Le retour du Fils Prodigue

Le retour du Fils Prodigue

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 09 Février 2016, 13:14

Afficher : spoiler
#004080 Pravuil
#FF8000 Astra
#008000 Dazzel
#8000FF Tasha
#0000BF Raltir
#FF0040 Maréchal Ygnis


La porte s'ouvrit et Pravuil s'avança dans la salle circulaire, dans laquelle se trouvait au centre Raltir qui le regardait avancer, les mains sur les hanches. Autour, sur des sièges, étaient disposés les Maîtres de l'Ordre, bien que certains sièges demeuraient vides du fait de la guerre. L'Ordre Jedi avait perdu de nombreux effectifs, même parmi les plus sages d'entre eux. Du reste, Pravuil ne connaissait pas toute l'histoire de l'Institution qu'il avait quitté voilà plus d'une dizaine d'années, et s'il retrouvait de vieilles connaissance, il y avait bien plus de visages qui ne lui étaient pas familiers.

Le Jedi s'arrêta au centre de la pièce, à côté de Raltir qui avait introduit l'audience qu'on avait daigné accorder au Jedi qui s'était autrefois perdu, et qui venait faire amende honorable. Ce fut Maître Ventur qui prit la parole, les mains jointes sous les lèvres alors qu'il scrutait le Nagai.

- Ainsi donc, voilà le retour du Fils Prodigue. Une situation sur laquelle je n'aurais pas parié, voilà bien des années. Ainsi donc, Pravuil, tu aurais perdu ce zèle qui t'animait autrefois ?

L'image du départ de Pravuil lui revint en mémoire, et la réminiscence de ses sentiments ainsi que de son ressentiment surgit de nouveau. Ces Jedi mous qui laissaient le désordre s'installer par leur inaction, ils avaient laissé filer l'assassin de Lyn par leur faiblesse et leur excès de confiance. Les Gardiens supposés du côté Lumineux avaient laissé le Côté Obscur s'emparer des mondes, ils avaient failli à leur promesse de faire perdurer la paix, de protéger les populations... bref, ils avaient échoué partout, et tout ce qu'ils avaient représenté avait volé en éclat. C'en avait été trop pour Pravuil, qui ne pouvait se complaire dans le désistement, et avait levé l'ancre avec son équipage nouvellement formé.

Que tout cela paraissait lointain à présent. Sa frustration et sa rage s'étaient envolées, et à présent l'Ordre n'était plus que l'ombre de lui-même. Il devait être reconstruit, et l'ancien Jedi avait des fautes à expier... Il lui semblait que la Force lui offrait là une porte vers la rédemption, à présent que les choses se tassaient et que le Nagai avait obtenu ce qu'il recherchait. Il s'inclina légèrement vers le Grand Maître en signe de respect et de salut.

- Il semblerait, Maître Ventur.

- Nous nous sommes déjà entretenus dans la Vallée, mais te voir ici est, je l'avoue, assez spécial. Une concrétisation, en quelque sorte. Est-ce bien ici que tu as envie d'être ?

Le Jedi porta son regard sur chacun des maîtres, puis étendit sa conscience à la salle elle-même, et au sentiment que cela lui procurait se retrouver encore dans une Enclave Jedi. Il ne serait plus au sommet de la hiérarchie, il aurait des comptes à rendre - tant envers les siens qu'envers la population. Beaucoup verraient ça comme une perte de liberté... et peut-être en était-ce une. Mais Pravuil s'était rendu compte que, tout enivrant que cela pouvait être, pouvoir naviguer à loisir dans tous les sens de la galaxie sans avoir à répondre de quoi que ce soit n'était pas forcément aussi libérateur que l'on se l'imaginait. Finalement, on se retrouve tout de même coincé dans une boîte en ferraille pendant les voyages, il faut veiller sur les siens, affronter sa conscience. Oh ce genre de vie est exaltante, certes, et fort à même de tromper l'ennui, mais quel sens a-t-elle ?

- Oui. J'ai trouvé ce que j'étais parti chercher, et c'est un chapitre à présent clos. Il est temps d'écrire de nouvelles pages, et c'est au sein de l'Ordre que celles-ci devraient l'être, Maître Ventur. J'ai beaucoup appris de mes pérégrinations, et je suis prêt à mettre ces connaissances au service de l'idéal Jedi, si d'aventure vous acceptiez de me faire confiance.

Le Grand Maître sourit au discours de Pravuil.

- Tu sembles sincère dans ta démarche, en tout cas. Raltir affirme que tu as changé pour le mieux, et je veux bien le croire, c'est une âme apaisée qui se présente devant le Conseil en ce jour. Le petit garçon impétueux qui nous était apparu il y a longtemps a mûri, et si nous ne savons pas tout de tes aventures, il semblerait que tu aies raison quand tu nous annonces qu'elles t'ont été bénéfiques. Les erreurs peuvent être à l'origine de grandes catastrophes, mais celui qui sait les corriger s'en retrouve incroyablement grandi. L'expérience que tu as accumulée, la sagesse que tu as acquise, tout ça pourrait être plus que bienvenue pour la tâche qui nous attend.

Autour, les Maîtres de l'Ordre acquiescèrent et Raltir sourit devant le dénouement favorable de l'audition.

- Et bien soit ! Le Conseil accepte de te laisser une nouvelle chance de faire tes preuves. Tu as été digne des nôtres durant cette guerre, et je ne doute pas que tu sauras en faire autant dans les temps qui viennent. Va à présent, avec la bénédiction du Conseil. Beaucoup de travaux nous attendent, et je gage que tu retrouveras vite ta place auprès des tiens.

Il leva la main pour signaler la fin de l'entrevue, et Raltir et Pravuil s'inclinèrent avant de quitter la salle d'un pas serein. La porte s'ouvrit devant eux, et ils quittèrent le Hall du Conseil.
Dernière édition par Eldàrion le 08 Septembre 2016, 10:33, édité 11 fois.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Le retour du Fils Prodigue

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 12 Février 2016, 11:43

Lorsque la porte se referma derrière eux, Astra qui était assise sur un banc et attendait leur retour se leva précipitamment et s'avança d'un pas rapide vers les deux Jedi.

- Alors ? Alors ?

Raltir et Pravuil se regardèrent, et leurs traits se tirèrent de concert, alors que Pravuil baissa la tête en fermant les yeux.

- Malheureusement, le Conseil ne souhaite pas voir Pravuil rejoindre l'Ordre.

Les yeux d'Astra s'écarquillèrent et elle plaça une main devant sa bouche-bée.

- Quoi ?! Mais pourquoi ?! Ils m'ont bien accepté, pourquoi pas lui ?!

L'Humain et le Nagai ne purent s'empêcher de rire face à la détresse d'Astra, puis Pravuil la prit par l'épaule alors qu'il se mirent en marche vers les jardin de l'enclave.

- Bien sûr que j'ai été réadmis dans l'Ordre Astra, ne t'inquiète pas. Je crois qu'avec les récents événements, nous avons besoin de tous les effectifs possibles.

Voilà qui était étrange. Inclure l'Ordre dans un "nous", cela faisait de longues années sans que ce ne soit le cas. Il semblait d'ailleurs que l'effet était bien plus grand que lorsque le Conseil accepta leur retour : dans ce cas là, c'était une volonté extérieure qui les reliait à l'Ordre, alors que dans ce cas-ci, ils s'identifiaient eux-mêmes à l'Ordre.

- Si on m'avait dit il y a un an que je serai de retour chez les Jedi aujourd'hui... Tout ça me paraît si surréaliste ! J'ai l'impression de n'être que de retour ici momentanément pour une affaire, puis que nous allons retourner fissa à bord du Sidéral en quête de nouvelles aventures.

- Si ça peut te rassurer Astra, je crois que vu les besoins de l'Ordre, l'équipage du Sidéral n'est pas prêt de prendre sa retraite. Bien que mon coeur se brise à la simple idée d'éloigner Tasha de son cher et tendre...

- Oh je vois. On se la joue grand sage devant le Conseil, mais ta perfidie reprend vite le dessus sitôt le miel saisonnier épuisé ! La récolte a dû être bien faible d'ailleurs, cette année !

- Comme toutes les années, Leslye, comme toutes les années.

Détendus et sereins, les trois déambulaient comme si de rien n'était dans l'enceinte de l'enclave. Malgré la saison froide, la journée était ensoleillée et assez chaude, l'une de celles semblant effacer le poids des malheurs passés et à venir comme par magie. Ce genre de journée qui vous murmure de profiter d'aujourd'hui comme s'il n'y avait pas de lendemain. Bien sûr, ils ne croisaient pas autant de monde que lorsque Pravuil était venu pour la première fois proposer ses services à l'Ordre, sur Dantooine. De même, Astra ne verrait pas son maître pour une de ses leçons quotidiennes, Maître Sontaran ayant péri lors de la guerre, comme beaucoup d'autres. Et pourtant, tout le monde semblait affairé, courant en tous sens : les blessures étaient pansées, et l'heure était à la reconstruction plutôt qu'à la contemplation des cicatrices. Etait-ce vers de meilleurs jours que les mènerait la route qu'ils empruntaient ? En tout cas, ils s'efforceraient qu'il en soit ainsi.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Le retour du Fils Prodigue

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 04 Septembre 2016, 15:24

- Bonne chance, et que la Force soit avec vous.

La rampe d'accès se releva et plongea un instant Pravuil, Astra et Leslye dans l'obscurité, eux qui venaient de recevoir les dernières recommandations du Conseil. Les moteurs vrombirent et immédiatement après le cargo prit son envol, la petite base Jedi d'Ossus s'éloignant au fil des secondes.

- Ca n'a pas l'air de leur faire bien plaisir...
- La Sénatrice Treven's a longuement insisté pour que nous leur rendions ce service. Je crois qu'elle n'a pas tout à fait confiance en ses forces de sécurité.

Si les Jedi pensaient prendre un peu de repos pour panser leurs blessures, certains venaient tout de même demander des faveurs. L'Ordre envoyait assez facilement de l'aide sur les petits mondes qui voulaient se reconstruire, mais accepter de venir en aide à un gouvernement était quelque chose d'inhabituel. Ils n'avaient plus de contacts avec l'Empire, la nouvelle création portée par Davoss Tsesh semblait préférer se débrouiller seule, et seule l'Alliance des Mondes Républicains, moins centralisée que les deux autres organisations, maintenait fébrilement quelques liens avec l'Ordre qui préférait garder pour l'instant ses distances.

- J'imagine que tout le monde n'a pas encore fini d'épurer ses rangs. Il y a tant à faire, pour chacun d'entre nous, un peu d'aide de la part d'anciens amis ne peut pas être si mal.
- Nous n'avons plus les moyens d'aider le premier qui nous réclame, Astra. Et surtout pas les moyens de nous empêtrer dans les crises politiques des autres répliqua Raltir d'un ton doux mais ferme.
- Malheureusement, il faut bien garder un équilibre des forces en présence, sans quoi ce sont de plus grands troubles qui nous attendent.
- Et piapiapia, et piapiapia. On vous demande d'agir, pas de réfléchir, un peu comme quand c'est moi qui vous réclame un service, vous voyez ?
- On peut me dire pourquoi on n'y est pas allé avec un transport Jedi, entre Jedi ?
- Et qui aurait conduit ? Toi ? Tu te perds tout le temps, vous seriez arrivé que Naboo aurait déjà implosée sur elle-même. Pravuil ? C'est vous qui vous seriez explosés sur Naboo. Et comme vous êtes sexistes, vous n'avez pas voulu qu'Astra conduise... !
- Donc ça veut dire que tu es un homme ?
- Hein... ?
- Je le savais.
- Hohoho ! Doucement les sensibles !
- Sensitifs.
- LESLYIE RALTIR ! Reprenez-moi encore une fois et vous pourrez dormir dans l'infirmerie ce soir !
- Mais...
- Qu'est-ce que je viens de dire ?!

La scène fit rire Pravuil qui joignit ses mains au sommet de son crâne, complètement décontracté. Astra sourit malicieusement bien qu'elle n'osa pas trop se faire remarquer, et Raltir lui semblait bloqué, sur le point de se défendre mais préférant ravaler sa langue de peur que sa femme ne mette ses menaces à exécution. Tasha quant à elle avait un index rivé en direction de son Jedi de mari, et le fixait durement, mimant l'hystérie à la perfection.

- A table !

Ouf ! Sauvés par le gong !
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Le retour du Fils Prodigue

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 08 Septembre 2016, 11:12

- Alors comme ça, on nous refuse le tapis rouge ?
- Ce n'est pas tout à fait ça. Officiellement, aucun Jedi ne sera présent à la cérémonie, cela pourrait mettre en échec leur plan avant même qu'ils ne s'y risquent. On doit les attraper sur le fait.
- Une tactique risquée s'il en est rajouta Pravuil, pensif.
- Une demande de la nouvelle reine, elle en assume entièrement les risques. Une belle entrée en scène, n'est-ce pas ? sourit Raltir, admirateur. Nous rencontrerons le Maréchal Ygnis à l'extérieur de la capitale, et recevrons notre briefing à ce moment là. Après, à nous d'agir.
- Nous devrions être honorés d'une telle confiance, non ? Il aurait été dommage que l'Ordre se refuse à venir en aide à Naboo.
- Nous n'y allons pas pour l'honneur d'y être convié. Ce n'est simplement pas le moment pour que l'Alliance subisse de nouveaux assauts déstabilisateurs.
- D'autant que Naboo est censé accueillir le siège de l'Alliance dans les temps à venir.

Tout cela n'avait été jusque là que des rumeurs, mais il semblait bien qu'en haut lieu la décision semblait mûre. La conspiration était-elle spécifiquement dirigée contre Naboo, ou bien cela visait-il l'Alliance plus largement ? Le petit groupe se regarda d'un air entendu puis se sépara, Raltir et Tasha prenant la direction du cockpit. Astra, Pravuil et Dazzel se rendirent vers le salon et s'assirent face à la baie vitrée, de laquelle on pouvait voir les étoiles distordues par la vitesse supraluminique.

- C'est étrange de se retrouver au service de l'Ordre. Cela faisait si longtemps... Bien sûr, on était là pour la fin de la guerre, mais c'était différent. Je me voyais plutôt comme une alliée de circonstance.
- Voyons ça du côté positif : ils n'auront pas tardé à nous faire assez confiance pour nous renvoyer en mission. Surtout celle-ci, qui est une requête assez spéciale.
- Peut-être un coup de Raltir, qui aura réussi son tour de Force rétorqua Dazzel en se tournant dans la direction que venait de prendre le Maître Jedi.
- Cela se pourrait bien mon cher Dazzel. Je le soupçonne de forcer un peu les choses auprès du Conseil quant à notre réhabilitation.

Le voyage se poursuivit tranquillement jusqu'à la sortie de l'hyperespace. Ils venaient de connaître la guerre, ils avaient connu leur lot de morts, de batailles et de trahisons, cette mission n'en était qu'une de plus. Combien de hauts dignitaires avaient été mis en danger ces dernières années ? voilà qu'ils devaient en protéger un autre. Et certainement devraient-ils recommencer dans le futur, inlassablement. Enfin, Naboo apparut, bleue et verte, des couleurs qui s'accordaient très bien avec les Jedi, mais aussi les couleurs de la vie et de l'espoir. Naboo serait peut-être le siège d'un gouvernement apaisé, à l'image des peuples qui cohabitaient dessus ? Le Sidéral fit une embardée vers la planète alors que d'autres vaisseaux de part et d'autres faisaient de même. La fête qui s'annonçait amenait du monde, mais tous les invités n'étaient peut-être pas désirés...

Certains des vaisseaux étaient contrôlés aléatoirement par les forces de l'ordre alors que le Sidéral entrait dans l'atmosphère. Habituellement relativement calme, cet attroupement avait réclamé un rehaussage du niveau de sécurité, et en poursuivant leur descente le groupe remarqua que d'autres contrôles avaient lieu en bordure de la capitale où des files de vaisseaux s'étendaient çà et là. Sur le sol même, ceux qui pénétraient dans la ville à pied ou en speeder avaient eux aussi droit à des vérifications de routine.

- Et bien, j'ai rarement vu la ville si animée et si... contrôlée s'inquiéta Astra.
- On sort de la guerre, je crois que c'est normal. Et puis, les représentants de la planète seront tous présents, c'est une occasion rêvée.
- Que certains vont saisir, à l'évidence sourit Pravuil.

Ils survolèrent la capitale sans s'arrêter, et poursuivirent par delà lacs et forêts sur des kilomètres. Enfin se présenta devant eux la clairière avec les rochers jumeaux en son centre, le point de rendez-vous qui leur avait été indiqué il y a quelques jours lors de la communication avec les autorités Naboo. Les moteurs s’essoufflèrent et le vaisseau s'immobilisa avant d'entamer sa descente à la verticale. Une petite secousse signifia qu'ils avaient atterri, et la rampe d'accès s'abaissa avant que Tasha ne réapparaisse, visiblement enthousiaste à l'idée de reprendre du service.

- En marche mauvaises troupes. Allons rencontrer nos mystérieux interlocuteurs ! D'habitude je conspire avec les mauvais pour passer la sécurité, ne faites pas attention à moi si ce retournement de situation me fait tomber dans les vapes.
- J'espère que s'il faut en venir aux armes, tu te rappelleras que c'est sur les mauvais qu'il faut tirer, par sur la sécurité ironisa Raltir, moqueur.
- Ne t'étonne pas si quelques lasers perdus te tombent dessus. Par inadvertance bien sûr rétorqua la contrebandière en frappant du poing l'épaule de son mari.

L'équipage sortit du vaisseau pour retrouver la lumière du soleil, et remarqua qu'à quelques mètres d'eux, sous les arbres, se tenait une petite troupe composée d'une poignée d'hommes autour de quelques speeders.

- Ravi de vous voir arrivés sains et saufs, Jedi les accueillit un homme de stature imposante, à l'allure fière et noble. Il leur tendit une poignée de main : Je suis le Maréchal Ygnis, chargé de la sécurité de la Reine.
- C'est un honneur pour nous de vous accompagner lors de cette mission, Maréchal répondit Raltir en serrant la main qui lui était tendue.
- Voici quelques uns de mes hommes les plus dignes de confiance. Ils formeront avec moi le cercle de garde le plus fermé autour de la reine lors de la cérémonie. Nous ne pouvons pas trop nous éterniser, aussi je serai bref. Je ne doute pas que nous pouvons vous laisser quelque latitude dans votre façon d'agir, alors je me contenterai de vous décrire le déroulé de la cérémonie et les plans de sécurité, auxquels vous pourrez vous greffer de la façon dont il vous sied.

Le maréchal sortit un datapad sur lequel était affiché un plan de la ville, avec divers points en surbrillance, des images en mouvement qui représentaient le cortège, des zones de sécurité et d'autres plus difficiles à maintenir, et tout ce qui pouvait être intéressant à noter sur cet événement.

- Le cortège de Liarah, notre future reine, remontera l'Allée Royale jusqu'au Palais. Elle se tiendra debout sur un speeder ouvert qui avancera à vitesse réduite : vous imaginez sans peine quelle sera sa vulnérabilité. Lorsqu'elle sera en vue du Palais Royal, c'est à ce moment que nos éminences sortiront sur la Place de l'Union, juste devant le Palais, ici pointa-t-il sur le datapad. L'actuelle Reine Shandrys sera accompagnée de Son Excellence Maro'Ky, le dirigeant Gungan, et de la Sénatrice Treven's ainsi que du Sénateur Mon Calamari Korvis, qui sera là en tant que représentant de l'AMR. Les deux reines se rejoignent au sommet des marches, et la passation des pouvoirs se fait devant le peuple Naboo, à l'extérieur. Si ces terroristes souhaitent faire un coup d'éclat, ils essayeront d'arriver à leurs fins à ce moment, lorsque tout le monde est réuni. Une autre possibilité est de s'en prendre à Liarah lorsqu'elle remonte l'Allée Royale. Nous allons poster des gardes sur certains des plus hauts toits avant de garder un oeil sur les hauteurs. Le cortège lui-même sera encadré par moi et mes hommes, puis nous resterons en bas des escaliers lorsque les reines se rejoindront. Le cortège passé, la foule voudra se masser au plus près des marches pour assister à la cérémonie, habituellement tout cela se fait dans le calme et le respect ceci dit.

Il passa en revue d'autres détails du déroulé des événements que les Jedi écoutèrent doctement, puis ils s'échangèrent les données du datapad afin qu'ils puissent les compulser de nouveau dans la soirée.

- Avant que je ne vous quitte, prenez ce sauf-conduit. La sécurité ne vous posera pas de problèmes pour franchir les barricades, vous êtes officiellement des représentants de La Roue, invités pour l'occasion. A présent, je vous souhaite bonne chance, Jedi, et à demain.
- Que la Force soit avec vous, Maréchal répondit instinctivement Raltir.

Le groupe armé retourna sur les speeders et décampa sans plus de cérémonie, ils auraient certainement beaucoup à faire jusqu'à la parade du lendemain. L'équipage, lui, retourna à bord du Sidéral, la tête pleine de plans et de recommandations.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: Le retour du Fils Prodigue

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 16 Septembre 2016, 20:36

Les rues grouillaient de monde, l'ambiance était largement festive, les rires et les cris de joie fusaient de part et d'autres des bâtiments. Les Naboos agitaient des drapeaux tantôt de l'Alliance, tantôt de la planète, parfois même les bannières de l'ancienne République flottaient au vent. Afin de parfaire le décor, le temps était au beau fixe, le soleil baignant la ville de sa douce chaleur et de sa vivace lumière, le ciel d'un bleu profond seulement tâché par des cerfs volants aux formes variées. A écouter les badauds, l'ancienne reine partait couronnée de gloire, acclamée pour son soutien indéfectible aux plus nobles valeurs de la République même lors des heures les plus sombres de celle-ci, et sa capacité à rallier et donner de l'espoir aux peuples de la planète même lorsqu'elle était la cible d'attentats.

Quant à celle qui devait la remplacer, Liarah, l'on espérait qu'elle représente une nouvelle ère de paix, et qu'elle soit un digne successeur à la reine précédente. Un lourd fardeau pesait sur ses épaules, mais la clameur de la foule signifiait qu'ils avaient confiance en leur destin, et que ce changement de représentant serait à l'image d'un phénix qui renaît de ses cendres après s'être épuisé. Serait-elle capable de redonner un nouveau souffle à la République ? L'image d'un gouvernement aux allures vertueuses était ancrée en ces terres et dans l'esprit des badauds.

- Quel changement d'air, rien à voir avec le calme et la tension d'Ossus. Nous retenons notre souffle quand eux crient leur joie à pleins poumons.
- Je ne crains que bientôt leurs cris redoublent d'intensité, mais peut-être pas pour célébrer le couronnement de Liarah.
- Je me demande si l'ambiance sur Ossus n'est pas de ton fait, mon amour. Sitôt partie, eux aussi se sont peut-être retrouvés à faire la fête.
- J'espère que tu n'essayes pas d'insinuer qu'un Jedi est capable de s'amuser au moins ?

Pravuil sourit et joint ses mains dans son dos tout en avançant dans la foule rassemblée, jouant des épaules pour se frayer un passage. En contrejour se dessinait la silhouette des soldats qui guettaient depuis les sommets des toits, tels des sentinelles à qui rien ne pouvait échapper. Pourtant, certains escomptaient bien tromper leur vigilance... avaient-ils prévus que des Jedi menaient eux aussi la garde ?

Plus haut, l'Allée Royale était partagée en trois, la foule étant maintenue de chaque côté d'une avenue au centre de la rue, laissée vide pour le passage du cortège royal. Au bout, une rangée de gardes empêchait quiconque d'approcher le palais en gardant claire la montée des escaliers, et les particules d'eau projetées par la fontaine au sommet de la place reflétaient la lumière de l'astre solaire. L'image du palais royal, immense et immobile, silencieux et inanimé, tranchait avec l'ambiance bouillonnante le long des rues en contrebas.

- Nous devrions nous poster dans le coin, de chaque côté de la rue.

Les plans du Maréchal avaient pointées des faiblesses dans la surveillance des environs. La foule serait compacte, les gardes n'étaient, selon la tradition, pas censés quitter les escaliers et surtout empêcher quiconque de les grimper. Il y avait en plus l'orchestre déployé sur une estrade à proximité, le brouhaha des symphonies était susceptible de masquer le bruit caractéristique des tirs de blasters, et la garde pourrait s'en retrouver surprise et ne pas répondre immédiatement.

- Bref, ça ne sera pas de la tarte s'inquiéta Astra en se mordant la lèvre inférieure et en se grattant d'arrière de la tête.
- Il faut avoir foi en la Force répliqua calmement Raltir.
- Personnellement, quand je me dis que tu es l'un des champions de cette Force, je ne sais plus trop si je fais bien de lui faire confiance lui rétorqua Tasha en frappant malicieusement l'épaule de son mari.
- Bien. Pravuil, je te laisse garder l'autre côté de la rue, avec cette épine de Tasha qui est restée trop longtemps plantée dans mon pied. Je pourrais me blesser lors d'une de mes fameuses pirouette en la gardant avec moi !
- Vous risquez déjà assez de vous rompre les os, à votre âge on ne sait jamais... Mais vous avez raison, évitons d'ajouter des risques aux risques Maître Raltir.
- Puisque tout le monde est contre moi, je ferais donc mieux de rester seul et d'être le héros du jour, tant pis si je vous fais de l'ombre.

Il fut finalement décidé que Pravuil et Astra mènent la garde de l'autre côté de la rue ensemble, alors que Tasha et Dazzel prendraient position dans deux bâtiments, en hauteur. Raltir resterait seul de son côté, et tenterait de faire bonne figure à défaut d'être un héros... Quelques temps après que leurs positions furent prises, l'orchestre se mit en branle, symbolisant le début de la cérémonie. A la musique enjouée, la foule s'emplit d'enthousiasme alors qu'il ne restait plus qu'à apprécier le spectacle qui promettait d'être mémorable.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Revenir vers « Chroniques PJs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité