Au Temple Jedi de Coruscant

Au Temple Jedi de Coruscant

Messagepar Selène Eladryël (Oracle) » 31 Octobre 2015, 14:03

206 ap. BY, planète Coruscant, Temple Jedi

Image


Selène montait péniblement les marches de la Tour de la Première Connaissance. Le Temple Jedi était aussi calme que d'habitude, et seuls les halètements fiévreux de Selène troublaient le repos de la tour. Elle s'accrochait avec force aux rambardes le long de l'escalier, la douleur se lisant sur son visage d'Arkanienne à chaque pas qu'elle faisait. Après une lutte de longue haleine, elle parvint toutefois jusqu'à l'endroit qu'elle cherchait.

Le sas coulissa, dévoilant l’infirmerie du Temple. Quelques Jedi étaient allongés de-ci de-là, probablement souffrants eux aussi. Ne voyant personne en charge de l'endroit, Selène se traina jusqu'à un lit non loin de là et s'effondra dedans. Elle se sentait brûler, tremblante et affaiblie. Néanmoins, elle regarda autour d'elle avec intérêt. Cela ne faisait que quelques jours qu'elle était arrivée au Temple en compagnie de Mance Kerhan, et tout était nouveau pour elle, elle ne savait toujours presque rien des Jedi.

Elle entendit l'un d'eux gémir à côté d'elle. Lui aussi semblait souffrir. Elle le regarda. L'adolescent, encore jeune mais plus âgé que les dix ans de la jeune Arkanienne - sans doute encore un Padawan -, était en sueur et gémissait.

- Eyh, accroche-toi ! lui dit-elle de sa voix douce. Respire profondément, ne t'affole pas. Elle grimaça en disant ces mots. Chacun d'eux était une torture mais elle continua. Concentre-toi sur un souvenir heureux. Tu en as un ?

L'adolescent semblait surpris de voir une (très) jeune Padawan lui dire ces mots alors qu'elle était souffrante. Malgré son scepticisme, il fit ce qu'elle disait.

- Oui... Oui j'en ai un... Son visage afficha un demi sourire, crispé par la douleur. Une fois, alors que j'étais en mission avec mon maitre. Nous avons été séparés et... Il toussa une fois et reprit. J'ai vu un enfant, qui pendait au bord d'un immeuble de Coruscant... Il a lâché, une chute de plusieurs centaines de mètres l'attendait... J'ai réussi à le rattraper... Le jeune homme semblait plongé dans son souvenir, un sourire aux lèvres. Il ne pensait plus à son état. J'étais tellement fier lorsque je l'ai ramené à ses parents et que mon maitre m'a félicité...

- Et tu as eu raison de l'être... Il n'y a rien de mieux que voir un enfant sourire pas vrai ...?

Ce fut à son tour de tousser. Sa gorge était rapeuse. Mais elle continua à parler et lui raconta comment elle-même aidait tous les enfants qu'elle croisait lorsqu'elle était sur Arkania. Leur sourire, l'espoir dans leurs yeux... Sans s'en rendre compte, Selène projetait des émotions apaisantes à son interlocuteur, qui se calmait doucement. Finalement, elle se tût lorsqu'elle vit que le Padawan dormait à présent. Selène en tira une pointe de satisfaction, elle adorait aider les gens à surmonter leurs douleurs. Même si, il fallait l'avouer, les Jedi n'avaient généralement pas besoin de son aide pour ça, mis à part les plus jeunes.

Selène soupira en grimaçant. Son cas à elle ne s'arrangeait pas. Il n'y avait donc personne ici ?

Re: Au Temple Jedi de Coruscant

Messagepar Holonet » 31 Octobre 2015, 14:53

Il était une fois une padawan travaillant dans une infirmerie des plus perfectionnés de la République Héritière. En effet, je me trouve seule à devoir gérer l'infirmerie du temple qui voit en ce jour l'arrivée de pas moins de douze personnes. Entre les arrivant du Centre Médical de la Cité et les padawans et initiés blessés, je ne sais plus où donner de la tête. Mais je me sens dans mon élément ici. Bien que Padawan, et avec l'aide de mon maître Bothan ,Hudorri, je suis autorisée à m'occuper seule de ce haut-lieu de soins. Bien que membre du Cercle des Guérisseurs, je n'ai pas encore le droit de toucher aux célèbres cristaux de feu. Logique car cet artefact n'est utilisé qu'en cas de dernier recours sur tout le monde. Même les non forceux ont le droit de recevoir les soins de cet artefact ancien et qui n'est utilisé que par les Chevaliers et Maîtres guérisseurs. Je ne saurais vous dire de quand date ces cristaux mais j'ai déjà vu les effets d'un tel objet et il est normal de vouloir le conserver au maximum. Dépendant du Conseil de Réassignation en tant que Guérisseur, je sais ce que je dois faire et avec des salles de soins au taquet, on peut dire que je n'ai pas le temps de m'ennuyer.

Portant encore mon bandeau sur le visage comme tous les Miraluka, je m'occupe d'un padawan arrivé avant Selène qui se plaint de fortes douleurs au ventre ainsi qu'une gène dans sa respiration. Bien que j'ai entendu la porte se glisser, je surveille le jeune initié et on pouvait voir une sorte de boule verte au niveau de mes mains qui passait de la tête aux pieds puis des pieds à la tête. Rien ne semble être anormal... Attrapant un peu de bacta, je le pique directement à la carotide afin de calmer la douleur et je lui dépose un masque contenant une solution que je venais de faire à la base de plantes que l'on cultive dans les divers jardins du temple. Oui, c'est vrai qu'on a des jardins mais les talents des guérisseurs se trouvent aussi dans leur capacités à savoir se servir de ce qui est naturel pour soigner. Donnant les dernières consignes à l'initié, je le laisse se reposer avant de soupirer et de passer mes mains dans mes cheveux. On peut dire que je transpire quelque peu avec le travail qui arrive en masse. Prenant quelques secondes pour moi, j'attrape une bouteille d'eau pour boire un peu et remettre de l'ordre dans ma tête. Je n'aurais jamais pensé que gérer une infirmerie pouvait être aussi corser dans une période de crise médicale comme celle-ci.

Me lavant les mains, je les essuie avant de prendre une paire de gants comme l'exige l’hygiène médicale du Centre de la cité. Autant que je fasse comme eux vu qu'on m'envoie une partie de leur malade. Sortant du petit coin que je me suis fait, je regarde partout avant de voir Seléne et un autre padawan discuter. Attrapant un pistolet, je change l'aiguille et je prends une recharge. M'approchant d'eux, je viens de charger le pistolet et je pique le padawan souffrant à la carotide avec douceur. Je vérifie qu'il dort encore avant de m'approcher de Seléne.

« - Bienvenue Padawan Eladryël ! »

Posant le pistolet vide sur la table à coté de la padawan, je lève une main vers le front de l'arkanienne et je constate sa sueur. Attrapant ses appareils, elle vérifie la température, la pression artérielle et tout ce qui doit être surveiller de base. En général, je ne suis pas là pour trainer et j'arrive à me débrouiller malgré mon « foulard » sur les yeux. Et puis, ce n'est pas parce que je n'ai pas de globe oculaire que je ne vois pas. Au contraire, je vois même mieux que beaucoup d'autre sauf les hologrammes. Gardant mes gants, je lis les données de l'ordinateur et je me baisse pour attraper quelque chose alors que je m'adresse à la dernière arrivante.

« - Que s'est il passé ? »

Re: Au Temple Jedi de Coruscant

Messagepar Selène Eladryël (Oracle) » 31 Octobre 2015, 15:25

Selène vit la Miraluka approcher doucement, aussi légère qu'un rêve dans ses mouvements. La Miraluka intriguait Selène, elle n'avait jamais vu de personnes de cette espèce sur sa planète. Comment pouvait-elle voir avec un bandeau sur les yeux ?? D'un geste poli par l'habitude, elle vit Tavion piquer le Padawan avec qui Selène venait de discuter.

« - Bienvenue Padawan Eladryël ! »

Selène sentit le calme qui émanait de la Miraluka. Cela la calma, elle se sentait ... mieux. Sa présence l'enveloppait comme un cocon maternel, diffus sans être imposant. Talion posa la main sur le front de Selène. Le contact des mains lui faisait du bien malgré les gants que portait la guérisseuse. L'impression que lui faisait Jade Tavion était la même que celle qu'elle avait eu en voyant son maitre. Elle avait envie de lui faire confiance.

« - Que s'est il passé ? »

Selène n'en savait rien du tout. Cela l'avait prise brutalement quelques temps après son arrivée sur Coruscant. Son nouveau maitre, Mance Kerhan, s'était inquiété en la voyant plus pâle encore que d'habitude - Selène a la peau blanche des Scions Arkaniens -, mais elle lui avait dit de ne pas s'inquiéter. En fait, elle ne voulait pas que son maitre se mette à la surprotéger, elle avait détesté l'expérience par le passé.

- Je ne sais pas ... Maitre. Selène ne savait pas faire la différence entre un Maitre et un Padawan, et le mot avait encore du mal à sortir, même après qu'on lui ait expliqué que ce n'était qu'un titre de respect. Cela fait quelques jours que je me sens mal et on m'a dit que ... que vous pourriez m'aider... Elle semblait dire ces mots à contrecœur. Ce n'est sans doute pas grand chose mais on tombe souvent malade sur ma planète, surtout après qu'on m'ait ...

Sa voix douce s'estompa. Des souvenirs douloureux dont elle n'avait pas même parlé à son nouveau maitre. Le temps viendrait peut-être un jour, mais pas encore. Si Tavion voulait que Selène en parle, il lui faudrait la convaincre. Selène reprit, avec encore un peu plus de mal à s'exprimer.

- Je pense que ... c'est la ... planète... Pas habituée... Ça sent bizarre ici... termina-t-elle avec une expression de dégout. Ou c'est le vaisseau qui nous a amené ici, il était vieux ... et il n'avait pas servi ... depuis longtemps.

Elle toussa de plus belle et ferma les yeux quelques instants.


Image

La jeune Selène

Re: Au Temple Jedi de Coruscant

Messagepar Holonet » 07 Novembre 2015, 19:09

Habituée à travailler en ce haut-lieu, j'avais ce calme qui m'est propre. Lorsqu'on travaille avec des malades, on ne peut pas se permettre de paniquer ou de se laisser aller. Il faut être fort pour eux. C'est ce que me disait mon maître. D'ailleurs, il est où ? Rien que d'y penser, je me pose encore beaucoup de question. Mais cela devenait récurent avec lui et rares étaient les moments où j'étais seule. Mais je ne m'inquiète plus sur lui désormais. Il est mon maître mais j'ai appris à avoir confiance en lui et en son jugement. S'occupant de Selène, je reste moi et je cherche plus à savoir ce qu'elle a. Gardant la petite boule bleue au dessus de la scion, je cherche à savoir ce qu'il en est. Je ne remarque aucune blessure ou fractures donc elle n'a pas chuté. C'est d'ailleurs pour cette raison que je lui ai demandé ce qui s'était passé. Restant sur ma bouboule bleutée, je l'écoute et elle me dit qu'elle ne sait pas trop. Puis je manifeste un sourire lorsqu'elle m'appelle maître. Pourtant, je portais la tresse obligatoire des padawan mais cela ne reste qu'un léger détail sans grande importance. Sentant la gène, je n'insiste pas mais je peux désormais aiguiller mes recherches sur ses poumons et son système respiratoire.

« - Je ne vous forcerais pas à en parler si vous ne le souhaitez pas, mon amie ! »

Je devais être rassurante. C'est comme ça que cela fonctionne chez les Jedi. Remontant mes mains vers ses poumons, j'approfondis mes recherches avant de trouver quelque chose. Il semblerait que ses bronches commencent à se remplir de « poussières » et cela peut la gêner dans sa respiration. Faisant disparaître la bulle bleuté, je la regarde avec le sourire avant de lui demander simplement.

« - Que ressent-tu ? Difficulté à respirer ? Insomnie ? Fièvre ? Sueur ? »

Je devais savoir pour mieux cibler le malaise de la jeune padawan. Je ne peux la traiter comme ça si je n'ai pas un minimum de symptômes pour encadrer le truc. Gardant les gants, je pose mes mains de chaque coté de la gorge de l'arkanienne sans l'empêcher de respirer. C'est juste pour vérifier que ses ganglions ne sont pas surchargés et hyper gonflés. Je connais mon métier et je fais ça pour soulager tout le monde mais c'est aussi beaucoup de boulot pour moi même si je ne m'en plains jamais.

Re: Au Temple Jedi de Coruscant

Messagepar Selène Eladryël (Oracle) » 11 Novembre 2015, 19:19

Selène se laissa faire tandis que la Miraluka l'examinait. Elle n'aurait pas laissé n'importe qui mettre ses mains au niveau de sa gorge ainsi, mais son instinct la rassurait quant à la femme. Et la boule bleue émettait aussi une lumière rassurante qui l'aidait à se détendre et se sentir en sécurité.

- Du mal à respirer... Et ... fait chaud..., lui indiqua-t-elle.

Selène avait l'habitude de tomber malade, mais ce genre de maladie, cela ne lui était jamais arrivé. C'était forcément à cause de la planète ou du transport. Elle le fit savoir, mais c'était tout ce qu'elle pouvait faire pour aider Tavion.
Selène était surprise de voir la Miraluka seule dans son infirmerie. Un Maitre Jedi était donc si puissant qu'il n'y avait pas besoin d'autres personnes ? La voie de la guérison semblait intéressante, si elle apprenait cela, elle pourrait aider tant de gens ! Peut-être le pourrait-elle en fait, lorsqu'elle serait remise. Après tout, son maitre lui avait dit qu'ils resteraient un moment ici, il souhaitait d'abord lui donner les bases avant de partir écumer la galaxie dans tout les sens.

- Vous pourrez m'apprendre...? Ce que vous faites...? demanda timidement l'Arkanienne.

Elle sentait que Tavion était douée pour ce qu'elle faisait. Et elle plaisait à Selène. Elle était calme, et ne semblait pas donner d'ordres. Cela pourrait lui faire du bien, s'éloigner de temps à autre de l'autorité de son maitre. Il n'arrêtait pas de la reprendre, et elle n'aimait pas franchement cela. "Discipline toi !" qu'il lui disait. "Quel intérêt d'aller sur une nouvelle planète si on ne peut pas visiter ?" lui répondait-elle alors. Elle sourit en se remémorant cela. Elle avait passé ses journées à se faufiler hors du Temple pour aller se balader, et chaque fois son maitre la retrouvait. Autrefois orpheline dans les bas-fonds, il était difficile de se retrouver soudainement prisonnière entre quatre murs, même des murs autant espacés ! Mais malgré ce qu'elle pouvait dire de Mance Kerhan, elle l'appréciait énormément. Il lui enseignait des choses fabuleuses ! Et plus elle apprenait à le connaitre, plus elle s'apercevait qu'il ne voulait que l'aider, et non juste "la former". Un lien fort se forgeait peu à peu entre eux. Et pourtant, qu'est ce qu'elle pouvait lui faire subir !
En revanche, un point continuait de l'inquiéter...

- Vous ... pas de piqures d'accord ?

Selène avait horreur de cela. Après l'énorme quantité de produits qu'on lui avait administrée lorsqu'elle avait été captive, elle avait conçue une peur bleue de ces trucs à aiguilles, et de la sensation qu'on éprouvait lorsqu'ils perçaient sa peau. Il lui en restait d'ailleurs quelques traces sur sa chair, mais avec un peu de chance, elles finiraient par disparaître.

Re: Au Temple Jedi de Coruscant

Messagepar Holonet » 15 Novembre 2015, 18:16

Je reste calme et mon maître m'a toujours dit que je devais garder mon calme quel que soit la situation. Il était tellement calme avec moi que j'aime apprendre à ses côtés. Seulement, avec tout ce qui se passe, il a lui aussi beaucoup de travail et je ne lui en veux absolument pas. Et puis, hormis surveiller ses battements cardiaques, je ne fais rien de plus. Je ne suis pas là pour la torturer et encore moins pour la fragiliser. La fameuse boule bleue que Seléne voyait permet simplement de contrôler l'état général d'un patient mais aussi l'état de ses blessures : os touchés, muscles ou autre. Mais dans le cas de la jeune padawan, il s'agit surtout de contrôler l'état de ses poumons. L'écoutant, j'hoche la tête. Selon ce qu'elle me dit, elle doit avoir un peu de températures mais aussi les bronches ou les voies respiratoires obstruées. C'est d'ailleurs pour cette raison que je me concentre sur les poumons et l’œsophage. Je reste souriante avant de faire disparaître la boule bleue et d'attraper une thermomètre qui ressemble à … rien. Je le place au dessus de la tête de l'arkanienne et je le laisse agir. Pas de toucher ni de piqûres, cela fonctionne autrement au jour d'aujourd'hui. En quelques secondes, je touche avec un de mes doigts la température de la jeune femme. Reposant tout ça, je me lève pour aller chercher ce qui lui faut. Pas grand chose mais c'est néanmoins nécessaire. Revenant auprès d'elle, j'avais entendu sa question et je la « regarde » avec un sourire.

« - Je peux mais j'aurais besoin de l'accord de ton maître... Je ne suis qu'une modeste padawan. Par ailleurs, je ne me suis pas présentée. Je suis le padawan Jade Tavion, contente de te connaître ! »

Et je dois aussi demander au mien. Je ne suis que padawan et je n'ai normalement pas le droit de former quelqu'un. Je ne peux pas lui apprendre ça comme ça vu que cela fait parti des capacités des guérisseurs. C'est ma formation première alors il n'est pas étonnant que j'ai préféré continuer dans cette voie. Finalement, je n'y suis pas mal et j'aime bien sauver des vies même si c'est ce que fait un Jedi en permanence. Sauver des vies … Mais ce n'est pas vraiment de la même manière. Mais je suis contente de faire ça et cela me plaît vraiment. Il n'est pas impossible que je fasse ma carrière au sein du cercle des Guérisseurs Jedi. Gardant le sourire, je continue à m'occuper d'elle.

« - De vraies piqûres ou alors avec ça ? »

Je prends l'espèce de pistolet. Il n'y avait ni aiguille ni autre outils pour piquer. C'est pratique pour injecter un antidouleur, anesthésiant ou encore antidouleur. Dans le cas de la jeune arkanienne, j'avais plutôt pris une réserve d'antibiotique. Cependant, je ne peux pas lui injecter si elle ne veut pas. Seulement, le problème, c'est que j'ai rien pour lui administrer et ce sont des cartouches qui ne sont pas faites pour être bu ou avaler avec un verre d'eau. Je ne sais même pas si c'est possible. Je la regarde sans me montrer violente ou expéditive. Je ne veux pas brusquer...

Revenir vers « Chroniques PJs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité