Dakarus Churhee

Dakarus Churhee

Messagepar Dakarus Churhee (Le Bourreau) » 30 Juin 2018, 21:26

Nom : Churhee
Prénom : Dakarus
Surnom : Dak'
Genre : Masculin
Espèce : Humain

Âge et date de naissance : (Age objectif : 199 ans) (Age subjectif : 34 ans), né en 21 ABY
Planète d'origine : Almania
Groupe : Indépendant
Rang : Mercenaire
Niveau de personnage : Expert

Physique : Dakarus est plus grand que les standards Almania, soit presque 1m90. A l'instar de ses compatriotes, il a un teint assez pâle dû au climat et à l'atmosphère de sa planète natale. Morphologiquement, c'est un chat maigre bien qu'il soit capable de porter lourd et longtemps. Il est aussi doté d'une vélocité musculaire assez impressionnante laquelle est amplifiée par les améliorations génétiques et biologiques qu'il a subit. Son langage corporel et ses réactions sont changeantes, selon la réponse qu'il veut provoquer chez les autres. C'est un homme jeune mais aux traits durs. Manipulateur dans l'âme, il est capable d'adapter totalement son comportement en fonction de son interlocuteur.

Personnalité : Quiconque consulte le casier judiciaire de cet homme y verra l'histoire d'un individu solitaire et dangereux, flirtant dangereusement avec le fanatisme. Le caractère de Dakarus est beaucoup plus nuancé : il est féroce et capable de presque tout pour atteindre ses objectifs, cependant il a tendance à préférer les méthodes limitant les dégâts collatéraux quitte à se rendre la tâche plus compliquée. Outre une mémoire parfaite, son conditionnement de Ranger lui permet de discerner des schémas et de relier entre eux des éléments à priori sans rapports les uns avec les autres. Formé pour opérer dans n'importe civilisation et sur n'importe quelle planète, il est à même de percevoir l'environnement, les cultures, les traditions et les langages étrangers sans a-priori ni préjugé : Condition préalable pour les "absorber" et s'en servir à son avantage. Cette capacité à assimiler rapidement et sa perspicacité naturelle lui donne un formidable avantage sur le terrain. En outre, il est aussi particulièrement doué pour décrypter et comprendre le langage corporel, les intonations de la voix ou les intentions de ses interlocuteurs, en faisant un interrogateur de premiers choix. Ces capacités lui permettant de s’infiltrer et de s’adapter très facilement dans une société étrangère. Pour parfaire cela, son entrainement le rend capable de contrôler ses émotions sur le plan psychologique et physiologique, afin de réprimer ou au contraire déclencher la réponse qu’il souhaite. Dernière caractéristique : son conditionnement de Ranger débuta par une suppression de toute les barrières liées à la violence, ce qui fait de lui un soldat redoutable, quitte à le couper d’une part de leur humanité.


Aspects :
Concept Majeur - Mercenaire sur-entraîné
Trouble - Criminel d'une autre époque
- "Assimiler et absorber"
- Instinct de violence sans limites
- Discipline mentale exceptionnelle

Histoire :

Né sur Almania une vingtaine d'années après la bataille de Yavin, Dakarus est né d'un père Caridien ayant fuit le régime impérial et d'une mère Almanienne, spécialisée dans le développement de technologies de secours spatiales (seule réelle exportation locale). Il est le frère benjamin d'une famille de trois enfants avec un frère plus vieux de quelques années et une sœur de deux ans sa cadette. Il vécut son enfance dans le contexte difficile de crise économique dû à la révolte foireuse de son monde contre Coruscant quatre ans plus tôt. Bientôt, la crise impacta fatalement la vie familiale. Jouant de malchance, le frère aîné de Dak' fût tué accidentellement par des militants indépendantistes locaux lors d'une émeute. Quelques mois plus tard, c'est au tour de sa mère d'être tuée après une dispute conjugale sous le coup de la colère par son mari, lequel acceptait mal la mort de son fils et la misère durable de sa famille. Condamné pour son meurtre mais aussi connu pour ses problèmes d'alcools, le père se vit enlever la garde de ses enfants dans le même temps qu'il apprit la durée de sa peine d'emprisonnement.

Orphelins, les deux enfants furent placés dans des foyers différents. La sœur sur Coruscant et le frère sur Corellia. Bien qu'ingrat et violent étant enfant, il éprouvera une forme de reconnaissance une fois adulte pour Corellia, cette planète lointaine qui paya pour son éducation, lui donnant même la citoyenneté Corellienne. C'est dans cette optique qu'il se mit dans la tête de payer sa dette en servant dans les Forces de Sécurité Corellienne, la CorSec, une fois l'âge requis. Il venait d'achever sa formation militaire lorsque la Seconde Insurrection Corellienne débuta. Il combattit par pur loyauté pour Corellia durant l'année et demi que dura le conflit contre Coruscant, notamment lors de la Bataille de Trallus ou de Shedu Madd (même si il n'appréciait pas particulièrement les responsables politiques corelliens). S'achevant avec la mort de Darth Caedus, la guerre affecta durablement Corellia comme elle avait affectée Almania vingt ans plus tôt. Pendant huit années encore, il servit Corellia luttant tantôt contre des contrebandiers, des pirates ou les forces gouvernementales étrangères lors de bras de fer entre états. Ses excellents états de service et sa compétence lui valurent d'être approché par la Sécurité de l'Alliance Galactique laquelle voulait créer une unité spéciale en coopération avec un groupe de Jedi renégats. Le projet se voulait être un renouveau des "Rangers Antariens", ces combattants auxiliaires de l'Ordre chargés de soutenir les Jedi dans leurs opérations de maintien de la paix. Compte tenu des tribut payés par ses deux patries dans les dernières guerre, l'idée finit par séduire Churhee.

Le Jedi en charge du groupe se nommait Olan Kulton. Il n'apparaissait en rien excessif et mauvais aux yeux de Dakarus. C'était juste un homme en désaccord avec son Ordre sur la manière de sauvegarder la paix. Les Jedi avaient proscrit les frappes préventives, préférant exclusivement le dialogue. Hors, Kulton pensait que des frappes préventives à même de saper les velléités guerrières constituait une meilleure garantie. Il avait ainsi coutume de dire : "La guerre est comme un cancer : si elle vous touche au bras, mieux vaut couper le bras plutôt que d'attendre qu'elle s'étendre à tout le corps. C'est violent, oui. Mais c'est efficace." Le Maître Kulton et ses acolytes formèrent ces "Rangers" quatre années durant tant martialement qu’intellectuellement ou spirituellement. C'est avec eux que Dakarus et d'autres ex-militaires apprirent toutes ces capacités qui lui seront si utiles dans sa vie.

Les premières opérations des rangers furent de francs succès, mais ils furent aussi très largement critiqués par l'Ordre Jedi et ses partisans dont la philosophie en matière de maintien de la paix différait totalement. Cette crise atteint son paroxysme lorsque le Conseil Jedi apprit qu'Olan supprimait les barrières propres à la limitation de la violence chez les Rangers. La réaction ne se fit pas attendre, et l'ordre Jedi s'en alla arrêter Kulton et sa milice privée. L'affrontement prit fin sur Dantooine : Kulton périt en tentant de s'échapper, comme ses acolytes Jedi. Quant aux rangers, la majorité furent tués ou arrêtés dans le courant de l'année suivante. Dak' fut traqués sept mois durant par la maître Jedi Jaina Solo. La Jedi parvint a retrouver le Ranger sur Nal Hutta puis à prendre le dessus sur lui. Blessé durant l'affrontement, il fût maintenu en vie par Solo le temps de le rendre à la justice de l'Alliance Galactique. Il fut prit en charge un temps par les services de santé de l'Alliance, mais le ministère de la justice lui infligea une peine prolongée en carbonite pour ses crimes commis avec les Rangers.

Il faut attendre l'avènement de Darth Krayth et la chute de Coruscant pour voir sa situation évoluer. Sa tombe de Carbonite fût déplacée de Coruscant vers Bastion où l'Empereur Sith projetait de lui corrompre l'esprit pour en faire un chasseur de Jedi. Heureusement pour lui, le Seigneur Sith n'en eut pas le temps et son sommeil se poursuivit, jusqu'a ce que...

Bastion, 220 ap ABY

"Constantes en hausse, monsieur. Il se réveille."

Bien. Voyons comment s'en sort notre vieille ami.

Le Dignitaire impérial n'était pas mécontent de son idée. L'Homme qui sortait doucement de sa carbonite pouvait être la solution à beaucoup de ses problèmes. Mais il pouvait aussi être un gros problème. Ce mercenaire était un homme particulièrement dangereux si ce qu'on racontait sur ces "Rangers" était vrai. Des bombes à retardement, à surveiller étroitement. Mais aussi des combattants hors pairs, dont les capacités à absorber et assimiler l'environnement en faisait aussi de formidables espions et enquêteurs. En l'espace de l'unique année d'activité de cette unité spéciale, ils étaient nombreux à avoir fait les frais de leurs compétences. Et l'Impérial espérait ardemment pouvoir utiliser ce Dakarus contre ces adversaires. Ces maudits Fel et leurs partisans. Cependant, il fallait la jouer fine. Cet homme n'avait aucune raison de pourchasser les Fel. En fait, il ne savait certainement pas, à l'heure actuelle, qui étaient les Fel. Churhee avait un trou de plus de 160 ans dans l'historique. Il baissa les yeux sur la plaque de carbonite à l'instant où elle libérait le corps qui s’effondra à genoux devant lui. Il laissa l'homme souffler une minute, s'assurant qu'il recouvre sa lucidité.

Bonjour, monsieur Churhee, c'est bien la bonne prononciation ?

L'impérial avait fait ses recherches, le nom se prononçait "Khouri", selon la prononciation almanienne et non pas "Churi" comme on pourrait s'y attendre. Lorsqu'il ne fut plus secoué par une quinte de toux, et arpès que ses yeux se soient accoutumés à la lumière, l'homme releva les yeux vers l'impérial. Il l'étudia un long instant. Le responsable le vit détailler son visage, sa tenue, celles des assistants... Il le vit tiquer sur le logo Impérial sur la tenue d'un technicien. Le Ranger en revint à celui qui semblait être le leader du groupe, qui eut la désagréable impression de faire face à un prédateur. Mais il en fallait plus, bien plus, pour le faire céder. Aussi avait-il soigneusement préparé son affaire.

Putain, souffla l'homme en se massant les tempes. Je suis où, là ?

Ne vous inquiétez pas, la migraine passe vite. Vous êtes sur Bastion. Dans la Bordure Extérieure.

Vous êtes un Moff. Qui êtes vous ?

Le Moff cacha habillement sa surprise. Il était pourtant habillé comme un simple technicien. Les rumeurs sur le fabuleux sens de l'intuition de ces gens étaient peut être justifiés après tout...

Bien joué, monsieur Churhee. Oui, je suis bien Moff. Le Moff Wolkar Prienn.

Connait pas.

Le contraire eut été étonnant. Vous aviez 34 ans lorsqu'on vous a gelé dans la carbonite. Aujourd’hui, vous en avez 199. Objectivement, bien sûr.

L'Homme ne montra rien du choc, mais Prienn savait qu'il y avait un choc. Il y avait forcement un choc quand vous ouvrez les yeux 165 ans après les avoir fermés.

Levez vous, mon ami. Nous avons a discuter avenir, vous et moi...


Inventaire :
Aspects : Mercenaire sur-entrainé Paria reconnu coupable de crimes Humain "Absorber et assimiler" Capable d'une violence inouïe Discipline mentale exeptionnelle

Image

Revenir vers « Créer votre personnage »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité