La Fête du Commerce

La Fête du Commerce

Messagepar Grendo » 18 Septembre 2015, 16:16

216 ApBY

Koto-Si, la capitale de Neimoidia avait revêtu ses couleurs de fêtes aujourd'hui. Le Palais Royal avait connu un réaménagement complet de la décoration pour accueillir cet important événement. Suite aux nombreux conflits opposant les Légions Sith au reste de la Galaxie unis depuis le Sommet d'Hapes, l'armée Neimoidienne avait investis la ville en grand nombre.
C’était le branlebas de combat, tous les militaires avaient mis les bouchées doubles pour mettre en place un système de sécurité sans faille. Toute personne présente lors la Fête du Commerce devait, si besoin est, se soumettre à un contrôle d’identité. Des restrictions d’armes aux alentours des édifices officiels. La sécurité de Koto-Si avait décidément atteint son seuil maximal. De nombreux postes de surveillances prêtaient également attention à la moindre alerte. Tout était orchestré et cadré au millimètre près par les officiers compétents de l’armée.

La nuit commençait peu à peu à tomber sur la capitale. On pouvait facilement discerner les nombreux vaisseaux des membres influents de la Fédération du Commerce habitants en dehors de la capitale, qui s'étaient amarrer aux quais du Spatioport. Certains, ayant reçu une autorisation exceptionnelle, avaient même pu atterrir sur le quai privé du Palais Royal. La population de la planète, elle, s'était amassée devant le prestigieux Bâtiment et tout le long de l'avenue filant droit vers le Spatioport afin d'être témoin de l'événement annuel. Si bien qu'un périmètre de sécurité avait été installé pour éviter aux petits curieux de trop s'approcher. Tous appréciaient la Fête du Commerce, l'occasion de s'amuser et de rendre hommage aux multiples professions libérales, marchandes, commerciales et artisanales. On aurait même pu la comparer à une véritable fête nationale.
Chaque participant avait revêtu ses plus beaux atours. On pu reconnaître parmi la foule des politiciens, des lobbyistes, des industriels, des financiers, des scientifiques et même de brillants ingénieurs, sans compter le nombre incalculable d'inconnus et de Monsieur et Madame Tout le Monde qui patientaient à leurs côtés.

Grendo S'orn, récemment élu au titre de Grand Monarque du Commerce saluait la foule en compagnie des membres de son Gouvernement. Ce qui paraissait aux yeux de la grande majorité de la population comme une magnifique photo de famille composée du gratin de la civilisation Neimoidienne, était en réalité un ramassis d'hypocrites, de menteurs en tout genre et de comploteurs sans état d'âme si bien qu'aucun des individus présent sur le balcon ne pouvait affirmer ne jamais avoir commis d'actes répréhensibles.
Dès leur naissance par exemple, les Neimoidiens n'ont jamais pu prétendre offrir à leurs membres une enfance heureuse. Né à l'état de larve, ils étaient placés au sein d'une ruche communautaire où les conditions de vies étaient perçues par les étrangers comme totalement cruelles. En effet ses petits vermisseaux se livraient une bataille sans pitié pour obtenir une faible quantité de nourriture. Les plus faibles mourraient très rapidement tandis que d'autres, perpétuellement affamés et affaiblis s'adonnaient à pratiquer la nécrophagie afin de sustenter leur appétit vorace.
Aussitôt retirés des fosses d'élevages, les jeunes Neimoidiens restaient marqués par ces sept années traumatisantes et incitèrent certains à développer le caractère plutôt froid, calculateur, toujours en quête d'argent et de pouvoir que l'on attribue généralement à cette race. Pourtant ce genre de pratique avait été rendue interdite depuis le lancement en 201 après à la Bataille de Yavin du programme "Une Larve un Neimoidien". Un moyen efficace de garantir une dizaine d'année plus tard, de la chair à canon pour faire gonfler les rangs de l'armée locale.

« Citoyens, Citoyennes,

En cette année 216 après la Bataille de Yavin j'ai le plaisir de vous accueillir pour la quatre millième édition de la Fête du Commerce. Evénement que nous fêtons chaque année pour célébrer les professions marchandes, commerciales, artisanales et libérales. Il est important même en période de troubles et de conflits que notre civilisation reste soudée, unie. Et lorsque je dis notre civilisation je parle bien évidemment des Neimoidiens mais aussi de nos récentes acquisitions. Des mondes tels que Duro, Skako, Metalorn, Lethe ou encore Castell, qui grâce à notre intervention ont été libérés de l'oppression, de l'immobilisme et de l'incompétence de leurs politiques antérieures. Nous croyons en une société plus rentable et plus performante permettant à chacun de ses citoyens de participer pleinement dans la société en leur offrant l’opportunité d’exploiter leur potentiel, loin de la pauvreté et de l’ignorance.
Aujourd'hui chacune de ses planètes voient son Produit Intérieur Brut s'envoler de manière exponentielle. L'économie n'a jamais été aussi florissante !

Mais tout ceci aurait été vain sans l'aide exemplaire de la très noble Fédération du Commerce. Cette Organisation Commerciale redevenue en moins de cent ans cette Mégacorporation que nous connaissions à l'époque de l'Ancienne République. Tirant des leçons de ses erreurs du passé, la Fédération peut se vanter aujourd'hui d'être au centre d'un commerce prospère, sans cesse grandissant. Aussi je tiens à remercier chacun de ses membres, du plus petit échelon au plus haut car tout ceci est avant tout un travail d'équipe !

En revanche la Fédération ne doit pas être la seule à tirer des leçons du passé, nous devons le faire nous aussi ! Neimoidia et la Fédération du Commerce ont toujours été intimement liés, personne ne peut le nier. Avant l'arrivée de feu l'Archiduc Osvald Daultay au pouvoir, il s'agissait plus d'une rivalité entre les deux entités, nous avons pu constater que ce système n'a pas fonctionné !
Voilà pourquoi j'ai décidé aujourd'hui d'officialiser cette alliance. A partir de ce jour, le Gouvernement Neimoidien et la Fédération du Commerce ne feront qu'un !
Il y aura évidemment de nombreuses réformes institutionnelles à effectuer avec l'aide du Conseil Restreint mais d'ici quelques jours nous pourrons continuer notre Politique d'Expansion et grâce aux Flottes de la Fédération, notre influence pourra s'étendre bien au delà de toutes nos espérances.

Mais assez parler politique, place au divertissement ! Je vous souhaite à toutes et tous une merveilleuse Fête du Commerce ! »


Thème musical

La fin du discours annonça le départ d'un fabuleux feu d'artifice préparé avec soin par les artificiers de Koto-Si. Des mélanges de couleur, de bleu, de vert, de rouge et de jaune, différentes formes, des sons tantôt aigus, tantôt graves, tout avait été mis en oeuvre pour épater les spectateurs. Le public était ravi.
Quand vint débuter le défilé militaire. En tête de liste, le Général Monchar, chef d'état major des armées Neimoidiennes, très prochainement promu au titre de Directeur de la Division Sécurité. Il était comme à son habitude habillé d'un uniforme militaire de couleur rouge et parfaitement à sa taille. Les nombreuses médailles sur son torse prouvaient sa supériorité au sein de la hiérarchie de l'armée bien que tout le monde semblaient connaître le fameux personnage. Il chevauchait une étrange créature que l'on appelait Dalgo. Originaire d'Ondéron, l'intérêt des Neimoidiens pour ce genre d'animal les poussa très rapidement à en importer un grand nombre sur leur propre monde. Il était accompagné de sa garde rapprochée, à dos de Dalgo également.
Ce fût ensuite au tour de l'infanterie, de nombreux soldats, suivit de près par les brutes et les soldats d'élite. Tous marchaient au pas sur une musique mêlant à la fois tambour et instruments à vent. Même les Forces de Sécurité habillés de blanc et armés de matraques se prêtaient au jeu. Ironiquement bien qu'ils étaient détestés de tous, la population les acclamait tout autant.
Les célèbres chasseurs Dart Neimoidiens vinrent clore le spectacle. Plusieurs rangées de ces merveilleux vaisseaux effectuaient des figures acrobatiques au dessus du Palais Royal. Tandis que du haut de son balcon, on pouvait apercevoir Grendo S'orn, un léger sourire aux lèvres, fier de son allocution qui sonnait la fin de l'Empire Neimoidien mais le début de celui de la Fédération du Commerce ... et le pire dans tout cela c'est que tout le monde acclamait ...

Revenir vers « Chroniques PJs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité