'ici qui était balayée d'un simple revers. Et tout cela avait commencé avec Mira.
Durant la procession, elle entendait le Jedi blanc parler de raison à sa protégée. Mais sa peine à elle n'avait rien à voir avec cela, et elle ne réfléchissait pas aussi loin. De la même façon que lorsqu'elle était enfant, elle ressentait cette séparation comme une déchirure qui appelait à l'action. Et c'était exactement ce qu'elle comptait faire. Plusieurs fois durant la procession, elle avait tourné son regard vers celui de Daal. Chaque fois elle y avait rencontré la même détermination que celle qu'elle éprouvait, celle de mettre fin aux jours de Caelius et avec lui les horreurs qu'il commettait.
Mais chaque fois elle savait que Caelius n'était pas le seul fautif dans la mort de Mira.

- Asuka Avensurha, l'honneur de faire vos adieux et d'allumer le brasier vous revient.

La voix de Raltir la tira de ses sombres pensées pour la ramener au moment présent. La jeune femme se saisit de la torche avec hésitation, puis aperçut le Nagai lui faire signe de commencer. Devait-elle s'exprimer à Mira pour la dernière fois ? Tout semblait si codifié. Mira l'entendrait-elle de toute façon ? Finalement, la rouquine décida de faire les choses comme elle les sentait.

- Mira, commença-t-elle à peine audible. Je parle à ton cadavre, c'est un peu dérangeant alors ne m'en veux pas si je m'exprime mal, hasarda-t-elle ironiquement.

La jeune femme réalisait qu'elle était devant tout ce monde, à tenter d'exprimer ses sentiments alors même qu'elle avait passé sa vie à les refouler. S'exprimer de cette façon est une manière comme une autre de se protéger.

- Je n'ai jamais pu te remercier, poursuivit-elle. Mais il me reste la possibilité de finir ce que tu as commencé. Je te promets de le retrouver et de l'arrêter à n'importe quel prix. Je n'étais pas assez forte, chuchota-t-elle. Mais je te promets que cela n'arrivera plus. Plus personne ne mourra pour moi. Je deviendrai plus forte Mira, répéta-t-elle, assez forte pour empêcher les gens de mourir autour de moi. Je te le promets ! répéta-t-elle de nouveau.

Elle abaissa la voix.

- Tu as été comme une grande sœur pour moi, confia-t-elle. Ce n'est que maintenant que je réalise à quel point c'était bon et rassurant. Pour quelqu'un comme moi, ta confiance m'a été précieuse. Je ne t'oublierai pas, et je te promets de tout faire pour ne plus faillir...
Aspects : Sensitive indécise Plus personne ne mourra pour moi ! Humaine Ce que c'est un vaisseau, c'est rien d'autre que la liberté Contrebandière certes, mais avec la main sur le cœur Laissez-moi les soins !

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 22 Janvier 2017, 17:33

Pravuil écouta le discours de la rouquine sans quitter l'assemblée des yeux, son regard demeurant dirigé droit en face de lui. Il ne put s'empêcher de sourire alors que se déroulait le monologue d'Asuka, tant il ressemblait à celui qu'aurait pu faire Mira. Déterminé, la vengeance comme objectif, il ne restait qu'à espérer que le destin se révèle plus conciliant avec l'élève. Ce qui était sûr, c'est que la conciliation ne faisait pas partie du bagage émotionnel de Caelius, et qu'Asuka n'aurait pas le droit à l'erreur tout comme Mira avant elle.

La lueur dansante des torches animait les ombres alentours, et révélait certaines mimiques furtives. Les yeux vitreux de Tasha miroitaient lorsqu'un filet de lumière passait devant, alors que Raltir passait doucement sa main dans le dos de sa compagne pour l'apaiser. Liam avait la tête basse, le regard fixé vers le sol ensablé, tandis que son maître se tenait droitement à ses côtés. Reilly et Ewan ne quittaient pas Asuka des yeux, une part d'eux ne pouvant certainement s'empêcher de calculer ses faits et gestes, tout en demeurant respectueux de la scène en cours.

Le verbe de la contrebandière se tarit soudainement, et le silence s'installa un bref instant. La quête de vengeance avait fait place à des remerciements, et ce devait à présent être à Pravuil de figurer son hommage. Bien sûr, il n'avait rien préparé, et il se surprit lui-même à être surpris... Il ouvrit la bouche dans un instant d'hésitation, puis la referma sans qu'aucun mot n'en sortit. Une inspiration plus tard, il reprit son numéro :

- Il est étrange de se sentir un peu plus seul quand nous avons la certitude que, malgré tout, la mort n'est qu'une séparation éphémère. "Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force", voilà un enseignement millénaire, et plusieurs faits ont semblé en attester. Pour autant, nous manquerons ta présence de ce côté-ci de la Force - à nos côtés, Mira.

Il se tut un instant et se tourna vers la structure en bois sur laquelle reposait le linceul, puis reprit sa position.

- Plus tôt dans la journée, je me suis trompé. Tu n'es pas morte comme tu as vécu, et je regrette tu ne vives pas plus longtemps pour profiter de ton sourire. Nous ferons notre possible pour qu'il perdure le plus longtemps possible, c'est en tout cas mon vœu pour honorer ta mémoire. Comme il fallait s'y attendre, le visage du Jedi retrouva son habituel sourire, cette fois empreint de tendresse. Ne m'en veux pas si je souhaite te rendre visite le plus tard possible, car j'ai à présent moi aussi ma part de responsabilité ici reprit-il en fixant Hana. Adieu Mira, et que la Force soit avec toi finit-il gravement avant de renforcer sa prise sur la torche.

Il la rapprocha de lui, les mains à quelques centimètres de son visage, et se retourna martialement pour faire face au bûcher. Il attendit qu'Asuka l'imita, puis se dirigea d'un pas toujours aussi martial jusqu'à se trouver à portée d'allumer la structure. Le bois se mit à crépiter et les premières flammes s'avivèrent. Lorsque la prise du feu fut certaine, il releva sa torche et se retourna pour faire une nouvelle fois face à l'assemblée, alors que derrière lui la lumière et la chaleur des flammes se faisaient de plus en plus fortes...
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Mira Qemi (L'Observateur) » 24 Janvier 2017, 20:13

Si Mira avait pu assister à ses propres funérailles, elle aurait été bien plus émue qu'elle ne l'aurait imaginé. D'abord gamine des rues puis justicière sans avenir et enfin Jedi grise, elle avait toujours pensé qu'elle finirait par mourir dans une rixe de bar qui aurait mal tourné et qu'on l'aurait incinérée anonymement dans une morgue. Mais en dépit de toutes ses errances et ses erreurs, elle avait rencontré des personnes extraordinaires et lié des relations fortes, parfois en très peu de temps comme avec Asuka. S'il y avait bien une chose dont elle était fière au crépuscule de sa vie, ce funeste jour de bataille sur Bespin, c'était bien le petit groupe de compagnons qu'elle avait tissé autour d'elle.

En approchant sa torche près du bûcher funéraire, Asuka sentit comme une présence la serrer dans ses bras... Mais peut-être était-ce simplement la chaleur des flammes.

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 29 Janvier 2017, 22:39

Les hommages rendus, il ne restait plus qu'à attendre que les flammes terminent leur assaut sur la structure, et en même temps que le bois se consumait, le corps de Mira disparaissait également. Les crépitements étaient accompagnés par quelques soupirs çà et là, quand ce n'étaient pas des sanglots retenus. Pravuil demeura dos au bûcher, droit dans ses bottes malgré la lourde chaleur par devers lui, et, chose inhabituelle, le visage inexpressif.

Après ce qui semblait être une éternité, les flammes s'atténuèrent, et le noir de la nuit reprenait doucement ses droits sur la plage. Bientôt, il ne resterait plus que des braises et de la fumée en guise de sépulture éphémère, et des cendres comme ultime souvenir de Mira. Lorsque les ténèbres s'installèrent de nouveau, la procession reprit dans le sens inverse. Quelques chuchotements s'élevèrent dès que tout le monde se mit en branle, et Pravuil se joignit à la masse en direction de la cabane.

- Nous repartons demain à la première heure. Nous en avons fini ici, Ewan, Hayden et Liam resteront ici pour s'assurer de la bonne marche des événements, mais l'Ordre aura certainement d'autres missions. Par exemple, s'inviter à la table de l'Empire et de la République Fédérale... proposa Reilly à demie voix. Le devoir avant tout, n'est-ce pas ? Pourtant, le deuil semblait la troubler plus que ce qu'elle ne voulait le montrer.
- Nous avons été conviés aux funérailles du Maréchal. Je souhaiterais rester pour assister à la cérémonie, si cela vous convient.
- Soit, répondit-elle presque immédiatement. Vous avez votre propre vaisseau, et vous pourrez accompagner nos camarades à Theed. Ne tardez pas trop cependant, nous avons fort à faire.

Ceci dit, elle prit quelques pas d'avance en amont du groupe et se dirigea vers la cabane au pas cadencé. Finalement, toute la troupe suivit et peu tardèrent comme ils l'avaient fait la veille autour de la table. Visiblement, la préférence des gens allait au recueillement en solitaire et au désir de passer à une autre journée.

Tout le monde se laissa d'ailleurs le temps de reprendre ses esprits, il n'y eut le lendemain personne pour réveiller tout le monde. Ceux qui avaient le sommeil le plus léger s'étaient réveillés aux aurores pour s'adonner à leurs tâches, tandis que d'autres restèrent au lit jusqu'en milieu de matinée. Sur la plage, de la fumée s'élevait encore du brasier de la veille, et tout cela concourrait à une ambiance étrange, comme si la page du livre peinait à se tourner, et que l'histoire trouvait difficilement sa suite.

Lorsqu'il fut midi, la plupart de l'équipée se retrouva devant la navette Jedi. Reilly, Kamijo et Selene devaient à présent repartir rejoindre les leurs, Raltir préférant pour sa part rester pour assister lui aussi aux funérailles du Maréchal.

- Ne tardez pas trop, et restez même disponibles. Peut-être nous enverrons-vous directement poursuivre les négociations sur Coruscant ou sur Bastion.
- T'a-t-on jamais donné une raison de douter de nous, Reilly ?
- Pensiez-vous que ces cheveux gris venaient de l'âge, peut-être ? Il se trouve que non, c'est à cause de tous les soucis que vous nous causez en permanence, mauvaise graine de Jedi.
- Une réplique sanglante, une sentence exemplaire.

Reilly se dérida un instant puis reprit son sérieux : « Que la Force soit avec vous, camarades. » Elle tourna les talons et Kamijo s'inclina avant de faire de même, tout sourire. Quelques secondes plus tard et les moteurs vrombissaient, la rampe se repliait, et le vaisseau s'envolait pour une destination inconnue.

- Asuka... ?

Tasha s'était glissée aux côtés de la rouquine et la regardait, les yeux fatigués. Elle avait certainement passé une nuit difficile, et la femme habituellement radiante était à présent éteinte.

- C'est pour toi, poursuivit-elle en tendant un récipient en bois. Les cendres de Mira, nous nous sommes dit que c'était à toi de les conserver expliqua-t-elle, un mince sourire aux lèvres. Je sais que tu en prendras soin.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Asuka Avensurha (Oracle) » 04 Février 2017, 00:21

Asuka n'avait quasiment pas dormi de la nuit. Elle avait passé tout son temps avec le sabre de Mira entre les mains, son esprit cherchant à comprendre d'où pouvait venir la sensation d'étreinte qui l'avait saisie durant le bûcher. Finalement, s’apercevant qu'elle n'arriverait pas à s'endormir, elle avait quitté son vaisseau pour se diriger vers le lac, dans un coin où il lui était déjà arrivé de dormir à la belle étoile plus jeune.
Le restant de la nuit avait été plus agréable, et Nine l'avait accompagnée. C'était à croire qu'il ne se mettait jamais en veille celui-ci, et le matin il avait réveillé une Asuka ébouriffée avec une tasse de chocolat fumante.
L'heure était venue au départ, et ce n'était pas pour déplaire à la jeune femme. Tous ces Jedi au même endroit, elle ne pouvait le supporter, et encore maintenant la méfiance qu'on lui avait inculquée ne partait pas. Raltir, Selène, Kamijo, ... C'étaient peut-être les seuls avec qui elle pouvait oublier leur statut un moment, mais même là cela lui restait difficile.
L'Ex-Sith avait donc passé la majorité de la matinée à éviter le moindre Jedi, essayant de passer outre qu'un certain nombre d'entre eux dormait présentement chez elle. Elle n'avait que salué brièvement ceux qui partaient, s'était entretenue plus longtemps cependant avec Kamijo et Selène, jusqu'à ce que Tasha vienne à sa rencontre.

- Je n'en ferai rien..., avait-elle tout d'abord répliquée, gênée.

La rouquine aimait profondément Mira, mais ce genre de choses n'avait pas de réel poids pour elle. Elle avait déjà le sabre de la Justicière qui plus est, et ce souvenir lui suffisait.

- Dispersez les, non ? Une idée lui vint. Je pourrai aussi les conserver ici. C'est chez moi après tout, j'y reviendrai un jour...

Elle pensait notamment à l'arbre où son père avait enterré son sabre. L'endroit avait une résonance particulière pour Asuka, y déposer les cendres de Mira lui semblait approprié.
La jeune femme tourna son regard vers le restant des Jedi au loin, apercevant le Nagai. Il avait beau être un ami de Mira, elle avait encore plus de mal avec lui qu'avec les autres. Devait-elle cependant lui parler avant son départ ?

- Je suis désolée que ce soit arrivé, s'excusa Asuka auprès de Tasha. Si j'avais été plus forte... Mais vous avez des gens pour qui continuer, et un autre qui compte sur vous, se reprit-elle en jetant un regard au ventre de la contrebandière. Elle lui sourit avec une candeur toute enfantine. Tout ira bien.

Du coin de l'oeil elle aperçut Raltir entrer dans son champ de vision.

- Le vieux semble indestructible en plus ! fit-t-elle remarquer.

Avant de tourner un regard gêné vers Tasha, associé à un sourire mi-figue mi-raisin. Elle avait vraiment dit ça à voix haute ?
Aspects : Sensitive indécise Plus personne ne mourra pour moi ! Humaine Ce que c'est un vaisseau, c'est rien d'autre que la liberté Contrebandière certes, mais avec la main sur le cœur Laissez-moi les soins !

Re: Qui est le plus fou, le fou ou le fou qui le suit ?

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 04 Février 2017, 09:44

Tasha haussa les épaules à la réponse d'Asuka : « On ne te laisse pas vraiment le choix de toute façon, tu es maintenant la gardienne de ces cendres. Libre à toi d'en décider le destin ! » Ce disant, elle refourgua de force l'urne dans les mains de la rouquine et fit quelques pas en arrière. « Je suis sûre que nous sommes toutes les deux des femmes assez fortes pour poursuivre notre route, Asuka. Nous ferons notre deuil, et poursuivrons pour tous ceux qui sont encore là, et ceux à venir » ajouta-t-elle dans un clin d'œil, en caressant son ventre. La nuit avait semblé aider madame Raltir à se remettre, et elle était prête pour la suite des aventures.

Le vaisseau parti, les Jedi et leurs camarades présents déboitèrent en direction de la cabane quand Asuka fit la remarque à Raltir alors qu'il passait tout à fait innocemment à côté.

- Je me demande si c'est votre impertinence qui vous aveugle, jeunes gens, ou bien vous vous moquez également - et à dessein j'imagine, de ma chère et tendre femme qui a le même âge que moi ?! Cependant, je t'accorde ma petite que oui, je suis bel et bien indestructible.
- Nous allons donc pouvoir réactualiser les légendes, et le talon d'Achilles deviendra la main de Leslyie.
- Au moins parlera-t-on de moi ! Alors que de vous, au mieux se souviendra-t-on de votre vilenie, petits fourbes.
- C'est la première fois que je suis enceinte, et pourtant j'ai souvent l'impression que c'est mon troisième enfant qui arrive nargua Tasha à destination des deux Jedi. Méfiez-vous, si vous continuez comme ça, dans 10 ans il sera plus mature que vous deux.
- Bien ! Si c'est pour être traités ainsi, nous prenons congés de vous !
- Exactement ! Hana, choisis ton camp, tu peux venir avec nous et devenir une championne de la lumière et de tout ce qui est juste et bon, ou bien rester ici et devenir une championne de la mauvaise foi ! J'espère que tu prendras la bonne décision.

Les deux Jedi bombèrent le torse et mimèrent, côte à côte, une marche impérieuse un poil exagérée en direction de la cabane. Il fallait à présent récupérer les quelques affaires qui restaient sur place, puis se rendre à Theed jusqu'à la cérémonie en l'honneur du Maréchal Ygnis.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Revenir vers « Naboo »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité