La Voie du Jedi n'est pas chose facile

La Voie du Jedi n'est pas chose facile

Messagepar Cetana (Oracle) » 03 Décembre 2016, 23:24

190 ap. BY, planète Coruscant, Temple Jedi

Image


- Maître Meruem, que me vaut le plaisir ?
- Maître Cetana, pardonnez mon intrusion, j'aurai besoin de discuter avec vous à propos d'une préoccupation ... personnelle disons.

Les deux Jedi étaient dans l'enclave de Cetana. Un lieu familier pour ce dernier puisqu'il avait autrefois accueilli le Maître Jedi Yoda lui-même. Certes le lieu avait évolué après les destructions dont avait fait l'objet le Temple au cours des siècles, mais l'emplacement lui n'avait pas changé. Qu'il était étrange de se retrouver là après tant de temps... Cetana avait d'abord refusé, mais les membres du Conseil avaient insisté, il avait donc fini par céder et accepter cet endroit comme son lieu de vie.
Et désormais, le lieu où Maître Yoda prodiguait autrefois ses conseils aux Jedi qui en faisaient la demande était celui où Cetana prodiguait les siens. Lorsque le vieux Jedi avait fait le parallèle, le poids des responsabilités avait soudain été écrasant. Et la peur de faillir s'était de nouveau emparée de lui.
Mais que faire quand tant de Jedi venaient frapper à son enclave ? Allait-il geindre et quitter le Temple pour ne plus avoir à supporter ce fardeau ? Que l'idée n'ait pu que germer dans son esprit l'avait rendu honteux. Il savait pourtant qu'en revenant, il devrait faire face à cela tôt ou tard. Prodiguer ses conseils s'était révélé relativement aisé finalement, mais se voir revêtu du manteau du Doyen de l'Ordre beaucoup moins. Lorsqu'un nouveau cas se présentait devant lui cependant, cette peur disparaissait, tout entier consacré à répondre au-dit Jedi qu'il était.
Aujourd'hui ce n'était pas n'importe quel Jedi qui se présentait devant lui : le Maître Jedi Meruem Avensurha, membre du Rempart de Lumière et dont la renommée était faite auprès des personnes les plus influentes au sein de l'Ordre. Son calme et sa sagesse étant promus de tous, il était étonnant de le voir paraître ici.

- Une discussion, dis-tu ? reprit le petit Maître. Avec grand plaisir. Si cela te convient, aux jardins nous pourrions nous rendre. Il n'y a rien de tel que de se perdre dans une contemplation distraite, ajouta-t-il avec un sourire.

Les deux mains posées sur sa canne, il relevait la tête vers le grand Jedi qui se tenait devant lui.

- Bien entendu Maître, mais je n'aimerai pas vous déranger, répondit ce dernier avec son tact habituel.
- Sortir, j'allais justement.

En traversant les divers couloirs du Temple de son pas claudicant, Cetana appréciait l'agitation qui y régnait. Un Ordre de nouveau sur pied, bien que différent de celui qu'il connaissait. Il en savourait chaque instant, chaque échange qu'il avait avec autrui. Tout au long du chemin, Cetana saluait d'un signe de tête appuyé les nombreux Jedi qui lui faisaient signe et répondait volontiers aux quelques-uns qui lui adressaient la parole.

- N'est-ce pas ... perturbant pour vous de voir tout cela ? lui demanda alors Meruem en embrassant d'un geste l'ensemble des gens présents.

Le petit Jedi acquiesça de la tête avec un bref soupir en comprenant ce que voulait dire Meruem.
Peu de gens auraient osé poser cette question, et encore moins auraient obtenu une réponse du vieux Jedi. Mais Meruem et Cetana se connaissaient bien désormais. Ils s'étaient rencontrés à de nombreuses reprises, peu souvent au sein du Temple Jedi cependant, ce qui faisait que peu étaient au courant de l'amitié qui les liait. Cetana avait en haute estime ce Jedi qu'il aurait souhaité voir siéger au Conseil - un souhait malheureusement non exaucé.

- Au début... douloureux c'en était presque, admit Cetana. Quoiqu'un Jedi puisse être partisan du détachement émotionnel, voir son Ordre tout entier disparaître restait pour toujours traumatisant. Puis ensuite, l'habitude revient, avec la perte de cet étonnement. Chaque jour, pour ne pas perdre cela je me bats.

A leur tour, les yeux gris de la créature embrassèrent l'ensemble du Temple. Quelque part il se sentait hors du temps, parti si longtemps pour retrouver à son retour quelque chose d'à la fois familier et de terriblement différent. Lorsque le changement se faisait progressivement, cette sensation de coupure n'était pas ressentie, mais après les siècles passés sur Tython, le changement paraissait radical aux yeux de Cetana.

- Le Temple parait si calme en comparaison des événements extérieurs, fit remarquer Meruem.
- Peu importent les événements extérieurs, ton cœur, calme doit rester. En paix. Tel est l'un des dangers que nous affrontons lors de nos combats. Ce Temple, le cœur de l'Ordre Jedi se trouve être. Ce qui nous amène, je pense, à ta préoccupation. Anodine, ta remarque n'est pas.

Un vent frais chatouilla les longues oreilles de Cetana. Loin au devant, baignée dans le soleil couchant, la cité de Coruscant s'étendait, avec ses éternelles tours et ses ballets incessants de circulation. Mais c'étaient bien les Jardins juste devant eux qui retenaient toute l'attention des deux Jedi. Un plan d'eau au beau milieu de la verdure et des fleurs, à la surface pareille à celle d'un miroir, et une cascade à la taille toute relative, qui devait bien faire 5 à 10 mètres de hauteur mais dont le filet d'eau était réduit. Elle émettait le bruit si apaisant que Cetana venait chercher en ce lieu en retombant dans un petit ruisseau qui venait serpenter jusqu'au plan d'eau. Et juste devant la cascade, perché en hauteur à l'horizontal dans ce qui semblait être un équilibre précaire, un tronc d'arbre sur lequel Cetana avait coutume de s'installer, juste sous un arbre aux pétales roses.
Tel étaient les Jardins du Temple Jedi de Coruscant.
Maintenant qu'ils étaient arrivés, Avensurha attendit qu'ils soient tous deux installés pour répondre. Si Cetana était installé sur son tronc et Meruem à même le sol juste à côté, les têtes des deux Jedi étaient cependant au même niveau.

- J'ai l'impression d'être..., soupira Meruem. Il s'interrompit et jeta un œil autour de lui, comme s'il se rassasiait de la beauté environnante pour se redonner du courage. Maître, cela fait si longtemps maintenant que nous traquons les Sith, et plus encore que je me bats contre eux. J'ai beau me dire que cela est nécessaire, j'ai l'impression d'être ... déséché, parvint finalement à expliquer le Jedi.

A côté de lui, Cetana continuait de l'écouter sans piper mot ni rien laisser transparaître. Meruem posa son sabre devant lui sur le carré d'herbe fraîche.

- J'ai bien plus utilisé ce sabre que je ne l'aurai souhaité, et ôté la vie plus que nécessaire. Bien que cela ait été pour protéger les peuples de cette Galaxie, j'ai la sensation d'en avoir trop fait.

Il soupira une nouvelle fois, signe de sa profonde lassitude. L'homme semblait réellement abattu, un état dans lequel Cetana ne l'avait encore jamais vu. L'impression de sérénité qui se dégageait habituellement de lui avait disparue en cet instant, et on le sentait réellement troublé.

- Dois-je réellement poursuivre sur cette voie ? Le Conseil demande à ce que nous traquions les derniers Sith, et il faut protéger leurs temples de leur retour. Je le comprends, pourtant ...

Sa voix s'estompa, comme s'il ne pouvait en dire plus. Le silence s'étira un moment, avant que Cetana ne le brise. Le petit lutin souriait à demi et ne semblait pas atteint par l'abattement de son ami.

- Le Conseil énonce, les Jedi vivent, prononça-t-il simplement. Bien des moyens il existe de suivre la volonté de la Force, et tous un sabre laser n'exigent pas.
- Et abandonner ma mission ? Les gens que je protège ? rétorqua Avensurha avec une impression de surprise.
- Si perdu tu t'es, alors te retrouver tu dois ! dit Cetana avec autorité. Notre Code, plus important que la mission se trouve être. Une victoire en dépit de nos principes n'est pas une victoire. Combien de Jedi ont perdu de vue cela durant la guerre ? Des garants de la paix nous sommes, pas des soldats, ni des guerriers. Les mêmes limites qu'eux nous n'avons pas, et ce qui nous distingue des Sith cela est.

Le Jedi parût mûrir les propos de la petite créature en regardant distraitement les remous de la cascade qui s'écoulait plus bas.

- Vous êtes vous jamais considéré comme un guerrier Maître Cetana ? demanda finalement Meruem.
- Non, pas même dans mes plus jeunes années de Jedi, mes années d'errance, gloussa celui-ci à l'évocation de sa jeunesse. Apporter la connaissance de la Force au plus de personnes possible je cherchai, et s'il arrivait qu'il me soit nécessaire de combattre, cela restait toujours mon objectif premier. Et la seule façon dont je me voyais.
- La Force semble avoir un statut bien spécial pour vous, énonca Meruem. Vous ne l'avez pas vue comme un moyen de protéger les autres lorsque vous l'avez découverte, je me trompe ?

La petite créature ferma les yeux.

- Toute ma famille, déjà perdue, j'avais, lâcha-t-il.

Une courte phrase, mais prononcée par une personne qui n'avait jamais évoqué ce sujet avec quiconque d'autre que Yoda auparavant. Cela faisait l'effet d'une révélation magistrale aux oreilles de Meruem, aussi fut-il surpris lorsque le petit Maître poursuivit.

- J'ai alors compris que leur mort, la fin n'était pas, dit-il avec douceur. Et une autre famille j'ai trouvée...
- Et aujourd'hui, vous faites parti de ceux qui la guide.

Le petit lutin tourna le regard vers Meruem, ses oreilles pointues dressées. Le Jedi se doutait-il des doutes qui l'assaillaient ? Cetana n'en aurait pas été surpris outre mesure le connaissant.
Le vieux Jedi ne surenchérit pas. Lorsqu'il s'agissait de ses problèmes personnels, il ne cherchait les réponses qu'en lui-même, ou dans la Force. Jamais il n'en parlait, pas même à quelqu'un comme Meruem. Au lieu de ça, ils se perdirent tous deux dans la contemplation des environs, parfois distraits par les pétales roses qui tourbillonnaient devant eux. Quelques éclairages finirent par s'allumer tandis que la nuit tombait. Ce petit moment de quiétude silencieuse parût revigorer Meruem, qui réaffirma sa volonté.

- Je dois continuer à protéger cette Galaxie, déclama-t-il. C'est nôtre rôle. La vie que j'ai choisie.
- Et bien, si ce que tu penses, cela est, je ne t'en empêcherai pas. Avec le temps, tu comprendras je pense.
- Comprendre quoi Maître ?
- Que cette Galaxie ne nécessite pas seulement d'être protégée. Elle doit aussi grandir.

Le petit Jedi se leva et, dans un mouvement souple, sauta de son tronc.

- Te revoir demain, je vais. D'ici là, une bonne soirée je te souhaite, Maître Meruem, le salua-t-il.
- De même, Maître Cetana. Et merci de votre temps.

Cetana se dirigea vers l'entrée du Temple de son pas tranquille tandis que Meruem restait assis au sol, la tête dans les étoiles.
Aspects : Doyen de l'Ordre Jedi Peur de réitérer les erreurs de ses prédécesseurs Race de Yoda Survivant de la Grande Purge Garde de nombreux secrets sur la Force, obscure et lumineuse Traque le Côté Obscur

Revenir vers « Chroniques PJs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité