[Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 21 Février 2017, 21:07

- Prompt à donner la mort, tu ne dois pas être. Un Jedi ne tue pas non plus un adversaire désarmé. T'es-tu déjà demandé pourquoi ?

Derothar réfléchit un instant. Même si cette question ne demandait aucune réponse, elle restait intéressante. Pourquoi ne pas tuer... Ce n'est pas honorable c'est certain. De plus, un Jedi se bat pour protéger des vies et non pas pour les ôter. Cependant, que se serait-il passé dans l'histoire si certains Jedi étaient allés jusqu'au bout? Que serait-il advenu sur Géonosis si Yoda avait abandonné Obi-Wan ainsi qu'Anakin pour abattre Dooku? Que serait-il advenu du fer de lance de l'empire Darth Vader si son ancien professeur l'avait définitivement abattu sur Mustafar? La seule chose que Derothar pouvait trouver de logique était que beaucoup méritaient de mourir tandis que certains auraient mérité de vivre, mais que la vie est ainsi faite. Éphémère, pleine d'erreurs et personne ne pourrait changer cela. En discuter était inutile. Il suffit de se laisser guider par la Force et de suivre sa volonté. Le garçon continua d'écouter sagement Cetana.

Son Maitre estima la stase comme le meilleur châtiment pour Karkko Volfe. En tout cas, il semblait très sûr de ce qu'il disait. Encore une autre question qui n'attendait pas de réponse?

- Le problème est là. Sa longévité. Si quelqu'un décidait de le réveiller, ou s'il trouvait un autre moyen d'influencer son entourage... Alors, ce serait une catastrophe. J'ai hâte de lire ce qui a pu se produire.

Il se tût un moment avant de reprendre.

- Si il existait un moyen de le couper de la Force... Je veux dire- Si le côté Obscur comme pour le cas de Maitre Karbacca peut perturber le flux d'énergie en lui... Cela aurait pu se faire, non? Les risques d'une telle opération peuvent être énormes, mais j'ai eu la preuve entre les mains qu'il est possible d'influencer ce flux. De ce que j'ai vu par contre... le côté Obscur est assez féroce et le patient n'aurait pas survécu sans soin. Une méthode plus douce peut-être?

Ce moyen existe en effet. Bien entendu Derothar ne le connaissait pas, mais le fait d'avoir examiné Maitre Karbacca lui avait apporté un début de piste. Une technique dangereuse, certes, qui aurait pu détruire le Wookie mais entre de bonnes mains cela pouvait s'avérer possible. Couper un être vivant de sa connexion avec la Force, le rendant incapable de la manier. La Maitre Jedi Kreia fût coupée de la Force par deux puissants Seigneurs Siths, autrefois. Le Padawan ignorait tout de cette technique, mais le fait d'avoir parlé ainsi d'un moyen alternatif au problème Karkko Volfe raviva un peu son esprit et la technique du côté obscur ayant failli tuer son patient attisa un peu plus sa curiosité académique. Le Garçon ne fixait plus Cetana, son regard était plongé dans le vide tandis qu'il se grattait à nouveau le sommet de la tête comme un savant cherchant désespérément la solution d'un problème complexe.

- De te laisser consulter cela je demanderai à Maître Bondara.

Lui répondit Cetana, en parlant bien évidemment de l'histoire des Anzati et de ce Jedi. Derothar afficha un sourire ravi.

- Merci, Maitre.

L'idée d'avoir accès aux ouvrages sur Karkko Volfe semblait intéressante! Et peut-être pourrait-il chercher des informations sur d'autres choses au passage... Notamment sur une technique pour couper quelqu'un de la Force ou bien des renseignements sur son pouvoir particulier.

Cetana se moqua un peu de lui, ne souhaitant pas tout lui dévoiler tout de suite. Le garçon afficha un nouveau sourire un peu plus gêné cette fois. La patience ne semblait plus du tout être son fort en présence du vieux Maitre. Les connaissances de son professeur le sciait littéralement et cela le rendait de plus en plus curieux à mesure que la conversation continuait. Et puis, le sujet revint sur les Anzati. Il comprit alors le sens de ce thème particulier. Le Maitre avait perdu un Padawan autrefois, à cause d'eux. Et son entrainement était un moyen idéal de laisser la Force guider son bras et non ses sens qui pouvaient le tromper face à un individu de cette espèce.

- J'ignorais cela! Mes pensées vous accompagne Maître, bien qu'elles ne soient probablement pas d'une grande aide. Je compatis à votre perte.

Le garçon savait mieux que personne ce que c'était de perdre des êtres chers. Ses parents, son Maître... Et son amour. Le Maitre l'encouragea à faire confiance à la Force et d'être extrêmement prudent au risque de perdre également la vie. Cela le fit légèrement ricaner compte tenu de sa durée de vie limitée. Il ne tiendrait probablement pas assez longtemps pour un jour rencontrer un de ces vampires mangeur de "soupe".

- Si la Force le veut, mais personnellement je trouve les Anzati assez futiles en comparaison du fardeau dont elle m'a déjà affublé.

Le jeune homme profita d'un moment d'arrêt pour se tenir au mur, le souffle légèrement irrégulier. Le Manque, déjà? Ou juste un autre pic de sa maladie...? Il suait un peu du front et sa main tremblait légèrement. Il serra le poing pour que cela ne se remarque pas et il posa son dos contre le mur la tête légèrement en arrière pour mieux respirer. Derothar continua cependant d'afficher un léger sourire pour que son Maitre ne s'inquiète pas.

- Je suis déjà mort, c'est une question d'années. Très peu d'années. Mais aurais-je également sous-estimé cet ennemi qui m'accompagne depuis toujours, à vouloir jouer au docteur miracle? Sans doute... Ce n'arrange pas les choses. J'aimerai bien me débarrasser de cet adversaire bien que je sais pertinemment qu'aucun entrainement ne me permettra d'y arriver.

Ce fût au tour de Derothar de blaguer un peu. Visiblement Cetana n'était pas insensible à l'humour non plus!

- Même si vous me tuez à la tâche, personne ne soupçonnera rien! Si c'est pas magnifique ça...! Héhé!

La douleur disparut momentanément, lui permettant de se remettre rapidement. Il soupira donc légèrement avant de se redresser pour se rapprocher de Cetana. Le garçon ne souhaitait pas que son Maître se sente responsable de sa mort si un jour cela devait arriver. Son mal serait le seul responsable puisqu'il l'affaiblissait à chaque fois un peu plus... Il suivrait son entrainement jusqu'au bout et les enseignements de son professeur à la lettre désormais. Derothar ne se serait jamais cru capable de pouvoir suivre l'entrainement au sabre de cette manière et pourtant... Cetana lui avait donné une chance et l'envie de continuer. Bien qu'il était jeune, encore impulsif et parfois légèrement rebelle, le garçon voulait s'améliorer. Rajouter le poids de sa mort sur son professeur pas si loin d'être millénaire était l'un des rares points le dérangeant.

- Ne jamais sous-estimer son adversaire. C'est entendu, Maître.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Cetana (Oracle) » 04 Mars 2017, 18:14

- Une telle technique existe, informa Cetana. Horrible. Épouvantable. Inhumaine, surenchérit-il.

Pour une personne telle que Cetana pour qui la Force représentait tout, se voir couper de ce lien était la pire souffrance à infliger à un être vivant.

- Même à mon pire ennemi je ne serai prêt à l'infliger... soupira-t-il tristement. Ne parle pas de cela si légèrement, prévint doucement le vieux Maître.

La conversation revint peu à peu sur les Anzati, et une nouvelle fois Derothar ramena sa maladie sur le tapis. C'était pire qu'un blocage, une obsession que Cetana allait devoir lui arracher s'il voulait en faire un vrai Jedi.

- Ton apprentissage tu n'as pas terminé, jeune Marsk. Comment peux-tu être si sûr de toi ? répondit Cetana mi-sarcastique, mi-compatissant.

Le garçon avait serré le poing pour masquer son malaise passager. Mais il y avait un point qu'il n'avait pas su dissimuler : sa détresse dans la Force. A peine le jeune homme avait-il fini de montrer qu'il avait compris la leçon que Cetana lui faisait signe de se baisser vers lui. Deux doigts sur son front, quelques secondes plus tard, la bouffée de chaleur de Derothar s'estompait, son tremblement cessa. Le visage du maître et de son apprenti étaient au même niveau, et le Padawan plongea son regard dans les yeux bleus-gris de son professeur.

- Je ne t'abandonnerai pas mon garçon, fit-il avec bienveillance et une certitude absolue. Bien des choses il me reste à te montrer, et la solution tu pourras alors trouver.

Relâchant la pression que le vieux Maître exerçait par son regard, il tourna sa petite tête vers la voûte.

- Il semblerait que Maître Pravuil soit arrivé. Une petite visite nous pourrions lui rendre, avant de reprendre ton entraînement. Du coin de l'oeil, Cetana regarda son Padawan. Loin d'être terminée est cette journée. Tant d'heures disponibles, un gâchis ce serait de les laisser filer !

Il reprit sa marche en gloussant.
Aspects : Doyen de l'Ordre Jedi Peur de réitérer les erreurs de ses prédécesseurs Race de Yoda Survivant de la Grande Purge Garde de nombreux secrets sur la Force, obscure et lumineuse Traque le Côté Obscur

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 05 Mars 2017, 14:05

Afficher : spoiler
#0000BF Leslye Raltir
#004080 Pravuil Wodin
#1675B7 Ben Darr
#148FC9 Hana Kyber
#8080FF Eila Deri
#8000FF Tasha Raltir
#5400FF Ani'a Bondara
#FF8000 Astra Shani
#BF8040 Ruun Khiro
#808040 Jeen'j Kamijo
#408040 Reilly Nors


Les funérailles terminées, l'équipage du Sidéral fut remercié encore une fois par les autorités Naboo pour leur réaction lors de l'attentat, l'arrestation des terroristes, et plus personnellement par la famille Ygnis lors d'un dîner donné par eux-mêmes. Aux aurores, le groupe fit ses adieux à leurs hôtes, et prit aussitôt congé pour retourner sur Dantooine.

- C'est là-bas que j'ai été pour la première fois présenté aux Jedi annonça Pravuil, les mains jointes derrière la tête, le corps confortablement installé dans un fauteuil de la salle de repos. Je ne crois pas pouvoir oublier ce jour, tant il a été à la fois merveilleux et horrible.
- Effectivement, si j'avais su dans quoi je m'embarquais... je t'aurais laissé moisir sur Coruscant mon garçon.

La remarque du Nagai valait pour Hana, mais Raltir qui s'en allait rejoindre Tasha dans le cockpit ne put s'empêcher d'embarrasser son ancien padawan en passant. Comme un TIC qu'on ne pouvait plus contrôler... et tel une tique dont on ne pouvait plus se débarrasser, aussi.

- C'est une planète très calme, et surtout agricole. Les Jedi aiment bien s'installer dans des endroits reculés, à l'abri des bruits de la civilisation.

Les petits dialogues allèrent bon train le temps du voyage, et enfin la planète -elle aussi - verdoyante apparut lorsque l'image distordue des étoiles tomba à la sortie de l'hyperespace. Il y avait encore moins d'activité spatiale que lors de leur arrivée sur Naboo qui, malgré l'importance relative de la planète, accueillait pas mal de monde du fait son accession au statut de capitale de l'Alliance. Il se revit découvrir la planète pour la première fois en compagnie de Raltir, alors plus jeune, et lui d'être exalté par ce premier voyage hors de Coruscant, et des aventures incroyables qui l'attendaient. Quelle serait sa vie à présent s'il était resté sur sa planète ville ? La vie avait-elle changée avec l'arrivée au pouvoir de la RFN ?

- Je me demande si le parcours d'entraînement est toujours debout... marmonna Pravuil en se frottant le menton, alors qu'ils approchaient de la piste d'atterrissage. Ne crois pas que je t'ai oublié, petite, il va bien falloir que je te fasse transpirer un peu. La journée n'est pas trop avancée, nous aurons certainement un peu de temps avant ou après la convocation du Conseil. Je ne voudrais pas que le festin qu'on nous a offert hier te retombe trop sur les hanches ! Et puis... il prit un air malin, j'aurais peut-être même d'autres surprises pour toi.
- Tu es suffisamment glauque comme ça, Pravuil, ne nous mets pas plus mal à l'aise avec ce genre de mystère.
- J'espère que tu ne m'en voudras pas trop quand tu te réveilleras, errant dans l'espace dans une capsule de sauvetage, vieillard.
- Des menaces à présent ? Quel flagrant manque d'éducation !

Le Sidéral se posa enfin au sol, et la rampe d'accès se baissa - le bruit masquant la réponse que Pravuil renvoya à Leslyie, laissant apercevoir les anciens hangars à présent recouvert en partie par la végétation.

- En avant, mauvaises troupes !
- Pas si vite, jeunes impudents. Le pas rapide du Nagai s'arrêta alors qu'il finissait de descendre la rampe, et il se retourna en direction de Raltir qui les suivait, la cadence plus lente. Hana, Reilly souhaiterait s'entretenir avec toi encore une fois. Je crois que c'est à propos de Naboo...
- Cela ne peut-il pas attendre ?
- Je crains que non, elle souhaitait s'en charger le plus tôt possible. Et le plus tôt possible, c'est à notre arrivée il me semble.
- S'il le faut... Pravuil croisa le regard inquiet de son apprentie. Ne t'en fais pas Hana, sous ses airs bourrus se cache en fait une femme pleine de qualités. Et la sagesse en fait partie, si elle souhaite te parler de quelque chose, écoute la et tout se passera bien.

La main de Raltir vint gentiment se poser sur l'épaule de la Padawan pour lui signifier de le suivre, ce qu'elle fit sans trop de cérémonie.

- J'imagine que le Conseil n'est pas encore rassemblé dans ce cas. Soit ! Je vais donc me fendre d'une petite visite, j'espère qu'Astra se porte bien.
- Et moi donc ! Je me demande lequel de vous deux fait un meilleur professeur... sourit malicieusement Tasha en direction du Nagai.
- La question se pose-t-elle seulement ? Y a-t-il un meilleur entraînement que celui qui consiste à rejoindre un distributeur pour acheter un Hutt Cola ?

Non, bien sûr que non. Après tout, certains avaient bien dû courir dans tous les sens, un petit être vert sur les épaules pour motiver la course à coup de cannes. Le Nagai tenta de s'imaginer la situation avec lui-même sur les épaules d'Hana, et un petit rictus d'amusement naquit immédiatement sur son visage. En parlant de petit être vert, Pravuil reconnut la voix de Maître Cetana alors qu'il empruntait l'un des corridors qui menait aux jardins extérieurs, et au détour d'un virage finit nez à nez avec lui, alors qu'il était accompagné d'un jeune homme.

- Maître Cetana, un plaisir de vous rencontrer. Et... il dévisagea le jeune homme un instant, son esprit s'activant pour tenter de se rappeler qui il était. Le jeune Marsk, il me semble ? Le jeune Jedi malade, ce devait être ça. Il l'avait déjà aperçu à l'infirmerie, l'ironie du sort voulant que c'était lui se trouvait au chevet des patients. Je comptais me rendre à la salle du Conseil reprit Pravuil, son regard de nouveau dirigé vers Cetana, mais il semblerait que le Conseil ne soit pas encore disposé à tenir audience. Auriez-vous vu Maître Shani ?
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 05 Mars 2017, 15:47

- Une telle technique existe. Horrible, Épouvantable, Inhumaine.

Cela attisa encore plus la curiosité du jeune Padawan. Que fallait-il donc pour accomplir un sort aussi puissant? Couper quelqu'un de la Force... Comme pour Cetana, cette technique pouvait sembler tellement inhumaine aux yeux du garçon. S'il était lui-même coupé de la Force sa maladie ne ferait probablement qu'une bouchée de lui et le tout avec une longue et atroce agonie.

- Même à mon pire ennemi je ne serai prêt à l'infliger... Ne parle pas de cela si légèrement.

En effet... Qui pourrait infliger cela à quelqu'un si ce n'est une personne ayant les pires intentions? Mais si c'est la seule solution? Dans le cas de ce Jedi Anzati, cela aurait probablement permis de l'empêcher de nuire. Définitivement. Son jeune âge l'empêchait de comprendre toute la portée d'un geste comme celui-ci cependant sa curiosité restait sans faille et il allait probablement profiter de son passage à la bibliothèque pour se renseigner là dessus.

Cetana lui fit signe alors de se baisser lorsqu'il ressentit sa détresse à cause de ses symptômes. Le garçon s’exécuta sans rien dire, laissant son professeur poser deux doigts sur son front. Que comptait-il faire ? Le soigner d'une affliction provoquée par une sombre magie du côté obscur pourquoi pas, mais de là à apaiser sa maladie... Contre toute attente la technique fonctionna. De manière légère et temporaire, mais c'était suffisant pour qu'il retrouve un souffle et se sente apaisée. Surpris par ce pouvoir, le garçon voulut prendre la parole, mais son regard croisa immédiatement celui de son Maître, le laissant sans voix. Ce n'était pas un don de Force vitale, ni une technique primaire de soin... C'était bien plus que cela mais Derothar était incapable de l'expliquer ou de le comprendre... La Force émanait clairement de la main de son Maître mais la façon dont il la manipulait cela dépassait son entendement. Il n'avait jamais rien vu de comparable et pourtant cela s'avérait efficace. Cette énergie circula en lui comme un fortifiant avant de s'en aller pour le laisser apaisé.

- Mais... Comment avez-vous-...

Sa main cessa de trembler et il respira à nouveau normalement. La douleur qui le faisait souffrir s'atténua ,sa présence se faisant encore ressentir, mais très faiblement au creux de son cœur. Comment faisait-il? Il devait savoir! Il voulait connaitre ce secret! Son excitation et son désir d'apprendre cette technique se lisaient clairement sur son visage, mais les yeux gris de Cetana ne le quittant pas d'une semelle il n'osait pas bouger, comme s'il était paralysé. Le choc d'avoir découvert ce pouvoir l'avait littéralement cloué sur place.

- Je ne t'abandonnerai pas mon garçon. Bien des choses il me reste à te montrer, et la solution tu pourras alors trouver.

Son professeur détourna alors le regard et continua d'avancer dans le couloir, sa voix restant toujours perceptible par le Padawan. Il se releva aussitôt, se dépêchant de le rattraper.

- Il semblerait que Maître Pravuil soit arrivé. Une petite visite nous pourrions lui rendre, avant de reprendre ton entraînement. Loin d'être terminée est cette journée. Tant d'heures disponibles, un gâchis ce serait de les laisser filer !

Derothar inclina légèrement la tête, acquiesçant sans broncher aux propos du vieux Maître. Le fait d'avoir vu Cetana à l'œuvre en apaisant sa maladie l'avait grandement refroidi... Il savait que c'était un des doyens de l'ordre et que son savoir n'avait d'égal que sa puissance cependant cela le sidérait tout de même. Tous les médecins, tous les guérisseurs... Personne ne l'avait aidé. Seule sa mère avait pu développer un traitement - certes imparfait, et là Cetana semblait capable de faire encore mieux. Le jeune homme comprenait bien que c'était temporaire mais cela se montrait plus efficace que ses solutions à lui... Il voulait découvrir comment Cetana faisait.

- A vos ordres, Maître.

Quelques minutes plus tard, ils croisèrent un autre Jedi dans le couloir. Les fenêtres donnaient sur le jardin extérieur, illuminant légèrement les personnes présentes. Un parfum de fleurs sauvages s'insinuait tout autour d'eux et depuis que son professeur avait effectuée sa... "technique" sur lui, le garçon semblait distrait. Il avançait aux côtés de Cetana mais il ne regardait pas devant lui. Ses yeux se fixaient sur la faune environnante. Ce sentiment était similaire à ce qu'il ressentait après avoir absorbé l'énergie d'une plante ou d'un animal mais l'effet était multiplié. Une connexion renforcée avec la Force, chaque élément l'entourant lui criant des informations. L'idée qui traversa l'esprit de Derothar était qu'il avait utilisé une technique similaire à celle que lui-même avait employée sur Maitre Karbacca pour réparer le flux d'énergie. C'était sa seule explication pour ce regain d'énergie et ce soulagement plus long que la moyenne. Si son hypothèse s'avérait exact, l'effet s'estomperait d'ici quelques heures pour revenir à la normale. En soignant un homme blessé par le côté obscur cela agit comme un vrai traitement mais dans son cas, c'est un soulagement temporaire uniquement.

- Maître Cetana, un plaisir de vous rencontrer. Et... Le jeune Marsk, il me semble ? Je comptais me rendre à la salle du Conseil, mais il semblerait que le Conseil ne soit pas encore disposé à tenir audience. Auriez-vous vu Maître Shani ?

La voix le sortit de sa rêverie. Il se retourna et s'inclina respectueusement en reconnaissant un Maitre Jedi en la personne de Pravuil.

- Mes respects, Maître.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Cetana (Oracle) » 05 Mars 2017, 16:59

- Et bien Maître Pravuil, toujours un grand plaisir de te voir cela est également, salua Cetana. Voici en effet le jeune Marsk, poursuivit le vieux maître face à l'hésitation du Nagai. Mon nouveau Padawan, gloussa-t-il.

Il se tourna vers Derothar.

- Maître Pravuil a eu une histoire tumultueuse durant son apprentissage. Que tu puisses la découvrir un jour j'espère sincèrement. Il ne fut pas long à ajouter : Te confier à lui un temps j'aimerai bien, s'il acceptait un jour de me rendre ce service. Mais nous n'en sommes pas encore là.

Il fit un large sourire au Nagai, comme s'il avait une idée derrière la tête. A moins qu'il ne s'amusa du calvaire que vivrait alors Derothar ? Non impossible, les calvaires c'était l'affaire de Cetana.

- Ce matin Maître Shani j'ai vu avec son nouveau Padawan. Il semblerait que tous nous ayons cette nouvelle responsabilité. Sans doute avec lui elle doit toujours se trouver. Mais comment s'est déroulé ton voyage sur Naboo, dis-moi ?
Aspects : Doyen de l'Ordre Jedi Peur de réitérer les erreurs de ses prédécesseurs Race de Yoda Survivant de la Grande Purge Garde de nombreux secrets sur la Force, obscure et lumineuse Traque le Côté Obscur

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 05 Mars 2017, 20:38

Pravuil sourit lorsque le jeune padawan lui présenta ses respects : il venait d'être intronisé Maître quelques jours plus tôt seulement, et il n'était pas coutumier qu'on le considère aussi cérémonieusement. Puis Cetana prit la parole de son verbe prolifique, comme à son l'accoutumée.

- J'espère que vous n'avez pas encore trop traumatisé celui-là reprit Pravuil après que le petit bonhomme eut signifié être le professeur de Marsk. Vos méthodes légendaires ne l'ont donc pas dissuadé de vous prendre comme mentor ? Allons donc, avons nous donc à faire à un fou, un désespéré, ou un courageux ? s'amusa le Nagai en scrutant le jeune homme, le sourire aux lèvres. La réponse à la question sera-t-elle la même selon qui du maître ou de l'élève répond, d'ailleurs ? releva-t-il en pinçant son menton entre son pouce et son index, tout en mimant la réflexion.

- Maître Cetana est trop poli avec moi, je ne suis pas sûr qu'un autre maître que lui souhaite que son élève étudie mon histoire. Reilly Nors, au hasard. Mais soit, je serais heureux de rendre service en racontant ma sombre histoire, qui s'apparenterait peut-être à une crise d'adolescence de Jedi. Que dites-vous de cette image, Maître Cetana, serait-elle appropriée ? Quant à enseigner quelque chose à ce jeune homme, ce serait avec plaisir, je vous confierai mon apprentie en échange... je crois que nos méthodes d'enseignement ne sont pas les mêmes, cela pourrait leur être bénéfique. L'essai transformé, nous pourrons comparer lequel de nos deux apprentis a le plus de bleus menaça Pravuil, joignant son sourire à celui de Cetana comme si tous les deux mûrissaient un complot commun.

- Pour répondre à votre question, Maître Cetana, la mission sur Naboo est un succès. Je m'épancherai plus en avant lors de mon audition avec le Conseil, mais nos négociations ne se sont pas déroulées sans heurts. Une faction terroriste a tenté d'assassiner les dignitaires présents, et ils ont bien réussi à avoir le Maréchal Ygnis. Je ne sais pas si vous le connaissez, mais c'était un ami à moi... un homme remarquable, et je sais que le peuple Naboo chérira sa mémoire. Sinon, nous allons pouvoir établir notre temple à Theed, et relancer nos relations diplomatiques avec la République... je crois que nos actions leur ont rappelées à quel point il pouvait être avantageux d'avoir les Jedi pour alliés.

Il se tut un instant, et considéra ses deux interlocuteurs qui buvaient les nouvelles qu'il distillait. Il y avait tout de même quelques chances pour que le petit homme vert soit déjà au courant d'une bonne part des faits, Reilly étant rentée la veille.

- Et vous-même, Maître Cetana, comment occupez-vous votre temps en mon absence ? J'espère que le départ d'Ondéron s'est fait sans heurts. J'ai eu vent des événements sur Bespin, tout cela n'est pas pour me rassurer... nous devrons être très précautionneux dans nos actions futures. Nous connaissons assez nos adversaires pour savoir qu'ils sont passés maîtres dans l'art de la manipulation et du complot, et nous ne pouvons pas nous permettre de les sous-estimer. Nous les avons certes repoussés, et affaiblis, mais pour autant notre Ordre est loin d'être en bonne forme lui aussi. Le regard du Nagai se détacha vers Derothar. « Je serais curieux de sonder votre élève pour savoir l'étendue de ses connaissances sur les Sith ? Mais surtout, plus que ses connaissances, son ressenti sur le sujet. »
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 05 Mars 2017, 21:21

- Maître Pravuil a eu une histoire tumultueuse durant son apprentissage. Que tu puisses la découvrir un jour j'espère sincèrement. Te confier à lui un temps j'aimerais bien, s'il acceptait un jour de me rendre ce service. Mais nous n'en sommes pas encore là.

Derothar resta silencieux et inclina respectueusement la tête suite aux paroles de son Maître Cetana. Pravuil prit la parole juste après, ils commencèrent à parler de Naboo et d'une mission particulière sur cette planète. Derothar ne prit pas part au débat, restant légèrement en retrait avec les bras croisés dans le dos. Plutôt que de prendre la parole sans y être invité, le jeune homme observa de son œil unique Maitre Pravuil. Sa peau blanche et sa longue chevelure de la même couleur en plus des traits fins de son visage laissaient le garçon spéculer sur la race de ce Jedi. Probablement un Nagai. Fin mais musclé, de loin on pourrait presque s'y tromper et imaginer une silhouette féminine. C'est une race qui pour son humble avis respire la beauté, tout simplement. Ses yeux avaient quelque chose d'assez particulier, mais le jeune Marsk ne s'y attarda pas trop longtemps histoire de ne pas se faire remarquer en le dévisageant ainsi.

- J'espère que vous n'avez pas encore trop traumatisé celui-là. Vos méthodes légendaires ne l'ont donc pas dissuadé de vous prendre comme mentor ? Allons donc, avons nous donc à faire à un fou, un désespéré, ou un courageux ? La réponse à la question sera-t-elle la même selon qui du maître ou de l'élève répond, d'ailleurs ?

Il sentit le regard de Maître Pravuil posé sur lui, aussi il le regarda un instant avant de baisser légèrement la tête. Derothar n'était pas très à l'aise avec ceux qu'il ne connaissait pas. Cetana avait réussi à le dérider un peu, mais... Un bon échange au sabre laser entre amis ne se présente pas spécifiquement tous les jours. Il avait créé une sorte de connexion spéciale avec son Maître si bien qu'il ne se sentait pas gêné par sa présence mais celle de Pravuil... L'intriguait. Ce Maître semblait bien différent de la plupart, un peu comme Cetana en comparaison aux membres du conseil Jedi. Le jeune homme prit la parole.

- Une décision conjointe, Maître.

Il inclina une nouvelle fois suite à cette réponse, puis il recula d'un pas ou deux pour laisser la parole à Cetana. Il continua quant à lui à écouter en silence leur discussion. Quelques minutes plus tard, il comprit que la conversation revenait vers lui.

- [...] Quant à enseigner quelque chose à ce jeune homme, ce serait avec plaisir, je vous confierai mon apprentie en échange... je crois que nos méthodes d'enseignement ne sont pas les mêmes, cela pourrait leur être bénéfique. L'essai transformé, nous pourrons comparer lequel de nos deux apprentis a le plus de bleus.

Derothar avait relevé la tête, croisant son regard pour de bon cette fois-ci. Son visage ne laissait rien transparaître, le garçon semblait en pleine forme! Cela le perturbait depuis que Cetana avait utilisé sa technique... L'effet allait s'estomper et ce petit moment de répit allait disparaître. Autant en profiter!

- Je serais ravi d'être votre élève le temps d'une leçon, Maître Pravuil. Je me dois cependant de vous informer que je suis malade. Non pas que je me débine, mais simplement que si vous avez plus important à faire je peux le comprendre. Je sais que cela met la patience de mon Maître à rude épreuve déjà - et je m'en excuse...

Il inclina légèrement la tête vers Cetana avant de reprendre.

... Je ne voudrais tout simplement pas être un poids pour vous, Maitre Pravuil.

Le débat dériva sur la planète Naboo ainsi que sur la nature de la mission de Maitre Pravuil. Derothar n'écouta que d'une oreille, ce sujet ne l'intéressant pas plus que cela puisqu'il en ignorait la plupart des éléments et que l'interlocuteur s'adressait cette fois-ci à Cetana. Le garçon laissa son esprit vagabonder à nouveau, la sensation de légèreté provoquée par Cetana plus tôt portant son esprit à se focaliser une nouvelle fois sur la faune environnante du Jardin. Les dernières paroles de Pravuil le ciblèrent une nouvelle fois ne lui laissant guère le temps de rêvasser.

- Je serais curieux de sonder votre élève pour savoir l'étendue de ses connaissances sur les Sith ? Mais surtout, plus que ses connaissances, son ressenti sur le sujet.

Derothar tourna son regard vers Cetana, comme s'il cherchait une quelconque approbation. Ce sujet l'effrayait un peu, compte tenu de sa discussion sur le côté obscur avec son professeur quelques minutes auparavant.

- Je... Êtes-vous d'accord avec ça, Maître...?

Son léger malaise se faisait un peu ressentir.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Cetana (Oracle) » 05 Mars 2017, 22:33

- Une réflexion similaire j'ai eu le droit, de la part de ton maître, fit Cetana à Pravuil en venant un peu au secours de son apprenti. Lui aussi pourra bientôt te parler de mes ... "méthodes", ricana le vieux Maître.

Sans doute se délectait-il de quelques pensées farfelues car il mit un temps à retrouver son sérieux.

- Ton passé tu ne dois pas dénigrer, bien au contraire. Il fait de toi le Jedi que tu es aujourd'hui, intéressant pour tous cela devrait être, sourit gentiment Cetana. Même si crise d'adolescence un terme tout à fait approprié se trouve être, s'amusa-t-il de nouveau.

Derothar s'était enfermé dans un mutisme qui ne surprit guère Cetana. Par certains aspects, le vieux Maître se retrouvait à cette même période parmi les Jedi, alors que son âge presque centenaire le mettait complétement à part parmi les autres Padawans. Le Doyen tourna donc la tête avec intérêt lorsqu'il entendit son Padawan s'exprimer.

- Un poids pour nous tu ne seras pas, si tu cherches à t'améliorer et te rendre utile. Chasse donc ces doutes de ton esprit, mon Padawan tu es et cela ne t'est plus permis, lui rappela-t-il durement.

Gardant un oeil sur Derothar pour s'assurer que le message était passé, Cetana reprit alors sa conversation avec Pravuil. Le visage du Jedi se vrilla de tristesse lorsqu'il apprit la mort du Maréchal.

- Un ami aussi pour moi, il était. Bien souvent j'ai eu affaire à lui durant la guerre. Cette nouvelle me peine...

Car Cetana avait de nombreuses relations avec l'AMR, ayant été le Maître Jedi chargé de libérer Naboo, puis ensuite de coopérer avec eux pour le restant des affrontements. Le visage soucieux, Cetana songeait aux implications de tels événements, une habitude assez commune chez lui. Chaque fois il s'effaçait dans un mutisme pour réfléchir et préciser sa pensée.

- Comme alliés, oui, reprit-il. Beaucoup je crains cependant si nous venions à être de nouveau associés à un gouvernement. Cette distinction doit rester claire à l'avenir.

Il se gratta la tête pensivement. Une moue apparut sur son visage.

- Sur Kashyyyk je me suis rendu, où nous avons pu retrouver Maître Karbacca. Sans doute le connais-tu, car il est l'un des plus vieux Jedi en vie. Un gros Wookie. Sans aucun goût pour la soupe, précisa-t-il comme si cela avait une réelle importance. Toujours est-il que nous avons perdu Gungir à cette occasion, face à un Sith. Les détails je te donnerai plus tard si tu le souhaites.

Le vieux Jedi soupira.

- D'un tournant décisif nous approchons, fit-il énigmatique. Prudents il nous faudra être en effet, car nos ennemis se massent désormais.

Si Cetana se tût de nouveau, son oreille se dressa en entendant que Pravuil souhaitait questionner son Padawan. La réaction plus qu'hésitante de ce dernier le fit hausser les sourcils.

- Et bien, qu'y a-t-il de surprenant ? Ce sujet tu te dois de connaître. Encore une fois, ne crains pas. Tes réponses seront ce qu'elles sont, ni bonnes ni mauvaises, et alors te partager les nôtres nous pourrons. Il n'y a pas d'examen ici, gloussa le Jedi, seulement des opportunités de s'améliorer.
Aspects : Doyen de l'Ordre Jedi Peur de réitérer les erreurs de ses prédécesseurs Race de Yoda Survivant de la Grande Purge Garde de nombreux secrets sur la Force, obscure et lumineuse Traque le Côté Obscur

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 08 Mars 2017, 21:02

Pravuil s'amusa de voir répondre le Padawan sérieusement à ces petites boutades, mais certainement que les deux ne se connaissaient pas assez pour que l'autre puisse voir clair dans le jeu de son interlocuteur. Quand même, ce Marsk paraissait bien sur la défensive, suffisamment au point même d'hésiter à répondre à la question du Nagai.

- Oh vous savez, Maître Cetana, je ne dénigre nullement mon passé. Je considère, bien au contraire, avoir appris bien des choses en prenant ce chemin... d'autant plus si l'on considère qu'il n'y a pas d'échecs, seulement des leçons à en tirer.

Son regard se rabattit sur Derothar qui paraissait presque se cacher dans les jupons de Cetana.

- Maître Wodin, ou Pravuil, tu as le choix. Mais pas Maître Pravuil, ce n'est pas la bonne formule commença malicieusement le Jedi en accompagnant le verbe d'un clin d'œil. Pour le reste, je ne comprends pas cette histoire de maladie et de poids... tu es libre de t'identifier à ton fardeau, mais je ne pense pas que cela soit la chose à faire. Tu peux te considérer comme Marsk le souffreteux peut-être, ou bien plutôt comme Padawan Marsk... et si telle est l'identité de ton choix, concentre-toi là-dessus et ta maladie semblera s'apaiser d'elle-même. Pravuil sembla hésiter un instant et se gratta le sommet du crâne. Mais où sont mes bonnes manières ? je ne suis pas ton professeur, et tant que Maître Cetana n'a as décidé de te confier à moi, c'est lui t'enseignera toutes ces choses.

Quand le rapport sur la perte de Gungir arriva, la moue du Maître Jedi se figea légèrement.

- Je ne connais pas vraiment Karbacca, si ce n'est de ce qu'on m'en a raconté, mais je connaissais Gungir. Nous étions tous les deux des padawans dans le temps, et nous venions d'être intronisés Maître Jedi il y a quelques jours seulement. Je suis effectivement curieux d'en découvrir les détails, mais certainement en aurons-nous le loisir lorsque je rendrai mon rapport au Conseil.

Finalement, Cetana donna son accord à son apprenti pour qu'il réponde à la question du Nagai. Avec de la chance, il hésiterait moins à répondre, et à s'étendre même sur ses réponses s'il devait y avoir d'autres interrogations. Joignant ses mains dans le dos, Pravuil se pencha légèrement en avant, alors que d'un simple sourire il enjoignait le jeune homme à aller de l'avant.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 09 Mars 2017, 18:14

Pravuil fit remarquer au jeune Derothar qu'il s'adressait à lui de la mauvaise manière. Le jeune homme baissa la tête, s'excusant platement. Suite à cela le Jedi tenta de parler de sa maladie. Le Padawan n'écoutait pas vraiment, car encore une fois on sous-estimait sa maladie. Derothar pouvait bien vouloir ci ou ça, quand on crache du sang ou que la douleur vous cloue au sol les vaines paroles ne servent à rien. Il resta silencieux, attendant que Pravuil termine. Puis après quelques minutes le sujet dériva sur Maitre Karbacca ainsi que leurs missions respectives. Ils leur fallut peu de temps ceci dit pour rebondir sur l'hésitation du garçon à répondre concernant les Sith. En effet, il avait étudié en partie les Sith... Le programme d'étude des Jedi visait à informer un minimum tandis que son ancien professeur Eladrin avait complété les blancs comme il pouvait. Ce sujet n'était pas particulièrement sain, aussi le garçon aurait bien préféré éviter de l'aborder puisqu'il possède un avis assez tranché sur la question. Assez tôt Derothar avait remarqué que les Jedi étaient doués dans l'art de manipuler les mots et de tourner des vérités en mensonges pour "le bien commun". Son étude sur l'origine des Sith grâce aux connaissances d'Eladrin et Aiyla l'avait quelque peu perturbé en ce temps-là.

- Il n'y a pas d'examen ici, seulement des opportunités de s'améliorer.

Cetana avait levé un sourcil et bien qu'il gloussait Derothar savait qu'il se devait de répondre. Son Maitre n'apprécierait pas un manque de zèle une nouvelle fois. Quant à Pravuil, il sourit et l'invita à prendre la parole.

- Les Sith sont une race à la peau rouge, originaire de Korriban. Je n'ai pas les détails concernant l'histoire exacte, mais de ce dont je me rappelle c'est que lors d'un schisme de l'ordre Jedi survenu il y a peut-être 20 ou 25 000 ans certains se sont mis à expérimenter le potentiel du côté obscur. Bien entendu ils ont été défaits et forcés de quitter l'espace connu de l'époque. C'est là qu'ils sont vraisemblablement tombés sur la planète Korriban.

Derothar expliquait cela sans trop de gêne. Il avait certes du mal à se souvenir des noms des différents Jedi impliqués, mais après tout ce n'était pas le plus important. Le point principal de cette histoire était ce que ces Jedi Noirs avaient accompli là-bas.

- Ils rencontrèrent cette race à la peau rouge, que l'on disait extrêmement sensible et naturellement douée avec la Force. Ni lumineux, ni ténébreux. Mais par leurs enseignements du côté obscur, ils ne firent que corrompre ce peuple créant ainsi les premiers seigneurs Sith.

Le Padawan marqua une légère pause, sentant que s'il s'attardait le sujet allait être extrêmement long. Il reprit sur un rythme plus rapide.

- Les noms qui se firent connaître suite à cela sont: "Marka Ragnos" ainsi que "Naga Sadow" pour ne citer qu'eux. Malheureusement ma mémoire me fait défaut pour la suite, Maîtres. J'en suis navré. De ce que je sais et bien c'est que Darth Bane est le Seigneur Sith qui instaura la règle des deux. Un Maître, un Apprenti. Et aucun autre en possession de leurs connaissances et pouvoirs. L'un devait continuellement essayer de surpasser l'autre pour à son tour être le mâle Alpha et continuer de transmettre ce savoir. L'idée étant bien sûr qu'au bout du compte on finisse par tomber sur un Apprenti ayant appris tellement de secrets qu'il se révélerait extrêmement puissant et difficile à abattre.

Sentant un peu le pouvoir de Cetana s'estomper, mais persister légèrement il indiqua d'un signe discret à son Maitre qu'il souhaitait s'asseoir. Un léger signe de tête de son professeur lui accorda se droit, il s'installa alors sur un banc tout en continuant son argumentation.

- Étrangement on ne trouve pas tellement d'histoires sur les Sith, à l'académie Jedi. Quelques livres ou holocrons en parlent mais mon ancien Maitre tenta de combler un peu les vides... Ce que je pense...? Et bien avec ce schisme au sein de l'ordre finalement, ne sommes-nous pas responsables de ce qu'ils sont devenus au fil des siècles? Des Jedi ont corrompu une race à la base pacifique et de nombreux Jedi ayant sombré du côté obscur ont permis au mal de perdurer également... Dooku, Darth Krayt...

Il afficha une mine un peu attristée. Cela ne lui plaisait pas de savoir cela mais il le savait. Bien entendu les Jedi ne sont pas directement responsables, ce sont des Jedi noirs qui ont causé cela. Mais l'Ancienne République ainsi que l'ordre Jedi de l'époque ont réagi plus que durement face aux attaques de Naga Sadow par exemple puisqu'ils détruisirent presque entièrement tout un peuple et une culture. Ce qui entraîna une revanche des Sith assez spectaculaire, puis une contre-offensive Jedi, puis d'autres conflits, et encore et encore... Jusqu'à aujourd'hui. Personne dans ce conflit Jedi / Sith n'était tout blanc ou tout noir. Maitre Eladrin voulait que Derothar ait conscience de cela pour qu'il ne traite pas ses adversaires à la légère et qu'il ne manque pas de compassion même envers les créatures les plus viles. La haine engendre plus de haine, c'est un cercle vicieux, une boucle sans fin comme un serpent qui se mord la queue et s'empoisonne. S'il tue sans distinction, d'autres se vengerons et ainsi de suite ne mettant pas fin au cycle de haine.

- Sur Korriban - lorsque j'ai été blessé, un Jedi de mon groupe m'avait dit que j'avais été retrouvé près d'une tombe d'un Seigneur Sith d'ailleurs... Le pauvre Jedi est mort lors d'une autre bataille du coup je ne me souviens pas bien de ce qu'il m'avait dit. Darth Ni... Nihi-quelque chose, ah... Désolé, impossible de me souvenir... Il marqua une pause, se grattant le sommet de la tête. - Quoi qu'il en soit ils éprouvent un immense respect pour leurs anciens de ce que j'ai pu voir. Les tombeaux sont visibles à des kilomètres bien qu'ils soient en partis ensevelis par les tempêtes de sable.

Fixant du regard Cetana et Pravuil tour à tour il termina sur ces quelques mots.

- Ils vibrent clairement d'une énergie vieille et puissante. Certains de mon groupe affirmaient ne rien sentir mais près de ce temple j'aurai juré avoir ressenti une présence. Brrr, rien que d'y penser ça fait froid dans le dos!! Je ne crois pas aux fantômes mais ça reste effrayant comme planète! Un vrai cimetière!

Il secoua légèrement la tête pour chasser ces idées de sont esprit et il attendit de voir une quelconque réaction de la part d'un des Maîtres.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 14 Mars 2017, 21:48

Pravuil acquiesçait à mesure que Derothar déroulait son exposé. Lorsque le jeune garçon eut besoin de s'assoir, le Maître Jedi fit de même et s'assit sur le banc d'en face, de telle sorte à ce qu'ils soient au même niveau. Ainsi, il était aussi au même niveau que Cetana, mais Pravuil n'était pas d'humeur assez maligne pour oser en sourire... il préféra écouter cérémonieusement la suite du discours de Marsk.

- Et bien, mon jeune ami, tu es bien plus érudit que ce que je pouvais l'être à ton âge admit-il en souriant. Le Nagai n'avait pas eu la chance d'avoir une instruction très poussée, et la somme de ses connaissances n'avait été recueillie que sur le tard, fruit d'expériences lors de ses expéditions et d'une curiosité pour tout ce qui avait trait à la Force. Et je vois aussi qu'avec tout cela, tu te poses bien des questions reprit-il en lançant un regard entendu à Cetana. Le genre même que j'ai pu me poser, et j'imagine que tout autant d'autres Jedi se sont posés, et continuent de se poser... as-tu déjà essayé de partager tes réflexions avec les autres ?

Il n'était pas toujours aisé de s'aventurer dans de grandes discussions chez les Jedi, surtout parmi les jeunes membres, lorsque l'on réfléchissait à la philosophie du côté obscur...

Les cycles rythment nos vies, un déséquilibre en chassant un autre. Et nous sommes là, au milieu, érudits millénaires, sages intemporels, nous qui cherchons à apaiser ce métronome fou. Beaucoup y ont perdu la tête s'aventura le Nagai en levant les yeux au ciel, la réflexion se lisant dans ses yeux, mais peut-être est-ce impossible. Les cycles sont le propre de la vie, il me semble, alors qui sommes-nous pour batailler contre eux ? Si nous devons représenter l'équilibre, ne devrions-nous pas nous diriger plus à droite alors que le métronome s'aventure à gauche ? Vers le noir quand le gris devient plus blanc ? Un petit rire amusé anima soudain le personnage. Nous sommes déjà parfois considérés comme des gens bizarres, imagine quel genre de monstres nous deviendrions si nous agissions de la sorte.

Il cala ses mains de chaque côté de lui-même, le plat de celles-ci appuyées contre le banc, et étira son dos vers l'arrière. Que de questions ne s'était-il pas posé lui aussi, et à quelles fins ? Et voilà qu'à présent il devait répondre aux questions qu'il se posait toujours, mais en plus à celles de sa padawan. Pourtant, il en était persuadé, il trouverait en elle bien des réponses à ses interrogations. D'ailleurs, que pouvait bien lui vouloir Reilly ?

Pour autant, tes interrogations sont légitimes. Tu portes un intérêt certain pour le côté obscur, et je pense que cela, chaque Jedi l'a connu... Même Maître Cetana, je n'en doute pas. Tu as d'ailleurs été marqué par lui, le côté obscur, il me semble, non ? Ton expérience sur Korriban a l'air de t'avoir marqué. Je pourrais peut-être même pousser le vice en te demandant ce que tu penses de cette idée de côté clair, et de côté obscur...
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 21 Mars 2017, 02:51

- Et bien, mon jeune ami, tu es bien plus érudit que ce que je pouvais l'être à ton âge.

Derothar rougit légèrement et laissa échapper un petit rire gêné. Il se gratta le sommet de la tête, acquiesçant légèrement. Le jeune homme avait en effet eu pas mal de temps pour s'instruire via les livres et les holocrons. Lors de sa convalescence après les événements de Korriban le Padawan avait emprunté de nombreux ouvrages à la bibliothèque, recherchant des informations sur le côté obscur. Après tout c'était son adversaire mais sa pratique plus que douteuse de l’absorption de force l'avait également motivé à trouver des réponses. Sans résultat, hélas... Bien sur, quelques holocrons concernaient des techniques de soins ce qui le guida vers les Jedi guérisseurs par la suite en plus de sa motivation première à aider les blessés.

- Héhé... La maladie à ses avantages, on reste au lit et on s'occupe comme on peut. J'aime beaucoup la lecture même si parfois les termes employés font un peu trop académique et pompeux... Cela reste passionnant.

Sans que Derothar le remarque vraiment, Pravuil s'était installé devant lui sur un autre banc. Le Jedi devait probablement jauger le Padawan, analyser chacune de ses réponses. Après tout, il avait abordé des éléments importants du côté obscur et des Sith. Peu de Padawans y prêtent autant d'intérêt, encore moins sont aussi renseignés sur le sujet. Il est particulier d'aborder ce type de sujet avec des jeunes esprits qui pourraient se méprendre. Le jeune Marsk n'avait jamais discuté avec les autres de ses pensées sur le côté obscur à l'exception de son ancien Maitre et de Aiyla. Les seuls pouvant lui apporter des réponses n'étaient clairement pas les petits étudiants de l'académie... Des gens d'expérience, avec de l'ancienneté! Cela se tient mieux. Et pourtant... Était-ce une chose à faire avec son esprit et sa volonté déjà émoussée par la maladie?

- Et je vois aussi qu'avec tout cela, tu te poses bien des questions. Le genre même que j'ai pu me poser, et j'imagine que tout autant d'autres Jedi se sont posés, et continuent de se poser... as-tu déjà essayé de partager tes réflexions avec les autres ?
Derothar répondit calmement.

- Non, je le crains. À vrai dire... Je n'ai pas beaucoup d'amis. Bien sûr j'ai déjà pu discuter avec mon ancien Maitre et une amie mais ils ne sont plus là. Leurs conseils me manque...

Il termina sa phrase sur une mine légèrement attristée, mais il effaça bien rapidement de son visage son expression abattue laissant place à nouveau à son sourire poli.

- Les cycles rythment nos vies, un déséquilibre en chassant un autre. Et nous sommes là, au milieu, érudits millénaires, sages intemporels, nous qui cherchons à apaiser ce métronome fou. Beaucoup y ont perdu la tête, mais peut-être est-ce impossible. Les cycles sont le propre de la vie, il me semble, alors qui sommes-nous pour batailler contre eux ? Si nous devons représenter l'équilibre, ne devrions-nous pas nous diriger plus à droite alors que le métronome s'aventure à gauche ? Vers le noir quand le gris devient plus blanc ? Nous sommes déjà parfois considérés comme des gens bizarres imagine quel genre de monstres nous deviendrions si nous agissions de la sorte.

Derothar ne pensait pas pareil, mais n'osait pas le dire ouvertement. Il ne comprenait peut-être pas le danger de se tourner vers le noir plutôt que le blanc et toutes ces histoires de cycles... Tout ce qu'il savait c'était que le cycle rythmant sa vie s'apparentait à un vieux rouage cabossé prêt à céder au moindre faux pas. Si le blanc ne lui permettait qu'à maintenir ce cycle en l'état mais que le noir lui offrait de nouvelles opportunités pour le consolider, devait-il y céder? l'Ordre Jedi l'avait beaucoup aidé et les enseignements qu'il avait reçu au fil des années avaient amélioré son cadre de vie... Mais ce pouvoir... Ce pouvoir qu'il utilisait parfois sans retenue... Ce n'était clairement pas la voie des Jedi, pourtant sur bien des points cela s'avérait plus efficace que le reste. Jongler entre ces deux extrêmes: le noir et le blanc... Cela pouvait s'avérer si dangereux que cela? Batailler contre un cycle défectueux et inverser le courant. Derothar n'y voyait pas la motivation d'un monstre mais plutôt celle de quelqu'un souhaitant agrandir son horizon.

- Des monstres... J'y vois pourtant des possibilités. Mais mon jeune âge trouble probablement mon jugement.
Pravuil semblait tout aussi balancé d'un extrême à l'autre dans ce débat, ses idées sortant librement de son esprit. Ces questionnements qu'il avait lui... Il n'était pas le seul à s'interroger sur la nature même de la Force et du combat des Jedi. Sur le potentiel du côté obscur également, peut-être...?

- Pour autant, tes interrogations sont légitimes. Tu portes un intérêt certain pour le côté obscur, et je pense que cela, chaque Jedi l'a connu... Même Maître Cetana, je n'en doute pas. Tu as d'ailleurs été marqué par lui, le côté obscur, il me semble, non ? Ton expérience sur Korriban a l'air de t'avoir marqué. Je pourrais peut-être même pousser le vice en te demandant ce que tu penses de cette idée de côté clair, et de côté obscur...

Le garçon resta silencieux un moment avant de répondre. Et puis après un léger moment de réflexion il se décida à répondre franc-jeu. Un interlocuteur suffisamment savant peut déceler le mensonge ou la dissimulation plus ou moins aisément. Pravuil devait faire partie de cette catégorie et comme Cetana observait silencieusement l'échange Derothar pensa que c'était pour le mieux. Tout en cachant son talent il arriverait à faire tourner le sujet sur une bonne diversion qui avait le mérite d'également relever le débat. "Le côté obscur et le côté lumineux" était un sujet passionnant.

- Eh bien... Je suppose oui, avoir été marqué par les événements de Korriban. La guerre est pleine d'horreurs et on a beau se dire Jedi, chevalier ou preux défenseur de la lumière... Ce qu'on a accompli là bas n'avait rien de lumineux en mon sens... Je suis particulièrement sensible à l'énergie vitale de chacun. Ma vision n'a cessé de s'assombrir à chaque mort jusqu'à ce que je sois grièvement blessé et retiré du combat. Entre autres choses.

Il soupira, s'adossant un peu plus à son fauteuil. Parler de Korriban l'affligeait toujours malgré toutes ces années. Il enchaîna rapidement sur autre chose.

- Je pense que de ce côté-ci on ne peut pas parler qu'en terme d'obscur et de lumineux. L'un ou l'autre est bon ou mauvais principalement en fonction de qui manie ledit pouvoir et de comment il l'utilise... Je ne suis bien sûr qu'un profane en ce qui concerne le côté obscur mais, je trouve que sur certains aspects... Certains pouvoirs pourraient s'avérer utiles. La puissance du côté obscur attire beaucoup de gens et je trouve dommage que les gens ne retiennent que ça. En terme de médecine, je suis sûr que certaines pratiques pourraient porter leurs fruits.

Le Padawan voyait d'immenses possibilités dans certaines pratiques de la Force, notamment celle qu'il en faisait pour soulager sa maladie. Il devait exister d'autres techniques au premier abord dangereuses et peu orthodoxes mais qui pourraient s'avérer utiles. Le côté obscur n'était pas que de la force brute... Certains avaient réussi à tromper la mort ou à sauvegarder leur intégrité physique suite à d'importantes blessures. Et le Vaapad n'est-il pas un exemple d'une bonne canalisation de ce pouvoir?

- Pour ce qui est de la force de combat... J'imagine que le Vaapad est un exemple parmi d'autres bien que j'en connaisse peu qui le maîtrise. Mon ancien Maitre ne m'a enseigné que les bases pour que je puisse parfaire ma Forme II. Il me trouvait trop instable en raison de ma maladie pour me concentrer sur l'usage de celle-ci. La Forme II elle... convient mieux à mon état d'esprit. J'apprécie de l'utiliser, quand je ne prends pas de cagot sur la tête bien entendu.

Il laissa un léger regard en coin accuser Cetana pour cette vile attaque au cagot. Au fond Derothar appréciait un bon débat, même si le sujet pouvait prêter à confusion. Son léger sourire ne le quitta pas une seconde excepté lors de son résumé des événements de Korriban.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 21 Mars 2017, 20:25

Lorsque le sourire de son interlocuteur s'évanouit à l'évocation de son manque d'amis, l'expression de Pravuil en fut l'exact opposé, un sourire éclatant s'empara de son visage et l'enthousiasme déborda de son regard.

- Mon garçon, tu n'as peut-être pas beaucoup d'amis, mais tu as ici une grande famille lança-t-il en levant les bras, englobant toute la scène environnante. Tu ne dois pas hésiter à te confier... tu te feras peut-être gronder, mais cela sera toujours pour ce que l'on pensera être ton bien. Tu ne trouveras ici aucun jugement, et personne ne te tournera le dos si ce n'est toi qui te détournes de tes pairs de ton propre chef. Tu as maintenant Maître Cetana pour t'accompagner, te guider et te conseiller, son expérience centenaire est très précieuse. C'est une grande chance que tu as d'avoir un tel enseignant, et les craintes que tu peux avoir se dissiperont je l'espère à mesure que vous apprendrez à vous connaître. Ceux que tu as perdu ne sont plus là pour te conseiller, mais ce n'est pas une fatalité... d'autres seront là pour prendre la relève, et même s'ils ne sont pas tes anciens amis, ils ont bien d'autres choses à t'apporter. Je suis là aussi, si jamais tu as besoin d'une oreille attentive.

Les mondanités passées, le jeune Jedi aborda un peu plus franchement ses pensées sur la philosophie Jedi et son ressenti sur la Force en général. Pravuil sourit en se revoyant plus jeune, lui aussi en quête de savoir, alors qu'il découvrait l'étendue des possibilités offertes par la Force. C'était comme explorer des terres inconnues, et son esprit s'enivrait de toutes ces découvertes... il fallait toujours pousser plus en avant, qui savait quels secrets il pourrait découvrir ? Sa quête spirituelle s'était d'ailleurs mue en aventure sur le plan physique, le Jedi s'étant transformé en explorateur avide d'artefacts et de connaissances anciennes.

- Une guerre est rarement propre, mon garçon. Ce qui a été accompli sur Korriban n'était pas une belle chose, non, mais elle nous semblait alors commandée par la réalité des événements. Et la vérité est que la réalité, la nature, la vie peuvent être violentes. Elles le sont d'ailleurs tout le temps... toute chose doit décroître, chaque chose doit mourir pour qu'une autre puisse naître. Tu ne pourras pas tout préserver, tu te perdrais d'ailleurs à la tâche insinua Pravuil, son regard profondément ancré dans celui de Marsk. Cela signifie-t-il qu'il n'y a pas d'intérêt à préserver ce qui peut l'être ? Peut-être admit le Jedi en souriant, le monde continuerait certainement de tourner d'une façon ou d'une autre, d'autres prendraient notre place, ou pas.

Plus on prenait de recul, et plus les choses devenaient relatives. Peut-être était-ce d'ailleurs là un concept qui avait animé la vie de l'Ordre... à partir de quand devenait-il justifiable d'intervenir ?

- Quant à tes interrogations sur le côté obscur et l'image que l'on s'en fait de lui... je te dirai simplement que tu trouveras ici des personnes qui l'ont côtoyé d'assez près pour faire des leçons à son propos. De bonnes personnes sont devenues les ombres d'elles-mêmes sans qu'elles ne s'en rendent compte, et en pensant être animées des meilleures intentions. Nos actes ont des conséquences extérieures, mais aussi intérieures, et l'on a tôt fait de glisser malgré nos plus grandes précautions. Ne te laisse pas avoir par tes propres résolutions, et sois bien sûr d'être tout à fait honnête avec toi-même... tes pensées ne cachent-elles pas un fonds moins vertueux que ce que tu te plais à croire ? Ne te méprends pas, je ne t'accuse de rien s'amusa Pravuil, d'un ton faussement désolé, je souhaite simplement t'aider dans ta réflexion. Nous avons déjà eu des exemples de "médecine" lorsqu'elle était utilisé par les champions du côté obscur... et la mort semble préférable à cette non vie, où la chaire était maintenue au prix de la souffrance et du tourment. Connais-tu l'histoire de Darth Vader et de Darth Sion, Derothar ?

Il laissa la question en suspend un instant, puis soupira et s'avança vers le jeune Jedi.

- Mais je ne suis pas là pour te donner un cours, tout cela ne devait être qu'une simple discussion avisa le Nagai, malicieusement. C'est vrai, il avait certes eu une expérience de première main à propos de tout ce qu'il racontait, mais Cetana serait bien plus avisé d'en discuter avec son apprenti. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop de te ramener à toutes ces choses si sérieuses alors que tu profitais si bien d'une pause dans ton apprentissage.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 26 Mars 2017, 17:38

- Mon garçon, tu n'as peut-être pas beaucoup d'amis, mais tu as ici une grande famille. Tu ne dois pas hésiter à te confier... tu te feras peut-être gronder, mais cela sera toujours pour ce que l'on pensera être ton bien. Tu ne trouveras ici aucun jugement, et personne ne te tournera le dos si ce n'est toi qui te détournes de tes pairs de ton propre chef. Tu as maintenant Maître Cetana pour t'accompagner, te guider et te conseiller, son expérience centenaire est très précieuse. C'est une grande chance que tu as d'avoir un tel enseignant, et les craintes que tu peux avoir se dissiperont je l'espère à mesure que vous apprendrez à vous connaître. Ceux que tu as perdus ne sont plus là pour te conseiller, mais ce n'est pas une fatalité... d'autres seront là pour prendre la relève, et même s'ils ne sont pas tes anciens amis, ils ont bien d'autres choses à t'apporter. Je suis là aussi, si jamais tu as besoin d'une oreille attentive.

Une famille... l'Ordre Jedi représentait effectivement cela, pour le jeune Derothar. On l'avait accueilli, entraîné, soutenu et bien qu'une période de 2 ans avait laissé le doute s'insinuer en lui le garçon avait désormais de nouveaux repères. Maitre Cetana avait tout un caractère! Mais c'était ce qui lui fallait pour se relever. À quelques points près, c'était l'image qui se rapprochait le plus de celle d'un père. N'étant pas un grand sentimental Derothar ne viendrait jamais à employer ces termes pour définir sa relation avec son professeur bien qu'il l'appréciait pour son côté parfois sévère. Cela lui ouvrait les yeux, lui permettait de ne pas s’apitoyer sur son sort même si sa maladie faisait partie intégrante de sa vie. En ce qui concerne les jugements par contre, le garçon avait de légers doutes. Son pouvoir spécial ne devait pas entrer dans cette catégorie bien qu'il n'a jamais eu l'intention de faire le mal avec. Le dégoût que cela lui procure à chaque fois qu'il l'utilise était selon lui un fardeau déjà bien suffisant. Inutile de rajouter les remontrances de l'Ordre à la liste. Le jeune homme écouta poliment Pravuil avant de répondre.

- Je suis reconnaissant de l'intérêt que Maitre Cetana me porte. Et j'ai conscience que cela implique une confiance mutuelle pour que cela fonctionne. Je m’efforce de corriger mes défauts, c'est la base de l'apprentissage. J'apprécie énormément votre compagnie, Maitre. J'ai hâte de pouvoir à nouveau discuter avec vous.

On ne peut plus sincère, et avec le sourire en prime! Pravuil enchaîna sur le sujet de la guerre et également sur la nature de la vie elle-même. C'était bien le point faible du garçon, il n'aimait pas ôter des vies et encore moins être incapable d'en sauver. Pour ne pas paraître impoli, Derothar écouta en silence alors que son interlocuteur plongeait son regard dans le sien. Encore une fois, il n'était pas d'accord. Mais c'est la base de tout débat: les divergences d'opinions. Il n'y avait rien de mal à discuter ainsi et bien qu'il ne soit que Padawan on lui donnait la liberté de s'exprimer sans retenue - tout en restant correct.

- Une guerre est rarement propre, mon garçon. Ce qui a été accompli sur Korriban n'était pas une belle chose, non, mais elle nous semblait alors commandée par la réalité des événements. Et la vérité est que la réalité, la nature, la vie peuvent être violentes. Elles le sont d'ailleurs tout le temps... toute chose doit décroître, chaque chose doit mourir pour qu'une autre puisse naître. Tu ne pourras pas tout préserver, tu te perdrais d'ailleurs à la tâche. Cela signifie-t-il qu'il n'y a pas d'intérêt à préserver ce qui peut l'être ? Peut-être, le monde continuerait certainement de tourner d'une façon ou d'une autre, d'autres prendraient notre place, ou pas.

Derothar afficha une mine un peu consternée, il fronça légèrement les sourcils ce qui indiquait qu'il ne comprenait pas tellement ce point de vue. Il répondit presque aussitôt.

- La vie est violente. Je le constate chaque matin, chaque soir, à chaque moment de la journée avec ma maladie et je me raccroche à la seule chose qui m'apporte la paix: La Force. Cette même Force en chaque être vivant que j'ai pu ressentir sur Korriban souillée par le meurtre, la trahison et la bêtise humaine... Je ne sais pas si les autres Jedi le ressentent ainsi, c'était comme un coup de poignard en plein cœur ou comme si une partie de moi mourrait également avec eux. Mes sens me disent de tout faire pour préserver la vie même celle de mes ennemis, car cette sensation est au-delà du supportable...

Il regarda ses mains un instant, serrant les poings. Il affichait un petit sourire mais son regard semblait toujours contrarié.

- On m'a appris à guérir, mais on m'apprend également à combattre. Nous sommes des gardiens de la paix, mais nous prenons part aux différents conflits. Oui la vie est violente cependant elle pourrait être autre chose, je le souhaite en tout cas. Je pense qu'il y a pire que de se perdre dans une tâche comme celle-ci.

Pravuil reprit sur le côté obscur et là, le jeune homme se fit plus attentif.

- Quant à tes interrogations sur le côté obscur et l'image que l'on s'en fait de lui... je te dirai simplement que tu trouveras ici des personnes qui l'ont côtoyé d'assez près pour faire des leçons à son propos. De bonnes personnes sont devenues les ombres d'elles-mêmes sans qu'elles ne s'en rendent compte, et en pensant être animées des meilleures intentions. Nos actes ont des conséquences extérieures, mais aussi intérieures, et l'on a tôt fait de glisser malgré nos plus grandes précautions. Ne te laisse pas avoir par tes propres résolutions, et sois bien sûr d'être tout à fait honnête avec toi-même... tes pensées ne cachent-elles pas un fonds moins vertueux que ce que tu te plais à croire ? Ne te méprends pas, je ne t'accuse de rien, je souhaite simplement t'aider dans ta réflexion. Nous avons déjà eu des exemples de "médecine" lorsqu'elle était utilisé par les champions du côté obscur... et la mort semble préférable à cette non vie, où la chaire était maintenue au prix de la souffrance et du tourment. Connais-tu l'histoire de Darth Vader et de Darth Sion, Derothar ?

Cette fois le jeune garçon ne sut quoi répondre... Il avait de la répartie et connaissait un minimum de choses mais à ce stade il se sentait bien dépassé par le poids de l'expérience de Pravuil en la matière. Il baissa légèrement les yeux, ne prenant plus la parole. Darth Vader avait fait des choses horribles pour rester en vie et imposer sa vision des choses à la Galaxie aux côtés de l'empereur. Le côté obscur avait complètement détruit ce Jedi au point qu'il était méconnaissable aux yeux de ses anciens proches. Et pourtant, ne souhaitait-il pas la paix également? La fin des conflits? Sauver des êtres chers...? En effet, c'était une quête risquée, dangereuse dans la Force et qui pouvait bien le détruire également. Le poids d'une telle réflexion le laissa sans voix un petit moment. Quant à Darth Sion... Cela lui rappelait vaguement quelque chose, mais impossible de remettre un nom dessus.

- Mais je ne suis pas là pour te donner un cours, tout cela ne devait être qu'une simple discussion. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop de te ramener à toutes ces choses si sérieuses alors que tu profitais si bien d'une pause dans ton apprentissage.

Derothar afficha à nouveau un sourire poli et releva la tête pour croiser le regard du Nagai.

- Il n'y a pas de mal, Maître. Au contraire, j'apprécie ce genre d'échanges même si à l'évidence j'ai encore beaucoup à apprendre. Mon jeune âge ne me permet pas forcément de comprendre toutes ces choses là mais je souhaite en apprendre davantage pour être comme vous deux. Je veux être utile et rendre l'Ordre fier.

Le jeune homme se releva, s'étirant légèrement avant de soupirer. Les effets du soin prodigué par Cetana semblaient diminuer lentement. Rien de bien alarmant mais le garçon allait probablement devoir prendre sur lui encore un peu pour tenir une conversation. Il se gratta l'arrière de la tête, une question sur le bout de la langue.

- On prêtait à Darth Vader la capacité d'appuyer sur la trachée de ses adversaires pour leur bloquer la respiration. La poigne de Force... Je me demande si cela ne pourrait pas être utilisé au bloc pour effectuer un massage cardiaque... Ou bien des opérations internes assez sensibles. Le personnage était cependant horrible, en effet. Mais Maitre...? Pardonnez-moi je n'arrive pas à remettre un visage sur le nom de ce Darth Sion. Pouvez-vous me rafraîchir la mémoire sur le sujet?

Une question sans la moindre arrière-pensée, le garçon ne se souvenait pas de tous ses cours. Sion, cela lui disait quelque chose... Mais comme le nom qui apparaissait sur le Tombeau Sith où il avait vécu son expérience traumatisante avec Aiyla son esprit semblait incapable de s'en rappeler. Était-ce trop demandé...? Le garçon semblait un peu mal à l'aise en questionnant Pravuil. Certes comme il l'avait dit on ne jugeait ni ne critiquait gratuitement au sein de l'Ordre mais le jeune homme savait que ses propos et ses idées un peu étranges sur le côté obscur, sur la vie elle-même ou sur d'autres sujets pouvaient être vus d'un mauvais œil.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: [Dantooine] De grands troubles s'annoncent

Messagepar Pravuil (Eldàrion) » 28 Mars 2017, 21:27

Acquiescer, sembler comprendre, réfléchir mais rester buté. La jeunesse en somme, celle qu'avait connue Pravuil, et tant d'autres avant lui... Pleins de certitudes, et pourtant emplis d'hésitations. L'un pour contrebalancer l'autre, peut-être ? Le Jedi sourit.

- Oui, tout le monde apprécie ma compagnie mon garçon. Enfin, c'est ce que je me plaît à croire, la vérité est plutôt que je m'impose aux autres mais qu'ils sont trop polis - ou alors comme toi, contraints par respect pour mon statut - pour m'envoyer paître ailleurs.

Tout impertinent qu'il eut été, il arrivait quand même généralement à respecter lui aussi les Jedi au dessus de lui. Jusqu'au jour où il décida de leur claquer la porte au nez, certes, mais il était revenu et avait fait son mea culpa. Depuis, il avait, espérait-il, démontré sa réelle implication et tout son sérieux dans son désir de remettre l'ordre sur pied. Il devait d'ailleurs aussi remettre une jeune fille d'aplomb, et la tâche semblait d'ailleurs bien plus ardue que celle de rétablir l'ensemble de l'Ordre Jedi.

- Penses-tu que les Jedi sont devenus des machines incapables de ressentir ? Il sourit. Tu es un Jedi que je sache, et pour autant ta capacité d'empathie n'a pas été oblitérée. Je te rassure, la nôtre non plus, et même un vieux Jedi comme Maître Cetana est encore capable d'avoir des sentiments, fussent-ils mauvais. Mais nous savons les accepter, et par là même les contrôler... je dirais même les comprendre. Je ne sais pas si tu pourras saisir ce que j'entends par là tout de suite, mais si un jour tu en es capable, tout te semblera bien plus simple. Cela ne nous empêche pas, malgré cet apparent détachement, de nous soucier des autres, et même de nos ennemis comme tu le suggérais. Mais tu dois déjà savoir cela, tu es des nôtres après tout !

Oui, le jeune garçon avait beaucoup de choses à apprendre, mais il était là pour ça, et il avait déjà beaucoup appris. Les Jedi étaient tout à la fois de prodigieux combattants, de fins érudits, et d'humbles sages. L'apprentissage d'un Jedi demandait un investissement permanent, mais généralement il faisait naître de prodigieux hommes, doués dans de nombreux domaines, dont l'éducation était supérieure à la majorité du reste de la galaxie.

- Tu as toutes les cartes en main pour rendre l'Ordre fier. Et crois-moi, tu as tout ici pour t'épanouir. Quoi qu'on en dise, nous accomplissons de grandes missions, quelles qu'elles soient, et de cela il ne faut pas douter. Nos actions peuvent ne pas toujours être comprises, mais elles sont toujours motivées par ce qu'il nous semble être le plus juste, je crois l'avoir déjà dit.

Le jeune garçon semblait de plus en plus mal à l'aise... Pravuil regardait de temps en temps Derothar de haut en bas, comme s'il pouvait déceler l'origine de ce qui l'agitait, même s'il y avait peu de doutes sur celle-ci. Pravuil hésita à mettre fin à la discussion, mais finalement le Padawan évoqua encore un point, intéressant sur la façon de penser, qui en disait d'ailleurs long sur le personnage. Et sur ce qu'il était prêt à faire.

- Ta façon d'envisager la chose sur la Poigne de Vader est... drôle, je pense avoua Pravuil, un sourire amusé apparent. La Poigne de Force, comme tu l'as si bien nommée, n'est rien de plus qu'une des nombreuses façons d'utiliser la télékinésie. Et comme tu le dis toujours si bien, si, il est largement possible de l'utiliser pour un massage cardiaque. Mais l'opération est bien plus risquée... la pression devant être exercée en un point invisible à l'œil nu, et ce tout en évitant d'appuyer sur les organes autour du cœur. Astucieux certes, mais surtout minutieux comme geste, n'est-ce pas ?

Le Nagai se leva de son siège et fit quelques pas dans le couloir en se frottant le menton.

- Je vais me joindre à ton petit jeu et te proposer un autre procédé, qui m'a l'air - mais vous pourriez me prouver le contraire - plus facile à mettre en œuvre. J'imagine, Derothar, que tu connais les éclair de Force, si chers à nos ennemis. L'on pourrait largement les employer pour faire repartir un cœur, à la manière d'un défibrillateur, non ? Une main d'un côté, émettrice du courant électrique, et une autre de l'autre côté de l'organe, qui servira de récepteur à ce courant. Charge au "médecin" de moduler la puissance pour éviter de griller son patient.

En faisant cela, il abondait dans le sens du jeune Jedi et l'idée selon laquelle utiliser certains pouvoirs considérés comme appartenant au côté obscur pouvait être inoffensif. D'ailleurs, il fallait développer sur les possibilités offertes par le côté obscur et sa "médecine" toute particulière pour sauvegarder les corps... Pravuil se souvint d'un hologramme de Darth Sion et des frissons parcoururent son échine en se remémorant l'état pitoyable de son enveloppe charnelle...

- Darth Sion... L'un des Sith les plus puissants que la Galaxie ait connue, et un adversaire craint de nombreux Jedi... Son histoire remonte à la chute de Malak et la disparition de Revan, et la révélation de l'Exilée. Je ne vais pas te raconter sa biographie, aussi vais-je simplement aller à l'essentiel, ce que j'impliquais lorsque j'en suis venu à lui. De mauvaise graine de Jedi, il est devenu le Seigneur de la Douleur, ayant embrassé définitivement sa souffrance, celle-ci en était devenue son identité même. Tué de nombreuses fois, il avait trouvé le moyen de revenir à la vie indéfiniment ; en canalisant sa haine et sa douleur, le côté obscur lui permettait de maintenir son enveloppe charnelle. Mais à quel prix ? Celui d'une éternité de souffrances, tant physique que spirituelle... cela tenait plus de la non vie qu'autre chose, si tu veux mon avis. Un sort bien pire que la mort, de ses propres aveux pourrait-on presque dire, puisque lorsqu'il accepta enfin de se laisser partir, ce fut le seul moment de paix qu'il eut connu depuis de nombreuses années. Ce qu'il croyait être sa force n'avait été que sa faiblesse, la Force n'était plus pour lui un pouvoir, mais un asservissement de tous les instants.

Oui, c'était à peu près ça. Une non vie d'excès, rien qui ne soit enviable, et une leçon pour chaque sensitif.

- Tu peux le constater, la mort n'est pas toujours la chose la plus violente, jeune Padawan. Il faut s'être perdu pour préférer mener une telle existence, et c'est quelque chose que je ne souhaite à personne.

Pravuil s'était rapidement intéressé à l'Histoire des Jedi mais aussi de chaque sensitif qui avait marqué la galaxie. Certains plus que d'autres certes, mais Revan avait été un être fascinant, il était donc rapidement tombé sur ce Darth Sion qui avait vécu à la même période et avait marqué les esprits.
Aspects : Maître Jedi Vertueux Dévoué à ses compagnons et à l'Ordre Nagai Un avec la Force Banane Il faut restaurer ingénieusement les liens diplomatiques de l'Ordre

Revenir vers « Bordure Extérieure »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité