Les factions et les rôles jouables

Pourquoi les Sith ont mauvaise haleine, comment piloter un AT-AT les yeux fermés, tout cela et bien plus dans les règles du jeu.
Avatar de l’utilisateur

Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 06 Juin 2015, 17:59

Le fonctionnement du RP et les termes de base
L'histoire et la chronologie
Les factions et les rôles jouables « vous êtes ici
Les compétences et les jets de dés
La création de personnage
Les combats
Les chroniques

Les factions et les rôles jouables

Les factions et les rôles jouables

La galaxie est vaste et les individus qui y vivent sont innombrables. Pour s'assurer que vous ne jouiez pas dans votre coin et pour que vous puissiez vous intégrer facilement aux RPs en cours avec les autres joueurs, nous vous suggérons de rejoindre une des factions du forum et de jouer l'un des rôles qu'elles offrent. Il y en a pour tous les goûts : militaires, politiciens, mercenaires, commerçants, hors-la-loi, adeptes de la Force !

Les différents rôles disponibles sont répartis entre plusieurs rangs. Vous ne commencerez pas forcément au rang le plus bas, libre à vous de demander à jouer un personnage un peu avancé dans la hiérarchie de son groupe, ou même un vétéran ! Rassurez vous, vous allez quand même progresser au cours de vos RPs si vous décidez de commencer en bas de l'échelle.

Notez que certains postes sont ne peuvent être occupé que par un certain nombre de personne à la fois, par exemple il ne peut y avoir qu'un seul Grand Maître Jedi en vie. Si aucun joueur ne se trouve à l'un de ces postes, c'est un PnJ qui s'en occupera en attendant ; n'hésitez pas à créer un personnage pour reprendre ce rôle, on préfère laisser les responsabilités les plus importantes à des joueurs ;)

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 06 Juin 2015, 17:59

L'Alliance des Mondes Républicains


Image

"Les couronnes sont héritées, la République se construit."
Angelina Treven's, Présidente de l'Alliance des Mondes Républicains



Capitale : Naboo
Chef de faction : Angelina Treven's (PnJ)
Régime en place : République
Particularités : État démocratique, se revendique héritière légitime de la République

Diplomatie :

    - Clans Mandaloriens Allié
    - Conglomérat Impérial Allié
    - Ordre Jedi Neutre
    - République Fédérale du Noyau Neutre (mauvaises relations diplomatiques)
    - Fédération du Commerce Ennemi
    - Seigneurs Sith Ennemi
Situation actuelle : Exilée sur Naboo, l'Alliance est un état démocratique telle que l'était l'ancienne République, dont elle clame être l'héritière légitime. Moins militariste et plus flexible que la République du Noyau, elle compte davantage d'alliés que cette dernière. L'Alliance est alliée avec l'Empire mais garde des relations tendues avec Coruscant. Elle est en revanche clairement hostile vis-à-vis de la Fédération du Commerce.

Rôles :

Afficher : Politique


Afficher : Marine


Afficher : Armée de terre




La proclamation de l'Alliance


Histoire : Formée par les survivants du Sénat de la République Héritière, l'Alliance des Mondes Républicains vit le jour sur la lointaine Mon Calamari avant que le siège du gouvernement ne soit relocalisé sur Naboo après la guerre. La dispersion de sa flotte, déployée pour défendre son territoire mondes par mondes, mena à une série de défaites lors des batailles de Sullust, d'Eriadu et d'Utapau. Mais la conquête de Naboo, qui fut d'ailleurs l'une des premières actions importante du nouveau gouvernement, mit fin à la campagne victorieuse des Sith. Mettant en commun ses effectifs avec l'Empire, l'AMR entreprit la conquête d'autres mondes, certaines opérations débouchant sur des échecs et d'autres sur des succès.

Les systèmes jadis contrôlés par l'ancienne République, divisés entre les partisans de l'Alliance et la RdN, étaient en outre isolés les uns des autres après l'éclatement du gouvernement galactique. Ces systèmes furent les places de résistances acharnées et courageuses mais désorganisées et vouées à l’échec. Ainsi, la quasi-totalité de la Bordure Médiane et du Secteur des Colonies fût soumit par l'ennemi. L'un des coups les plus terribles qu'eut à accuser la jeune alliance fût la débâcle de Bothawui, où le peuple bothan manqua l’anéantissement et fût contraint à un exode.

Les années suivantes, les forces combinées de l'Alliance et de l'Empire entreprirent la reconquête de la bordure Médiane, dont le point culminant fût la victoire d'Ithor. Pendant des années, les alliés firent pression sur les Sith dans ce secteur, qui avait alors aussi à faire à une menace croissante dans le noyau. Bien que disposant d'un ennemi commun, ni les résistants du Noyau, ni l'Alliance n’entreprit de rapprochement tant militaires que diplomatiques. Il fallut attendre l'élimination de la Sith'ari et des bastions ennemis, ainsi que le retournement des Hutts contre leurs alliés, pour donner définitivement l'avantage aux alliés.

Les relations qu'elle entretient vis-à-vis de la RFN ont toujours étés froides, même au temps fort de la guerre, où aucune des deux républiques ne tendit la main à l'autre. En effet, les deux puissances se regardent en chiens de faïence depuis la chute de la République Héritière, l'Alliance jugeant la République Fédérale trop agressive et autoritaire, et cette dernière percevant l'Alliance comme prétentieuse et hypocrite. L'Alliance se considère comme la descendante légitime de l'ancienne République Héritière et est présidée par l'ancienne éminente Sénatrice de Naboo, Angelina Treven's.

Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 19 Août 2015, 23:47

La République Fédérale du Noyau


Image

"Gouverner est une affaire de pragmatisme. L'idéalisme, même s'il est admirable, peut s’avérer particulièrement dangereux quand on ne sait pas le modérer."
Davoss Tsesh, Consul de la République Fédérale du Noyau



Capitale : Coruscant
Chef de faction : Davoss Tsesh
Régime en place : République
Particularités : Militarisme, État militaire.

Diplomatie :

    - Clans Mandaloriens Neutre
    - Conglomérat Impérial Neutre
    - Ordre Jedi Neutre
    - Alliance des Mondes Républicains Neutre (mauvaises relations diplomatiques)
    - Fédération du Commerce Neutre (bonnes relations diplomatiques)
    - Seigneurs Sith Ennemi
Situation actuelle : Siégeant à Coruscant depuis la reconquête de celle-ci, la RFN est une coalition d'ordre politique et économique des Mondes du Noyau. Cette puissance, qui s'est construite durant les années de la guerre, est sous forte influence militaire. Ce qui s’avéra être une force autant qu'une faiblesse car si sa capacité à mener efficacement ses combats est reconnue dans la galaxie, son caractère volontiers militariste suscite la méfiance des autres puissances.

La République Fédérale ne compte donc que peu d'alliés : elle ne s'associa que rarement avec le Conglomérat Impérial et garde des relations encore tendues avec l'Alliance des Mondes Républicains. Par ailleurs elle n'a plus aucun contact avec l'Ordre Jedi. Pour l'heure, son partenaire le plus important est la Fédération du Commerce. Protectionniste, la RFN garde fermement son territoire et surveille avec tout autant d'attention le reste de la galaxie, elle tend à se rapprocher de divers états indépendants afin d’accroître son influence sur la scène politique galactique.

Rôles :

Afficher : Politique


Afficher : Marine


Afficher : Armée de terre








Les modestes débuts : la Résistance


Histoire :

La République du Noyau est issue d'un mouvement de résistance fondé en fin d'année 207 Ap. B.Y. dans les rues de l'ancienne capitale de la République Héritière, alors occupée par les Sith et leurs alliés, sous l'impulsion du dernier Chancelier en date : Davoss Tsesh.

La Résistance du Noyau (RdN) connût des débuts difficiles et douteux, encore désorganisée et isolée, les premières actions du mouvement de résistance se limitèrent à des attentats de moindres envergures dans la Ville-Haute et quelques petits accrochages avec les forces d'occupations. Mais au cours des deux années suivantes, l'organisation de Tsesh gagna en envergure, en effectifs et en moyens, en englobant notamment d'autres groupes tels que le Front de Libération de la Ville Basse. Les actions de la Résistance se firent plus efficaces, plus dangereuses et plus extrêmes (certaines sources affirment le recours aux attentats suicides), mais il fallut attendre les victoires d'Agamar et de Naboo pour que le groupe passe à la vitesse supérieure.

Profitant de l'affaiblissement des Sith suites aux deux dernières déconvenues, Tsesh et les guérilleros de la RdN lancèrent un assaut généralisé sur la Ville-Haute. L'objectif était double : fragiliser davantage la main-mise Sith sur le Noyau et préparer d'autres actions qui, cette fois, s'étendront au delà de Coruscant. L'opération est une réussite car si une grande proportion de la planète demeure occupée, certains quartiers sont libérés et une véritable guerre urbaine s'engage dès lors dans la Ville-Haute.

Désormais capable de se projeter sur d'autres mondes du Noyau, le mouvement de Tsesh chercha à fédérer d'autres réseaux de résistances isolés. Kuat, Anaxes, Corulag et Aargau furent les premières à rejoindre la Résistance. Avec ses nouveaux alliés, la RdN lança une deuxième vague d'offensives dans le Noyau et parvint à saboter les Chantiers Navals de Kuat. Quelques mois plus tard, alors que la défaite d'Ithor forçait les Sith à envoyer d'autres troupes combattre l'Alliance, la RdN monta une nouvelle opération : le sabotage des Chantiers Spatiaux Mon Calamari. L'Opération fut un succès, et le fait que les forces de la Résistance soient capables de porter le combat jusqu’à Mon Calamari provoqua une série de réactions chez les Sith qui raffermirent leur contrôle militaire sur le Noyau.

Les forces résistantes tentent d'enfoncer le clou lors de la Bataille de Kuat mais y furent vaincus par les Sith. Pendant deux années entières, le combat fit rage dans tout l'espace du Noyau. Prenant peu à peu l'avantage, la Résistance fut contactée par d'autres mondes, et notamment les Hutts après leur sécession avec les Sith. En dépit des méfiances mutuelles, les deux formations firent bloc et boutèrent hors du Noyau les forces ennemies mises à mal par la mort de la Sith'ari.

A la fin de la même année, la République Fédérale de Noyau fut proclamée, et l'ancien leader de la Résistance, Davoss Tsesh, en devint le dirigeant.

Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 21 Août 2015, 01:07

La Fédération du Commerce


Image

"Chaque fois que vous voyez une entreprise qui fait faillite, dites-vous que c'est grâce à la Fédération du Commerce."
Grendo S'orn, Grand Monarque de la Fédération du Commerce



Capitale : Neimoidia
Chef de faction : Grendo S'orn
Régime en place : Directorat corporatiste
Particularités : Militarisme, Mégacorporation, Ultra libéraux

Diplomatie :

    - Clans Mandaloriens Neutre
    - Conglomérat Impérial Neutre (mauvaises relations diplomatiques)
    - Ordre Jedi Neutre
    - Alliance des Mondes Républicains Neutre
    - République Fédérale du Noyau Neutre (bonnes relations diplomatiques)
    - Seigneurs Sith Neutre
Situation actuelle : Profitant des nombreux conflits de cette dernière décennie pour racheter les entreprises sur le déclin, la Fédération du Commerce a finit par devenir la puissance commerciale incontournable de toute la galaxie. Présente du Noyau à la bordure extérieure, il n'y a que dans le Conglomérat Impérial et dans l'Espace Hutt qu'elle reste absente. La Mégacorporation n'a pas hésité très longtemps à s'emparer également de nombreuses planètes, désormais sous son absolu contrôle. Le Grand Monarque du Commerce, à présent Autorité Suprême de la Fédération du Commerce, règne d'une main de fer sur l'entreprise et son nouveau territoire désigné comme étant un "Paradis Fiscal et Libéral" par la propagande de la région. Bien que disposant désormais d'une Flotte de contrôle douanier et de Forces de Sécurité, sa principale arme reste les Accords commerciaux et sa position dominante dans la galaxie.

Rôles :

Afficher : Commercial








La fortune des uns fait le malheur des autres


Histoire :

Afficher : Pré Legacy


Afficher : Legacy




Afficher : Resistance




Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 21 Août 2015, 04:10

Le Conglomérat Impérial


Image

"L'histoire se joue d'abord comme un drame, pour plonger dans les ténèbres, avant de redécouvrir la lumière"
Irulan Fel, Impératrice du Conglomérat Impérial



Capitale : Bastion
Chef de faction : Leïa Fel-Renim
Régime en place : Monarchie
Particularités : Gouvernement militaire

Diplomatie :

    - Clans Mandaloriens Allié
    - Alliance des Mondes Républicains Allié
    - Ordre Jedi Neutre
    - République Fédérale du Noyau Neutre
    - Fédération du Commerce Ennemi
    - Seigneurs Sith Ennemi
Situation actuelle : Le Conglomérat Impérial est la dernière entité gouvernementale viable de ce qu'était le Triumvirat Galactique (alliance entre l'Ordre Jedi, la République Héritière et Conglomérat Impérial) . La guerre contre les Légions Sith a causé la perte de la moitié des armées impériales. Aujourd'hui, l'Impératrice Leïa Tavira-Fel panse les plaies des planètes saccagées grâce à la Mission Impériale et reconstruit l'armada impériale afin de garantir la sécurité de ses concitoyens face à la menace constante qu'est cette galaxie divisée.

Rôles :

Afficher : Armée de terre


Afficher : Phalanges Chiss








L'Empire : l'autorité légitime


Histoire :

L'Empire a bien changé depuis la mort de Palpatine. Bien que chacun sache comment cet empire suppléa l'Ancienne République, nombreux sont les historiens à se chamailler sur le renouveau de cette civilisation. Certains prétendent que le Nouvel Empire est né durant le règne de Jagged Fel, le tout premier empereur de la lignée actuelle, d'autres indiquent que cette transition aurait commencé sous l'ère Péllaéon. Enfin, d'autres historiens défendent le fait que ce serait Thrawn qui aurait en posé les premières bases.

Depuis la chute de l'ordre nouveau pensé par Palpatine, l'Empire n'a jamais retrouvé l'immense puissance qu'il avait jadis même si il reste de nos jours l'une des principales puissances galactiques. Bien qu'ayant prospéré a force d'acharnement, l'Empire connu plusieurs crises et manqua parfois de peu l'anéantissement ; comme cela fût le cas lorsque les Yuuzhan Vong déferlent sur une Galaxie partagée entre une République mal préparée et un Empire laissé exsangue par le dernier conflit. L'Une des premières crises remontent à la seconde insurrection corellienne, où les Moffs, avec l'appui direct de l'Alliance Galactique, assassinèrent l'Amiral Péllaéon alors Suprême Commandeur impérial. La suivante eut lieu trois ans plus tard, Jagged Fel avait succédé à Péllaéon, mais son autorité était largement mis à mal part les mêmes Moffs qui avaient étés graciés pour le meurtre de Péllaéon, ces derniers ayant du mal à digérer les accointances de Fel avec les Jedi (qui l'avait alors mis sur le trône en forçant la main aux Moffs), malaise encore largement accentué lorsqu'il en épousa une.

Contrairement aux idées reçues, le règne de Fel fût un long combat politique pour garder sa légitimité en tant qu'Empereur, et nombreux furent les adversaires dégoûtés de compter une jedi à la tête de l'Empire. Mais plus la lignée Fel gouvernait, plus elle gagnait en popularité de part sa manière de gouverner et les réformes lancées par Fel. Si bien qu'elle avait acquit énormément de soutien lors de la Guerre Impérialo-sith, qu'elle finit par remporté une fois encore en l'an 138 ap.B.Y. Sous l'impulsion de Roan Fel (Fel III), l'Empire forma le triumvirat avec la République et l'ordre Jedi. Un triumvirat qui durera jusque dans les années 160...

Douze ans après la défaite de Darth Krayt, l'Empire, devenu le Conglomérat Impérial la même année, absorba l'Ascendance Chiss. Transition qui, même si elle fût soutenu par une partie des Familles Régnantes ne se fît pas dans un enthousiasme collectif, les chiss ayant un caractère indépendant et isolationniste. Entre 164 et 165 Ap.B.Y, la traque des siths survivants touche à sa fin alors que le Triumvirat se dissout. Il ne sera réformé que grâce à la contribution impérial pour remettre l'économie galactique à flot ; un plan pensé cette fois par Irulan Fel.

Irulan Fel est sûrement l'une des monarques les plus importants de l'Empire, tant le poids politique qu'elle eut fût important. Même au delà des frontières impériales. C'est aussi par elle qu'une autre famille impériale allait entrer dans la sphère dirigeante impériale : les Tavira.

Irualn se maria à un ancien officier de marine qui lui succédera dans un court règne de 6 ans, Gilad Tavira. Ils eurent trois enfants : Jacen, Ghent et Leïa. Son assassinat, lequel fût attribué a tort aux Jedi au début de l'an 200 Ap.B.Y, provoqua la colère du peuple impérial et aboutit à la guerre de l'ordre. Sonné par l'offensive furieuse de la marine impériale, l'Ordre Jedi manqua d'être détruit avant qu'un nouveau coup de théâtre ne se produise : la découverte d'un temple Sith sur Ziost. Mettant un terme à la destruction de l'Ordre Jedi, l'Empire lança un assaut brutal contre le fief Sith de Ziost.

Durant la seconde moitié de l'année 200, la Coalition Dissidente regroupant les Cartels Hutts, l'organisation terroriste de la Galkorporation ainsi que la flotte pirate du Blazing Chain lance une offensive majeure sur la galaxie (laquelle est en fait dictée par un nouvel Ordre Sith). Cet assaut parviendra a renverser la République, le principal allié de l'Empire, malgré une défense acharnée. L'Empire, passé sous le commandement de Leïa Tavira-Fel depuis l'abdication de son père, se retrouve momentanément seul. Elle trouve un terrain d'entente avec les mandaloriens, puis regroupe le gouvernement en exil de la République déchue : ce qui allait devenir l'Alliance des Mondes Républicains.

Tandis qu'une la résistance du noyau s'organise, l'Empire entame avec ses nouveau alliés une large campagne dans la bordure médiane. Comptant autant de succès que d’échecs, l'Empire parvint cependant à continuer sa progression et à former un front uni face aux Sith grâce au sommet de Hapès. Affaiblis tant par les sanglantes batailles contre l'Empire que part les combats dans le Noyau, les Sith commencent à perdre du terrain. Ils perdront définitivement l'avantage quand même les Hutts se retourneront contre eux. Cette campagne militaire s'achèvera par l'assaut des troupes alliées sur le bastion Sith de Ruusan. Défaits, et leurs Sith'ari tuée, les Sith n'opposent plus qu'une résistance éparse et désorganisée. Considérablement affaibli par des années de combats, l'Empire est reconnu grand vainqueur de la guerre est conserve malgré tout une forte force militaire. Il s'allie avec l'Alliance des Mondes Républicains, dont la présidente n'est autre que la belle-sœur de l'Impératrice. A contrario, les relations avec les puissances émergentes, la Fédération du Commerce et la République du Noyau, sont particulièrement difficiles.

Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 21 Août 2015, 16:38

Les Clans Mandaloriens


Image


"Ba'jur, beskar'gam, ~ "L'Education et l'Armure
Ara'nov, aliit, ~ L'Auto-défense et la Tribu
Mando'a bal Mand'alor, ~ Notre langage et notre chef
An vencuyan mhi." ~ Tout cela fait notre survie
"
Comptine mandalorienne



Capitale : Mandalore
Chef de faction : Non défini depuis la mort du dernier Manda'lor
Régime en place : Système clanique
Particularités : Clans de redoutables guerriers réputés dans toute la galaxie

Diplomatie :

    - Conglomérat Impérial Allié
    - Alliance des Mondes Républicains Allié
    - Ordre Jedi Neutre (bonnes relations diplomatiques)
    - République Fédérale du Noyau Neutre
    - Fédération du Commerce Neutre
    - Seigneurs Sith Ennemi
Situation actuelle : Réputés pour leurs talents martiaux, les Mandaloriens prirent part à quasiment à tous les conflits majeurs de la Galaxie, et ce depuis des millénaires. Hormis leur savoir-faire militaire, la seconde richesse de ce peuple repose sous terre : le Beskar, l'acier mandalorien : l'un des plus solides de la Galaxie. Ayant récemment reconquis leur monde, les mandaloriens se concentrèrent sur la reconstruction et la protection de leur foyer.

Dans une galaxie où la discorde règne en maître, l'unité des Mandaloriens est une force : leur influence ne cesse de croître là où celle des autres puissances fût mise à mal part la dernière guerre et de nouvelles querelles...

Rôles :



Les Mandaloriens répondent à l'appel du Manda'lor


Histoire :

Longtemps oubliés des grandes puissances galactiques, les Mandaloriens étaient divisés et servaient de mercenaires pour des entités diverses et variées jusqu’au jour ou Verd Kyramud, Mandalore l'Unificateur, trouva le vaisseau de Hondo Karr. A la suite de cette découverte débuta une quête pour retrouver les descendants des lieutenants de Karr, à l'issue de laquelle il parvint à réunir les clans et reconquérir Mandalore. Au cours des dernières années de sa vie, l'Unificateur parvint à gagner la confiance des Jedi et les aida à trouver refuge sur Onderon.

Alliés aux Conglomérat Impérial suite aux accords de Botajef et au prêt financier du Clan Bancaire Intergalactique Impérial, les Mandaloriens prirent part à la guerre contre les Légions Sith. Mandalore l'Unificateur donna sa vie lors de la dernière grande bataille de la Valée des Jedi sur Ruusan. Les Clans Mandaloriens doivent maintenant désigner un nouveau Mandalore afin que l'unité acquise par Verd Kyramud ne soit pas qu'un souvenir.

Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 23 Août 2015, 00:02

L'Ordre Jedi


Image

« Les Jedi sont les gardiens de la paix dans la galaxie. »
Luke Skywalker, fondateur du Nouvel Ordre Jedi

« Nous nous sommes écartés de nos idéaux. Il est temps de renoncer à la guerre et revenir aux fondamentaux. »
Ne-Cen Ventur, Maître Jedi



Refuge : Onderon
Chef de faction : Non défini depuis la mort du dernier Grand Maître
Particularités : Ordre religieux dévoué à l'étude de la Force et la préservation de la paix

Diplomatie
    - Fédération du Commerce : Neutre
    - Alliance des Mondes Républicains : Neutre
    - République Fédérale du Noyau : Neutre
    - Clans Mandaloriens : Neutre (bonnes relations diplomatiques)
    - Seigneurs Sith : Ennemi
    - Conglomérat Impérial : Neutre
Situation actuelle : En 217 Ap. B.Y, l'Ordre Jedi s'est retiré de la politique galactique afin de se reconstruire une fois de plus. Les membres du Conseil ont estimé nécessaire de rompre tout contact avec le Conglomérat Impérial et les deux factions bâties sur les ruines de la République Héritière : l'Alliance des Mondes Républicains et la République Fédérale du Noyau. Il ne reste plus grand chose de la confiance que les Jedi du siècle passé avait accordé aux puissances galactiques ; c'est pour cela que les Jedi d'aujourd'hui ont choisi de s'exiler, guidés par les Mandaloriens dont ils ont croisé le chemin et gagné la confiance durant la guerre, sur Onderon dans le plus grand secret.

Désormais, ils se contentent de perpétrer les traditions Jedi en achevant la formation des Padawan laissés sans maîtres par la guerre, limitant leurs contacts avec l'extérieur à de rares et discrètes missions diplomatiques. La position officielle du Conseil est de ne pas participer aux conflits silencieux qui déchirent les différentes factions qui n'ont jamais vraiment cessé d'être en guerre mais certains Jedi téméraires, voire insolents, ignorent cette ligne de conduite et continuent d'agir selon leur conviction, même lorsque cela implique de se rendre loin d'Onderon. Pourtant, arborer le sabre laser et porter la bure de Jedi n'est plus un symbole aussi puissant qu'avant : les Jedi inspirent méfiance aux plus faibles d'esprit, convaincus d'avoir été abandonnés par l'Ordre durant la guerre...

Rangs :

Afficher : Chevaliers Jedi


Les Jedi, réunis dans leur enclave secrète


Histoire :

L'histoire des Jedi est fascinante. La fondation de cette institution remonte à l'an 36 453 Av. B.Y., sur Tython. Il s'agissait alors d'un groupe d'érudits, les "Je'daii" dont l'objectif était d'étudier la Force, cette énergie mystérieuse qui gouverne la Vie et à laquelle certains individus sont plus sensibles que d'autres. Très vite, les Je'daii divisèrent la Force entre le côté clair (Ashla) et le côté obscur (Bogan). Durant plusieurs millénaires, les érudits de Tython érigèrent des temples et des monuments à la gloire de la Force, étudiant celle-ci tout en restant vigilant à l'attrait du côté clair ou du côté obscur. Malheureusement, vers 25 793 Av. B.Y., plusieurs siècles encore avant que l'Ancienne République ne voit le jour, un conflit éclata entre les défenseurs de l'Ashla et du Bogan. Ce conflit, connu sous le nom de Guerres de la Force, dura 10 ans et dévasta l'écosystème de Tython, et vit la défaite des partisans du côté obscur. Les vainqueurs abandonnèrent alors les enseignements Je'daii, portée sur l'équilibre entre l'Ashla et le Bogan, et proclamèrent que le chemin du côté clair était plus puissant et vertueux. Ils se renommèrent Jedi et formèrent le premier Conseil Jedi. Ils abandonnèrent Tython et décidèrent que leurs pouvoirs leur donnait la responsabilité de protéger la galaxie des forces du côté obscur et des individus aux intentions malfaisantes. Ils voyagèrent loin de leur monde natal et découvrirent alors Ossus, où bâtirent leur première académie.

L'histoire galactique s'est écrite en même temps que celle des Jedi. Dès la fondation de leur Ordre, ils prirent part à tous les grands conflits, quand ils ne les déclenchèrent pas. En effet, bien qu'ils aient juré allégeance au côté clair, certains membres à la volonté vacillante succombèrent à l'attrait du côté obscur... Pendant un temps, ces Jedi là ne furent qu'une minorité marginale. Mais environ 7000 ans la Bataille de Yavin, l'Ordre fut frappé par un Second Grand Schisme. Celui-ci marqua le début de ce qui fut nommé plus tard les Cent Ans d'Obscurité. A l'origine de cet évènement se trouvait un groupe de Jedi Noirs coupables d'expérimentations à l'aide d'alchimie interdite. Ces Jedi donnèrent vie à des créatures que les membres du conseil Conseil considérèrent comme des abominations. Ils déclarèrent la guerre aux serviteurs des arts sombres afin de mettre un terme à ces pratiques aberrantes. C'est à cette époque que furent développés les premiers sabres laser, l'arme des Jedi. Au terme d'un siècle de combats, les Jedi trouvèrent la victoire ; ils décidèrent alors de bannir les douze Jedi Noirs survivants de la guerre, dont le Haut-Général Ajunta Pall et la Grande Alchimiste Ceth Iilexal, et les exilèrent dans les Régions Sauvages. Les Jedi bannis échouèrent sur Korriban. A l'insu des Jedi, pour qui le sort des vaincus équivalait alors à une sentence de mort, les Douze Exilés entèrent en contact avec les natifs de Korriban, les Sith. Ils n'eurent aucun mal à les soumettre grâce à leur maîtrise du côté obscur. Sans le savoir, les Jedi venaient de donner à leurs ennemis les moyens de bâtir leur propre Empire et de fonder un Ordre de taille à les affronter.

Au cours des millénaires suivants, les Jedi et les Sith furent au cœur de guerres d'ampleur galactiques. L'Empire bâti par les Sith se montra capable de rivaliser avec l'Ancienne République, dont les Jedi étaient les défenseurs. Mais les représentants de l'Ordre n'étaient pas infaillibles, et plusieurs d'entre eux succombèrent au côté obscur eux aussi, suivant les pas des exilés de jadis. Citons Exar Kun ou encore Revan, de puissants Jedi qui se laissèrent happer par les ténèbres et se retournèrent contre la République et leurs anciens frères d'arme, plongeant la galaxie dans le chaos. Malgré leur Code et les enseignements qui leur étaient inculqués dès leur plus jeune âge, même les plus grands Jedi étaient susceptibles de sombrer. Pourtant, vers 1010 Av. B.Y., le côté obscur sembla éclipse pour de bon lorsque les Sith furent vaincus au cours des nouvelles guerres Sith. L'un d'entre eux, Darth Bane, échappa à la mort et formula la Règle des Deux, préparant une vengeance qui allait mettre mille ans à s'exécuter. Darth Sidious, alors connu sous le nom de Palpatine, le dernier héritier de la Loi de Bane, parvint à renverser l'Ancienne République en 19 Av. B.Y. et à exterminer les Jedi. Durant les décennies qui suivirent, Sidious purgea la galaxie de ses gardiens, sonnant le glas de l'Ordre Jedi fondé par les serviteurs de Tython 25 000 ans plus tôt.

L'Empire de Palpatine domina la galaxie pendant 19 ans avant de subir sa première lourde défaite lors de la Bataille de Yavin, lors de laquelle se manifesta le dernier disciple du Jedi Obi-Wan Kenobi, Luke Skywalker. Skywalker participa à la rébellion contre l'Empire et, plus que ça, reçut les enseignements de Yoda. Suivant la voie du Jedi, Skywalker affronta l'Empereur et le tua, libérant ainsi la galaxie du joug du sinistre Empire que les Sith lui avaient imposé. Luke pensait être le dernier des Jedi mais son mentor lui expliqua qu'il était en réalité le premier, le premier des nouveaux Jedi. Il fonda ainsi le Nouvel Ordre Jedi et trouva de nouveaux disciples. Il y avait quelques différences significatives entre les deux groupes, notamment en ce qui concernait l'amour ou l'âge minimum pour intégrer l'Ordre, mais la philosophie des nouveaux Jedi ne différait pas de celle des érudits du passé : protéger la galaxie et les individus dans le besoin. Le Nouvel Ordre Jedi reprit sa place auprès de la Nouvelle République et fut confronté à de nouveaux défis, notamment la guerre contre les Yuuzhan Vong. Durant cette période, l'Empire de Palpatine perdura mais subit de profonds changements et devint un véritable gouvernement, libéré de l'emprise des Sith. Un nouvel Empereur, Jagged Fel, fut d'ailleurs placé sur le trône avec le soutien des Jedi.

En 131 Ap. B.Y, les Jedi furent victimes d'un complot d'une nouvelle légion de Sith dirigée par Darth Krayt et sa doctrine du Sith Unique. Les serviteurs du côté obscur sabotèrent le travail de Kol Skywalker, le descendant du fondateur du Nouvel ordre, qui avait alors pour projet de restaurer les planètes ravagées par les Vong durant la dernière guerre. Darth Krayt fit déferler ses sbires sur les Jedi et les contraignit à l'exil. Durant sept ans, il essaya de purger les rescapés de l'Ordre comme l'avait fait Darth Sidious avant lui. Son règne ne dura que sept ans : les Jedi, la République et l'Empire de Fel s'allièrent pour vaincre les forces du Sith Unique. Les trois factions fondèrent alors le Triumvirat de la Fédération Galactique. Celui-ci dirigea la galaxie avec justesse pendant près de soixante-dix ans avant que les Sith ne fassent leur retour, animés par le désir de vengeance des disciples de Krayt. En 200 Ap. B.Y., ils firent assassiner le Grand Maître de l'Ordre de l'époque, Jardan Felt, et l'Impératrice Irulan Fel... Utilisant pour cela un Jedi déchu, le propre apprenti du Grand Maître. L'Empire accusa les Jedi de trahison et lança une campagne d'une brutalité sans égale pour les éliminer. Elle ne dura que quelques mois et fut baptisée Guerre de l'Ordre ; malgré sa brévité, elle causa de nombreuses pertes, tant chez les Impériaux que chez les Jedi. Cette guerre laissa de profondes cicatrices entre les deux camps, cicatrices que même le temps ne saurait effacer si facilement.

Malgré leurs réticences, les membres du Triumvirat durent s'unir pour affronter la menace qui pesait sur la galaxie. Les Sith avaient un atout de taille : Ceth Iilexal, la Grande Alchimiste qui avait découvert Korriban avec les Douze Exilés. Par un sort du destin, ou peut-être la volonté de la Force, la Sith avait été enfermée dans une oubliette, un instrument de torture capable de garder son prisonnier à vie pendant des millénaires. Occupés sur tous les fronts par un ennemi manipulé par les Sith, la Coalition Dissidente, les Jedi ne virent que trop tard l'avènement de la Sith'ari. La galaxie fut mise à feu et à sang, le Triumvirat fut divisé, et les Jedi contraints d'endosser le rôle de généraux pour prendre part à cette nouvelle guerre. Celle-ci dura seize ans et s'acheva par une terrible bataille sur Ruusan, fief de l'Ordre Sith...

En 216 Ap. B.Y se tint le Conclave d'Ossus. Les Jedi décidèrent de rompre les liens avec l'Empire et avec les vestiges de la République, se libérant ainsi de la confiance forcée qui les liait à l'Empire depuis la Guerre de l'Ordre, et observant de loin les héritiers de la République se reconstruire avec d'un côté la République Fédérale du Noyau et de l'autre l'Alliance des Mondes Libres. Les Jedi, dont le nombre avait grandement chuté a cours des batailles, avaient pour intention de ne plus se mêler à la politique galactique. Ils se réfugièrent en secret sur Onderon avec l'aide des Mandaloriens, dont ils avaient gagné la confiance durant la guerre. Et désormais, les Jedi étudient la Force, perpétuent leurs traditions, et observent la galaxie se relever.

Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 23 Août 2015, 06:08

L'Ordre Sith


Image

« Nous entrons dans une ère nouvelle, celle des Sith. »
Darth Nihl

« Ceux qui s'opposeront à la volonté du Conseil Noir et de l'Ordre paieront de leur vie cette insolence. »
Darth Locust


Capitale : Aucune
Chef de faction : Non défini depuis la mort de la Sith'ari
Particularités : Vestiges de l'Ordre Sith ; Seigneurs de guerre à la tête de quelques systèmes

Diplomatie :
    - Fédération du Commerce : Neutre
    - Alliance des Mondes Républicains : Ennemi
    - République Fédérale du Noyau : Ennemi
    - Clans Mandaloriens : Ennemi
    - Ordre Jedi : Ennemi
    - Conglomérat Impérial : Ennemi
Situation actuelle : Après avoir été vaincus à la fin de la guerre, les Sith sont éparpillés et leur Ordre n'est plus. Plusieurs seigneurs de guerre règnent individuellement sur les planètes qu'ils ont réussi à conquérir (et conserver !) durant le règne des Légions Sith. Chacun de ces seigneurs a une philosophie qui lui est propre : ainsi, certains cherchent à recréer un semblant de hiérarchie avec des apprentis et des fidèles membres de "leur" Ordre tandis que d'autres au contraire préfèrent s'isoler des autres Sith. Mais cette situation ne durera pas car, déjà, des Sith plus téméraires se sont donnés pour mission de rassembler à nouveau les serviteurs du côté obscur sous une même bannière... Et s'ils ne parviennent pas à convaincre les autres Sith, alors ceux-ci devront mourir.

Rangs :

Afficher : Ordre Sith


Les origines des Sith, sur Korriban...


Histoire :

On ne pourrait aborder l'histoire des Sith sans évoquer la genèse des Jedi. A l'origine se trouvait un groupe d'érudits qui étudiait la Force : les Je'daii, qui s'établirent sur Tython en 36 453 Av. B.Y. Très vite, les érudits découvrirent deux aspects à la Force : le côté clair, ou Ashla, et le côté obscur, ou Bogan. Au commencement, les Je'daii préconisaient l'équilibre entre les deux manifestations de la Force. Pendant dix mille ans, ils étudièrent la Force et bâtirent des monuments en son honneur... Avant que ne se produise un premier grand schisme, vers 25 793 Av. B.Y. Les partisans de l'Ashla et du Bogan entrèrent en conflit et entrèrent en conflit. Celui-ci s'étala sur dix ans et fit nommé "Guerres de Force". Il ravagea la planète d'accueil des érudits et causa de lourdes pertes dans les deux camps, mais ce fut celui qui se battait pour le côté clair qui l'emporta au bout du compte. Si des défenseurs du côté obscur réussirent à s'échapper, on en entendit plus jamais parler. Les vainqueurs décidèrent d'abandonner Tython et prendre le nom de Jedi.

Les Jedi continuèrent d'étudier la Force mais, surtout, s'allièrent à l'Ancienne République émergente et en devinrent les protecteurs. Au cours des millénaires qui suivirent, plusieurs membres de l'Ordre succombèrent au côté obscur... Mais il fallut attendre presque 20 000 ans pour que, 7000 ans avant la Bataille de Yavin, les serviteurs du côté obscur soient en nombre suffisant pour provoquer un nouveau schisme. Plusieurs Jedi Noirs utilisèrent leurs pouvoirs et une forme d'alchimie pour créer des abominations que le reste des Jedi jugea contre-nature. Ces Jedi Noirs avaient de nombreux partisans et la guerre fut inévitable. Elle dura cent ans, d'où son nom : les Cent Ans d'Obscurité. A nouveau, le côté clair parvint à s'imposer, mais cette fois les partisans du côté obscur ne furent pas exterminés. Douze survivants furent exilés par les Jedi, contraints à errer dans les Régions Sauvages. Ces Douze Exilés échouèrent sur Korriban, où ils rencontrèrent la population native de la planète : les Sith. Ces derniers avaient une certaine sensibilité à la Force et plusieurs d'entre eux étaient capable de la manifester sous forme de "magie". Aussi, quand les Exilés entrèrent en contact avec eux, les Sith les prirent pour des dieux en voyant leurs pouvoirs.

C'est ainsi que les Jedi déchus soumirent les Sith. Ils bâtirent leur propre Empire sur les fondations celui des Sith et, au fil des années, le sang des deux groupes se mêla. Mais les Sith cultivaient un désir de vengeance pour ceux qui les avaient chassés des années auparavant. Il ne fallut pas attendre longtemps avant que, fort de leur nouvelle armée, les Jedi Exilés - qui s'étaient appropriés le nom de Sith - ne fassent déferler la fureur du côté obscur sur la galaxie. De nombreuses guerres sanguinaires ravagèrent l'Ancienne République. Lorsque les Sith n'étaient pas directement impliqués dans les conflits qui déchiraient la jeune République, c'est qu'ils manipulaient d'autres armées pour se battre pour eux, comme lors des guerres Mandaloriennes. Après 6000 ans d'existence, l'âge d'or des Sith s'acheva sur Ruusan à la fin des Nouvelles Guerres Sith. Les forces Sith furent balayées par une bombe psychique, ne laissant qu'un survivant : Darth Bane.

Darth Bane énonça alors la Règle des Deux, ou Loi de Bane : désormais, l'Ordre Sith se constituerait d'un maître et d'un apprenti. Puisque les Sith n'avaient pas réussi à vaincre leurs ennemis de toujours par la force ou le nombre, ils emploieraient la ruse. La tradition perdura mille ans jusqu'à ce que Darth Sidious ne mette enfin la vengeance des Sith à exécution. Sous le nom de Palpatine, le Sith manipula la galaxie entière en la plongeant dans une guerre dont les deux camps étaient à ses ordres : l'Ancienne République dont il était le Chancelier Suprême et la Confédération des Systèmes Indépendants dont il était l'investigateur. Il retourna la propre armée de la République contre les Jedi et les fit exécuter avant d'entreprendre une grande purge pour éliminer les rescapés et fit de la République son Empire, mettant ainsi un terme à mille ans de clandestinité et accomplissant le destin des Sith.

Mais, après vingt ans de règne, son Empire commença à perdre de sa vigueur face à la menace de la rébellion naissante. Au cours d'une bataille décisive, l'un de ses instruments se retourna contre Palpatine : Vador, un Jedi déchu dont il avait fait son apprenti, le tua pour sauver son fils, Luke Skywalker. Skywalker fonda un Nouvel Ordre Jedi alors que les Sith tombaient à nouveau dans l'oubli. Mais l'héritage des Sith était trop gros pour disparaître définitivement, et tôt ou tard un Jedi trop curieux allait tomber sur une vielle relique Sith et succomber à son tour au côté obscur, comme les Douze Exilés avant lui, et cela ne mit pas longtemps à se vérifier. Plusieurs Sith apparurent au cours des années qui suivirent la mort de Palpatine mais il fallut attendre 131 Ap. B.Y. et Darth Krayt pour que les Sith ne reprennent le pouvoir.

Abandonnant le précepte de Darth Bane, Darth Krayt fonda le "Sith Unique", une nouvelle doctrine chargée d'unir les Sith. Historiquement, les membres de l'Ordre s'étaient souvent battus entre eux, et même la Loi de Bane n'avait pas empêché les querelles internes - il était d'ailleurs de coutume que l'apprenti devait tuer le maître. Krayt avait une vision nouvelle pour les Sith, et sa vision lui permit de répéter l'exploit de Darth Sidious. Usant de nouvelles ruses, les Sith levèrent la galaxie contre les Jedi en sabotant leur projet de restauration, un projet chargé de sauver plusieurs mondes victimes d'une guerre qui avait fait des ravages dans la Nouvelle République et les vestiges de l'Empire, plusieurs années avant l'avènement de Krayt. Ils n'en restèrent pas là et s'allièrent au Nouvel Empire, promettant le trône aux Moffs cupides. C'est ainsi que Darth Krayt vola le titre d'Empereur à Roan Fel et offrit une nouvelle fois la galaxie à la merci des Sith...

Mais le règne despotique de ce nouveau Seigneur Sith n'allait pas durer plus longtemps que son prédécesseur. Il fut détrôné en 138 Ap. B.Y., vaincu par les forces alliées des Jedi, de la République et de l'Empire légitime. Cependant, plusieurs de ses disciples parvint à survivre et tenir un semblant d'unité dans l'Ordre. Menés par Darth Nihl, les Sith rescapés menèrent la vie dure au Triumvirat de la Fédération Galactique nouvellement formé par les ennemis de Krayt. Les forces de la fédération traquèrent les Sith pendant des années. Ce que le Triumvirat ignorait, c'était que les Sith en cavale faisaient diversion pendant que d'autres infiltraient les gouvernements de la République, imitant Darth Sidious deux siècles plus tôt ; ce plan, nommé la Vengeance de Nihl, devait préparer le retour des Sith. En 164 Ap. B.Y, Nihl fut tué sur Borosk et les Sith considérés éteints après la mort des sbires du Seigneur Noir. Pourtant, la Vengeance de Nihl se déroulait toujours dans l'ombre, et plusieurs rescapés de Borosk se cachèrent sur Ziost.

En 200 Ap. B.Y., les plans des Sith se mirent en marche. Ils levèrent une armée, la Coalition Dissidente, et déclarèrent la guerre au Triumvirat. Leur but était d'affaiblir les forces ennemies avant de déclencher plusieurs coups d'état simultanés dans les différents territoires infiltrés. Un miracle inespéré accéléra les projets des Sith lorsque l'un d'entre eux, Caeliüs, découvrit l'existence de la Grande Alchimiste Ceth Iilexal, l'une des Douze Déchues. L'alchimiste avait été abandonnée depuis des millénaires dans une oubliette, un instrument Sith qui torturait son occupant tout en le maintenant en vie. Le retour d'Iilexal se produisit quelques mois avant que la Vengeance de Nihl ne soit mise à exécution, sonnant le glas de la République.

Cette fois encore, le règne des Sith fut de courte durée, une quinzaine d'années. Mais il laissa de profondes cicatrices sur la galaxie. Le Triumvirat n'était plus ; les Jedi et les Impériaux ne se faisaient plus confiance, la République avait été dissoute et deux factions se disputaient ses restes ; quant aux planètes gouvernées par les Sith durant le règne d'Iilexal, toutes n'avaient pas été libérées à la fin de la guerre, et même celles qui avaient eu cette chance avaient subit de telles pertes que des décennies ne suffiraient pas à les remettre en état. La fin de la guerre fut une défaite pur les légions Sith mais certainement pas une victoire pour les peuples de la galaxie...

Aujourd'hui, l'Ordre Sith n'est plus. Les différents Sith ayant survécu aux batailles des dernières décennies sont désormais des Seigneurs de guerre qui agissent indépendamment de leurs semblables. Pour l'heure, aucun n'a pris l'initiative de rassembler les vestiges de l'Ordre... Mais le côté obscur appelle à la conquête, et les Seigneurs Sith finiront par répondre à cet appel !

Revenir au début

Re: Les factions et les rôles jouables

Messagepar L'Observateur » 24 Août 2015, 04:37

Les Indépendants


Les Indépendants forment un groupe à part : il s'agit de tous les postes qui n'appartient à aucune des factions principales du forum. Si l'envie vous en prend, vous pouvez donc jouer en tant que contrebandier, mercenaire, chasseur de primes, gangster, ou même simple civil. Bien sûr, vous pouvez intégrer un des nombreux groupes existants dans l'Univers Étendu (la CorSec, le Soleil Noir, etc). Cependant, il est vivement conseillé de jouer plutôt dans un des groupes présentés plus tôt, au moins pour votre premier personnage. Cela vous permettra de mieux prendre connaissance du contexte du forum, et vous aurez plus de chances de côtoyer d'autres joueurs ; quand vous aurez quelques amis sur le forum, pourquoi ne pas créer un second perso' à plusieurs et créer votre propre groupe ?

Revenir au début

Revenir vers « Règles du jeu »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité