Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 05 Novembre 2015, 16:06

Nom : Besadii.
Prénom : Zarga.
Surnom : Kani.
Genre : Hermaphrodite.
Espèce : Hutt.

Âge et date de naissance : Né en l'an 74 A.B.Y, ce qui lui fait 147 ans.
Planète d'origine : Nal Hutta.
Groupe : Anciennement Cartel Hutt. Indépendant depuis sa chute.
Rang : Seigneur Hutt. Ou "Seigneur de Tatooine" comme il aime se faire appeler.
Niveau de combattant : Je dirais non-combattant bien que Zarga est eut à manier le blaster de nombreuses au cours de sa carrière.

Physique : Décrire une des créatures les plus puissantes de la galaxie n'est pas chose aisée, que dire de Zarga Besadii Kani ? Ce dernier a un physique tout à fait banal pour un Hutt, disposant du même squelette que ses "frères", enfin squelette, un bien grand mot, plutôt une sorte d'endosquelette souple qui sert à soutenir leur tête et qui n'est pas visible de l'extérieur. Les Hutts se déplacent à l'aide d'une prolongation de leur corps qui pourrait s'apparenter à un organe ressemblant à un pied géant leur servant à se déplacer en rampant.

Même s'ils ne disposent pas de jambes, ils ont en revanche deux petits bras qui ne sont pas proportionnés par rapport au reste de leur corps et pourtant, ces bras ont presque autant d'utilité que ceux de l'humanoide standard, servant à tenir un blaster, fumer une quelconque substance, pianoter sur un datapad, écrire et tout ce qui est à la portée de l'intelligence de la limace concernée. Malgré ce que l'on peut croire, un Hutt n'est pas une limace inoffensive, en réalité ils ont de nombreux moyens d'éliminer leurs ennemis. Ils peuvent écraser leur adversaire à l'aide de leur immense queue, utiliser une arme à l'aide de leurs bras ou tout simplement le dévorer tout crû grâce à leur large machoire.

Les Hutts ont une particularité physique qui leur permet de se nourrir de tout et n'importe quoi. En effet, une fois l'aliment (ou l'individu) avalé, le Hutt utilise un organe de digestion spécial situé au fond de sa gorge pour broyer sa proie dans d'atroces souffrances (les Hutts ayant une préférence pour les plats frais) puis ensuite de laisser l'aliment poursuivre son chemin dans le gosier du Hutt sous la forme d'une bouillie. Pour pouvoir manger, les Hutts disposent d'une particularité au niveau de la mâchoire qui leur permet de l'écarter et de faire entrer dans leur bouche tous les éléments qu'ils souhaitent, allant du simple haricot vert au plus fort des gamoréens.

Outre ses caractéristiques particulières, le "Seigneur de Tatooine" dispose d'une peau brune pigmentée de vert. Cette peau est si épaisse qu'elle constitue une redoutable protection que peu de choses seraenit capable de percer. Derrière cette puissante peau se cachent les nombreux organes vitaux du Hutt, bien à l'abri derrière de larges couches de graisses, rendant ainsi le fait de tuer un Hutt quasi impossible et donnant naissance à de nombreuses légendes. Au niveau du visage, Zarga est comme tous les membres de son espèce et dispose d'une large bouche et d'un imposant nez. Ses yeux sont d'une couleur rouge et son crâne tout comme son visage sont dépourvus de toute pilosité ou chevelure.

Personnalité : Le jeune Besadii Kani n'est pas très différent de ceux de son espèce, loin des exceptions tel Blotus ou Beldorius le Sublime. En effet, suivant les préceptes enseignés par son père et ceux qu'il a acquis de façon inné, Zarga est quelqu'un d'avide et recherche la richesse. En effet, la raison qui le motive le plus souvent est l'argent, obtenir quelques crédits n'est jamais quelque chose sur laquelle on peut cracher lorsque l'on a des gênes Hutt.

C'est également quelqu'un d'envieux. Si son voisin a trouvé une nouvelle combine pour se faire de l'argent, Zarga ne sera pas du genre à laisser cela impuni et fera tout pour s'approprier cette combine ou pour se venger de ce "plus" dont dispose son rival. Néanmoins, cette jalousie va de pair avec une modeste prudence qui est selon le Hutt un bon moyen de survie dans cette galaxie pleine de menaces et en ces temps troublés. En effet, la longue longévité des Hutts lui permet de disposer d'une patience à toute épreuve même s'il peut parfois succomber à la colère.

Comme tout bon Hutt qui se respecte, Zarga aime faire la fête et toutes les sortes de divertissements. Allant d'une somptueuse danseuse twi'lek qui pourrait obtenir l'immense privilège d'avoir des avances du Hutt en cas de bonne prestation aux combats sanglants de gladiateurs dans les célèbres arènes de Nal Hutta et plus récemment, dans son propre palais. Il est prêt à passer de longues heures dans une fête (tout en faisant des siestes entre temps) sans jamais s'ennuyer, du moment que les prestations semblent à la hauteur du Hutt.

Tout comme son père avant lui, Zarga est quelqu'un qui peut se montrer persuasif et pour cela il peut aisément devenir cruel afin d'obtenir des informations ou tout bonnement pour le plaisir de faire souffrir quelqu'un qui ne l'a pas satisfait. Il est bon négociateur mais également mauvais perdant et cherchera souvent à se venger de ceux qui lui ont fait du tort, de quelques manières que ce soit.

Zarga n'est pas quelqu'un de particulièrement courageux mais n'hésitera pas à prendre les armes si sa vie est menacée ou que des crédits sont en jeu. Néanmoins, la fuite sera toujours le moyen le plus privilégié par Zarga à moins qu'il ne se retrouve acculé, devenant ainsi capable de se battre comme un lion ou... de se rendre selon la situation.

Le "Seigneur de Tatooine" n'est pas partisan d'une cause particulière, il est principalement attiré par le pouvoir et le bénéfice comme tout Hutt digne de ce nom. Malgré tout, il voue un dégoût modéré envers les anciens organismes du Triumvirat Galactique et envers les utilisateurs de la Force, qu'il ne considère pas dignes de confiance et dont la "magie" est tout au plus amusante.

Histoire : A sa naissance, le bébé Hutt ne pèse pas plus de 100 grammes. Son instinct le mène directement à l'intérieur de la poche ventrale de sa mère, dans laquelle il va se nourrir de lait riche en protéines. Là, à l'abri des menaces extérieures, le petit hutt va engraisser durant 50 années standards. Lorsqu'il sort finalement de la poche protectrice, le jeune Hutt pèse déjà 70 kilogrammes et mesure près d'un mètre de long, mais son intelligence ne dépasse pas celle d'un jeune Humain de 10 ans.

Dès sa sortie de la poche ventrale de son parent, Zarga commence enfin sa véritable éducation. En effet, doté de l'intelligence d'un garçon humain de dix ans il ne peut pas véritablement commencer les affaires et doit donc se cantonner au palais de son père où il participe aux fêtes quotidiennes tout en étant éduqué par des précepteurs engagés par son père à prix d'or.

Les cours du Hutt se déroulèrent sans aucun imprévu, tout du moins si l'on exceptait les précepteurs qui finirent décapité par son père ou tout bonnement par le jeune Hutt qui ne les appréciait pas mais après tout, quoi de plus normal pour un Hutt ? Le Hutt fut donc éduqué selon les préceptes hutts par des précepteurs de toutes races aux durées de vie limitées, néanmoins, les précepteurs Hutts ne subirent jamais de châtiments corporels de la part des caprices du jeune Hutt qui tenait en plus haute estime les membres de son espèce.

Durant ces nombreuses décennies d'enseignements, sous la direction d'un vieux gangster du nom de Nawak le Hutt, il se passionna de l'histoire des Hutts, depuis la formation de leur formidable empire jusqu'actuellement. Il se passionna pour de glorieux personnages tels Kossak le Conquérant, Jabba le forestier ou encore Durga Besadii Tai. Il vit en toutes ces grandes personnalités des objectifs à atteindre voire à dépasser.

Après plus de soixante-dix ans confinées dans le palais de son père, Zarga approchant sa majorité et donc de son cent vingt-cinquième anniversaire, fut chargé de négocier un deal de drogue au nom de son père. En effet, Janaga Besadii Kani avait l'intention de vendre une quantité de bâtons de la mort non négligeable à un gang local de Nar Shaddaa.

Le jeune Hutt fut donc envoyé pour ces négociations sur Nar Shadda à bord d'un des cargos du clan Besadii. Accompagné de six weequays qui avait été chargés par son père de veiller au bon déroulement de l'échange, il était également accompagné d'un superviseur humain qui lui, avait pour but de surveiller l'échange et de voir comment le Hutt s'en sortait.

Ainsi, les deux parties se rencontrèrent dans un hangar désaffecté du Secteur des Réfugiés. D'une part le Hutt et sa « clique » et de l'autre, six gangsters humains pour la plupart sans compter leur chef qui était également présent, les Hutts n'aimant pas traiter avec de simples subalternes. L'échange commença normalement, l'humain utilisa les formalités locales en flattant Zarga et en le nommant « Votre Excellence » ce qui lui plut beaucoup et qui le rendit plus amical lors des négociations. Au bout d'une petite demi-heure de négociations, le deal fut conclu dans un esprit de bonne entente et Zarga demanda à deux weequays d'apporter les bâtons de la mort et les déposa entre les deux groupes. Un des humains apporta l'argent. L'échange allait bientôt être conclu lorsque le superviseur humain du Hutt hurla un magnifique « Majesté ! » en pointant une fenêtre du doigt.

Mais à peine son seigneur avait-il regardé la fenêtre que des échanges de tirs commencèrent à fuser dans le hangar, le temps de se cacher ou plutôt de ramper derrière un mur, plusieurs cadavres jonchaient déjà l'endroit du deal, que ce soit des adversaires, tombés de leurs perchoirs ou au contraire, des participants aux négociations. Bien qu'initialement, les deux partis s'accusèrent mutuellement d'une trahison, il apparut clairement au bout de quelques secondes qu'il s'agissait de l'attaque d'un rival.

Le pauvre s'était retrouvé en plein milieu d'une fusillade. Tandis qu'il avait sombré dans la panique depuis plusieurs minutes, il fut ramené à la raison par son superviseur qui lui rappela ses cours et lui donna un blaster. Le temps que le Hutt comprenne ce qu'il devait faire, le corps fumant de l'humain gisait à côté de lui. Heureusement ce sacrifice ne fut pas vain et à l'aide de sa nouvelle arme et d'une bonne dose de courage, le Hutt commença à ouvrir le feu sur leurs ennemis, peut être en avait-il éliminé, car c'est ce qu'il affirma ensuite et nul n'osa contredire sa version. Durant le combat, le Hutt sauva même l'humain avec qui il était venu négocier en prenant un tir de blaster à sa place (sans doute involontairement). Finalement il ne resta plus que quatre survivants du côté des « négociateurs », trois weequays, le chef humain et le Hutt.

Ces derniers décidèrent que la fuite serait la meilleure solution pour préserver leur vie et conclurent qu'un effort commun leur permettrait de s'en sortir. Zarga ordonna à deux weequays de prendre toute la drogue qu'ils pouvaient tandis que le troisième les couvrirait et qu'il s'occuperait personellement de prendre les crédits. Le Hutt et l'humain devaient s'entraider pour survivre, ainsi, mettant en commun le talent de tireur du second et l'invincibilité légendaire du premier le petit groupe se mit en route vers le speeder du gang. Finalement ils parvinrent à s'en sortir, laissant au passage deux weequays morts dont un en chargeant le speeder. Celui-ci partit donc à toute vitesse vers le spatioport et le vaisseau du Hutt.

L'humain, un dénommé Alek ayant tout perdu dans cet affrontement accepta de se mettre au service du jeune Hutt et devint en quelque sorte son conseiller personnel. En effet, étant donné qu'il parlait le Huttesse et qu'il avait sauvé Zarga, le père de ce dernier ne vit aucun inconvénient à embaucher un nouvel homme de main.

Un an après cet incident, son père lui offrit une petite partie des gains de ce deal ainsi qu'un local situé dans l'Espace Hutt afin de pouvoir débuter dans le monde des affaires. Aidé de ces nouvelles installations, il put exécuter un contrat pour le compte de son père qui outre l'obtention d'hommes de mains, allait lui permettre d'obtenir une somme non négligeable de crédits mais également de découvrir un tout premier ennemi pour notre jeune Hutt sur le chemin de la gloire : les Saccageurs, un groupe de mercenaires anti Hutt qui s'attaquaient aux gangsters Hutts en représailles de la Frappe de Hutta menée il y a quelques années dans l'espace bothan, ils s'étaient même ralliés à un gang local de taille moyenne, la Lune Rougeoyante. Tant de vermines qu'il lui faudrait exterminer.

Après une Séance de torture des plus agréables, le Cantina de Zarga put enfin ouvrir ses portes, le "Joyeux Torturé" allait se faire une place de choix dans ce domaine. Après un investissement en armement, il put enfin localiser la base de ses premiers ennemis, ces vulgaires gangsters humains qui avaient crû bon de provoquer le Kajidic Besadii. Une belle explosion et quelques exécutions plus tard, la Lune Rougeoyante n'était plus qu'un mauvais souvenir, tout comme le local qui leur servait de base dans les marais entourant Jiguuna, la capitale Hutt. Ne s'intéressant guère aux affaires galactiques, le gangster put s'attirer les faveurs de tout un groupe de Hutts victimes, tout comme lui, des malversations des Saccageurs et après des mois de traques et combats, il parvint finalement à éliminer le leader des Saccageurs, un bothan du nom d'Harshk Kry'fia mettant ainsi fin à la menace qui planait sur sa tête. A défaut d'avoir détruit entièrement l'organisation, il avait pu la déstabiliser suffisamment pour les années à venir.

Cette lutte et dératisation permit à Zarga de gagner en influence et en puissance au sein du Cartel Hutt, même s'il voyait d'un mauvais oeil l'influence des Sith au sein de ce dernier. Il se mit à cotoyer les hautes sphères du pouvoir Hutt et à son grand regret, quitta la planète capitale avec la série d'assassinats des leaders Hutt commandités par les membres du Triumvirat afin d'assurer sa sécurité, il trouva alors refuge sur Tatooine et s'établit dans un magnifique palais même si en comparaison des palais de Nal Hutta, cette demeure était l'équivalent d'une bouse de Rancor.

Durant les trois dernières années, il prit la peine de s'établir convenablement sur Tatooine, devenant l'un des nombreux seigneurs du crime Hutt de la planète tandis que ses établissements de l'Espace originel Hutt, en particulier sa cantina, sont gérés par Alek, son fidèle majordome et Frank, l'un de ses bras droits.

Inventaire & Possessions :
  • Pistolet Blaster Basique.
  • Datapad de Luxe inscruté de pierres précieuses.
  • Un Palais de taille correcte sur Tatooine.
  • "Le Joyeux Torturé", Cantina sur Nal Hutta.
  • Une fortune plus ou moins importante.

IRL : Généralement, le soir en semaine, le mercredi après midi et les week end.
Dernière édition par Zargavidité le 05 Novembre 2015, 18:31, édité 2 fois.
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié
Avatar de l’utilisateur

Re: Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar Oracle » 05 Novembre 2015, 18:02

Toujours fidèle au poste, je m'attelle à la tâche !



"organe ressemblant à un pied géant qui leur servant à se déplacer en rampant."
Petit oubli, "servent"

"Malgré ce que l'on peut croire, à tord, qu'un Hutt est une limace inoffensive"
Le "ce" est de trop ; à tort

"les Hutts disposent d'une particularité au niveau de la mâchoire qui leur permettait de l'écarter et de faire entrer dans leur bouche tous les éléments qu'ils souhaitaient"
Pas de fautes ici mais le reste de ton paragraphe est au présent, contrairement à ces verbes.

"Cette peau est si épaisse qu'elle constitue une redoutable protection que peu de choses serait capable de percer, derrière cette puissante peau"
seraient capables ; Je séparerai cela en 2 phrases "... de percer. Derrière..."

"derrière cette puissante peau se cache les nombreux organes vitaux du Hutt"
se cachent

"de larges couches de graisses. Rendant ainsi le fait de tuer un Hutt, quasi impossible et "
Pour le coup c'est là que cela constitue une unique phrase, tu as du inverser ; la virgule est de trop

"on peut cracher lorsque l'on a des gênes Hutt."
lorsqu'on a des gênes

"Néanmoins la solution de la fuite reste privilégié bien que si Zarga est acculé il serait capable de tenter"
privilégiée ; Tu pourrais mieux tourner la phrase pour moi et dire "Néanmoins la solution de la fuite reste privilégiée, bien que dans le cas où Zarga serait acculé, il se révélerait capable de ..."

" les utilisateurs de la force, qu'il ne considère pas digne de confiance et dont la "magie" est tout au plus, amusante."
Force avec une majuscule :P ; dignes ; la virgule est de trop

"il ne peut pas véritablement commencé les affaires"
commencer

"des précepteurs de toute race aux durées de vie limitées (bien que jamais un précepteur Hutt ne périt). "
toutes races ; je comprends mal ce que tu veux dire par "(bien que jamais un précepteur Hutt ne périt)", développe peut-être un peu.

" il se passionna de l'histoire des Hutts. Depuis la formation "
Peut etre mettre une virgule ici plutôt

"des objectifs à atteindre voir à dépasser. "
voire

"Auprès plus de soixante-dix ans confinées dans le palais de son père,"
Tu as du vouloir dire "Après"

"Accompagnés de six weequays qui avait été chargé par son père "
Accompagné ; chargés

"le temps de se cacher ou plutôt de ramper derrière un mur, plusieurs cadavres jonchés l'endroit,"
jonchaient ; Je pense que tu pourrais changer la phrase en ajoutant "derrière un mur et déjà plusieurs cadavres..." en mettant "étant" et "participant" dans la suite de ta phrase

"on avait crû à une trahison de l'autre partie "
parti

"Le pauvre c'était retrouvé en plein milieu d'une fusillade, alors qu'il avait sombré"
s'était ; je pense que tu peux séparer en 2 phrases

"Le temps que le Hutt comprennent ce qu'il devait faire"
comprenne

Pour les 2 paragraphes concernant la description du deal, tu as mis la phrase "Au début des échanges, on avait crû à une trahison de l'autre partie mais on conclut assez rapidement que c'était un gang rival des humains. " et je pense que tu dois la déplacer à la fin de ces paragraphes, sinon on ne comprend pas tout de suite que tu continues d'expliquer le déroulement de l'échange.

" tandis que le troisième les couvrirait et lui prendrait l'argent."
lui prendrait l'argent n'est pas clair, mets plutot "et lui se chargerait de l'argent" ou 'lui-même"

"laissant au passage deux weequays mort dont un en chargeant le speeder."
morts

"Ce dernier parti donc à toute vitesse vers le spatioport et le vaisseau du Hutt."
partit ; je ne vois pas clairement à qui correspond "ce dernier" même si je pense qu'il s'agit du Hutt

"devint en quelques sortes son conseiller personnel."
quelque sorte

" les Saccageurs, un groupe de mercenaires anti Hutt qui s'attaquer aux gangsters Hutts en représailles de la Frappe de Hutta menés"
s'attaquaient ; menée

" ils c'étaient même ralliés à un gang local "
s'étaient

" le gangster put s'attirer l'alliance de tout un groupe de Hutts "
les faveurs plutôt. Et tu pourrais dire " s'attirer les faveurs de tout un groupe de Hutts sous la forme d'une alliance" pour garder alliance dans ta phrase

"un bothan du nom d'Harshk Kry'fia et mit ainsi fin à cette menace et désorganisa suffisamment cette organisation "
Je mettrais "Kry'fia, mettant ainsi fin.... menace. Il désorganisa..." ou ta phrase devient trop longue

"d'un mauvais oeil l'influence des siths au sein de ce dernier."
Sith , ou tu vas te faire taper dessus par Obs' :D

" la série d'assassinat des leaders Hutt commandités par les membres du Triumvirat afin d'assurer sa sécurité, il trouva alors refuge"
commanditée ; Tu as du vouloir faire 2 phrases ici mais tu as oublié.

"Durant les trois dernières années, il a prit la peine de s'établir "
il a pris

"Datapad de Luxe inscrutés de pierres précieuses."
incrusté



Et voilà ! Un Hutt, ça va être très intéressant, j'ai hâte de te voir jouer !!

Re: Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 05 Novembre 2015, 18:29

Et hop ! Corrections apportés, merci à toi de m'avoir signalé les fautes :)

Par contre, j'ai juste une petite incompréhension, tu me parles d'une faute : "d'un mauvais oeil l'influence des siths au sein de ce dernier.". Pourtant, ce n'est pas du tout ce que j'ai écrit dans mon BG :roll:
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié
Avatar de l’utilisateur

Re: Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar L'Observateur » 05 Novembre 2015, 18:30

En effet, tu as écrit "[...] mauvais oeil l'influence des SITH", qui s'écrit Sith avec une seule majuscule et toujours au singulier.
F-, travail à refaire depuis le début !
Avatar de l’utilisateur

Re: Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar Oracle » 05 Novembre 2015, 18:31

Oh, pardonnes moi alors, j'ai dû l'imaginer ! Effectivement rien de tel n'y apparait, acceptes mes plus plates excuses !

Bien joué ! :P

Re: Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar Zarga Besadii Kani (Zargavidité) » 05 Novembre 2015, 18:32

C'était pour signaler leur grandeur :P. Corrigé ! :D
Aspects : Seigneur Hutt Traqué par le Cartel Divinité Chef respecté Hommes d'affaires malhonnête Cruel et sans pitié
Avatar de l’utilisateur

Re: Zarga Besadii Kani, le retour du Hutt.

Messagepar L'Observateur » 06 Novembre 2015, 21:30

Bon !
Permets-moi de te re-souhaiter officiellement la bienvenue, mon bon vieux Zarga. :)

Je regrette que tu ne racontes pas grand chose sur les 16 ans d'ellipse entre Tales v1 et Tales today :mrgreen:, mais le bg est valable en l'état. Un nouveau merci à Asuka pour son travail ! ;)

Par la Grâce du Dieu Gizka, tu es donc validé de bon cœur !

Revenir vers « Personnages validés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité