Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Messagepar Gungir (Master Surprise) » 24 Juin 2018, 19:28

L'Ordre Jedi est en pleine reconstruction depuis l'instauration de la Nouvelle République Galactique et l'acquisition de l'enclave spatiale "l’Étoile de Tython". Néanmoins, le danger rôde toujours. Les Sith menés par Darth Andar se cachent, mais se rappellent quelques fois aux bons souvenirs de leurs ennemies jurés. Le conseil Jedi a eu vent de plusieurs enlèvements d'enfants. Craignant que les Sith n'enlèvent les jeunes enfants sensibles à la Force pour renforcer leur rang, le conseil Jedi a décidé d'envoyer Maître Gungir et le padawan Derothar Marsk enquêter sur Naboo où une jeune fille Gungan vient d'être enlevée.

A bord du Mynock accompagné de Derothar Marsk et de DD-2 droïde de sa création. Gungir était au commande et engageait la procédure de sortie d'hyperespace.

- Nous approchons de Naboo, prépare-toi. La situation risque d'être compliquée. les Gungans sont en bon terme avec les Naboo, mais l'assassinat d'Angelina Treven's puis la fusion de l'AMR avec la RFN a causé quelques troubles. Le contexte est assez tendu, nous sommes là pour découvrir la vérité et sauver l'enfant.

Gungir engageait le Mynock dans une descente vers le Spatioport de Theed deux chasseurs Naboo reconnaissable grâce à leur design spécifique et à cette couleur jaune dorée les escortaient.

- Mynock à tour de contrôle, ici le Maître Jedi Gungir et le Padawan Marsk. Nous demandons l'autorisation d'atterrir, nous avons rendez-vous avec sa Majesté la Reine.

Gungir avait appris après son départ de "L'Etoile de Tython", que le bébé Gungan n'était pas un bébé comme les autres, mais la fille du Boss Pass. Ce dernier anéanti par le kidnapping de son unique enfant accusait les Naboo de ce crime et il pensait que les humains voulait le déstabiliser afin de faire élire un nouveau Boss. La Reine des Naboo, Emilia, avait demandé de l'aide aux Jedi afin de mener l'enquête et éviter que cette crise ne s'envenime.
Aspects : Feuille transportée par le courant de la Force Nemesis invaincu Wookie As du pilotage Héros de guerre Voyage dans les régions inconnues

Re: Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 25 Juin 2018, 20:24

Cela faisait de nombreuses nuits que le sommeil de Derothar était perturbé. Il s'agissait toujours du même rêve, du même cauchemar... Un voile noir passant devant ses yeux, une sensation de froid autour de lui et une voix gutturale, murmurant à son oreille dans une langue inconnue. Le voile se refermait autour de lui, comme une couverture que l'on dispose autour d'un enfant pour le réchauffer. Sauf que dans son cas, le froid s'intensifiait et l'atteignait jusqu'aux os. Chaque nuit la même vision le laissait en sueur et tout tremblant... Cela faisait plusieurs mois qu'il s’entraînait avec Maître Cetana et grâce à la méditation et l'intensification de son apprentissage les douleurs liées à sa maladie dégénérative devenaient moins fréquentes. Mais son sommeil, lui, restait parasité. Il n'osait guère en parler à son professeur, préférant plutôt chercher des réponses dans les livres et les holocrons... Il était presque impossible pour lui d'identifier cette voix qui le tiraillait chaque nuit, ne la connaissant pas et n'arrivant pas à entendre clairement des mots. Quant aux visions que les Jedi peuvent avoir dans leur sommeil, les ouvrages du temple parlaient de prémonitions ou de messages laissés par la Force... Leur interprétation pouvait souvent prêter à confusion et les visions n'étaient jamais claires. Le jeune homme n'abandonnait pas ses recherches pour autant, continuant de se pencher sur ce problème à chaque occasion dans la bibliothèque du temple.

C'est avec de belles cernes sous les yeux qu'il s'était présenté à Maître Gungir ce matin. On venait de lui assigner une mission de la plus haute importance. Une jeune Gungan venait d'être enlevée et l'ordre craignait que cela puisse être l'œuvre des Sith. Peu importe l'identité de l'auteur, à l'heure actuelle la situation sur Naboo devenait critique! Derothar s'intéressait très peu voir pas du tout à la politique. Il trouvait cela incroyablement ennuyeux... Le jeune garçon préférait rester la tête dans ses ouvrages ou continuer de s’entraîner au temple. Les débats stériles ne le stimulait guère et avec sa maladie qui imposait une date limite à son existence, le Padawan avait des priorités différentes. Le sort de l'enfant le stressait plus que la possibilité de fracture entre le peuple Gungan et les Naboo. Lorsque l'apprenti se présenta à son compagnon de voyage il se tint tout droit et baissa légèrement la tête en signe de respect.

- Bonjour Maître. Que la Force soit avec nous pour cette mission.

Le Padawan aurait tout de même apprécié un moment de répit au réveil afin de pouvoir méditer dans les jardins. Il n'avait pas pu "collecter" auprès des insectes et des plantes du temple comme il le faisait à son habitude afin d'apaiser son mal. Le garçon devrait probablement se contenter de son médicament. Prenant place dans le vaisseau, il s'installa sur le siège du copilote avec une de ses seringues à la main. Avant le décollage il s'administra son médicament quotidien puis après avoir attaché sa ceinture il écouta les instructions de Gungir. Le pilotage n'était pas le fort de Derothar, alors autant écouter même s'il ne devait toucher à rien!

Une fois à proximité de Naboo, le maitre s'adressa au Padawan.

- Nous approchons de Naboo, prépare-toi. La situation risque d'être compliquée. les Gungan sont en bon terme avec les Naboo, mais l'assassinat d'Angelina Treven's puis la fusion de l'AMR avec la RFN a causé quelques troubles. Le contexte est assez tendu, nous sommes là pour découvrir la vérité et sauver l'enfant.

Le garçon acquiesça d'un signe de tête et répondit poliment.

- A vos ordres, Maître.

Le Jedi annonça leur arrivée à la tour de contrôle et leur vaisseau fût invité à se poser au spatioport de Theed, stationnement numéro 4. Comme a son habitude lors de l'approche d'une nouvelle planète Derothar essayait de sonder les êtres vivants aux alentours. Son don avec la Force Vitale lui permettait en effet de ressentir assez aisément les gens autour. Avec un entrainement adéquat, ses talents de senseur pourraient s'avérer très utiles ! Le garçon espérait que cela aiderait déjà pour retrouver la petite Gungan, mais à moins d'un effort surhumain cela serait très difficile... Rien que sur le spatioport le flux d'information qu'il percevait lui donnait mal au crâne. Retirant sa main du hublot et se déconnectant de ce flux il secoua la tête et se leva de son siège pour vérifier que tout son équipement était prêt. À sa ceinture son sabre recourbé était solidement attaché, dans son sac il y avait un petit appareil permettant de respirer sous l'eau ainsi que quelques médicaments, son comlink à l'oreille gauche était opérationnel et enfin sa coiffure... Sa coiffure était impeccable ! Les tenues vestimentaires des Jedi étaient relativement austères, mais sa chevelure: il en était fier...! Sur son monde natal, Jabiim, une longue chevelure est synonyme de force et impose le respect. Sa petite queue de rat de Padawan sur le côté ornementé de quelques babioles Jedi se balançait au rythme de ses pas. Pour l'occasion le jeune homme avait également changé son bandeau à l’œil pour plus de propreté.

- Je n'ai jamais rencontré de Reine auparavant, Maître... Est-ce qu'il y a un protocole particulier à respecter...?

Il posa la question tout en sortant du vaisseau, observant avec attention l'architecture du spatioport de Theed. Le garçon était impressionné par les sculptures et les moulures de l'édifice! Son regard vagabonda pendant quelques instants avant de se poser sur l'horizon: une plaine gigantesque se perdant dans l'horizon, traversée par une immense rivière alimentée par une cascade et quelques collines sur lesquelles traînaient les animaux sauvages. Ce paysage l’émerveillait déjà, au point qu'il en oubliait presque la rencontre avec la royauté de Naboo. Le pauvre restait planté là sur la plateforme d’atterrissage, son œil s'illuminant et ne pouvant s'éloigner de ce spectacle. Cette planète respirait la vie, la nature... La sensation que cela lui procurait était étrange: une sérénité et un calme olympien qu'il ne pensait trouver que dans le jardin du temple Jedi, mais également une faim grandissante à mesure qu'il prenait conscience de la vie grouillant sous ses pieds. A nouveau, il secoua la tête et se tourna vers Maître Gungir, prêt à lui emboîter le pas.
Dernière édition par Orazur le 02 Juillet 2018, 22:57, édité 1 fois.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Messagepar Gungir (Master Surprise) » 25 Juin 2018, 22:41

Gungir et Derothar descendaient du Mynock, à la sortie une escorte attendait les deux Jedi.

- Sois respectueux, suis mon exemple et tout se déroulera bien. Reste ouvert à la Force.

Gungir salua le Capitaine de la garde du palais royal qui accueillait la délégation envoyée par l'Ordre Jedi.

-Nous allons vous escorter jusqu'au Palais. La Reine Emilia attend avec impatience votre visite.

Le wookie acquiesçait et il fit signe à Derothar de le suivre. Il remarquait que le Padawan confié par le Conseil était en admiration devant l'architecture des Naboo et la vie si présente sur cette planète. Comme on lui avait expliqué avant son départ pour Naboo, le jeune homme était plutôt un Jedi penchait vers les livres et les holocrons que vers l'action. Sentant Derothar vaquer à ses occupations, il se laissa porter par ses souvenirs tout en gardant un œil pour suivre leurs guides à travers les rues, les allées ombragées de Theed.

Naboo - Guerre des Légions Sith - Angelina Treven's, présidente de l'AMR était à elle, seule le symbole de la résistance face à l’oppression Sith. Ses discours enflammées sur les réseaux holonet clandestin faisait se rallier des milliers d'individus à la cause de la liberté. Le Conseil Jedi craignait qu'une planète comme Naboo ne soit prise pour cible par les Légions Sith et leurs alliés, Gungir se souvient encore des échanges holographiques entre le Maître du Conseil de l'époque et Angelina. La Présidente de l'AMR avait besoin d'un symbole, d'une victoire contre l'oppresseur. Elle avait lancée un appel à la galaxie et ils avaient répondu par centaines !Les Sith en supériorité numérique pensait pouvoir écraser une bonne fois pour toute l'Alliance des Mondes Républicains.

Gungir se sentit épié par Derothar, le Padawan avait peut-être senti que le Maître Jedi errait dans ses souvenirs.


- Excuse-moi, je pensais à la bataille de Naboo durant la guerre contre les Légions Sith. Je n'étais qu'un Padawan à l'époque et je menais l'Escadron d'Intervention Jedi. Naboo avait été choisi par Angelina Treven's pour être le siège de l'Alliance des Mondes Républicains. Elle tendit un piège aux Sith en appelant l'ensemble des soutiens de la République à défendre ses valeurs et faire de cette bataille un exemple. Je n'ai jamais vu autant de vaisseaux hétéroclites prendre par à une bataille. Les célèbres escadron Rogue,l'escadron Spectre étaient présents pour la bataille ainsi que notre escadron d'intervention Jedi.


-Vous avez participé à la bataille de Naboo? J'étais pilote à l'époque à bord d'un chasseur de l'escadron des Forces Royales de Sécurité Naboo. C'était un honneur de piloter aux côtés des Jedi, nous vous devons beaucoup.

- C'était notre devoir, mais nous devons beaucoup à l'ensemble des flottilles des différents groupes de contrebande venus nous prêter main-forte dans les derniers instants de la bataille. Ainsi qu'à vos valeureux soldats et à l'armée Gungan.

Le petit groupe arrivait devant l'entrée principale du Palais Royal de Theed. Le bâtiment était magnifique et imposant rituellement, au fur et à mesure que les souverains se succédaient sur le trône de Naboo, chacun d'eux devait inaugurer son règne par l'adjonction d'une construction nouvelle, le plus souvent une tour de plus ou moins grande importance. Gungir connaissait un peu les lieux et il savait que si ils avaient un peu de temps, il emmènerait Derothar visiter la bibliothèque royale la plus complète de la ville, disposant de ressources bien plus grandes que celle de l'académie royale de Theed, voir même que celle sur "L'Etoile de Tython".
Aspects : Feuille transportée par le courant de la Force Nemesis invaincu Wookie As du pilotage Héros de guerre Voyage dans les régions inconnues

Re: Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 26 Juin 2018, 17:29

- Oui, Maître.

Derothar se retourna et salua à son tour le capitaine de la garde du palais royal. Il emboita le pas de Maitre Gungir et tout le long du trajet le jeune homme observait les décorations, les parcs et les jardins mais aussi les statues de héros et de figures inconnues. Ignorant beaucoup de choses concernant l'histoire des Naboo, l'apprenti observa ensuite la garde royale, cherchant un détail particulier dans leurs tenues ou leurs armes. Une armée se veut très colorée et couverte de décorations en tout genre lorsqu'elle souhaite cacher un manque d'expérience et de puissance. Ce genre d'armée est surtout faite pour impressionner lors des parades et des défilés. Dans le cas des Naboo, c'était tout le contraire: tenue légère, sans morceaux pouvant encombrer les mouvements, mais avec toutes les protections nécessaire pour encaisser correctement les coups. Sous leurs tenues de cuir on pouvait distinguer les plaques capables de stopper net un tir de blaster. Leurs bottes avaient un côté pratique, une semelle très adaptée à la ville de Naboo principalement pavée et quant à leurs armes: discrètes, mais efficaces. Leurs pistolets n'avaient rien à envier aux mitrailleuses de contrebandier...! La planète était riche et c'est uniquement en observant les "chefs-d'œuvre " de l’ingénierie militaire à leur ceinture qu'on pouvait le deviner sur la tenue de ces gardes qui ne payaient - au premier coup d'œil, pas de mine. Un pistolet blaster ELG-3A.

Le Padawan posa son regard sur Maitre Gungir qui semblait lui aussi perdu dans ses pensées. Était-il déjà venu sur cette planète? Connaissait-il quelqu'un en particulier ici...? Son compagnon de voyage avait peut-être tout simplement succombé aux charmes de Theed, tout comme lui. Derothar n'osait rien dire de particulier, mais il savait que tôt ou tard le Maitre remarquerait que son œil unique était fixé sur lui. Le Wookie lui adressa quelques mots, brisant le silence de leur balade sous bonne garde.

- Excuse-moi, je pensais à la bataille de Naboo durant la guerre contre les Légions Sith. Je n'étais qu'un Padawan à l'époque et je menais l'Escadron d'Intervention Jedi. Naboo avait été choisi par Angelina Treven's pour être le siège de l'Alliance des Mondes Républicains. Elle tendit un piège aux Sith en appelant l'ensemble des soutiens de la République à défendre ses valeurs et faire de cette bataille un exemple. Je n'ai jamais vu autant de vaisseaux hétéroclites prendre par à une bataille. Les célèbres escadrons Rogue, l'escadron Spectre étaient présents pour la bataille ainsi que notre escadron d'intervention Jedi.

Derothar n'eut pas l'occasion de réagir à cela que déjà un des gardes interpellait Gungir. L'homme était présent lors de la bataille évoquée par le Jedi, un parmi tant d'autres dans les forces de Naboo de l'époque. Le Maitre répondit poliment à leur hôte.

- C'était notre devoir, mais nous devons beaucoup à l'ensemble des flottilles des différents groupes de contrebande venus nous prêter main-forte dans les derniers instants de la bataille. Ainsi qu'à vos valeureux soldats et à l'armée Gungan.

Cela échappa presque inconsciemment à Derothar sur un ton légèrement acerbe, il ne s'en rendit compte que trop tard.

- Cela avait l'air bien plus amusant que les combats à pied sur Korriban.

Se rendant compte que sa remarque pouvait être mal perçue par ses hôtes, mais aussi par son maître, il se ravisa très rapidement.

- Euh, pardon... Je ne voulais pas manquer de respect... Je garde personnellement un mauvais souvenir de la guerre, de manière générale...

Il avait en effet découvert la douleur. La douleur physique, mais aussi mentale liée à la perte d'êtres chers. Son professeur Maitre Eladrin, ainsi que son amie guérisseuse Aylian. Derothar est un Jedi, même si cela l'a grandement affecté il sait faire la part des choses... Désormais ils ne font qu'un avec la Force et d'une certaine manière ils continuent de vivre, tout autour de lui et ailleurs à la fois. Une faible consolation qui lui convient tout de même, comme elle devrait convenir à n'importe quel Jedi. Ce n'est pas cette expérience de mort qui l'avait le plus traumatisé à la guerre... Le garçon a une sensibilité assez particulière la Force vitale. Sur le champ de bataille, c'était comme se trouver à peine un centimètre des enceintes d'une boite de nuit. Un brouhaha constant, qui agresse violemment chaque partie de son être. La mort, la peur, la douleur, la perte, la colère... Toutes ces émotions, exacerbées par la guerre. Si les Sith pouvaient s'en repaître aisément, cela donnait plutôt la nausée au Padawan. En dehors de ce qu'il avait dû faire à Aylian ce jour-là sur Korriban, c'était l'expérience la plus traumatisante pour lui. Ressentir les doutes et les craintes de tous les êtres vivants lors de la bataille...

Préférant garder le silence après sa bourde, Derothar resta muet et continua d'avancer avec toute la troupe. Il ouvrit son esprit à la Force et à ce qui l'entourait, espérant sonder un peu la population autour d'eux. Dans quel but? Par curiosité sans doute, mais aussi peut-être pour dénicher une menace potentielle... Leur délégation n'était pas très discrète à vrai dire et bien que Derothar faisait confiance aux gardes pour assurer leur sécurité, il serait stupide de laisser une bourde arriver avant même leur rencontre avec la Reine. Ils arrivaient désormais aux premières marches du Palais de Naboo.

-------------------------------------

Dés.
Echec: Suite à ses propos, Derothar est un peu gêné, il maîtrise mal sa sensibilité à la Force vitale et récolte une petite migraine. C'était stupide de farfouiller avec l'esprit agité...!
Réussite: Derothar arrive à se concentrer et perçoit les différentes formes de vies autour d'eux dans la rue alors qu'ils s'approchent du palais. C'est relativement calme, pas de menace apparente.

Afficher : spoiler
Simple initiative roleplay, ce n'est qu'un Padawan, si tu souhaites que quelque chose passe outre sa surveillance 8-)
PS: possible de me remettre mes points destin? J'avais tout utilisé lors de mon entrainement avec Cetana :o on a oublié de les remettre :(
Dernière édition par Orazur le 02 Juillet 2018, 22:57, édité 1 fois.

Jet de dé [Affinité à la Force] : Derothar sonde les alentours grâce à la Force. [Chance de succès : 60%]

14 () + 14 (Affinité à la Force) = 28, opposé à 22 (Difficulté) = Succès
De justesse [Bon] Remarquable Superbe Fantastique Épique Légendaire Béni par la Force
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”

Re: Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Messagepar Gungir (Master Surprise) » 28 Juin 2018, 16:02

Gungir esquissait un sourire pour montrer au Padawan qu'il n'y avait pas de malaise et il faisait rayonner son aura dans la Force afin de le rassurer sur sa petite bourde. Le Capitaine de la garde du palais royal ne fit pas de remarque et se remit à la tête de l'escorte. Gungir profitait de l'éloignement de Naboo pour se rapprocher de Derothar afin d'entamer une nouvelle discussion.

- Ce n'était pas vraiment une partie de rigolade sur Korriban, n'est ce pas ? Il avait dit cela en prenant un ton doux et amer à la fois, l'opération "Une pierre, deux coups" avait vu la victoire de l'Alliance d'Hapes contre les Légions Sith, mais les pertes avaient été très, voir trop, importantes.

- Pour ma part, j'étais affecté à un petit groupe d'adepte de la Force composé de Jacen Taviral-Fel , Karky Noloff mon Maître, Reilly Nors et Ben Darr pour attaquer les Sith sur Korriban. Lorsque notre flotte sortit d’hyperespace, je fus pris d'une étrange sensation, je n'avais jamais ressenti autant de noirceur, d'obscurité, l'emprise du Côté Obscur. Une chose est certaine, c'est que nous étions la seule once de lumière dans cette obscurité. J'imagine que pour un Padawan cette étreinte d'obscurité n'était pas facile à gérer ? C'était la première fois que tu ressentais la présence du Côte Obscur ?

Gungir ne cherchait pas à raviver d'anciennes blessures, mais il avait compris que le jeune Jedi n'avait pas complétement refermé les siennes. Il espérait par cette discussion apporter sa contribution à l'apprentissage du Padawan que le Conseil lui avait temporairement confié. La parole permettait parfois de guérir l'âme.
Aspects : Feuille transportée par le courant de la Force Nemesis invaincu Wookie As du pilotage Héros de guerre Voyage dans les régions inconnues

Re: Quand on vient au secours d'autrui, on s'aide soi-même. [PV Derothar Marsk]

Messagepar Derothar Marsk (Orazur) » 02 Juillet 2018, 15:09

Visiblement la remarque de Derothar n'avait pas été si mal prise que cela par Maitre Gungir. Au contraire, le Wookie esquissait un léger sourire avant de lui adresser quelques mots. Gungir avait également participé à la bataille. Le Maitre était arrivé avec la flotte lors de cet affrontement sanglant en léger décalage par rapport aux combats à pieds. Il expliquait au jeune Padawan que lui aussi avait pu ressentir toute cette mort et cette désolation sur Korriban... Ce conflit avait été un véritable carnage pour les deux camps. Derothar en avait gardé une profonde blessure, à part avec Maitre Cetana il ne s'était confié à quasiment personne d'autre... La petite troupe venait d'atteindre les marches du palais royal. Ils commencèrent à les gravir, le jeune garçon aurait eu grand peine à toute les compter...! Cet escalier semblait relativement petit de loin, mais une fois à sa base on prenait pleinement conscience de l'immensité de ce bâtiment. Encore une fois, l'architecture du lieu le laissait sans voix. Il reporta son attention sur les paroles du Wookie, répondant à son tour poliment avec un léger sourire.

- Je peux m'estimer heureux de n'avoir perdu qu'un œil. Certains n'ont pas eu cette chance... Je ne sais pas si l'ordre a un sens de l'humour particulier ou si c'est l'ironie du sort, mais me retrouver avec les guérisseurs Jedi et apporter des soins permanents aux blessés de guerre... Cela ne m'a pas beaucoup plus au départ.

L'élève marqua une légère pause avant de reprendre son analyse. Si en effet les premières semaines s'étaient avérées difficiles pour lui, il avait rapidement remarqué ses prédispositions aux techniques Jedi de soins. Était-ce en lui depuis toujours, était-ce lié à sa sensibilité particulière vis-à-vis de la Force vitale... Ou bien à cause de ce qu'il avait fait à Aiyla ?

- J'ai fini par m'y faire au fil du temps, les professeurs me trouvant notamment assez doué en médecine... Ce n'est que lors des soins de Maître Karbacca que je me suis rappelé cette... Cette noirceur de Korriban. La magie Sith qui l'avait blessé le dévorait de l'intérieur et j'ai dû user de moyens extrêmes pour lui venir en aide. Le contact de cette... chose, ça m'a perturbé.

Outre la fatigue extrême due à sa manipulation très dangereuse de la Force vitale, sa propre Force vitale, la magie Sith qui avait assailli Maitre Karbacca avait été très difficile à extraire et elle était très volatile... Maitre Cetana avait pu apaiser le jeune garçon après cette opération difficile, mais cela l'avait marqué d'une manière assez particulière. C'était comme si elle avait réveillé quelque chose sommeillant au fond de lui. Ses cauchemars, ses rêves étranges avaient recommencé depuis cet incident. Si au départ il ne revoyait que ce qu'il avait fait subir à Aiyla, peu à peu le souvenir de la jeune femme s'estompait et laissait place à l'obscurité ambiante... Une obscurité qui trouvait sa source dans les entrailles du temple Sith, proche du lieu de leur ultime face à face. Rien que d'y repenser, c'était comme sentir de nouveau le voile glacial s'abattre sur ses épaules.

- J'ai... Non... Non, ce n'est rien.

Il plaça une main sur son flanc, une légère douleur se réveillant. Sa maladie n'était toujours pas prête de le lâcher. C'était à prévoir, même si son médicament avait été injecté ce matin le garçon n'avait pas pu se rendre dans les jardins afin de prélever comme à son habitude. Ce petit manque allait se ressentir, mais Derothar n'était pas en sucre... Comparé à il y a un an de cela... Ce n'était rien. Il reprit le contrôle de ses pensées, se concentrant sur ce qu'expliquait Maitre Gungir.

- C'était la première fois que je ressentais cela oui... Tant de mort, de peur et de douleur... Tout ça pour quoi, au final? A chaque fois que les Jedi sont embarqués dans des massacres on se justifie en invoquant le maintien de la paix... J'ai peine à croire que tous ces entraînements et ces techniques de combats ne soient là que pour nous aider à maintenir la "paix". On attend de nous de pouvoir endosser le rôle de guerrier, mais j'ai horreur de ça... Ôter une vie, c'est ce qu'il y a de plus horrible à ressentir.

C'est ce qu'il y a de plus horrible pour lui en effet, mais il est également conscient de l’ambiguïté de son propos... Lorsqu'il plongea son esprit dans celui de Aiyla, qu'il extirpa toute sa Force vitale afin de survivre, il sentait son cœur s'arrêter, son souffle diminuer et la vie qui la quittait définitivement. Ce geste l'avait amené à se dégoûter lui-même pendant une longue période et non pas parce qu'il avait tué son amie, mais à cause de cette euphorie, de cette impression de puissance et de ce bien-être que le meurtre lui avait procuré. Aspirer ainsi l'énergie de sa camarade lui avait permis de survivre à sa blessure à la tête et d'affronter le guerrier Sith qui avait tué son premier Maitre, Eladrin. La guerre lui avait fait ressentir des choses jusqu'à ce jour insoupçonnées... L'adrénaline, mais aussi la colère et la soif de vengeance. Derothar avait massacré son opposant, se lâchant complètement. Cet excès fût de courte durée et à son réveil l’expérience l'avait tant traumatisé qu'il s'était isolé pendant des semaines.

- ça doit vous sembler stupide ce que je vous dis, Maître...

Ils arrivèrent au sommet des marches, faisant face à l'imposante porte du palais royal. Elle s'ouvrit lentement, laissant apercevoir un sol recouvert de marbre, des statues hautes de plusieurs mètres et des milliers de dorures et autres décorations à couper le souffle sur les colonnes et moulures du plafond. Un garde était en place au niveau de chaque colonne, assurant la sécurité des lieux. Impossible pour qui que ce soit de se faufiler dans ce bâtiment sans être vu...
Dernière édition par Orazur le 02 Juillet 2018, 22:58, édité 2 fois.
Aspects : Padawan Persévérant Dégénérescence cellulaire accélérée Humain Combattant au sabre prometteur Sensible à la Force vitale Cicatrice de Guerre

“ Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur. ”


Revenir vers « Naboo »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité