The Jungle Force

The Jungle Force

Messagepar Gungir (Master Surprise) » 18 Août 2015, 22:28

Nom : Gung'arkawhagir
Surnom: Gungir
Genre : Masculin
Espèce : Wookie

Âge : 32 ans
Planète d'origine : Né sur Kashyyyk, a grandi sur Dantooïne au sein du Temple Jedi.
Groupe : Jedi
Rang : Chevalier Jedi

Physique : Gungir mesure plus de deux mètres et pèse plus d'une centaine de kilo. Son pelage brun et il a des yeux bleu-vert, tirant plus sur le vert. Il parle le basic correctement depuis sa tendre enfance à la suite d'une opération chirurgicale. Il possède un sabre laser à lame verte avec une poignée en écorce d'une arbre rare de Kashyyyk. Il porte la bure Jedi assez souvent mais la troc parfois contre une veste en cuir de Bantha ou de Rancor.

Personnalité : Dévoué à servir la Force et l'Ordre Jedi. Il est plutôt jovial et blagueur comme son ancien Mâitre, Karky Noloff. Quelque peu marqué par la guerre contre les Légions Sith, il garde en mémoire les nombreux sacrifices de l'Ordre Jedi et la nécessité absolue de se prévenir contre le retour des Sith. C'est pourquoi, il ne partage pas l'avis d'exil du conseil Jedi, mais préfère suivre le chemin que lui indique la Force et la servir.

Inventaire : Un sabre laser, une bure, un datpad, un comlink, un respirateur, des vivres....

IRL : Stéph 27 ans ancien de SWEVO et Tales

Histoire :

Apprentissage
Vers l'infini et au delà!!
Une sortie éducative?
Jedi en mission
L'instinct du chasseur
Un gungan mal avisé
Un Gungan malavisé... mérite une bonne correction !
Sur la piste du frère perdu

De retour sur Coruscant, Maître Noloff et moi même avons tenté de joindre la Sénatrice Dana Felt qui venait d'être victime d'une tentative d'assassinat commanditée par la Coalition Dissidente. Une Sith avait été capturée ainsi que de nombreux membres des dissidents. Sa sécurité avait donc été renforcée par le Ministre de la Défense et le conseil Jedi. Il était impossible pour nous de l'approcher, notre principale piste venait donc de s'effriter comme un vulgaire parchemin des temps anciens.

Mais le conseil Jedi avait une autre voie à nous faire suivre, en effet, le Grand Maître Reever souhaitait la création d'un escadron Jedi d'intervention rapide afin de pouvoir faire face à la menace Sith et pouvoir protéger les convois Jedi en cas d'évacuation d'urgence de nos académies ou temples. Ce que nous fîmes et quelques semaines le EIJ était né avec pour leader Karky Noloff, moi-même en fidèle second, Tags un Anx, Lactal un dug et quelques autres Jedi. Nous étions prêts à toute éventualité surtout lorsque la situation pour le Jedi devenait assez tendue au sein même de la République Héritière avec l'élection à sa tête du très controversé Davoss Tsesh, un militariste et interventionniste. Des attentats suivirent son élection dans un contexte social difficile dans la ville basse de Coruscant, ou il avait promis de faire le "ménage" de nombreux Jedi donc moi-même durent faire tampon entre des forces de sécurité "républicaine" décomplexées et des voyous de bas étage ne méritant pas le massacre. C'était la première fois, que je ressentis des doutes sur ma mission de protection de la République, je me demandais comment protéger une République qui ne respecte pas ses lois ? Ou qui en crééé des nouvelles afin d'opprimer le peuple?

Quelques temps plus tard, le Grand Maître Reever nous avait invitée à l'inauguration de la nouvelle flotte que la République sur Mon Calamari. Une flotte semi-automatisée , moderne commandée par le ministre de la défense de l'époque Sib Tambor. Elle était censée apporter un tournant dans la guerre et mettre fin à la menace de la Coalition Dissidente, mais il se produisit le contraire, un virus Sith ( on l'apprit bien plus tard) pris le contrôle d'une partie de la flotte. Je ressentaiscomme un voile de noirceur envahir mon coeur, un épais brouillard rendant l'avenir flou et incertain. C'était la panique dans les chantiers spatiaux de Mon Calamari, ceux-ci essuyaient les tirs d'une flotte amie, les pertes furent catastrophique. Plusieurs membres du gouvernement, quelques Jedi et de nombreux militaires furent tués lors de cet accident. Maîtres Reever, Noloff et moi-même assurèrent l'évacuation du Chancelier Tsesh et de la Sénatrice de Naboo. Mais alors que notre Grand Maître assurait notre escorte, son chasseur fut abattu par un tir de turbolaser.

Alors que nous nous échappions du piège des Sith, nous recevions par l'ordinateur des communications une multitude de nouvelles identiquement désastreuses. L'Ordre Sith venait de mettre à exécution la Vengeance de Darth Nihl et de renverser les gouvernements de Dévaron, Anzat, Glee Anselm, Ryloth en utilisant des agents infiltrés. La Coalition Dissidente révélait sa véritable nature et rejoignit à l'Ordre Sith. Même Le Rempart de la Lumière tombait sous l'attaque coalisée des Sith et Korriban devenait à nouveau le centre névralgique du mal.

"Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."

Voilà, ce que je dis à ce moment là aux personnes présentent dans cette navette qui nous ramenait sur Coruscant. Nous avions tous la mine grave et sévère, nous savions qu'à partir de ce moment nous ne connaîtrions plus un jour de paix avant que le Sith ou le Triumvirat gagne cette guerre galactique. Aussitôt la République Héritière affaiblit ces profiteurs de Hutts se jetèrent sur nos positions et prirent Formos, Honoghr, Kessel, Kwenn, Toydaria, Nimban, Sleheyron, Cyborréa, Boz Pity et Klatooïne.

Je menais l'EIJ lors de la bataille de Klatooïne afin d'évacuer un groupe de novice Jedi en sortie pédagogique. Les forces républicaines engagées contre les Hutt n'étaient pas à la hauteur, non pas en courage et en honneur, mais bien en nombre. En effet, le Chancelier Tsesh avait décidé d'abandonner les positions qu'il ne jugeait pas stratégique épargnant ainsi son armée pour les positionnées sur des secteurs stratégiques selon lui. Je ne partageais pas ce point de vue, peut-être étais-je jeune et idéaliste, mais pour moi toutes les batailles méritaient d'être menées surtout quand nous avions les moyens de repousser l'ennemi.

En quelques semaines la République Héritière avait perdue des dizaines de planètes, les Sith étaient aux portes de ma planète natale Kashyyyk, une planète trop symbolique pour que le chancelier puisse se permettre de la perdre. Une imposante flotte républicaine fut assemblée pour repousser les Sith, l'Escadron d'Intervention Jedi était également de la partir ainsi que quelques navires impériaux, c'était un test grandeur nature pour le Triumvirat, mais aussi pour les Sith qui voulaient tester notre défense. La bataille spatiale en orbite durait des heures, l'équilibre était net entre les deux flottes. Alors que j'abattais un chasseur Sith, je fus toucher par un tir ennemi et mon chasseur s'écrasait non loin de la bataille terrestre de Kachirho , une Canonnière wookie vint à mon secours. Après quelques secondes à retrouver mes esprits, j'entrais à nouveau dans la bataille, mais cette fois au sol laissant mes camarades Jedi prendre le dessus en orbite, grâce à notre lien à travers la Force mon Maître savait que j'étais en vie.

Ici c'était aussi tendu que dans l'espace, les milices de la Légion Sith avaient atteint la plage et nous nous apprêtions à faire feu sur les troupes ennemis qui débarquaient sur nos plages quand un chasseur Sith nous pris en chasse. La canonnière absorbait un premier tir, je saisis alors un Lance-roquettes Wookie me fiant à la Force pour toucher ma cible je fermais les yeux avant de tirer de faire mouche sauvant ainsi ma vie et celles des wookies se trouvant avec moi. Aidé par d'autres canonnières nous reprenions la plage à nos ennemis et j' ai eu le plaisir de rejoindre au sol l'estimable Maître Hudorri. Une explosion retentit dernière nous, une trahison venait de nos rangs, un wookie arborant un sabre laser à lame rouge. Je me jetais au combat afin de neutraliser ce Sith, mon sabre laser à lame verte dans ma main droite arborant la forme IV (ataru) pour pousser mon adversaire sur la défensive et ne pas lui laisser l'avantage. Nos lames s'entrechoquèrent dans un éclat aveuglant alors que Maitre Hudorri était occupé à mener la contre-attaque. Le Sith était à peine plus âgé que moi, je me souvenais de lui, il travaillait à l'astroport de la ville, du moins c'était sa couverture jusqu'à aujourd'hui. Je me souviens encore de ses paroles, elle glisse sur moi comme le vent et ne pénétre pas mon esprit , car la Force est mon alliée.

"Tu as peur de ta propre force et de ta propre colère."
"Je suis en Paix avec ce que je suis."
"Pour vaincre la peur tu dois te fondre en elle."
"Seule la Force se fond en moi."

Ses tentatives de déstabilisation fonctionnèrent en quelques sortes, car mon esprit était occupé à lui répondre et maîtriser ma lame. Je n'avais pas remarqué que nous étions sur le bord d'une branche d'un arbre Wroshyr. Je n'eu pas le temps de faire un salto avant pour revenir vers un terrain plus stable qu'un tir vint percuté la branche. Je me souviens de ce moment, que ce soit le Sith ou moi nous étions surpris, nos sabres nous échappèrent des mains sous le choc de l'explosion, il semblait blessé au flanc gauche. Il tentait de me lancer un éclair de Force sans réussite, les branches nous coupaient à de multiple endroit et nous nous préparions à nous fracasser au sol. J'étais serein, j'allais rejoindre la Force ma mission accomplie. Je m'enveloppais néanmoins d'un bouclier de Force afin d'atténuer le choc, puis quelques secondes après ce fut le néant, le vide. Ce n'est que quelques heures plus tard, que je me réveillais, en ouvrant les yeux j'aperçus le visage de Maitre Hudorri qui utilisait ses pouvoirs de guérison de Force pour me remettre sur pied.

"Pourquoi tombons-nous, padawan?"
"Nous tombons pour mieux apprendre à nous relever, Maître. Le Sith?"
"Envolé."

Ainsi s'achevait la bataille de Kashyyyk, des pertes importantes, des dégâts faramineux, mais la victoire était néanmoins belle et je reprenais espoir à la victoire du "bien". J'étais heureux de revoir mes amis de l'EIJ ainsi que mon maitre qui semblait s'être fait du soucis pour moi, même si il ne voulait pas l'avouer. De plus, des prisonniers des légions Sith révélèrent une attaque imminente contre nos intérêts sur Bespin. Une partie de la flotte de défense de Kashyyyk partait rejoindre la flotte du secteur afin de surprendre les Sith. Pour ma part, je fis le voyage à bord d'une frégate médicale afin d'être d'aplomb pour la nouvelle bataille qui s'annonçait.

Quelques jours plus tard, nous étions prêts à accueillir les légions Sith. Maître Noloff avait été nommé Général de la flotte de défense protégeant "la cité des nuages" qui n'a jamais été aussi bien protégée. Une partie des nos vaisseaux étaient cachés dans les profondeurs de gaz de la planète, là ou les senseurs ennemis ne pourraient pas les détecter. C'est par Télépathie que mon maître me donna l'ordre d'engager les vaisseaux Jedi dans la bataille. L'ennemi était pris en tenaille , leader de mon escadron je montrais l'exemple en détruisant les réacteurs d'une frégate Sith engendrant son explosion, Tags fut touché et atterrit dans le hangar d'un destroyer ennemi où il put enclencher une explosion importante avant de s'enfuir à bord d'un chasseur volé. Fort de la confiance accumulée sur Kashyyyk, nous repoussions les Sith avec la manière.

Le vaisseau qui ramenait notre escadron sur Coruscant après cette belle victoire était comme un domicile, une maison pour les Jedi et les soldats républicains qui fêtaient la victoire et célébraient leurs héros. Maître Noloff vint me féliciter pour avoir mené l'EIJ avec succès et je me souviens encore de cette phrase : "La meilleure source de confiance est l'expérience.".

Le vaisseau qui ramenait notre escadron sur Coruscant après cette belle victoire était comme un domicile, une maison pour les Jedi et les soldats républicains qui fêtaient la victoire et célébraient leurs héros. Maître Noloff vint me féliciter pour avoir mené l'EIJ avec succès et je me souviens encore de cette phrase : "La meilleure source de confiance est l'expérience.".

Notre retour sur Coruscant nous fit déchanter, la planète était littéralement en guerre civile l'armée avait envahi les rues assurant péniblement la sécurité des citoyens, les transports pour les autres planètes républicaines étaient prises d'assaut par la population voulant quitter la planète. Des milices armées jusqu'aux dents avaient pris le contrôle de l'ensemble des étages inférieurs de la ville. Le Grand Maître Hudorri avait ordonnée aux Jedi présents sur Coruscant de rejoindre le Temple Jedi, celui-ci était également sous protection renforcée, le nombre de sentinelle Jedi avait été multiplié par deux. Nous apprenions que la guerre civile avait éclatée sur la planète, les gangs des bas-fonds, de la ville basse s'étaient unis sous la houlette des Sith et mener une guerre contre les FSC et l'armée républicaine. L'état d'urgence était décrété et une séance extraordinaire du Sénat Galactique se tenait en ce moment même.

"Maître Noloff, vous escorterez les navettes Jedi. En effet, j'ai ordonné l'évacuation des novices et du personnel vers Dantooïne."
"Très bien, Maître Hudorri. Gungir, on se rejoint sur Dantooïne.

Je suivais en direct sur D6Chan la séance du Sénat avec d'autres Jedi lorsque la Ministre de la Défense, la Baronne Durd se révélait être une Sith et qu'elle assassinait une partie du gouvernement. C'était un coup d'état ! Des milices des niveaux inférieurs prirent d'assaut le Sénat. Je ne pouvais rester sans rien faire et lorsque Maitre Hudorri prit mon bras pour me stopper dans mon élan, il vit dans mes yeux que ses mots ne pourraient rien changer. Avec Tags et Lactal à bord d'une canonnière nous foncèrent en direction du Sénat ou les soldats républicains avaient du mal à contenir la progression des milices Sith. Le Chancelier avait envoyé un SOS et nous le localisions, il avait avec lui l'Amiral Stazi, Angelina Treven's et quelques autres sénateurs. Nous assurions leur évacuation quand Lactal fut touché par un tir à la poitrine, Tags et moi nous assurions sa couverture pendant que des sénateurs le transportait dans canonnière. Grace à un saut de Force nous sautions dans la navette en partance pour le Temple Jedi. Nous étions pourchassés par les Sith, notre situation était désespérée quand soudain le plus célèbre des escadrons de la République vint à notre secours. L'escadron Rogue venait de nous sauver d'une mort certaine.

"Leader Rogue à canonnière Jedi, une navette attend vos protégés à l'hangar du Temple Jedi, nous assurerons leurs protections jusqu'à évacuation."

Une fois au hangar du temple Jedi, la marine républicaine prit notre relais et ce n'était pas sans soulagement, car nous avions autre chose à faire. En effet, c'était au tour du Temple Jedi d'être assiégé par les milices Sith, les renforts de la marine républicaine n'était pas de trop pour tenir nos murs. La bataille faisait rage autour du temple, des centaines de Jedi repoussaient les milices, mais la supériorité des miliciens et les bombardements à répétition eurent raison de notre défense. Il y avait une brèche dans la porte principale, nous formions avec une cinquantaine de Jedi, une muraille pour permettre l'évacuation de nos frères, du moins pour gagner du temps. Je me répétais : "Il n'y a pas de mort, il y a la Force" En position pour repousser les tirs de blaster, Forme V, nous repoussions la première vague avec aisance avant qu'une plus importante encore n'arrive. Cette fois, nous donnions l'assaut, la Force nous guidait dans ce combat, nous tranchions des bras, des têtes, perforions des poumons, sans plaisir, non aucun, mais parce que c'était la guerre. C'était l'Ordre Jedi ou eux. Certains de mes frères d'armes tombaient à mes côtés et d'autres revenaient de l'extérieur blessés ou fatigués. L'issue de la bataille semblait celle que j'avais imaginé lorsque le Grand Maître Hudorri rentrait dans la bataille. Il n'avait pas évacué le temple avec les autres, il était resté pour mener la bataille à nos côtés et il fit encore une fois la démonstration de sa grande maitrise de la Force. Il utilisait alors la technique du Sosie, ou similfuturus permettant ainsi de créer une réplique temporaire des Jedi présents au combat faisant croire à l'ennemi que nous étions deux fois plus nombreux. Celui-ci battait en retraite, mais nous savions que ce n'était que pour revenir plus fort, Maître Hudorri comblait alors l'entrée avec des gravas et il ordonnait l'évacuation complète du temple. L'EIJ menait par Maitre Noloff était revenu nous secourir assurant ainsi notre évacuation.

"Une honorable défaite vaut mieux qu'une victoire usurpée." Ce fut les paroles de ce grand sage après cette rude journée, alors que nous pansions nos blessures et que nous rendions hommage à nos morts.

Dantooïne était au cœur de l'espace impérial autant dire la meilleure base de repli pour l'Ordre Jedi. Nous arrivions à l'académie Jedi reconvertit en Temple Jedi Proviroire. Je n'avais jamais vu autant de Jedi réunit en ce lieu, pourtant des centaines de novices étaient formés ici chaque année, j'avais moi-même fait mes classes ici. Nos esprits étaient fatigués suite au coup d'état et au saccage du Temple Jedi de Coruscant. J'avais besoin de me ressourcer et de méditer, les plaines de Dantooïne étaient propices à cela. Le Conseil Jedi préparait un conclave afin de déterminer la conduite à tenir suite à ses événements et la perte de centaines des nôtres. Quant à moi, je méditais des heures et des heures, je donnais des cours de pilotage à quelques novices ou de sabre laser. J'ai appris par mon ami Angelina Treven's qu'elle avait créée avec l'amiral Stazi l'Alliance des Mondes Républicains afin de continuer à faire vivre les nobles valeurs de la République.

Les Jedi reprenaient des forces sur Dantooïne, la vie loin du front semblait "normale". Je reprenais mon apprentissage auprès de Maître Noloff, nous nous entraînions quotidiennement au sabre laser, parfois Maître Reilly Nors , Maître d'armes Jedi assistait à nos entraînements pour nous apporter son enseignement. La maîtrise de la Force était également au programme et c'est le Grand Maître en personne qui se plaisait à faire de nous des novices par rapport à son niveau de maîtrise. J'étais néanmoins attentive en espérant un jour atteindre son niveau. De temps en temps nous réparions les chasseurs Jedi revenant de mission. Quelques mois plus tard, Angelina Treven's Présidente par intérim de l'AMR venait demander l'aide du Conseil Jedi pour défendre Bothawui, ce n'est que son courage qui permit de convaincre nos sages. En effet, elle allait participer à la bataille. L'EIJ reprenait du service, Noloff, Tags, Lactal , Ganodi un Twil'ek nouvellement affecté à l'escadron furent assignés à cette mission.

La petite flotte de l'AMR et quelques vaisseaux Jedi sortirent d'hyperespace en plein milieu de la bataille spatiale. Les Hutts avaient de l'avance sur l'heure prévue, les espions Bothan avaient surement été découvert. Les Croiseur d'assaut Bothan résistaient tant bien que mal. Notre arrivée, fut une surprise pour les Hutts qui comptaient sur l'inaction du RDN et l'éloignement du siège temporaire de l'AMR pour se jeter sur les Bothans. Finalement, nous venions de leur faire une Pince de Thrawn sans le vouloir.

"Rogue Leader à EIJ, content de vous compter parmi nous."
"EIJ Leader à Rogue Leader , le plaisir est partagé."
"Trêve de discussion, passons à l'action."

Noloff menait notre escadron, malgré les renforts que nous apportions nous étions toujours en infériorité numérique. Mais les chasseurs Hutt étaient désordonnés, il faut dire que la chasse huttienne était composée de bandits. L'escadron Rogue fit un splendide Marg Sabl anéantissant leurs ennemis. Nous tenions le rythme en abattant un croiseur Hutt grâce à une Gifle de l'Aile A qui fut félicité par les rogues. C'était un plaisir que de combattre aux cotés de cet escadron mythique. Les alertes se mirent à sonner dans mon cockpit, des missiles à tête chercheuse m'avaient pris pour cible, c'est Tags qui vint à mon secours en les détruisant. Nous continuions le combat ainsi pendant plus de cinq heures, les flottes "républicaines" et celle des Hutts s'étaient espacées afin de reprendre des forces et chercher une nouvelle tactique pendant que nous, au milieu,vccontinuions à repousser leurs chasseurs. Finalement, les Hutts quittèrent la bataille ce que la flotte bothan s'apprêtait également à faire, c'était un statut-quo inespéré.

"Ils reviendront en plus grand nombre et cette fois, nous ne pourrons pas les repousser."
En effet, nous devons consolider nos forces et nous préparer à évacuer Bothawui en cas de nouvelle attaque. répondait la Présidente de l'AMR et ses paroles résonnèrent deux ans plus tard, lors du tristement célèbre massacre de Bothawui. Je venais de construire mon propre sabre laser deux jours auparavant de ce triste événement dans les grottes d'Ilum avec une poignet en écorce d'Arbre brylark. Nous avions été alerté par l'AMR de l'attaque imminente des Hutts contre les Bothans, le conseil Jedi avait contacté le gouvernement indépendant Bothan afin d'élaborer une stratégie. Peut-être trop fier, les Bothans avaient prévu de piéger les hutts en orbite en activant des mines spatiales. Le Conseil Jedi ne partageait pas cette initiative et demandait l'évacuation immédiate de Bothawui, ce que les Bothan refusèrent. Bien que le Conseil Jedi et l'AMR refusèrent de participer à la défense de Bothawui, nous organisions une opération d'évacuation à l'aide des cargos d'une compagnie marchande impériale. Sous couvert de livraison d'armements et de vivres, nos couvertures étaient intactes et ce n'est que lors de notre arrivée que nous fîmes passer un message par les réseaux non-officiels, des milliers de Bothan accoururent à l'astroport secondaire de Bothawui et c'est ainsi que nous participions à l'exil du peuple Bothan. Le piège de l'amirauté Bothan se retournait contre elle et les Hutts pillèrent Bothawui, tuant les mâles et les enfants gardant les femelles pour l'esclavage. La chute de Bothawui était amer pour moi, mais nous ne pouvions risquer la totalité de nos flottes contre une armada Hutt plus puissantes, même la Force n'aurait rien pu contre cette immense flotte venue spécialement assouvir cette vengeance des Hutts. Alors que nous accueillons des milliers de Bothan sur Dantooïne et que des centaines rejoignaient les rangs de l'AMR dans l'espoir de venger leur planète et leurs familles. Nous apprenions l'inexorable avancée des Sith.

L'alliance des mondes républicains réussissait à rallier de nombreuses planètes, flottilles diverses et variées, des anciens pirates ou contrebandiers ne pouvant plus exercer leurs métiers à cause des Sith gonflaient les rangs de la flotte républicaine. Naboo devenait le siège officiel de cette organisation gardienne des valeurs républicaines, tout le monde pensait que quitter Mon Calamari et ses chantiers hyper-protégés pour une planète comme Naboo était une bêtise. Tout le monde craignait une attaque coordonnée des Sith et ce fut le cas, mais aussi l'objectif d'Angelina Treven's. L'ensemble des défenseurs de la République convergèrent vers Naboo pour repousser les Sith, l'espoir que représentait l'ancienne Sénatrice de Naboo était un catalyseur. Je n'avais jamais vu autant de vaisseaux hétéroclites réunis autour d'une même planète. L'escadron Rogue, l'escadron d'intervention Jedi et l'escadron Spectre étaient présents pour la bataille. Notre escadron était aux prises avec des chasseurs pilotés par des Sith, nous ressentions le côté obscur se dégageant de ces cockpits adverses. Noloff en avait deux à l'arrière-train, il avait essuyé plusieurs tirs et ses boucliers commençaient à lâcher. Moi-même je luttais contre un coriace, je ne pouvais pas lui venir en aide. Quand j'étais enfin libéré de mon adversaire, je ne voyais plus le chasseur de mon maître sur mes scans, ni de visu, c'est la Force qui me guidait vers un chasseur en perdition qui fonçait droit sur la planète. Je mettais les gaz afin de le rattraper, une fois à sa hauteur mon astromech réussit à rétablir les communications

"Maître, quelle est la situation?"
"Gungir, retourne au combat, tu seras plus utile là-haut qu'ici"
"Faites, moi un bilan de la situation."
"'C'est facile, plus rien ne marche ou presque, l'énergie est sur les boucliers avant afin d'éviter de brûler en arrivant dans l'atmosphère. Je peux manœuvrer légèrement les ailerons."

L'entrée dans l'atmosphère empirait la situation du chasseur de Noloff, alors que je volais à ses côtés des parties de son appareil volaient en lambeaux.

"'Calcul mon itinéraire afin que je ne m'écrase pas dans une zone habitée, mon astromech tente de réparer quelques circuits"
"Il y a un lac, si vous déviez légèrement sur votre droite autrement c'est la forêt.
"'Un lac, c'est parfait pour désintégrer ce qui reste de ce chasseur." répondit-il de sa voix joviale comme pour masquer son inquiétude, non il n'était pas inquiet, c'était mon inquiétude et ma sueur qui pouvait se ressentir à des kilomètres à la ronde. Il n'y a pas de mort, il y a la Force. Je le savais très bien et pourtant je ne pouvais pas me résoudre à laisser mon maître mourir, rejoindre la Force.

"'Gungir, l'escadron à besoin d'un leader de ton talent. Retourne au combat, c'est ton devoir. Je me débrouillerais.""A vos ordres, Maître." j'éteignis les communications et j'accompagnais le crash de mon maître dans les eaux d'un lac de Naboo. Le chasseur se pulvérisait sur la surface de l'eau, comme si c'était du duracier. Je ne m'enétais pas rendu compte sur l'instant, mais une larme coulait sur mon visage alors que je fonçais retourner dans la bataille avec toute la vigueur , non pas de la rage, mais de l'adrénaline d'en finir avec nos ennemis, de voir la fin de cette guerre. Je reprenais mon poste au sein de mon escadron et après avoir réduit une frégate adversaire en passoire, nous repartions dans un ballet contre des chasseurs ennemis. La bataille durait depuis deux heures, quand un flot de vaisseaux pirates arrivèrent nous prêter main forte. La "vermine" que combattait autrefois la République Héritière venait à son secours, car elle avait trouvé chez les Sith une situation bien pire. Ce renfort inattendu ne fit que conforter l'issu de la bataille et bientôt les Destroyers Sith fuirent. Une fois la bataille terminée, Tags, Lactal, Ganodi et moi-même foncèrent sur les lieux du crash de Maître Noloff dans l'espoir de le retrouver, ou du moins sa dépouille. Nous plongions dans le lac à l'aide de nos respirateurs afin de repêcher la carcasse du chasseur, nous étions attirés par des lumières scintillantes plus profondément dans le lac, la Force semblait nous attirer vers cette lumière. Au fur et à mesure que nous approchions, nous distinguions une majestueuse cité Gungan et à l'entrée de la ville deux gardes nous accueillirent avant de nous emmener dans la salle du trône. A notre grande surprise Maître Noloff était vivant et rigolait avec le Boss Gungan.

"'J'en déduis qu'on a gagné? Ou que vous vous êtes tous crashés dans le lac." Nos sourires bêta suffirent comme réponse à Maître Noloff. Nous rentrions tous sur Dantooïne la joie de la victoire aux lèvres.

Après cet événement, nous sommes retournés sur Dantooïne afin de parfaire ma formation de futur chevalier Jedi. Au fur et à mesure de nos exploits dans cette guerre, mon Maître me pensait capable de passer les épreuves Jedi afin de devenir à mon tour un chevalier. Mais après réflexion je ne me sentais pas prêt, je pensais réellement avoir encore beaucoup à apprendre de mon maître. Je prenais des cours intensif avec Maître Hudorri, afin de m'ouvrir à la pratique du Similfuturus qui m'avait sauvé la vie sur Coruscant lors du sac du Temple Jedi. Je me souviens encore de la première fois, où j'ai réussi à créer un double du droïde qui nous servait pour l'entrainement, j'étais tellement heureux que je me suis déconcentré et le double disparu aussitôt qu'il était venu.

Le conseil Jedi fut contacté par l'Impératrice, la Présidente de l'AMR, le resposable du RDN, la Reine Mère d'Hapes, le Grand Monarque du Commerce et Mandalore. J'étais au courant, car mon Maître siégeait au conseil, mais il était évident que quelque chose d'important ce préparait. J'avais raison Hapes allait abriter une réunion secrète entre l'ensemble de ses forces militaires afin de conclure une alliance formelle contre les Sith. Le dispositif de protection des dirigeants galactique était impressionnant, les flottes empêchaient l'accès aux voies hyper-spatiales menant au consortium et des centaines de Chevaliers Impériaux et de Jedi veillaient sur le palais royal ainsi que ces précieux occupant. C'est ainsi que je vécu le Sommet d'Hapes, comme membre de la sécurité des dirigeants galactique. J'étais heureux de cet événement, il n'y eu aucun problème même pas quelques frictions entre mandaloriens et Jedi. De pus, c'était un tournant dans la guerre, des forces autrefois éparses étaient maintenant regroupées pour combattre un ennemi commun et libérer la galaxie du joug des Sith.

C'est en 213 après B.Y que le conseil Jedi considérant que par mon apprentissage aux cotés de Karky Noloff, de part mon application dans la guerre notamment la lutte contre un Sith, j'étais apte à devenir un Chevalier Jedi. Le Haut Conseil Jedi de Dantooïne était réuni pour l'occasion, j'étais au centre de la pièce alors qu'ils m'entouraient sabres laser allumés en main. C'est l'estimable Maître Hudorri qui s'approchait de moi et me fit chevalier avec sa lame en coupant ma tresse de Padawan.

"Par la décision du Conseil, par la volonté de la Force, je te nomme Chevalier de l'Ordre Jedi."

J'étais Chevalier Jedi, je mesurais la responsabilité qui était la mienne à servir la Force et l'Ordre Jedi, à protéger les faibles contre les forts. Ma première mission fut de veiller aux relations entre Kashyyyk et Transdosha, en effet, depuis le début de la guerre les querelles de voisinage étaient nombreuses dû à l'animosité entre ces deux peuples. J'apportais ainsi mon éclairage et la justice lors des différentes querelles et je veillais à ce que les Sith ne provoquent pas une guerre entre les deux planètes. Mon expérience en mécanique et en pilotage fut assez utile afin de doter Kashyyyk de quelques escadrons de défense. Je veillais à remplir ma mission correctement alors que le conseil me contactait pour me réassigner, il y avait eu de l'évolution au niveau galactique, la guerre avait usée les Sith et les Hutts jusqu'à présent officiellement"Neutre" venaient de retourner leurs vestes après une série d'assassinat au sein du Cartel, dévoilant les coordonnées de la planète secrète des Sith.

C'est fort de ce nouvel allié que l'alliance d'Hapes lançait l'opération d'une pierre deux coups, qui consistait à attaquer Korriban et Ruusan en même temps. Pour ma part, j'étais affecté à un petit groupe d'adepte de la Force composé de Jacen Taviral-Fel , Karky Noloff , Reilly Nors , Ben Darr et moi même pour attaquer les Sith sur Korriban. Lorsque notre flotte sortait d'hypersespace, je fus pris d'une étrange sensation, je n'avais jamais ressenti autant de noirceur, d'obscurité, l'emprise du Côté Obscur, sur cette planète, la planète natale des véritables Sith était impressionnante. Une chose était certaine, c'est que nous étions la seule once de lumière dans cette obscurité. L'escadron Spectre, nous couvrait alors que nous débarquions sur la planète avec des milliers de soldats, les lasers et explosions fusèrent de partout, nous enfoncions les lignes ennemis afin de détruire le plus rapidement possible le bouclier planétaire pour permettre des bombardements sur les positions ennemies. Surpris les Sith l'étaient, en effet, il ne s'attendait pas à une attaque si rapide et coordonnée sur leurs positions, nous avions l'avantage de la surprise, du nombre et de la coordination.

C'est à l'intérieur d'un des temples qu'un Zabrak tatoué connut par l'ordre pour être l'ancien apprenti de Mirax Durden, nous barrait le chemin.

Image
Harr'Vath Rasild


"Je m'occupe de lui." déclare-je à mes alliés qui continuaient leurs chemins. Le Sith n'était pas comme celui que j'avais affronté des années plus tôt sur Kashyyyk. Celui-ci savait pertinemment que ses paroles ne changeraient rien et que l'issue de ce combat serait fatal pour l'un d'entre nous. Les lames s'entrechoquaient , nos tours de passe-passe avec la Force se soldaient par des matchs nuls, ce Sith était très athlétique, plus véloce que moi. Il maîtrisait parfaitement l'ataru qui m'obligeait à être sur la défensive et repousser ses multiples assauts. Après plusieurs dizaines de minutes de combat, il réussissait à me faire un shiim, soit une blessure à l'épaule avec la lame. Ceci me déstabilisait, il avait l'ascendant physique sur moi. Je n'abandonnais pas, la victoire devait avoir un prix, cette blessure me remotivait, me donnait la Force nécessaire et je passais en Forme VII le Vaapdad que m'avait enseigné Maître Nors sur Dantooïne, maîtrisant mes émotions dans la force de mes frappes. Harr'Vath Rasild était étonné de moi voir utilisait cette forme interdite pour les Jedi, surpris je pouvais le repousser un temps, mais son recul était stratégique, il me fit trébucher grâce à un obstacle au sol et mon sabre laser tombait à quelques mètres de moi. Il se mit à rire, fier de sa victoire, levant les bras pour m'asséner le coup de grâce, mais trop conviant en lui, il n'avait pas vu que grâce à la Force j'avais actionné mon sabre laser et celui-ci fonçait droit dans son dos. Alors qu'il commençait à baisser les bras , mon sabre laser lui transperçait le cœur par l'arrière. Je revois de temps en temps lors de mes méditations son visage stupéfait.

Après cette bataille, je retrouvais mes frères d'armes du moins ceux encore envie. C'était terminé, la guerre contre les Légions Sith venait de prendre fin. L'opération "Une pierre deux coups" était un succès malgré les douloureuses pertes de nos amis, notamment celle de Maître Hudorri qui avait rejoint la Force dans son combat contre Ceth Iilexal, laissant l'Ordre Jedi un peu orphelin. Après cette dernière bataille, les Jedi se réunirent en conclave sur Ossus et la majorité décidait qu'il était temps pour l'Ordre de retrouver la paix. C'est ainsi, que l'Ordre Jedi s'exilait secrètement sur Ondéron. Pour ma part, je ne partageais pas ce point de vue, nous avions notre rôle à jouer dans la reconstruction de la galaxie, voir de la République, nous ne devions être présent afin d'éviter les guerres entre les différentes factions régnantes. Avec l'accord du conseil et un petit coup de pouce de Maître Noloff, on me permit de rejoindre Kashyyyk dans l'objectif de trouver un apprenti.
Aspects : Feuille transportée par le courant de la Force Nemesis invaincu Wookie As du pilotage Héros de guerre Voyage dans les régions inconnues

Re: The Jungle Force [Terminé]

Messagepar Gungir (Master Surprise) » 01 Septembre 2015, 17:36

Une ptite validation avant les vacances ??
Aspects : Feuille transportée par le courant de la Force Nemesis invaincu Wookie As du pilotage Héros de guerre Voyage dans les régions inconnues
Avatar de l’utilisateur

Re: The Jungle Force

Messagepar L'Observateur » 04 Septembre 2015, 03:28

Hello, Stéph 27 ans ancien de SWEVO et Tales ! ;) Ne sois pas modeste, tu es l'un des piliers du forum. Vais-je prendre des gants juste parce que tu es MJ et que tu as dirigé l'écriture de l'histoire et de la chronologie ? Tu vas le découvrir immédiatement ! :twisted:

Je viens de finir de lire ton bg, j'ai un peu repoussé la lecture parce que j'étais un peu occupé ailleurs et je préférais réserver mon temps Tales aux RPs en cours (et à la cb, je l'admets). Mais c'est lu, lu et aimé !

Quelques reproches :
Le physique et la personnalité font leur boulot mais sont un peu légers. C'est dommage mais l'histoire (j'en reparle après) compense alors si vraiment tu n'as rien de plus à ajouter, j'accepterai en l'état ! Par contre, il y a une erreur dans le physique.

Tu dis : "Il parle le basic correctement depuis sa tendre enfance.". Or, les Wookies ne peuvent pas parler naturellement le basic : "The construction of their vocal apparatus, however, prevented the Wookiees from speaking Galactic Basic Standard, or any other language that involved a high degree of vocal nuance.", source : Wookiepedia (et ils en connaissent un rayon sur les Wookies) ! Par contre, il est possible qu'un Wookie subisse une opération chirurgicale pour se faire implanter un vocalisateur (... ou une procédure du genre, je ne sais pas exactement) afin de parler basic, ça c'est vu dans l'UE ! Mais je pense que ce n'est pas indispensable, même pour RP avec d'autres races. Gungir peut très bien parler sa langue natale puisqu'elle est comprise par la plupart des gens en dehors de Kashyyyk.

Ensuite, l'histoire. Ce que j'aime bien, c'est qu'il ne s'agit pas seulement d'un morceau de la vie de Gungir, non, il s'agit aussi d'une ode à Tales of Galaxy ! Et les petites références cachées ici et là sont amusantes à trouver. :D
C'était donc très sympa à lire, c'est typiquement le genre d'histoire qui s'inscrit parfaitement dans la continuité du forum (je n'en attendais pas moins de toi forcément). Par contre, il y a beaucoup (trop !! allons !!) de fautes, dont certaines qui seront facilement corrigées après une relecture approfondie ! Et aussi une petite incohérence :

Vers la fin de l'histoire, "Le conseil Jedi fut contacté par l'Impératrice, la Présidente de l'AMR, le Consul du RDN, la Reine Mère d'Hapes, le Grand Monarque du Commerce et Mandalore.". Mais dans la chronologie (ci-dessous), le Consul (Davoss) n'était pas présent.

- Sommet de Hapes : l'Alliance des Mondes Républicains, la Fédération du Commerce, le Conglomérat Impérial, l'Ordre Jedi et les Clans Mandaloriens s'allient

C'est normal puisqu'il était occupé à affronter les Sith dans le Noyau (et peut-être quelques planètes proches situées dans la Bordure Intérieure), et à l'époque il n'était pas encore Consul mais "seulement" Leader de la Résistance. Ce n'est que deux ans plus tard que sera fondée la République Fédérale du Noyau ;)

Bon, ça ne fait que deux incohérences pour un si long bg, ce n'est pas trop grave (et toi et moi on sait ce que c'est, les bgs invraisemblables de bout en bout) :D

Ça mérite quand même une validation honoraire parce que tu pars en vacances ! La validation officielle attendra ton retour. J'espère que tu t'éclateras bien aux US et que tu te feras des potes là-bas à qui tu montreras Tales, comme ça on pourra étendre le forum à l'international. :mrgreen:

Re: The Jungle Force

Messagepar L'Observateur » 21 Octobre 2015, 21:09

Image
Gungir, we're home

Validé

Revenir vers « Personnages validés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité